INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lothaire, de la famille des comtes de Segni, élu pape le 8 janvier 1198 sous le nom d'Innocent III, est considéré comme le plus grand pontife du Moyen Âge. Il étudia la théologie à Paris et le droit canonique à Bologne, puis fit carrière à la curie et fut nommé cardinal en 1190. Intellectuel et homme d'action, préoccupé en premier lieu de remplir au mieux sa fonction religieuse, il fut un chef à la décision rapide et autoritaire.

Prenant conscience de la situation de l'Occident marquée par les prétentions de l'empereur et par l'affermissement des monarchies française et anglaise, rendu inquiet par les progrès de l'hérésie et par les critiques adressées au clergé, il voulut exalter au mieux la justice et la puissance du Saint-Siège de façon à renforcer la cohésion temporelle et spirituelle de la Chrétienté sous son autorité suprême. Mais il n'entendait pas exercer celle-ci d'une façon directe. Ainsi que l'expriment ses théories politiques inspirées de son maître Huguccio, il estimait que l'empereur et les rois tenaient directement de Dieu leur pouvoir et accomplissaient comme ils l'entendaient leur office dans leur domaine, de même que le pontife dans le sien. Toutefois ce dernier, parce qu'il est le vicaire du Christ, peut exceptionnellement (en l'absence de toute juridiction compétente ici-bas pour arrêter une décision ou en cas de péché grave) se substituer à eux et prendre des mesures à leur encontre.

Pour réaliser un tel programme, il fallait d'abord obtenir de l'Empire qu'il renonçât à la domination de l'Italie afin de préserver la liberté de l'État pontifical. Dès 1198, les princes électeurs germaniques s'étant divisés et ayant élu deux monarques, Innocent III, sollicité, confirma et appuya celui qui lui semblait le plus favorable à sa politique, le guelfe Otton de Brunswick. Il prit fermement position contre le gibelin Philippe de Souabe. Mais, ce dernier ayant été assassiné en 1208, le pape s'opposa alors à Otton qui devenait plus entreprenant, l'excommunia, obtint d'une diète allemande qu'il fût déposé et que fût élu à sa place le jeune Frédéric II, ne [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

Classification


Autres références

«  INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)  » est également traité dans :

ALBIGEOIS (CROISADE CONTRE LES)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 147 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Antécédents de la croisade »  : […] contre les hérétiques, le légat pontifical Pierre de Castelnau l'excommunia. De son côté, Innocent III, dans une lettre aux évêques du Midi, exposait pour la première fois les principes qui allaient justifier l'extension de la croisade en pays chrétien : l'Église n'est plus obligée de recourir au bras séculier pour exterminer l'hérésie dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisade-contre-les-albigeois/#i_1569

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 148 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Frédéric II (1194-1250) et la fin de l'idée d'empire universel »  : […] de Souabe (mars 1198). Cette division était funeste pour l'Allemagne et l'Empire, d'autant qu'au même moment était élevé à la papauté Innocent III. Les circonstances allaient permettre à celui-ci de rendre le pouvoir pontifical indépendant en Italie, de disposer de la couronne impériale, d'étendre sa prééminence sur la chrétienté tout entière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_1569

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 295 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Innocent III »  : […] Innocent III avait rêvé de faire de ce nouvel État le soutien et la forteresse de la croisade : sa forme archaïque le rendait bien incapable de jouer ce rôle. Il ne put même pas résister à l'attaque de Kalojan, tsar de Bulgarie, venu soutenir la révolte des proniaires grecs, que l'on avait en partie intégrés au système féodal, mais que la morgue et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_1569

CONSTANTINOPLE PRISE DE (1204)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

Première croisade de simples chevaliers, la quatrième croisade fut prêchée en 1198 par Innocent III à la suite de l'échec de la troisième (1187-1198). L'objectif était l'Égypte ayyoubide, centre du pouvoir musulman en Orient. Mais l'attaque ne pouvant se faire que par mer, les croisés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prise-de-constantinople-1204/#i_1569

CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurent ALBARET
  •  • 752 mots

1198 Innocent III est élu pape à Rome et montre à tous qu'il est décidé à lutter contre l'hérésie. Par la bulle pontificale Vergentis in senium (1199), l'hérésie devient un crime de lèse-majesté divine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albigeois-reperes-chronologiques/#i_1569

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 149 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les croisades non destinées à la Terre sainte »  : […] défendre la frontière allemande contre les Slaves païens. Mais Innocent III précisa au début du xiiie siècle que ceux qui défendraient les jeunes chrétientés des pays baltes contre les retours offensifs des païens de cette contrée ne recevraient que les indulgences acquises par les pèlerins de Rome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_1569

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 850 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le pontifical et son illustration »  : […] de Trente, le pontifical apparaît, en compagnie du missel et du bréviaire, en tête de la hiérarchie des livres liturgiques. La réforme liturgique menée par Innocent III au début du xiiie siècle donne à l'évêque une place éminente dans la société ainsi qu'à son livre officiel dont la version exportée par les Ottoniens avait été remaniée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_1569

JEAN SANS TERRE (1167-1216) roi d'Angleterre (1199-1216)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 359 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Henri II Plantagenêt, Jean attend longtemps en vain de recevoir une part des domaines paternels, en Irlande ou en France ; son mariage seul lui vaudra le comté de Gloucester. Opposé à son père, envieux du sort de son frère Richard Cœur de Lion, il lutte d'abord avec celui-ci contre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-terre/#i_1569

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 497 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la fin de l'âge patristique à la Réforme »  : […] , initiative des croisades, théorie des « deux glaives », Innocent III (1198-1216) se faisant l'arbitre de la Chrétienté et formulant la doctrine du pape vicarius Christi et de la plenitudo potestatis ; Décrétales de Grégoire IX (1239) ; excommunication et déposition de Frédéric II par Innocent IV (1245 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_1569

PHILIPPE DE SOUABE (1177 env.-1208) empereur germanique (1198-1208)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 490 mots

la cause des Hohenstaufen est dans un premier temps la plus forte. En 1201, le pape Innocent III reconnaît cependant le roi Otton IV et excommunie Philippe de Souabe. Ce dernier ne reprend le dessus qu'en 1204, lorsqu'une série de défections du côté d'Otton culmine par celle d'Adolphe lui-même. En juin 1205, l'archevêque de Cologne couronne ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-souabe/#i_1569

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 414 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Rome capitale des États pontificaux et de la Chrétienté latine »  : […] une conjoncture favorable à l'expansionnisme romain. Par la diplomatie et par la guerre, Innocent III (1198-1216) constitue les États pontificaux, organisés en provinces dirigées par des recteurs. Ces États présentent des frontières mouvantes au cours du Moyen Âge. Pour maintenir son pouvoir, la papauté s'allie à la monarchie angevine qui règne à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_1569

Pour citer l’article

Marcel PACAUT, « INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) - pape (1198-1216) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-lotario-innocent-iii/