GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

Médias de l’article

Caractéristiques de la Galaxie

Caractéristiques de la Galaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Nébuleuse de l'Aigle

Nébuleuse de l'Aigle
Crédits : NASA/ ESA & The Hubble Heritage Team

photographie

Nébuleuse d'Orion

Nébuleuse d'Orion
Crédits : NASA/ ESA/ M. Robberto, STScI/ ESA & the Hubble Space Telescope Orion Treasury Project Team

photographie

Tous les médias


Les étoiles ne sont pas réparties au hasard dans l'Univers. Elles se groupent en ensembles que l'on nomme galaxies. On distingue la Galaxie, ou Voie lactée, à laquelle appartient le Soleil, des autres galaxies, autrefois appelées nébuleuses extragalactiques. Soupçonnée par Emmanuel Kant et William Herschel, la véritable nature de ces « nébuleuses extragalactiques » ne fut établie définitivement qu'en 1923, après la mise en service du grand télescope du mont Wilson, aux États-Unis. Edwin P. Hubble put alors montrer qu'il s'agissait d'agglomérations géantes d'étoiles, analogues à la Voie lactée.

Les progrès de l'astronomie galactique furent très lents. Si Galilée découvrit dès 1610, avec la lunette astronomique qu'il venait de construire, que la Voie lactée était un nuage extrêmement dense d'étoiles peu lumineuses, c'est seulement en 1750, dans son ouvrage An Original Theory or New Hypothesis of the Universe, que le savant anglais Thomas Wright imagina qu'elle formait un nuage aplati, disque parsemé d'étoiles parmi lesquelles se trouvait le Soleil. Au début du xixe siècle, des dénombrements d'étoiles effectués suivant différentes directions permirent à William Herschel, astronome d'origine allemande établi en Angleterre, de confirmer et de préciser cette idée, mais il fallut attendre les années 1920 pour que les astronomes américain Harlow Shapley et néerlandais Jan Hendrik Oort donnent une idée correcte des dimensions de la Galaxie en estimant à 10 kiloparsecs la distance du Soleil au centre de celle-ci ; la valeur révisée aujourd'hui admise est de 8,5 kiloparsecs (1 parsec = 3,09 . 1016 m = 206 265 ua = 3,26 années de lumière ; symbole : pc). La Galaxie est un ensemble de 100 milliards d'étoiles qui sont principalement concentrées dans un disque de 30 kiloparsecs de diamètre et de 400 parsecs d'épaisseur moyenne. Certaines sont réparties assez uniformément dans ce disque, d'autres suivent des bras qui s'enroulent en spirale autour du centre. Ces dernières, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE  » est également traité dans :

ANDROMÈDE GALAXIE D'

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Messier), est la galaxie la plus proche de notre propre galaxie, la Voie lactée. Avec la Voie lactée, la galaxie du Triangle (M33) et une trentaine de galaxies naines, elle constitue le Groupe local, dont le diamètre est d’environ dix millions d’années-lumière (soit 3 mégaparsecs). On peut la distinguer à l’œil nu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-d-andromede/#i_20795

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 10 813 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « 1900-1950 : les débuts de l'astronomie contemporaine »  : […] fut le premier à donner, en 1908, une idée raisonnable des véritables dimensions de notre Galaxie. Ainsi commençaient à se rejoindre astronomie et astrophysique. Enfin, grâce à des observations d'étoiles variables pulsantes, les céphéides, avec de grands télescopes, on put connaître la distance de régions éloignées de notre Galaxie et des plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_20795

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 469 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Formation des étoiles »  : […] Dans notre Galaxie, la majeure partie de la matière du milieu interstellaire est condensée en nuages interstellaires ; ces nuages sont de deux types […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etoiles/#i_20795

GAIA MISSION

  • Écrit par 
  • François MIGNARD
  •  • 2 653 mots
  •  • 2 médias

astronomie et qui consiste en la mesure des positions, des distances et des déplacements des astres. Les données recueillies, une fois étudiées et analysées, permettront d’établir la plus grande cartographie céleste jamais réalisée, même si elle ne représente que 1 p. 100 du contenu de la Voie lactée. Les premiers résultats, traitant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaia-mission/#i_20795

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 083 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'évolution des galaxies »  : […] Notre environnement immédiat est dominé par notre Galaxie – la Voie lactée – et par la grande galaxie d'Andromède Messier 31 (M31), située à près de 2,5 millions d'années-lumière de la nôtre. Ces deux galaxies sont de grandes spirales, à l'instar de la majorité des grandes galaxies de l'Univers local. La Voie lactée nous apparaît comme un disque vu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxies/#i_20795

HERSCHEL sir WILLIAM (1738-1822)

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 2 115 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'astronome »  : […] (28 août et 17 septembre 1789). Cependant, son intérêt majeur concerne la structure de la Galaxie et de l'Univers accessible, étudiée à l'aide de télescopes qu'il ne cesse de perfectionner. Par un comptage des étoiles environnantes, il parvient à montrer que le système solaire se déplace vers un point de la constellation d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herschel-sir-william/#i_20795

INTERSTELLAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 3 690 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le milieu interstellaire très chaud »  : […] Certaines de ces raies sont visiblement produites dans des restes de supernovae, mais d'autres non. Une grande partie de l'espace interstellaire est remplie de gaz très chaud et très dilué qui résulte du mélange des bulles précédentes. Notre Galaxie est d'ailleurs entourée d'un halo chaud et étendu qui paraît être le prolongement de ce phénomène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interstellaire/#i_20795

KEPLER, télescope spatial

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 667 mots
  •  • 1 média

conçu par la N.A.S.A. pour détecter des systèmes planétaires dans notre région de la Galaxie. Mis sur orbite en mars 2009, c’est un télescope de 95 centimètres de diamètre à grand champ de vision qui enregistre continûment la brillance de plus de 150 000 étoiles afin de détecter les systèmes planétaires lointains et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kepler-telescope-spatial/#i_20795

LANIAKEA, superamas de galaxies

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 646 mots
  •  • 1 média

étoiles et leurs cortèges planétaires forment des galaxies dont la Voie lactée est l’exemple le plus visible puisque le système solaire en fait partie. La Voie lactée et la galaxie d’Andromède sont les deux principales représentantes du Groupe local, qui rassemble une cinquantaine de galaxies dans un ensemble dont la taille est de l’ordre de 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laniakea-superamas-de-galaxies/#i_20795

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 699 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Galaxie et les Nuages de Magellan »  : […] Notre propre Galaxie, la Voie lactée, est en interaction avec deux galaxies irrégulières proches : les Nuages de Magellan. De la position interne de la Voie lactée où nous sommes, il est très difficile de percevoir directement les effets des marées. Toutefois, les observations du gaz dans le domaine radio permettent de distinguer une série de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_20795

MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 3 642 mots

Dans le chapitre « Les galaxies spirales »  : […] En ce qui concerne notre propre Galaxie, nous manquons de recul pour estimer la masse cachée présente. Les estimations directes sont trop délicates, mais tout laisse à penser qu'il s'agit d'une galaxie spirale typique, et que nous sommes également entourés d'un immense halo massif. La masse totale contenue dans un tel halo est estimée à dix fois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-cachee-masse-manquante-matiere-noire/#i_20795

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Intervalles de formation »  : […] une source de renseignements tant sur les mécanismes de synthèse nucléaire dans notre Galaxie que sur la durée nécessaire à l'individualisation du système solaire à partir du gaz galactique (intervalles de formation Δt). La situation serait simple si tous les chronomètres à vie courte apportaient une réponse univoque, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_20795

OORT JAN HENDRIK (1900-1992)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 853 mots

Le nom de Jan Oort restera attaché aux premières descriptions exactes de notre Galaxie. Kapteyn pensait que le Soleil en occupait le centre, bien qu'il ait réalisé que cela n'allait pas sans créer quelques problèmes. Les astronomes suédois Bertil Lindblad (1895-1965) et américain Harlow Shapley (1885- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-hendrik-oort/#i_20795

PHYSIQUE - Physique et informatique

  • Écrit par 
  • Claude ROIESNEL
  •  • 6 728 mots

Dans le chapitre « Structure de l'Univers  »  : […] plus proche est environ mille fois plus faible que celle qui est exercée par le reste de notre Galaxie. On peut donc considérer, avec une très bonne approximation, que le Soleil et les autres étoiles suivent des orbites indépendantes dans le champ gravitationnel moyen de la Voie lactée. Sous cette hypothèse, la distribution stellaire obéit à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-physique-et-informatique/#i_20795

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 145 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les conditions de la possibilité de la vie »  : […] sélectionner les étoiles aptes à être entourées d'un système planétaire. Finalement, la proportion des étoiles possédant un système planétaire serait ainsi de l'ordre de, au mieux, une sur 10 000. Malgré la rigueur des contraintes imposée aux modèles, cela donne tout de même environ 15 millions d'étoiles dans la Galaxie qui répondent à ces critères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_20795

RADIOSOURCES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 3 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Émission générale de la Galaxie »  : […] La Galaxie produit un rayonnement radio général qui se présente comme un fond continu sur lequel se détachent les radiosources décrites ci-dessus. Ce rayonnement est lui aussi de nature synchrotron et est dû aux électrons de quelques milliards d'électronvolts faisant partie des rayons cosmiques (cf. rayonnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiosources/#i_20795

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons cosmiques

  • Écrit par 
  • Lydie KOCH-MIRAMOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 240 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Distribution des rayons cosmiques dans la Galaxie »  : […] rayonnement gamma nous révèle indirectement la distribution des rayons cosmiques (noyaux et électrons) dans l'ensemble de la Galaxie. Il faut pour cela connaître la distribution du gaz (atomes et molécules), puisque l'émissivité en rayons gamma est proportionnelle au produit de la densité du gaz par la densité de rayons cosmiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-cosmiques/#i_20795

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons X cosmiques

  • Écrit par 
  • Monique ARNAUD, 
  • Robert ROCCHIA, 
  • Robert ROTHENFLUG
  •  • 6 550 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  L'astronomie galactique »  : […] Uhuru Catalog). La figure 2 montre la répartition dans le ciel des plus brillantes des 339 sources de ce catalogue historique. Les sources les plus intenses sont concentrées autour de la trace du plan galactique dans le ciel, indiquant que la plupart d'entre elles appartiennent à notre Galaxie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-x-cosmiques/#i_20795

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons gamma cosmiques

  • Écrit par 
  • François LEBRUN, 
  • Robert MOCHKOVITCH, 
  • Jacques PAUL
  •  • 8 032 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les sources diffuses de rayons gamma cosmiques »  : […] ont permis de tracer les contours d'une forte émission gamma concentrée le long de la Voie lactée. Cette émission provient en grande partie de l'interaction des rayons cosmiques avec les noyaux atomiques du gaz interstellaire, que ce soit par freinage des électrons relativistes (Bremsstrahlung), ou par collision des protons et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-gamma-cosmiques/#i_20795

SHAPLEY HARLOW (1885-1972)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 257 mots

est un pionnier de l'astronomie galactique et extragalactique. Avant lui, on ne savait pas grand-chose sur les dimensions de la Voie lactée. Il affirme en 1916-1917 que cette dernière est un disque plat de 60 000 années-lumière de diamètre et que le Soleil est situé vers le bord de ce disque, contrairement aux conceptions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harlow-shapley/#i_20795

SOLEIL

  • Écrit par 
  • Pierre LANTOS
  •  • 5 474 mots
  •  • 12 médias

Le Soleil est l'une des innombrables étoiles de notre Galaxie ; à cet égard, ni sa position ni ses propriétés intrinsèques ne sont exceptionnelles. Situé aux deux tiers du rayon galactique (à 8,5 kpc du centre galactique), il appartient à un bras spiral semblable à ceux que l'on observe dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil/#i_20795

STEINBERG JEAN-LOUIS (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Michel COMBES, 
  • James LEQUEUX
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la Résistance à la radioastronomie »  : […] Steinberg et Denisse fondent le service d’astronomie spatiale de l’Observatoire, à Meudon. Deux fusées françaises Rubis, équipées de récepteurs radio et de longues antennes déployables, sont lancées en 1965 et 1967, et détectent pour la première fois l’émission radio de la Voie lactée aux fréquences voisines de 2 mégahertz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-steinberg/#i_20795

STELLAIRES AMAS

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT
  •  • 1 757 mots
  •  • 1 média

plus grande au centre de l'amas. On en connaît plus de 150 qui gravitent autour de la Galaxie, mais il est certain que leur nombre est sensiblement plus élevé : l'absorption interstellaire nous empêche en effet d'en faire un dénombrement précis. La magnitude photographique des étoiles qu'on y trouve montre qu'il s'agit d'ensembles éloignés. Ils se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amas-stellaires/#i_20795

STELLAIRES ASSOCIATIONS

  • Écrit par 
  • Thierry MONTMERLE
  •  • 6 533 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Distribution des associations OB dans la Galaxie »  : […] Notre Galaxie comprend environ cent milliards étoiles, dont la grande majorité a été fournie par les associations OB ou est issue de leur environnement immédiat. Il est donc intéressant de rechercher les liens qui existent entre ces associations et la Galaxie au sens large. Pour cela, on étudie d'abord leur répartition dans le voisinage du Soleil, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/associations-stellaires/#i_20795

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 5 561 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Détection des trous noirs »  : […] À la fin des années 2000, une vingtaine de systèmes ont été découverts dans notre Galaxie, où les mesures indiquent une valeur supérieure à 3 MS ; dès lors, le trou noir est le seul candidat possible. Les cas les plus probants sont Cygnus X-1, A0620-00 et V 404 Cygni, situés dans notre Galaxie, LMCX-1 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_20795

UNIVERS

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE, 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 641 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La Galaxie »  : […] La plupart des étoiles qui forment notre Galaxie – la Voie lactée – sont distribuées dans un système très aplati, d'environ 30 000 parsecs de diamètre et quelques centaines de parsecs d'épaisseur. Le Soleil y occupe une position excentrique, à environ 8 000 parsecs du centre. Ce système est en rotation (un tour en 200 millions d'années au niveau du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/#i_20795

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 772 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les galaxies »  : […] Notre Galaxie, la Voie lactée, et la galaxie d’Andromède sont les deux principales représentantes du Groupe local qui rassemble une cinquantaine de galaxies de tailles variées ; ce groupe est lui-même membre d’un ensemble beaucoup plus vaste, un superamas. En 2014, des chercheurs américains ont pu estimer qu’il aurait une dimension de 500 millions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_20795

Voir aussi

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/