GLYCÉRINE (glycérol)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La glycérine est le propane-1,2,3-triol, alcool de formule CH2OH—CHOH—CH2OH

Masse moléculaire : 92,11 g

Point d'ébullition : 290 0C, avec décomposition

Point de fusion : 20 0C (17 0C pour certains auteurs) ; le composé présente un phénomène de surfusion et se solidifie seulement par refroidissement prolongé à 0 0C.

Liquide visqueux, incolore, inodore, de saveur douceâtre, très hygroscopique, miscible à l'eau et à l'alcool en toutes proportions. Également appelée propanetriol ou glycérol, la glycérine est le plus simple des triols aliphatiques.

On trouve la glycérine dans la nature sous forme d'esters (glycérides), dans toutes les huiles et graisses animales ou végétales, et on la prépare par hydrolyse de ces substances. Industriellement, le glycérol est un sous-produit de la fabrication des savons et des acides gras. Elle peut aussi être obtenue par synthèse à partir du propylène et par fermentation à partir des sucres. L'oxydation ménagée de la glycérine conduit à un mélange d'aldéhyde glycérique et de dioxyacétone, appelé glycérose en raison de son affinité structurale avec les oses. L'oxydation par l'acide nitrique donne naissance à l'acide glycérique. Par chauffage à 240 0C, en présence d'acétate de sodium, on obtient les polyglycérols, produits de condensation du glycérol de formule générale : CH2OH—CHOH—CH2—[O—CH2—CHOH—CH2]—O—CH2—CHOH—CH2OH.

Très visqueux, ils ont des applications industrielles et, estérifiés par des acides gras supérieurs, ils sont employés comme détergents. L'estérification de la glycérine par l'acide nitrique permet d'obtenir le trinitrate ou nitroglycérine, explosif très puissant. Par action avec l'acide acétique, la glycérine donne les acétines, qui se présentent sous la forme d'un liquide jaunâtre utilisé comme solvant dans l'impression des tissus.

Les utilisations de la glycérine sont assez nombreuses. On l'emploie comme dulcifiant, liant et humectant, pour la conservation des aliments ; comme liquide oléodynamique dans les presses et dans les freins hydrau [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GLYCÉRINE (glycérol)  » est également traité dans :

ACROLÉINE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 227 mots

Aldéhyde acrylique Masse moléculaire : 56,06 g Masse spécifique : 0,841 g/cm 3 Point d'ébullition : 52,5 0 C Point de fusion : —87,7 0 C. Liquide incolore, inflammable, à odeur âcre. L'acroléine, ou propénal (prop-2-énal) possède les propriétés dues au groupement aldéhyde et à la présence de la double liaison (addition d'hydracides). L'acroléine a, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acroleine/#i_31382

CHEVREUL ET LA CHIMIE DES CORPS GRAS

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

Après avoir étudié les colorants avec Nicolas Louis Vauquelin, le chimiste français Michel Eugène Chevreul (1786-1889) s'intéresse aux substances organiques alors que la plupart des chimistes se consacrent à l'étude des minéraux. Considéré comme un des pères de la chimie organique, il est l'inventeur de nombreux composés (dont la « cholestérine » – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chevreul-et-la-chimie-des-corps-gras/#i_31382

COLZA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 213 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les diverses utilisations du colza »  : […] L’huile de colza, obtenue à partir de la trituration des graines, bénéficie de débouchés croissants, à la fois alimentaires (sous forme d’huile, de margarine, de sauce…) et non-alimentaires (sous forme de biodiesel, de glycérine…). La trituration est effectuée en deux étapes : tout d’abord un pré-pressage, puis une extraction effectuée à l’aide d’u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colza/#i_31382

CORPS GRAS

  • Écrit par 
  • Eugène UCCIANI
  •  • 5 064 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] Les huiles sont fluides et les graisses sont concrètes à température ambiante. Cela tient à la différence de composition en acides gras. Les premières sont riches en acides gras insaturés à bas point de fusion et, inversement, les secondes renferment des acides gras saturés solides à l'ambiance. Mais deux corps gras peuvent présenter la même compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-gras/#i_31382

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les fermentations propioniques »  : […] L'accumulation d'acide propionique est réalisée par certaines bactéries, notamment du genre Propionibacterium , en utilisant des substrats variés, comme les sucres, le glycérol, l'acide lactique, l'acide malique. Cette fermentation, à partir d'acide lactique, joue un rôle en fromagerie (fabrication des fromages de gruyère). Les nématodes intestina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations/#i_31382

LIPIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Bernard ENTRESSANGLES, 
  • Paul MANDEL, 
  • Jean-Claude PROMÉ
  •  • 6 802 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Glycérophospholipides »  : […] Anabolisme . Le précurseur est également l' acide phosphatidique (fig. 2), synthétisé soit (fig. 2, réaction 1) à partir du sn -glycérol-3-phosphate (lui-même résultant du transfert, sur le glycérol, du groupement phosphate terminal de l'adénosine triphosphate – ATP – par une glycérol kinase), soit (réaction 3) par phosphorylation du 1,2-digly […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lipides/#i_31382

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réserves lipidiques »  : […] Les lipides ou corps gras sont emmagasinés dans les cotylédons, l' albumen, plus rarement dans le périsperme ou l'axe hypocotylé ou encore dans le mésocarpe du fruit (olive, palmier à huile) ; les plantes dites oléagineuses en renferment ainsi de grandes quantités . Les teneurs en matières grasses sont sujettes à variation, étant influencées par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_31382

Pour citer l’article

Geneviève DI COSTANZO, « GLYCÉRINE (glycérol) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glycerine/