Économistes, les institutionnalistes


BECKER GARY STANLEY (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 239 mots

En 1992, le jury suédois a décerné une fois encore le prix Nobel d'économie à un professeur de l'université de Chicago, un an après la consécration de Ronald Coase, enseignant également dans cette université. Les caractéristiques du lauréat de 1992 sont conformes à celles de ses prédécesseurs. Gary S. Becker est américain, économiste néo-classique adepte de l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gary-stanley-becker/#i_0

BUCHANAN JAMES (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 079 mots

James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à 1967, professeur à l'université de Charlottesville en Virginie, il dirige le Centre Thomas Jefferson d'études d'économie politique et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-buchanan/#i_0

CLARK JOHN MAURICE (1884-1963)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 388 mots

Professeur à Columbia, John Maurice Clark est le fils de l'économiste américain John Bates Clark. Sa pensée peut se caractériser par quatre traits, constitutifs de l'école dite de l'institutionnalisme dont il est un des représentants. En premier lieu, contre l'économie marginaliste abstraite et déductive de son père et de Seligman, il revendique ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maurice-clark/#i_0

HOBSON JOHN ATKINSON (1858-1940)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

Se décrivant lui-même comme le produit moyen de la couche moyenne de la moyenne bourgeoisie d'une ville des Midlands de taille moyenne, Hobson fut un économiste hérétique pour son temps, mais dont nombre d'idées furent reprises par les économistes ultérieurs. Influencé par Ruskin et par Veblen, le Britannique se montra fort critique pour la théorie dominante, objectant notamment aux thèses margina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-atkinson-hobson/#i_0

INSTITUTIONNALISME, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques GISLAIN
  •  • 1 692 mots

L'approche institutionnaliste en économie place au centre de ses analyses un nouvel objet d'étude, les institutions, et propose une approche dite évolutionnaire, qui consiste à ne retenir que la réalité des faits pour analyser un processus causal, cumulatif, aveugle et opaque d'évolution des institutions économiques. Elle est née aux États-Unis au début […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutionnalisme-economie/#i_0

LAFFONT JEAN-JACQUES (1947-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 881 mots

Né en 1947, Jean-Jacques Laffont a sans doute été l'économiste français le plus actif et le plus influent de sa génération. Diplômé de l'université de Toulouse et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (E.N.S.A.E.), il part en 1972 pour l'université Harvard, aux États-Unis, où il étudie sous la direction de Kenneth Arrow (Prix Nobel d'économie, 1972). Sa thèse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-laffont/#i_0

SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 316 mots

Chef incontesté de la jeune école historique allemande, professeur aux universités de Halle, de Strasbourg et de Berlin, Gustav Schmoller fut membre du Conseil d'État de la Prusse et fondateur de l'Association pour une politique sociale (Verein für Sozialpolitik) ; il a été l'un de ces socialistes de la chaire, nombreux durant l'époque bis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-schmoller/#i_0

VEBLEN THORSTEIN (1857-1929)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 329 mots

Né aux États-Unis de parents norvégiens immigrés, Thorstein Bunde Veblen a enseigné, après avoir passé un doctorat de philosophie à Yale en 1884, dans plusieurs universités américaines (Chicago, Stanford, Missouri). Sa pensée a subi une triple influence : celle de l'utopie socialiste, celle de l'évolutionnisme (Spen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorstein-veblen/#i_0


Affichage 

Oliver E. Williamson

Oliver E. Williamson

photographie

L'approche néo-institutionnaliste fondée par Oliver E. Williamson marque une véritable rupture analytique avec l'approche microéconomique standard du rôle des firmes dans une économie de marché. 

Crédits : University of California, Haas School of Business/ DR

Afficher

John Atkinson Hobson

John Atkinson Hobson

photographie

John Atkinson Hobson avait analysé dès 1902, c'est-à-dire bien avant Lénine, les méfaits de l'impérialisme, considérés comme l'aboutissement du capitalisme. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Oliver E. Williamson

Oliver E. Williamson
Crédits : University of California, Haas School of Business/ DR

photographie

John Atkinson Hobson

John Atkinson Hobson
Crédits : Hulton Getty

photographie