INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lothaire, de la famille des comtes de Segni, élu pape le 8 janvier 1198 sous le nom d'Innocent III, est considéré comme le plus grand pontife du Moyen Âge. Il étudia la théologie à Paris et le droit canonique à Bologne, puis fit carrière à la curie et fut nommé cardinal en 1190. Intellectuel et homme d'action, préoccupé en premier lieu de remplir au mieux sa fonction religieuse, il fut un chef à la décision rapide et autoritaire.

Prenant conscience de la situation de l'Occident marquée par les prétentions de l'empereur et par l'affermissement des monarchies française et anglaise, rendu inquiet par les progrès de l'hérésie et par les critiques adressées au clergé, il voulut exalter au mieux la justice et la puissance du Saint-Siège de façon à renforcer la cohésion temporelle et spirituelle de la Chrétienté sous son autorité suprême. Mais il n'entendait pas exercer celle-ci d'une façon directe. Ainsi que l'expriment ses théories politiques inspirées de son maître Huguccio, il estimait que l'empereur et les rois tenaient directement de Dieu leur pouvoir et accomplissaient comme ils l'entendaient leur office dans leur domaine, de même que le pontife dans le sien. Toutefois ce dernier, parce qu'il est le vicaire du Christ, peut exceptionnellement (en l'absence de toute juridiction compétente ici-bas pour arrêter une décision ou en cas de péché grave) se substituer à eux et prendre des mesures à leur encontre.

Pour réaliser un tel programme, il fallait d'abord obtenir de l'Empire qu'il renonçât à la domination de l'Italie afin de préserver la liberté de l'État pontifical. Dès 1198, les princes électeurs germaniques s'étant divisés et ayant élu deux monarques, Innocent III, sollicité, confirma et appuya celui qui lui semblait le plus favorable à sa politique, le guelfe Otton de Brunswick. Il prit fermement position contre le gibelin Philippe de Souabe. Mais, ce dernier ayant été assassiné en 1208 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

Classification


Autres références

«  INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)  » est également traité dans :

ALBIGEOIS (CROISADE CONTRE LES)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 146 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Antécédents de la croisade »  : […] Depuis le milieu du xii e  siècle, l'hérésie dualiste appelée catharisme par les historiens avait pris, comme en Italie du Nord, une extension de plus en plus grande dans le midi de la France où s'était tenu, en 1176, à Saint-Félix de Caraman, près de Toulouse, un concile qui avait précisé l'organisation du culte et d'une véritable Église cathares. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisade-contre-les-albigeois/#i_1569

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 144 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Frédéric II (1194-1250) et la fin de l'idée d'empire universel »  : […] À défaut de faire admettre l'hérédité de la couronne impériale, Henri VI avait du moins pu faire élire, en 1196, Frédéric-Roger « roi des Romains », expression qui avait prévalu dès l'époque d'Henri IV et Henri V pour désigner le successeur élu de l'empereur. Que valait l'engagement, face au péril d'une longue minorité ? Unanimes pour n'en pas teni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_1569

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Innocent III »  : […] Innocent III avait rêvé de faire de ce nouvel État le soutien et la forteresse de la croisade : sa forme archaïque le rendait bien incapable de jouer ce rôle. Il ne put même pas résister à l'attaque de Kalojan, tsar de Bulgarie, venu soutenir la révolte des proniaires grecs, que l'on avait en partie intégrés au système féodal, mais que la morgue et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_1569

CONSTANTINOPLE PRISE DE (1204)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Première croisade de simples chevaliers, la quatrième croisade fut prêchée en 1198 par Innocent III à la suite de l'échec de la troisième (1187-1198). L'objectif était l'Égypte ayyoubide, centre du pouvoir musulman en Orient. Mais l'attaque ne pouvant se faire que par mer, les croisés firent appel à Venise qui accepta de faire passer, grâce à sa fl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prise-de-constantinople-1204/#i_1569

CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurent ALBARET
  •  • 752 mots

1145 Le cistercien Bernard de Clairvaux organise une mission de prédication à Toulouse et dans l'Albigeois. Il découvre à Verfeil une dissidence religieuse qui revendique une filiation apostolique et rejette les sacrements de l'Église. Il la nomme l'hérésie des « albigeois ». 1179 Le concile de Latran III, prenant acte des missions cisterciennes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albigeois-reperes-chronologiques/#i_1569

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les croisades non destinées à la Terre sainte »  : […] La définition de la croisade étant assez imprécise, on assimila peu à peu aux croisades véritables d'autres expéditions regardées elles aussi comme des « guerres justes », menées pour la défense de la Chrétienté ou de l'Église romaine. Urbain II avait dû dissuader les Espagnols de participer à la croisade en 1096, du fait qu'ils devaient se défend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_1569

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le pontifical et son illustration »  : […] Le pontifical, livre de l'évêque, est le mieux étudié des livres liturgiques. Créé à la fin du x e  siècle, il commence à être illustré au xi e  siècle, le point culminant de cette production peinte se situant au xiii e  siècle. Depuis la réforme ottonienne jusqu'au concile de Trente, le pontifical apparaît, en compagnie du missel et du bréviaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_1569

JEAN SANS TERRE (1167-1216) roi d'Angleterre (1199-1216)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 359 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Henri II Plantagenêt, Jean attend longtemps en vain de recevoir une part des domaines paternels, en Irlande ou en France ; son mariage seul lui vaudra le comté de Gloucester. Opposé à son père, envieux du sort de son frère Richard Cœur de Lion, il lutte d'abord avec celui-ci contre la domination paternelle. À partir de l'accession au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-terre/#i_1569

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la fin de l'âge patristique à la Réforme »  : […] La papauté ancienne n'a pas exercé partout de la même manière sa sollicitude universelle. Elle a, sur l'Italie, au moins sur les régions suburbicaires, un pouvoir métropolitain. Pour l'Occident, elle est un centre de communion et une cour d'appel. Pour l'Orient, qui veut être sui juris et déterminer lui-même synodalement sa vie, elle est, comme pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_1569

PHILIPPE DE SOUABE (1177 env.-1208) empereur germanique (1198-1208)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 490 mots

Empereur germanique (1198-1208), né vers 1177, mort le 21 juin 1208 à Bamberg (auj. en Bavière). Fils cadet de l'empereur Frédéric I er Barberousse (1122-1190), Philippe se destine à l'Église. Après avoir été prévôt de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle, il est élu évêque de Würzburg en 1190. Il abandonne cependant sa carrière ecclésiastique peu ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-souabe/#i_1569

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Rome capitale des États pontificaux et de la Chrétienté latine »  : […] Du x e au xiii e  siècle, Rome et l'Italie centrale deviennent le théâtre et l'enjeu des conflits (querelle des Investitures de 1059 à 1122, lutte du Sacerdoce et de l'Empire à partir de 1157) entre les guelfes partisans de la papauté et les gibelins partisans de l'empereur germanique. Les luttes de factions aristocratiques se manifestent par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_1569

Pour citer l’article

Marcel PACAUT, « INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) - pape (1198-1216) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-lotario-innocent-iii/