GERMES, biologie

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conditions de l'apparition »  : […] Pour déterminer une allergie du type tuberculinique, il faut utiliser des germes entiers. En effet, l'administration séparée de divers constituants isolés aboutit plutôt à l'établissement d'une allergie du type immédiat (anaphylaxie ou phénomène d'Arthus). On a pensé longtemps que seuls les micro-organismes vivants pouvaient conférer cette forme d'hypersensibilité. Mais il a été démontré depuis q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_92967

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mise en évidence de l'activité antibiotique »  : […] Deux techniques sont actuellement utilisées pour reconnaître l'activité antibiotique d'une substance chimique. En premier lieu, la technique de dilution en milieu liquide permet de rechercher par des dilutions successives du produit à expérimenter la concentration minimale inhibitrice (C.M.I.) qui suffit à inhiber la croissance de diverses espèces microbiennes, dans des conditions expérimentales b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_92967

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Bien que l'existence des micro-organismes ait été révélée par les premiers microscopes, voilà près de trois cents ans, il fallut pourtant attendre les travaux de Pasteur et de ses contemporains pour découvrir l'importance des bactéries dans la vie de l'homme. Ce fut alors l'extraordinaire épanouissement de la bactériologie médicale : le rôle pathogène des microbes se précise peu à peu ; un diagno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_92967

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Période prépasteurienne »  : […] À la fin du xv e  siècle, apparaissent les premières idées « modernes » sur les maladies infectieuses. Elles concernent surtout la syphilis : Ulsénius, en 1496, en affirme la contagiosité, puis vers 1519, von Hutten soupçonne, à son origine, de « petits vers ailés » et Paracelse, « de petits germes vivants ». Ces idées, bien que combattues par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_92967

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 031 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitement des facteurs microbiologiques et viraux »  : […] L'eau distribuée ne doit pas être le vecteur de maladies d'origine hydrique telles que les diverses dysenteries bacillaires ou à protozoaires, les diverses typhoparatyphoïdes, le choléra et les maladies à virus. La recherche des organismes infectieux dans l'eau étant très longue et demandant des manipulations successives minutieuses, elle n'est utile que pour la recherche de responsabilités dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_92967

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Naissance de l'idée d'évolution  »  : […] Depuis que la théorie de l'évolution s'est largement répandue, à la fin du xix e  siècle, toute une littérature s'est attachée, sans doute dans un souci de légitimation, à en exhumer de supposés ancêtres depuis l'Antiquité. En fait, la pensée gréco-latine, et après elle la pensée occidentale jusqu'aux Lumières, mettra presque toujours l'accent sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_92967

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Les environnements considérés par l'homme comme extrêmes en termes de température, de pression, de pH et de salinité sont souvent colonisés par des micro-organismes, auxquels on a donné le nom d'extrémophiles. Ces derniers, bien adaptés à ces conditions physico-chimiques particulières, sont capables d'en retirer l'énergie nécessaire pour leur métabolisme et leur croissance. Au regard de cette bio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_92967

GÉNÉRATION SPONTANÉE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 391 mots

Haute Antiquité Les écrits de Chine, d'Inde, de Babylone, d'Égypte relatent la production de pucerons, de mouches, de crapauds, à partir de bambous, d'ordures, de boue. Monde gréco-romain Les philosophes Thalès, Démocrite, Platon, Épicure et Lucrèce développent cette idée. Aristote en élabore une véritable théorie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee-reperes-chronologiques/#i_92967

GÉNÉRATION SPONTANÉE : FIN D'UNE CONTROVERSE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

En publiant son ouvrage Hétérogénie, ou Traité de la génération spontanée en 1859, Félix Pouchet, correspondant de l'Institut, définit la génération spontanée comme étant la production d'un être organisé nouveau, dénué de parents, et dont tous les éléments primordiaux ont été tirés de la matière ambiante. Il reprend ainsi le flambeau porté par d'illustres prédécesseurs tels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee-fin-d-une-controverse/#i_92967

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les blessés au centre du dispositif »  : […] La Première Guerre mondiale fait de la prise en charge des blessés un phénomène de masse. En France, parmi les 8 660 000 hommes mobilisés, 1,4 million sont tués et 4,3 millions blessés – les mêmes hommes pouvant être blessés à plusieurs reprises. Après guerre, on recensera parmi eux 1,1 million d’invalides permanents. Ces décomptes abstraits ne disent rien de l’expérience extrême du champ de batai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/#i_92967

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Modalités fonctionnelles »  : […] Deux types de mécanismes opérationnellement distincts caractérisent la réponse à médiation cellulaire : – la destruction directe par les lymphocytes T des cellules porteuses de l'antigène étranger ; – la mise en jeu de lymphokines et de macrophages activés dans la destruction de l'agresseur antigénique et le déclenchement de la réaction d'hypersensibilité retardée. Le premier de ces mécanismes, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_92967

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 698 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Laits pasteurisés »  : […] La chaleur détruit les germes. Certains sont plus résistants que d'autres. On calcule avec précision la température et le temps de chauffage. Les principales modalités de pasteurisation sont les suivantes : – pasteurisation basse (L.T.L.T. =  low temperature long time ) : 63  0 C pendant 30 minutes. Elle est pratiquement abandonnée ; – pasteurisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lait/#i_92967

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Les maladies infectieuses, dites également maladies transmissibles, diffèrent des autres affections en ce que leur naissance requiert absolument la pénétration dans l'organisme hôte d'un agent infectant vivant. La spécificité de celui-ci apparaît, d'une part, dans le tableau clinique de la maladie et, d'autre part, dans son issue : la guérison correspond à un état d'immunité plus ou moins intense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_92967

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

D'après son étymologie grecque, la microbiologie est la science des êtres vivants de petite taille. Mais que signifie « petit » et qu'est-ce que la « vie » ? La petitesse de la taille d'un organisme vivant se détermine en fonction de l'acuité visuelle de l'espèce humaine. Le pouvoir de séparation de l'œil étant estimé à 100   μm à une distance de 25   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_92967

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Passage à la biologie appliquée : l'étude des fermentations »  : […] Pasteur est nommé en 1848 professeur de physique au lycée de Dijon. Comme il désire poursuivre ses recherches, l'enseignement lui complique la vie ; son maître Balard lui obtient alors un poste de professeur suppléant à l'École de pharmacie de Strasbourg, pour qu'il puisse reprendre ses travaux. Il sera nommé en 1852 professeur titulaire à la faculté des sciences de Strasbourg. En 1849, Pasteur ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_92967

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La recherche du germe responsable de la pneumonie n’est pas systématique »  : […] L’examen bactériologique est nécessaire lorsqu’il y a des signes de gravité. En effet, il est très important dans ce cas de connaître avec précision la cause de l’infection afin de vérifier au plus vite que l’antibiotique prescrit est adapté. Il est indispensable également lorsqu’il s’agit d’une pneumonie acquise lors d’une hospitalisation (pneumonie nosocomiale), celle-ci pouvant être liée à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/#i_92967

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 7 médias

Selon le dictionnaire Le   Robert , la préformation est « une des deux théories biologiques en lutte aux xvii e et xviii e  siècles, selon laquelle l’organisme vivant est complètement constitué dans le germe ». Son opposé est l’ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_92967


Affichage 

Classification de Hütter

tableau

Classification de Hütter (1965) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classification de Hütter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau