ALMANDIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nésosilicate de fer et d'aluminium, l'almandin est le grenat le plus commun. Il se présente sous forme de cristaux rhombododécaédriques, souvent centimétriques, de couleur rouge à rouge foncé avec des nuances violacées ou brunes.

Formule : Fe3Al2(SiO4)3 ; système : cubique ; dureté : 7-7,5 ; poids spécifique : 4,1-4,3 ; éclat : vitreux ; transparence : transparent à translucide ; cassure : conchoïdale

Le nom d'almandin vient de l'ancienne cité d'Alabanda en Asie Mineure où il était employé pour les bijoux. L'almandin est toujours utilisé pour la joaillerie comme gemme de faible valeur, les cristaux les plus appréciés provenant d'Inde. Dans l'industrie, il sert à la fabrication d'abrasifs de dureté moyenne.

L'almandin est un minéral du métamorphisme ou du magmatisme donnant des roches saturées en silice. Il est donc fréquent dans les schistes, les gneiss et les filons d'aplite (granite clair à grains très fins). Il représente les cristaux de grande taille de certaines pegmatites, comme celles de Madagascar, où ces minéraux peuvent atteindre 50 centimètres, et comme celles de Norvège où un cristal géant (1 m × 0,7 m × 0,4 m) pesant 700 kilogrammes a été signalé.

L'almandin présente la caractéristique physique de l'astérisme, phénomène de diffusion de la lumière dans l'axe du cristal montrant une étoile à quatre branches. Cette propriété est due, pour l'almandin, à de minuscules inclusions orientées qui sont souvent d'autres grenats tels que le pyrope et la spessartite (ou spessartine) – grenats également alumineux mais respectivement magnésien (et de couleur rouge tirant sur le brun) et manganésifère (et de couleur orange à brun-rouge). L'ensemble des grenats alumineux constitue les pyralspites.

Le comportement chimique de l'almandin se caractérise par une insolubilité dans les acides.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  ALMANDIN  » est également traité dans :

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quelques exemples »  : […] Voyons maintenant quelques exemples qui montrent l'importance des impuretés. Commençons par le diamant, une des gemmes les plus prestigieuses, qui est du carbone pur. En l'absence d'atomes étrangers, il est incolore. La présence de bore, à la concentration de quelques millionièmes, lui confère une délicate teinte bleue qui peut aller jusqu'au bleu-noir pour des concentrations de l'ordre du millièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_39997

GRENATS

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD, 
  • Ramanathan KRISHNAN
  •  • 4 299 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Caractères minéralogiques et classification »  : […] Les grenats sont des minéraux de symétrie cubique, dont la composition chimique peut être symbolisée par M 2  + M 3  + (SiO 4 ) 3 , où M 2+ représente Fe, Ca, Mg, Mn ; et M 3+ , Al, Fe, Cr. L'étude de la structure a montré que la maille, complexe, renferme cent soixante atomes. Les tétraèdres SiO 4 y forment des groupes indépendants (nésosilicates), dont chaque oxygène est lié à un octaèdre M 3+ O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenats/#i_39997

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « ALMANDIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/almandin/