ARBOGAST (340 env.-394)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Soldat franc exilé par les siens, Arbogast est, comme son oncle Richomer, au service des empereurs romains. Bien que païen, il a la confiance de Gratien, empereur d'Occident qui meurt en 383 tué par un partisan de l'usurpateur Maxime. L'empereur d'Orient Théodose utilise Arbogast dans sa lutte contre ce dernier, puis le charge de veiller sur le jeune empereur d'Occident Valentinien II, fils de Gratien. Arbogast peuple le palais de Francs et devient tout-puissant en Gaule. Lorsque les Italiens, menacés par des Barbares, appellent Valentinien II à leur secours, Arbogast interdit à l'empereur de quitter la ville de Vienne, sur le Rhône. Une violente dispute éclate entre les deux hommes et finit par la mort de l'empereur. Arbogast répand le bruit que Valentinien II s'est suicidé (392). Il fait alors proclamer à Lyon le rhéteur romain Eugène, ancien chef des bureaux de Valentinien. Il emmène le nouvel empereur combattre des roitelets francs sur le Rhin, le pousse à pratiquer une politique en faveur des païens et à intervenir en Italie contre Théodose. La rencontre entre les deux armées a lieu dans la vallée de la Rivière froide (la Wippach). Eugène est battu et Arbogast se suicide.

—  Pierre RICHÉ

Écrit par :

  • : professeur d'histoire médiévale à l'université de Paris-X

Classification


Autres références

«  ARBOGAST (340 env.-394)  » est également traité dans :

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les barbares »  : […] Grâce à la vigilance des empereurs de Trèves, Valentinien et Gratien, la Gaule connut, entre 360 et 383, ses dernières périodes de prospérité ; une invasion franque fut repoussée en 365 par le maître de la cavalerie Jovin, un Rémois. Le redressement opéré par Julien, Gratien et Valentinien fut toutefois compromis par l'usurpation de Maxime, après 383. Ce dernier régna quatre ans en Gaule, où il c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_17089

VALENTINIEN II (371 env.-392) empereur romain (375-392)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 305 mots

Lorsque son père Valentinien I er meurt subitement, Valentinien II est proclamé auguste par les légions d'Illyrie en 375 : il n'a que quatre ans et se trouve à Sirmium. Son frère Gratien partage avec lui l'Empire d'Occident et lui laisse les préfectures d'Illyrie et d'Italie. Avec sa mère Justine, la régente, Valentinien II tient ensuite sa cour à Milan. Prenant prétexte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentinien-ii/#i_17089

Pour citer l’article

Pierre RICHÉ, « ARBOGAST (340 env.-394) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbogast/