GEMMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Autres gemmes

Béryls

L'aigue-marine, variété de béryl bleu à bleu-vert, est particulièrement recherchée lorsque sa couleur est très foncée. Les pierres claires ne sont pas rares. La morganite est une variété de béryl rose à rose-violet. Les teintes soutenues sont les plus appréciées. L'héliodore est une variété de béryl jaune d'or. Les béryls ont souvent une grande limpidité et une vivacité de couleur dont la palette est très étendue ; en plus des variétés décrites, il en existe de vert pâle à jaune-vert. Le béryl est surtout une gemme de pegmatite. Les principaux producteurs sont le Brésil, Madagascar, le Mozambique, le Sud-Ouest africain, l'ex-U.R.S.S.

Quartz

Cette espèce minérale (silice) offre un grand nombre de gemmes très anciennement connues : le cristal de roche, incolore ; l'améthyste, violette ; la citrine, dont la couleur va du jaune à l'orange ; le girasol, laiteux ; le quartz enfumé ou morion, de couleur brune ; l'hématoïde, opaque rouge ; l'aventurine, comportant de fines inclusions ; le prase, de couleur verte ; l'œil-de-tigre, qui est un quartz avec crocidolite ; l'œil-de-faucon, quartz avec asbeste bleue ; les flèches d'amour, quartz avec des aiguilles de rutile. Les quartz cryptocristallins de teinte homogène prennent les noms suivants : cornaline (rouge), sardoine (brune), chrysoprase (vert pomme). les calcédoines zonées sont appelées agates (onyx avec bandes noires ; sardonyx, avec des bandes blanches et brunes). Les jaspes sont des calcédoines impures ; l'héliotrope, ou jaspe sanguin, est vert tacheté de rouge. Le quartz est l'un des minéraux les plus répandus et ses gisements sont nombreux. Les principaux producteurs actuels de belles variétés gemmes sont le Brésil et Madagascar.

Améthyste

Photographie : Améthyste

L'améthyste est une variété de quartz qui se distingue par sa couleur violacée à pourpre, due à la présence de fer dans le réseau cristallin. Sur cet échantillon, provenant du Rio Grande do Sul au Brésil, l'améthyste est associée à de la calcite blanc jaunâtre. 

Crédits : A. Rizzi/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Chrysoprase

Photographie : Chrysoprase

La chrysoprase appartient au groupe des quartz microcristallins, comme l'opale ou l'agate. Elle doit sa couleur vert clair, vert pomme ou vert vif à la présence de nickel dans sa structure. La chrysoprase se trouve en masses ou en remplissages de fentes dans les gisements de minerai de nickel... 

Crédits : R. Appiani/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Opale

L'opale est une gemme laiteuse constituée de silice hydratée (et amorphe aux rayons X), dont les belles variétés montrent des irisations de vives couleurs. L'« opale noire », à irisations vertes, bleues, mauves et rouges, se rencontre en Australie, l'« opale de feu », orangé vif, au Mexique.

Opale

Photographie : Opale

L'opale est une forme de silice amorphe hydratée. Cet échantillon, provenant du Mexique, est une variété gemme de ce type de minéral, dite opale de feu. 

Crédits : C.Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Spinelle, chrysobéryl et hématite

Le spinelle, oxyde de magnésium et d'aluminium, est de couleurs très variées : rouge (de toute intensité), violacé, orangé, bleu, brun. La variété rose-rouge était très employée au Moyen Âge. C'est un minéral de haute température, typique du métamorphisme de contact. Les meilleures pierres proviennent de Sri Lanka et de Birmanie.

Le chrysobéryl, oxyde de béryllium et d'aluminium, en général vert-jaune à jaune d'or (d'où son nom), peut se présenter sous deux formes peu courantes : l'œil-de-chat, que l'on taille en cabochon pour faire ressortir son chatoiement particulier (bande lumineuse séparant deux zones jaune et vert pâle) et l'alexandrite, gemme très polychroïque (vert profond ou rouge sombre) fort rare et extrêmement cotée en exemplaires de plusieurs carats. Les chrysobéryls se rencontrent dans les roches acides (pegmatites, aplites) et, à leur contact, dans les marbres dolomitiques et les micaschistes. Les plus belles pierres, actuellement, viennent de Sri Lanka et du Brésil.

Alexandrite

Photographie : Alexandrite

L'alexandrite, oxyde de béryllium et d'aluminium, présente une étonnante propriété optique quant à la variation de couleur de ses cristaux : à la lumière naturelle, la pierre se montre sous des reflets verts et jaunes; à la lumière artificielle, elle devient rouge. 

Crédits : fabreminerals.com

Afficher

L'hématite est un minerai (oxyde) de fer noir à éclat métallique, dont les plus beaux échantillons proviennent du Brésil et de l'île d'Elbe.

Carbonates

La rhodochrosite, rouge à rose, translucide à opaque, est surtout employée en ornementation. La malachite, vert opaque, trouve le même usage ; de même l'azurite, bleu foncé. La smithsonite est rarement utilisée comme gemme.

Malachite

Photographie : Malachite

La malachite, carbonate hydraté de cuivre, est le plus répandu des minéraux secondaires du cuivre. Elle apparaît par altération dans les zones d'oxydation des gisements de cuivre. La malachite est un matériau ornemental de première importance. 

Crédits : fabreminerals.com

Afficher

Azurite

Photographie : Azurite

L'azurite, carbonate hydraté de cuivre, est très recherchée par les collectionneurs pour sa couleur bleu profond . d'où son nom . et la qualité de ses cristaux, malgré leur fragilité et leur faible dureté. 

Crédits : Fabreminerals.com

Afficher

Smithsonite

Photographie : Smithsonite

Cristaux rhomboédriques de smithsonite (Chessy, Rhône). Ce carbonate de zinc, autrefois appelé «spath de zinc», a ainsi été renommé en l'honneur de James Smithson, à l'origine de la fondation de la célèbre Smithsonian Institution de Washington. 

Crédits : C. Bevilacquia/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Phosphates

La turquoise, d'un beau bleu très caractéristique (ou vert-bleu), a été de tout temps très employée. Elle se rencontre en petites masses de formation secondaire dans diverses roches alumineuses situées en climat aride (Iran, Égypte, Chine, États-Unis). Les autres phosphates (apatite, brazilianite, etc.) sont beaucoup moins recherchés.

Turquoise

Photographie : Turquoise

La turquoise, phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium à la couleur bleue caractéristique, est rare en cristaux. Elle se présente généralement en masses compactes ou en nodules – elle est alors utilisée comme gemme si le bleu est intense –, ou encore en veines microcristallines,... 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Silicates autres que les béryls

Le péridot est très anciennement connu. On y distingue trois nuances de vert : vert-jaune à jaune-vert (chrysolite) ; vert olive (olivine) ; vert mousse (péridot stricto sensu). Ce minéral existe dans les roches ultrabasiques (Égypte, Birmanie).

La famille des grenats donne plusieurs gemmes : le pyrope, rouge violacé, qu'on rencontre dans des roches ultrabasiques (Afrique du Sud, Bohême) ; l'almandin, rouge sombre à violet, qu'on rencontre dans les gneiss et les micaschistes (Inde, Brésil, Sri Lanka, Madagascar) ; la spessartine dont une belle variété orangée se rencontre dans les pegmatites et les rhyolites (Sri Lanka, Brésil, Madagascar) ; le grossulaire, rouge, rose, vert-jaune à vert vif, qu'on trouve dans les calcaires métamorphiques (Afrique du Sud, Brésil, Sri Lanka) ; l'andradite, dont une rare variété vert vif, le demantoïde, est très cotée en pierres dépassant 3 carats (Val Malenco en Italie et Oural) ; l'uvarovite enfin, vert vif mais souvent opaque.

Grossulaire

Photographie : Grossulaire

Le grossulaire, silicate de calcium et d'aluminium, est une variété de grenat utilisée en joaillerie. Cet échantillon appartient à une espèce appelée hessonite qui contient du fer et des groupes hydroxyles. Il a été découvert à Passo del Faiallo en Ligurie (Italie) 

Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Le zircon, incolore, bleu, brun, orangé, rouge (hyacinthe) ou jaune (jargon), possède une dispersion élevée provoquant un scintillement coloré. Il est présent dans les roches éruptives acides, les pegmatites et les syénites néphéliniques (Cambodge, Sri Lanka, Thaïlande, Australie).

Zircon

Photographie : Zircon

Le zircon, nésosilicate de calcium et de titane, est utilisé comme gemme lorsqu'il est incolore ou prend une couleur bleue. Il contient en éléments-traces de l'uranium et du thorium, ce qui en fait un excellent géochronomètre pour la datation des roches magmatiques (granites).... 

Crédits : A. Rizzi/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

La topaze, incolore, bleue, verte, jaune à orangée, se rencontre dans les roches éruptives acides, parfois en cristaux de plusieurs kilogrammes (Brésil, ex-U.R.S.S.).

Topaze

Photographie : Topaze

La topaze, nésosilicate fluorifère d'aluminium, est un minéral typique des pegmatites cristallisant dans les cavités et les filons de ces roches granitiques. Les plus belles gemmes sont jaunes, oranges (topaze impériale), bleues ou roses. On trouve aussi des topazes incolores, rouges ou... 

Crédits : Fabreminerals.com

Afficher

La cordiérite est une gemme bleue avec un polychroïsme gris-bleu-jaune très accentué (Madagascar, Sri Lanka).

Les tourmalines forment une famille de minéraux de teintes chaudes et nuancées : rose, rouge (rubellite), vert, bleu (indicolite), brun (dravite) et noire (schorlite). Les meilleures pierres proviennent des pegmatites granitiques (Brésil, Madagascar, Mozambique, etc.).

Le spodumène se présente parfois en cristaux aux teintes allant du jaune au vert pâle ; il existe des variétés rose (kunzite) et vert émeraude (hiddenite). C'est un minéral des pegmatites (Brésil, Pakistan).

Kunzite

Photographie : Kunzite

La kunzite est un pyroxène lithique, fréquent dans les pegmatites granitiques, où ses cristaux peuvent atteindre une dizaine de centimètres. Elle doit sa belle couleur rose à de petites quantités d'oxyde de manganèse. 

Crédits : fabreminerals.com

Afficher

Les jades sont formés par un enchevêtrement de fibres microcristallines qui leur confère une grande solidité : la jadéite est verdâtre à vert foncé (vert vif = jade impérial) et la néphrite est jaune-vert à vert-noir, blanchâtre, mauve, rosée (Birmanie, Chine, Sibérie, Nouvelle-Zélande, Philippines, etc.).

La rhodonite, rose à rouge, opaque, est employée en ornementation.

La serpentine, jaune, vert clair à vert-noir, sert à imiter les jades dont elle n'a pas la dureté.

Le microcline possède une belle variété verte, l'amazonite, que l'on trouve dans les pegmatites (Madagascar, Norvège, États-Unis, Brésil).

L'orthose, très répandue, possède deux variétés gemmes : l'une jaune d'or ; l'autre blanc laiteux, avec des reflets argentés, la « pierre de lune » (Sri Lanka).

Il faut citer [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Gemma Augustea, art romain

Gemma Augustea, art romain
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Diamant en forme de brillant rond

Diamant en forme de brillant rond
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Octaèdre de diamant : position de la pierre

Octaèdre de diamant : position de la pierre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

facettes : poses successives

facettes : poses successives
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les 26 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur du service public du contrôle des diamants, perles fines et pierres précieuses de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris
  • : docteur ès sciences, maître assistant au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, conservateur des collections minéralogiques au Muséum d'histoire naturelle de Paris, directeur général de la revue Gemmologie

Classification

Autres références

«  GEMMES  » est également traité dans :

AGATE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 709 mots
  •  • 1 média

Dioxydes de silicium, les agates appartiennent au groupe des quartz microcristallins, comme les calcédoines et les jaspes. Elles se distinguent facilement des calcédoines car elles présentent une coloration zonée concentrique, sinueuse ou bréchique. Elles peuvent être cependant confondues avec l'onyx marbre (souvent appelé à tort simplement onyx), également zoné, mais qui est constitué de calcit […] Lire la suite

AIGUE-MARINE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 153 mots

L'aigue-marine est la variété bleue et limpide du béryl, un cyclosilicate de béryllium. Sa couleur présente de nombreuses nuances en fonction de la provenance de la pierre : bleu pâle, bleu, bleu-vert. Pierre fine recherchée en joaillerie, elle est d'autant plus appréciée que sa couleur est d'un bleu soutenu. Son habitus (forme géométrique) en cristaux hexagonaux allongés aux faces basales parfoi […] Lire la suite

ALMANDIN

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 330 mots

Nésosilicate de fer et d'aluminium, l'almandin est le grenat le plus commun. Il se présente sous forme de cristaux rhombododécaédriques, souvent centimétriques, de couleur rouge à rouge foncé avec des nuances violacées ou brunes. Formule : Fe 3 Al 2 (SiO 4 ) 3  ; système : cubique ; dureté : 7-7,5 ; poids spécifique : 4,1-4,3 ; éclat : vitreux ; transparence : transparent à translucide ; cassure : […] Lire la suite

AMBRE

  • Écrit par 
  • Christine FLON
  •  • 1 673 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La légende de l'ambre »  : […] Dès l'époque néolithique, les hommes ont recherché les objets naturels dont l'aspect bizarre ou attrayant avait attiré leur attention. Il s'agissait bien souvent de substances minérales plus ou moins précieuses, et le développement des premières routes commerciales n'est pas sans rapport avec cette quête. Parmi les gemmes convoitées, l'ambre occupait autrefois une place particulière : alors qu'il […] Lire la suite

AMÉTHYSTE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 334 mots
  •  • 1 média

Tectosilicate, l'améthyste est la variété gemme la plus prisée des nombreuses espèces du groupe du quartz auquel elle appartient. À l'état naturel, elle se reconnaît aisément par ses cristaux prismatiques pseudohexagonaux de couleur violacée, terminés à chaque extrémité par un rhomboèdre. La couleur va du violet lilas très clair au violet bleuâtre très foncé, en passant par des tons franchement […] Lire la suite

BÉRYL

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 709 mots

Cyclosilicate d'aluminium et de béryllium, le béryl se présente sous forme de cristaux hexagonaux lisses ou striés parallèlement à l'allongement. La base des cristaux est souvent plane (perpendiculaire à l'axe de symétrie 6) ou tronquée de faces pyramidales rarement complètes. Les cristaux sont généralement de taille centimétrique, mais on connaît aussi des formes géantes de béryl « pierreux », d […] Lire la suite

BÉRYLLIUM

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Robert GADEAU, 
  • Jean PERROTEY
  •  • 5 434 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les béryls gemmes »  : […] Toutes les variétés limpides sont utilisées en joaillerie. La goshenite incolore, la morganite rose, l' héliodore jaune sont assez appréciés, ainsi que certains béryls vert pâle. L' aigue-marine , d'un bleu-vert assez clair, provient de nombreux gisements, mais surtout du Brésil et de Madagascar, qui fournit des pierres d'un bleu plus soutenu. L' émeraude , également connue depuis l'Antiquité, at […] Lire la suite

CALCÉDOINE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 795 mots
  •  • 3 médias

Dioxydes de silicium, les calcédoines appartiennent au groupe des quartz microcristallins, au même titre que les jaspes et les agates ; elles se distinguent donc du groupe des quartz macrocristallins, tels que l'améthyste ou le cristal de roche, et du groupe des opales, toujours amorphes. Elles cristallisent en masse concrétionnée cryptocristalline et se caractérisent par un éclat cireux à mat. fo […] Lire la suite

CAMÉES

  • Écrit par 
  • Josèphe JACQUIOT
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans la glyptique, qui est l'art de graver les pierres fines, il faut distinguer deux techniques : l'une qui consiste à graver les pierres en creux, l'autre qui consiste à les graver en relief. La première de ces techniques produit les intailles ou pierres gravées ; la seconde, les camées . Le camée n'a pas été, chez les Anciens, distingué avec précision des pierres fines en général et même des œu […] Lire la suite

CHRYSOBÉRYL

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 062 mots
  •  • 1 média

Oxyde de béryllium et d'aluminium, le chrysobéryl (« béryl d'or », du grec chrusos , or, et bêrullos , béryl) est une pierre fine présentant à l'état naturel des cristaux prismatiques ou tabulaires, striés, de couleur jaune verdâtre, grise, brune, vert bleuté. Il est souvent maclé à deux individus, formant un « V » caractéristique, ou à trois individus, prenant alors une forme pseudo-hexagonale. f […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul POIROT, Henri-Jean SCHUBNEL, « GEMMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/