FRANCS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réussite de Clovis

On connaît extrêmement mal l'action personnelle de Clovis, sa chronologie reste obscure et discutée. Voici les étapes qui paraissent bien attestées : en 486, avec son parent le roi de Cambrai, Clovis attaque Syagrius, chef de l'armée de campagne de Gaule, le vainc, le chasse et lui enlève Soissons, sa résidence. Cette victoire lui livra sans doute d'un seul coup tout le pays au nord de la Loire, par conquête directe ou par capitulation. Clovis transféra bientôt sa résidence à Paris. Les dix années suivantes furent occupées par des campagnes à l'est, contre les Thuringiens et les Alamans, qui permirent aux Francs d'établir leur protectorat sur de vastes régions de la Germanie transrhénane, et par des luttes contre les Burgondes, alors maîtres du bassin de la Saône. Enfin, en 507, une victoire décisive, remportée à Vouillé (Vienne) sur le roi wisigoth Alaric II, livra aux Francs les pays entre Loire et Pyrénées. Clovis mourut en possession des trois quarts de la Gaule, il lui manquait le bassin du Rhône et la façade méditerranéenne. Entre-temps, il avait éliminé les autres rois francs, ses alliés ou ses concurrents, et surtout, avec une perspicacité remarquable, il avait adopté le catholicisme, religion de la grande majorité de ses nouveaux sujets. Une génération plus tard, les quatre fils de Clovis conquéraient la Gaule du Sud-Est sur les Burgondes (534), puis la Provence (537), et étendaient leur protectorat sur la majeure partie de l'Allemagne du Sud.

Cette réussite brillante fut exceptionnellement durable. Les Francs et la dynastie mérovingienne conservèrent la suprématie en Gaule bien après la disparition des autres royaumes barbares créés sur le sol de l'Empire d'Occident. Seuls, ils ont laissé leur nom à un État.

Un tel succès pose de nombreuses questions. Il ne s'agit évidemment pas de suprématie numérique. Bien que l'immigration germanique ait pu avoir dans le nord de la Gaule pl [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FRANCS  » est également traité dans :

DES FRANCS AUX MÉROVINGIENS (expositions)

  • Écrit par 
  • Claude SEILLIER
  •  • 1 301 mots

Après les querelles souvent dépassées qui ont marqué, en 1996, l'« année Clovis », deux expositions fondées sur les acquis de l'archéologie ont fait très opportunément le point des connaissances : Les Francs. Précurseurs de l'Europe, au musée du Petit Palais à Paris, pour le demi-mil […] Lire la suite

ARBOGAST (340 env.-394)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 217 mots

Soldat franc exilé par les siens, Arbogast est, comme son oncle Richomer, au service des empereurs romains. Bien que païen, il a la confiance de Gratien, empereur d'Occident qui meurt en 383 tué par un partisan de l'usurpateur Maxime. L'empereur d'Orient Théodose utilise Arbogast dans sa lutte contre ce dernier, puis le charge de veiller sur le jeune empereur d'Occident Valentinien II, fils de Gra […] Lire la suite

ARNOUL saint (582 env.-640)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 147 mots

D'une grande famille apparentée aux rois mérovingiens, Arnoul naquit à Lay-Saint-Christophe, près de Nancy. De sa femme Doda, fille du comte de Boulogne, il eut deux fils, Anségisel et Cloud. Le premier épousa une fille de Pépin de Landen, et de leur descendance naquit Charlemagne. Personnage en vue comme administrateur de domaines royaux, Arnoul fut, bien que laïc, élu en 614 évêque de Metz. Dod […] Lire la suite

AUSTRASIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Royaume des Francs orientaux à l'époque mérovingienne ( vi e - viii e  siècle), l'Austrasie est souvent opposée à la Neustrie, royaume franc occidental. Les maires du palais d'Austrasie, intendants de la maison du roi mérovingien, puis chefs de l'administration royale, furent les ancêtres de la dynastie carolingienne. Couvrant l'actuel nord-est de la France, entre la Meuse, le Rhin et la Moselle, […] Lire la suite

AUSTRASIE, LE ROYAUME MÉROVINGIEN OUBLIÉ (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un puissant royaume »  : […] Pourquoi à Saint-Dizier ? Parce qu’en 2002 trois tombes particulièrement riches, celles de deux hommes et d’une jeune femme appartenant à l’aristocratie franque, y furent découvertes (site de La Tuilerie) lors d’une fouille préventive de l’INRAP. Datées du milieu du vi e  siècle de notre ère, elles contenaient de nombreuses armes, des bijoux et de la vaisselle en terre, en bronze et en verre. Une […] Lire la suite

BONIFACE saint (675 env.-754)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 547 mots

Archevêque de Mayence, apôtre de la Germanie et réformateur des Églises franques. Boniface est le nom pris par le moine anglo-saxon Winfrid, lors de son premier voyage à Rome (718-719). Il était né vers 675 près d'Exeter, où, très jeune, il devint moine, avant de passer à l'abbaye de Nursling près de Winchester. Il reçut une très bonne instruction qui le rendit capable d'enseigner ou d'écrire en p […] Lire la suite

BURGONDES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 3 322 mots
  •  • 5 médias

Sans doute originaires de Scandinavie, si l'on en croit les données linguistiques et toponymiques, les Burgondes (du latin Burgundiones ) apparaissent dans l'histoire au i er  siècle de notre ère. Ils sont alors établis sur les rives polonaises de la mer Baltique où ils séjourneront jusqu'au iii e  siècle, avant d'entreprendre une nouvelle migration vers le sud-ouest, qui les conduira aux frontièr […] Lire la suite

CARIBERT Ier (mort en 567) roi franc (561-567)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 129 mots

Fils aîné de Clotaire I er et d'Ingonde. Lors du partage du royaume de son père en 561, Caribert I er reçut les anciennes terres de Childebert I er , dont la capitale se trouvait à Paris. Ce souverain éloquent et érudit dans le domaine du droit n'en menait pas moins une vie dissolue et mourut excommunié, en 567, à Paris. Ses frères Gontran, Sigebert I er et Chilpéric I er se partagèrent alors […] Lire la suite

CHARLES MARTEL (688 env.-741)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 341 mots
  •  • 1 média

Fils de Pépin d'Herstal, Charles Martel apparaît dans l'histoire au lendemain de la mort de son père (déc. 714), qui déclencha des troubles violents dans le royaume franc : Neustriens et Aquitains alliés aux Frisons et aux Saxons tentèrent d'abattre la puissance austrasienne. Au bout de six ans, Charles Martel réussit à défaire ses adversaires et à s'imposer avec les titres de maire du palais, duc […] Lire la suite

CHILDEBERT Ier (495 env.-558) roi des Francs (511-558)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 255 mots

Troisième fils de Clovis, Childebert devint, après la mort de son père en 511, roi d'une part du royaume franc qui s'étendait au bord de la Manche depuis la Somme jusqu'à l'Armorique et englobait à l'est Paris et peut-être Meaux ; en Aquitaine il tenait les cités de Bordeaux et de Saintes. Aux Wisigoths qui se maintenaient encore au sud de la Garonne, il réussit à arracher la plus grande partie de […] Lire la suite

Les derniers événements

Suisse. Programme de Nestlé en faveur de la neutralité carbone. 3 décembre 2020

de francs suisses sur cinq ans. Il prévoit de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre du groupe d’ici à 2030 et de parvenir à une neutralité carbone de ses activités en 2050. Nestlé propose notamment de planter vingt millions d’arbres par an au cours des dix prochaines années, de développer […] Lire la suite

Suisse. Votations fédérales. 27 septembre 2020

des personnes passé avec l’Union européenne. Un nouvel accord-cadre sur le sujet est en discussion entre Berne et Bruxelles. Les électeurs se prononcent de justesse, par 50,1 p. 100 des voix, en faveur du renouvellement de la flotte d’avions de combat, pour un budget de 6 milliards de francs suisses […] Lire la suite

Suisse. Poursuite du déconfinement. 6-27 mai 2020

Le 6, à l’issue d’une session extraordinaire consacrée à la lutte contre les effets de la pandémie de Covid-19, le Parlement vote le déblocage de 57 milliards de francs suisses, dont 40 milliards de cautionnement de prêts pour les petites et moyennes entreprises, 6 milliards destinés à la prise […] Lire la suite

Suisse. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 5-20 mars 2020

des crédits de 32 milliards de francs suisses au profit des entreprises et des indépendants, en plus des 10 milliards déjà attribués au traitement de la crise une semaine plus tôt. Il restreint encore la liberté de réunion en interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes. […] Lire la suite

France. Condamnation de BNP Paribas Personal Finance. 26 février 2020

emprunteurs qui se sont portés partie civile. Cette filiale de BNP Paribas spécialisée dans le crédit est reconnue coupable d’avoir dissimulé le risque du crédit Helvet Immo, libellé en francs suisses, mais remboursable en euros, qu’elle commercialisait en 2008 et 2009. La société doit verser immédiatement les indemnités, même si elle fait appel du jugement, le tribunal ayant ordonné l’exécution provisoire de sa décision. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Lucien MUSSET, « FRANCS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francs/