GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structure de la Galaxie

Une grande partie des connaissances sur la structure de la Galaxie provient, d'une part, de l'observation optique et infrarouge des étoiles et des nébuleuses ionisées, d'autre part, de celle du milieu interstellaire par la radioastronomie. Ces deux méthodes peuvent être considérées comme complémentaires : la première s'applique aux étoiles et à la matière interstellaire dont la distance peut être déterminée avec précision, mais elle est d'application très limitée dans le plan galactique à cause de l'absorption interstellaire – moins cependant depuis que les observations dans l'infrarouge se sont développées ; la seconde s'applique seulement au gaz interstellaire, mais elle en permet l'observation jusqu'à des distances considérables, même dans le plan galactique. L'observation des galaxies extérieures est par ailleurs d'un grand secours pour l'étude de la structure galactique.

Statistique stellaire

La statistique stellaire étudie la distribution dans l'espace et les mouvements des étoiles relativement proches, à partir des données fournies par l'observation, à savoir :

– les coordonnées angulaires dans un système d'axes héliocentrique, fixe par rapport à des astres situés en dehors de la Galaxie ;

– la distance, déduite de la comparaison entre la magnitude relative de l'étoile et sa magnitude absolue [cf. étoiles] ;

– le mouvement propre de l'étoile, déterminé par ses changements séculaires de position, après soustraction des effets de la parallaxe et de l'aberration (cf. astrométrie) ;

– sa vitesse radiale, mesurée par le décalage des longueurs d'onde (effet Doppler-Fizeau) présenté par son spectre.

Ces mesures doivent être faites sur un très grand nombre d'astres (plusieurs dizaines de milliers si possible) si l'on veut obtenir des résultats significatifs, car aux mouvements d'ensemble des groupes d'étoiles se superpose un mouvement d'agitation aléatoire analogue à celui des molécules d'un gaz.

La première découverte importante de la statistique stellaire, due à William Herschel en 1783, a été celle du mouv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Caractéristiques de la Galaxie

Caractéristiques de la Galaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Nébuleuse de l'Aigle

Nébuleuse de l'Aigle
Crédits : NASA/ ESA & The Hubble Heritage Team

photographie

Nébuleuse d'Orion

Nébuleuse d'Orion
Crédits : NASA/ ESA/ M. Robberto, STScI/ ESA & the Hubble Space Telescope Orion Treasury Project Team

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE  » est également traité dans :

ANDROMÈDE GALAXIE D'

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

La galaxie d’Andromède, dont le nom scientifique est M31 (M désigne le catalogue établi en 1764 par l’astronome français Charles Messier), est la galaxie la plus proche de notre propre galaxie, la Voie lactée. Avec la Voie lactée, la galaxie du Triangle (M33) et une trentaine de galaxies naines, elle constitue le Groupe local, dont le diamètre est d’environ dix millions d’années-lumière (soit 3 m […] Lire la suite

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « 1900-1950 : les débuts de l'astronomie contemporaine »  : […] Il est quelque peu arbitraire de faire commencer avec le xx e  siècle l'astronomie contemporaine et ses grands instruments. Les premiers grands télescopes sont bien antérieurs, puisque ceux de William Herschel datent de la fin du xviii e  siècle et que William Parsons (lord Rosse, 1800-1867) achève en 1845 en Irlande un télescope géant de 182 centimètres d'ouverture, le plus grand télescope à miro […] Lire la suite

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Formation des étoiles »  : […] Dans notre Galaxie, la majeure partie de la matière du milieu interstellaire est condensée en nuages interstellaires ; ces nuages sont de deux types : – les nuages diffus, constitués d'hydrogène atomique neutre (régions H I), de densité relativement faible (de l'ordre de 10 —2 à 10 —1  atome par mètre cube) ; leur température est voisine de 100 K ; – les nuages denses, qui contiennent des poussiè […] Lire la suite

GAIA MISSION

  • Écrit par 
  • François MIGNARD
  •  • 2 653 mots
  •  • 2 médias

Le lancement du satellite Gaia, le 19 décembre 2013, par la fusée Soyouz depuis le Centre spatial guyanais (CSG), a constitué une étape essentielle du programme spatial européen puisque c’est la seconde mission de l’Agence spatiale européenne (ESA pour European Space Agency) entièrement dédiée à l’astrométrie, vingt ans après le succès historique d’Hipparcos (1989-1993). La mission Gaia, d’une du […] Lire la suite

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 079 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'évolution des galaxies »  : […] La formation et l'évolution des galaxies demeurent de grandes énigmes de la cosmologie moderne. Depuis la classification des galaxies proposée par l'astronome américain Edwin P. Hubble en 1927, de nombreux progrès ont évidemment été accomplis, en particulier avec l'avènement des très grands télescopes au sol et dans l'espace. Quel est l'état de nos connaissances sur ces questions fondamentales ? N […] Lire la suite

HERSCHEL sir WILLIAM (1738-1822)

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 2 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'astronome »  : […] Ayant étudié l'astronomie, William Herschel se passionne pour la construction des télescopes par la lecture des ouvrages d'optique de Bonaventura Francesco Cavalieri (1598-1647). Il entreprend la construction de télescopes de plus en plus performants, polissant lui-même les miroirs jusqu'à leur donner une courbure parfaite. Il est récompensé de ses efforts en effectuant de nombreuses et remarquabl […] Lire la suite

INTERSTELLAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 3 689 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le milieu interstellaire très chaud »  : […] Les satellites de spectroscopie en ultraviolet et le télescope spatial Hubble ont permis d'observer, devant les étoiles, des raies interstellaires en absorption qui correspondent à des éléments très ionisés (oxygène 5 fois ionisé, etc.), indicateurs de températures très élevées (environ 500 000 K) ; les observations en rayons X montrent même l'existence de températures encore plus importantes. Ce […] Lire la suite

KEPLER, télescope spatial

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 666 mots
  •  • 1 média

Le télescope spatial Kepler est un satellite conçu par la N.A.S.A. pour détecter des systèmes planétaires dans notre région de la Galaxie. Mis sur orbite en mars 2009, c’est un télescope de 95 centimètres de diamètre à grand champ de vision qui enregistre continûment la brillance de plus de 150 000 étoiles afin de détecter les systèmes planétaires lointains et d’en faire un catalogue aussi détai […] Lire la suite

LANIAKEA, superamas de galaxies

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 645 mots
  •  • 1 média

Galaxies, groupes ou amas, superamas sont les structures qui hiérarchisent l’Univers. L’observation du ciel nocturne nous apprend que les étoiles et leurs cortèges planétaires forment des galaxies dont la Voie lactée est l’exemple le plus visible puisque le système solaire en fait partie. La Voie lactée et la galaxie d’Andromède sont les deux principales représentantes du Groupe local, qui ras […] Lire la suite

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 694 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La Galaxie et les Nuages de Magellan »  : […] Notre propre Galaxie, la Voie lactée, est en interaction avec deux galaxies irrégulières proches : les Nuages de Magellan. De la position interne de la Voie lactée où nous sommes, il est très difficile de percevoir directement les effets des marées. Toutefois, les observations du gaz dans le domaine radio permettent de distinguer une série de nuages d'hydrogène atomique formant un filament recour […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/