MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

François Mitterrand, 1981

François Mitterrand, 1981
Crédits : Hulton Getty

photographie

Didier Ratsiraka et François Mitterrand, 1986

Didier Ratsiraka et François Mitterrand, 1986
Crédits : Hulton Getty

photographie


François Mitterrand a été l'une des personnalités politiques françaises les plus importantes de la seconde moitié du xxe siècle. Plusieurs fois ministre sous la IVe République, président de la République sous la Ve, il a marqué de son empreinte l'histoire de la gauche française depuis les années 1960, et a présidé à ses destinées pendant un quart de siècle.

Il est difficile d'expliquer le parcours politique de François Mitterrand. Il est fait d'attaches et de choix successifs et apparemment contradictoires : de Vichy, où il est décoré de la francisque par le maréchal Pétain, à la Résistance dans laquelle il se jette avec courage en 1943. Il est aux côtés du général de Gaulle en 1944 et exerce les fonctions de secrétaire général aux prisonniers de guerre. Ambitieux, indépendant, intelligent et talentueux, il est, dès 1947, à trente ans, le plus jeune ministre depuis la Révolution française. Anticommuniste à cette époque, il réalisera vingt-cinq ans plus tard l'Union de la gauche. Personnage important et défenseur de la IVe République, il terminera sa longue carrière politique comme président de la Ve République.

Une longue carrière politique

Deux éléments donnent cependant une cohérence à ce parcours. D'abord, comme l'écrit Éric Duhamel, « son action publique, tendue vers la conquête du pouvoir, donne de l'unité à sa trajectoire politique ». François Mitterrand possède une exceptionnelle maîtrise des règles du jeu politique et institutionnel, quel que soit le régime dans lequel il opère. Dans sa quête ininterrompue du pouvoir, il rencontre très tôt, en décembre 1943, celui qui sera son principal adversaire et compétiteur, le général de Gaulle. Celui-ci veut fusionner le Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés, dont François Mitterrand est le principal responsable, dans une organisation unifiée. François Mitterrand s'y oppose. Son refus d'allégeance au chef de la France libre se transformera en une permanente et violente hostilité. Il défendra, contre lui, la IVe République. Il sera l'un des premiers opposants au 13 mai 1958 et il fustigera, en 1963, l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)  » est également traité dans :

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 280 mots
  •  • 4 médias

L'année 1981 marque un tournant dans l'histoire de la Ve République : la gauche accède au pouvoir après vingt-trois ans dans l'opposition. Elle va utiliser à son profit tous les ressorts d'une Constitution qu'elle rejetait à l'origine, finissant ainsi de légitimer les institutions nées du pouvoir gaulliste.Les deux septennats de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-mitterrand-1981-1995/#i_37690

ÉLECTION DE FRANÇOIS MITTERRAND

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Plusieurs fois ministre sous la IVe République, adversaire en son temps du général de Gaulle, battu de justesse en 1974 par Valéry Giscard d'Estaing, le socialiste François Mitterrand est élu à l'Élysée le 10 mai 1981 et permet ainsi à la gauche d'accéder au pouvoir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/election-de-francois-mitterrand/#i_37690

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_37690

BADINTER ROBERT (1928- )

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 325 mots

Dans le chapitre « Un combat contre la peine de mort »  : […] Inscrit au barreau de Paris en 1951, Robert Badinter est d'abord un spécialiste de droit civil : après sa thèse soutenue à la Sorbonne sur « les conflits en matière de responsabilité civile dans le droit des États-Unis » et un ensemble de contributions au droit de l'automobile, il fonde en 1966, avec son ami Jean-Denis Bredin, un cabinet spécialisé en droit des affaires. Mais c'est aux assises qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-badinter/#i_37690

B.E.R.D. (Banque européenne pour la reconstruction et le développement)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Olivier MARTY
  •  • 546 mots

La B.E.R.D. (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) est une institution internationale qui s'apparente par sa vocation à son illustre ancêtre, la Banque mondiale, à ceci près qu' elle officiait initialement et exclusivement dans les pays de l'Europe centrale et orientale (P.E.C.O.) et dans la Communauté d'États indépendants issus de l'ex-Union soviétique (C.E.I.). Elle a ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-europeenne-pour-la-reconstruction-et-le-developpement/#i_37690

BÉRÉGOVOY PIERRE (1925-1993)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 056 mots

Homme politique français. Pierre Bérégovoy est né le 23 décembre 1925 à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Son père, un « Russe blanc », capitaine du tsar et menchevik, tient un café-épicerie. À cinq ans, l'enfant est confié à sa grand-mère, qui l'éduquera. Bon élève, il obtient le brevet élémentaire à douze ans, puis un C.A.P. d'ajusteur au lycée technique d'Elbeuf. Voilà pour les diplômes de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-beregovoy/#i_37690

BERGÉ PIERRE (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Personnage de la mode et du monde parisien parmi les plus en vue, Pierre Bergé a marqué son temps par la création de la maison de couture Yves Saint Laurent aux côtés du célèbre styliste en 1961, un sens aigu des affaires et une implication indirecte, mais bien réelle dans la vie politique du pays. Pierre Bergé est né le 14 novembre 1930 à Saint-Pierre-d’Oléron, une commune du département de la C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berge-pierre-1930-2017/#i_37690

BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 1 092 mots

La Bibliothèque du roi, qui est à l'origine de la Bibliothèque nationale, rebaptisée Bibliothèque nationale de France en 1994, apparut à la Renaissance. Charles VIII en amorça la création lorsqu'il joignit aux manuscrits de ses parents des volumes de la Bibliothèque des rois de Naples. Plus tard, Louis XII réunit à ce fonds primitif la librairie familiale, qui comprenait les livres de son père, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheque-nationale-de-france/#i_37690

BIBLIOTHÈQUES

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 8 913 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les bibliothèques nationales »  : […] La principale fonction des bibliothèques nationales est de conserver pour les générations à venir le patrimoine national, qu'il s'agisse de livres imprimés et de périodiques, mais aussi de manuscrits, d'estampes, de cartes et plans, et, depuis une date plus récente, de photographies, de films et de tous documents sur nouveau support. Cette masse ne cesse de s'accroître par le biais du Dépôt légal. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques/#i_37690

CHEVÈNEMENT JEAN-PIERRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 727 mots

Né le 9 mars 1939, énarque, Jean-Pierre Chevènement commence sa carrière comme attaché commercial au ministère de l'Économie et des Finances avant de devenir conseiller commercial à Djakarta. Il adhère en 1964 à la S.F.I.O., crée l'année suivante le Centre d'études, de recherche et d'éducation socialistes (C.E.R.E.S.) et s'allie à François Mitterrand au congrès d'Épinay en 1971, ce qui permet à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-chevenement/#i_37690

CHIRAC JACQUES (1932- )

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  • , Universalis
  •  • 1 959 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « À la conquête du pouvoir »  : […] Tout de suite, Jacques Chirac veut apparaître comme un adversaire résolu du nouveau pouvoir socialiste et comme un recours. Il lui faut, à la fois, continuer d'ancrer le R.P.R. dans la vie politique française et marginaliser Raymond Barre. Sa nouvelle image, plus posée, et l'évolution de la situation politique font de lui, dans les sondages, un président de la République en puissance. Il a désorma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chirac/#i_37690

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'élection présidentielle de 1965 »  : […] Après la victoire gaulliste de 1962, il n'est guère possible d'envisager de renverser le gouvernement par la voie parlementaire ; les oppositions doivent donc surtout préparer la future échéance présidentielle, prévue pour décembre 1965. Et il est évidemment à peu près impossible de se faire élire en revendiquant le modèle de président que la France a connu avant 1958 ; il faut présenter un progra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/#i_37690

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 873 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La défaite de Valéry Giscard d'Estaing en 1981 »  : […] La bataille électorale apparaît très indécise à la veille de l'élection présidentielle. Du côté de la majorité, le président souhaite se présenter pour un nouveau mandat mais son bilan risque d'être sanctionné, d'autant plus qu'il est éclaboussé par l'affaire des diamants et par sa longue amitié avec l'empereur centrafricain Bokassa. Jacques Chirac est évidemment son principal adversaire à droite, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/#i_37690

CRÉPEAU MICHEL (1930-1999)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 602 mots

Né en 1930 à Fontenay-le-Comte (Vendée), avocat, membre du Parti radical dès l'âge de dix-huit ans, Michel Crépeau est élu maire de La Rochelle (Charente-Maritime) en 1971. Il le restera jusqu'à son décès. Dès 1973, il met en place la première zone piétonne de France et, en 1974, un système de vélos à la disposition de la population. Ce pionnier de l'écologie municipale innove encore en 1997 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-crepeau/#i_37690

DELANOË BERTRAND (1950- )

  • Écrit par 
  • Antoine SCHWARTZ
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Jusqu'à sa première élection à la mairie de Paris, en 2001, Bertrand Delanoë a longtemps souffert d'un déficit chronique de notoriété. L'homme n'avait pourtant rien d'un novice en politique : déjà député puis porte-parole du Parti socialiste (P.S.) en 1981, il est en fait un représentant assez typique de cette génération d'hommes politiques de gauche qui ont accédé aux responsabilités dans les an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-delanoe/#i_37690

DIORI HAMANI (1916-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 966 mots

Premier président du Niger indépendant, Hamani Diori est né en 1916, dans le village zerma de Soudouré, au bord du Niger, près de Niamey. Cette région, où le souvenir de l'équipée meurtrière de la colonne Voulet-Chanoine est resté vif dans la population, a fourni plusieurs lots de « tirailleurs sénégalais » destinés aux champs de bataille européens. Après l'école normale William-Ponty de Dakar qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamani-diori/#i_37690

ÉCOLOGISTE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION, 
  • Bruno VILLALBA
  •  • 10 797 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'unification (1981-1986) »  : […] Lalonde obtient 3,90 p. 100 des voix et ne donne pas de consigne pour le second tour. Le Parti socialiste et son allié communiste gagnent l'élection et François Mitterrand devient président de la République. Ce dernier met fin aux projets controversés de Plogoff et du Larzac, ce qui contribue à désamorcer les mobilisations écologistes. Il bénéficie en outre des intenses querelles internes aux dif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ecologiste/#i_37690

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Le combat pour l'union monétaire »  : […] En dépit de ce distinguo, le gouvernement britannique marquait toute la distance qui le séparait désormais de la rigueur assignée aux pays engagés en direction de l'Union économique et monétaire. Le traité de Maastricht, dont c'était la principale disposition, a été signé le 7 février 1992. La ratification par les douze États membres de la Communauté européenne (C.E.) ne semblait pas devoir poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_37690

FABIUS LAURENT (1946- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 353 mots

Homme politique français, Premier ministre de 1984 à 1986. Jusqu'en 1988, tout a souri à Laurent Fabius. Né le 20 août 1946 à Paris dans une riche famille d'antiquaires, normalien, énarque, auditeur au Conseil d'État, il s'était fait connaître des téléspectateurs comme brillant participant d'un jeu télévisé au début des années 1970, « Cavalier seul ». À peine entré au Parti socialiste, en 1974, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-fabius/#i_37690

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les répercussions de la crise »  : […] La mort brutale du président Georges Pompidou le 2 avril 1974 met fin à l'équilibre politique institué par le général de Gaulle en 1958, au moment même où s'efface le contexte économique qui avait contribué à la stabilisation politique. Désormais la vie politique française est dominée par les vains efforts des gouvernements successifs pour relancer la croissance, redynamiser l'économie, réduire le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-la-france-d-aujourd-hui/#i_37690

GAY PRIDE

  • Écrit par 
  • Christophe BROQUA
  •  • 2 632 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Lorsque la première marche est organisée à New York, la principale organisation homosexuelle qui existe en France, Arcadie, défend des principes de respectabilité et de discrétion diamétralement opposés à cette démarche. En mars 1971, son président participe à une émission de radio de Menie Grégoire sur R.T.L., qui est bruyamment interrompue par des lesbiennes féministes en rupture avec l'associat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gay-pride/#i_37690

JEANNENEY JEAN-MARCEL (1910-2010)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 825 mots

S'il fut, comme son père, ministre du général de Gaulle puis son premier ambassadeur dans l'Algérie indépendante, Jean-Marcel Jeanneney a été surtout un économiste. Agrégé de sciences économiques en 1936, professeur à la faculté de droit de Grenoble à vingt-sept ans, il en fut le doyen de 1947 à 1951 avant d'être professeur d'économie politique à Paris dès 1952. À la Fondation nationale des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marcel-jeanneney/#i_37690

JOSPIN LIONEL (1937- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

Homme politique français, Premier ministre de 1997 à 2002. Le 3 avril 1993, lorsqu'il annonce, pour la première fois, son retrait de la vie politique, Lionel Jospin n'est plus rien. Ou presque. Simple conseiller général de Cintegabelle, en Haute-Garonne. « Sainte-Gamelle », ironise-t-on alors. Il vient d'être battu, comme tant d'autres, aux élections législatives. Un an plus tôt, il a perdu le por […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-jospin/#i_37690

LOUÉS SOIENT NOS SEIGNEURS. UNE ÉDUCATION POLITIQUE (R. Debray)

  • Écrit par 
  • Jean-Noël JEANNENEY
  •  • 1 444 mots

Au service d'une histoire des sensibilités françaises, des livres émergent de temps en temps dont on peut gager aussitôt qu'ils aideront plus tard à comprendre l'itinéraire, les tensions, les déchirements d'une génération de clercs. Ainsi de Loués soient nos seigneurs. Une éducation politique (Gallimard, Paris, 1996), où la maturité de Régis Debray se penche sur sa jeunesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loues-soient-nos-seigneurs-une-education-politique/#i_37690

LOUVRE PALAIS DU

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  • , Universalis
  •  • 2 034 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le musée »  : […] Toujours en voie d'achèvement, le Louvre est appelé à une nouvelle destination, non moins symbolique que la précédente : devenir le palais des Arts du royaume. Non seulement l'immense palais renfermait d'importantes collections d'œuvres d'art, mais encore des services administratifs et « culturels ». Dès 1640, l'Imprimerie royale y était installée ; à partir de 1672, ce sont les académies royales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-du-louvre/#i_37690

MAUROY PIERRE (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

Né à Cartignies (Nord) le 5 juillet 1928, Pierre Mauroy est le fils d'un instituteur laïc. Après des études à l'École normale nationale d'apprentissage de Cachan, il devient professeur de l'enseignement technique à Colombes, dans la banlieue parisienne, en 1952. Mais ses engagements sociaux et politiques l'éloignent vite de l'enseignement actif. Pierre Mauroy avait en effet adhéré à la S.F.I.O. dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mauroy/#i_37690

M.D.C. (Mouvement des citoyens)

  • Écrit par 
  • Benoît VERRIER
  •  • 1 498 mots

Dans le chapitre « Du C.E.R.E.S. au M.D.C. (1966-1993) »  : […] Au début des années 1960, quelques jeunes énarques (Jean-Pierre Chevènement, Didier Motchane, Alain Gomez) proposent de mettre leurs compétences scolaires au service de dirigeants de la gauche non communiste (de Guy Mollet, secrétaire général de la S.F.I.O., ou de François Mitterrand, candidat à l'élection présidentielle de 1965) et, parfois, adhèrent à la S.F.I.O. Cette entrée en politique très s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-des-citoyens/#i_37690

NATIONALISATION

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BONICHOT, 
  • Universalis
  •  • 6 936 mots

Dans le chapitre « La gestion du secteur public »  : […] Les entreprises nationales sont au carrefour d'exigences multiples et contradictoires. La philosophie qui inspire les nationalisations exigerait qu'elles soient mises au service de la nation ; la nécessité de leur efficacité exige l'autonomie de gestion et, éventuellement, que les intérêts de l'entreprise l'emportent sur l'intérêt public, au moins sur l'intérêt public du moment. Ces diverses exige […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisation/#i_37690

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Un rôle de commandement et de représentation »  : […] L'histoire de France a lié trop intimement pouvoir politique et pouvoir économique pour qu'il soit possible de passer sous silence le premier en parlant du second : c'est la présence du pouvoir politique à Paris qui a suscité la concentration d'activités économiques, soit par les consommations induites (luxe lié au train de vie des classes dirigeantes, commandes publiques), soit par son poids dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_37690

P.S. (Parti socialiste), France

  • Écrit par 
  • Frédéric SAWICKI
  • , Universalis
  •  • 7 369 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une stratégie et un leader incontestés »  : […] L'histoire du renouveau du P.S. ne débute pas avec le congrès d'Épinay de juin 1971. Ce congrès n'est qu'une étape dans un processus de rapprochement électoral avec le P.C.F. et d'agrégation de différents partis et clubs de la gauche non communiste, commencé au cours des années 1960. La campagne présidentielle de Mitterrand en 1965 en a été un épisode essentiel. Après avoir réussi le double explo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/p-s-parti-socialiste-france/#i_37690

ROCARD MICHEL (1930-2016)

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 1 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une stature d’homme d’État »  : […] Après la victoire de François Mitterrand lors de l’élection présidentielle de 1981, il devient ministre d'État, ministre du Plan et de l'Aménagement du territoire dans les deux premiers gouvernements dirigés par Pierre Mauroy. Il est nommé ministre de l'Agriculture en 1983, mais il démissionne en avril 1985 pour manifester son opposition à l’instauration du mode de scrutin proportionnel pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-rocard/#i_37690

ROUSSELET ANDRÉ (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 994 mots

Décédé le 29 mai 2016 à l’âge de quatre-vingt-treize ans, André Rousselet doit essentiellement sa notoriété au lien qui l’unissait à François Mitterrand et au rôle qu’il joua dans la création de la chaîne de télévision Canal Plus. Les premières années d’André Rousselet ne semblaient pas le destiner à une vie aussi remplie et aussi prestigieuse. Fils d’un magistrat, il est né le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-rousselet/#i_37690

S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière)

  • Écrit par 
  • François BROUSSE, 
  • Universalis
  •  • 1 499 mots

Après la défaite de la Commune, le mouvement ouvrier français est réduit au silence pendant plusieurs années, puis, à partir de 1876, se tiennent des congrès ouvriers regroupant des délégués de syndicats et de coopératives, auxquels se joignent bientôt des représentants des groupes d'études socialistes animés notamment par Jules Guesde. Sous l'impulsion de ces derniers, le Congrès ouvrier de Marse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/section-francaise-de-l-internationale-ouvriere/#i_37690

TUNNEL SOUS LA MANCHE

  • Écrit par 
  • Laurent BONNAUD
  •  • 9 370 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La troisième tentative et la naissance d’Eurotunnel : 1985-1994 »  : […] Dès mars 1980, Norman Fowler, secrétaire d’État aux Transports, ouvre une consultation pour une liaison fixe financée par des capitaux privés. Le sujet est à l’agenda du Premier ministre britannique Margaret Thatcher et du président français François Mitterrand au sommet de Londres, le 10 septembre 1981. Pour le ministre français des Transports, Charles Fiterman, il est également question d’un tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnel-sous-la-manche/#i_37690

Voir aussi

Les derniers événements

29 mai 2016 • France - AllemagneCommémoration de la bataille de Verdun.

Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel participent, à Douaumont (Meuse), aux cérémonies du centième anniversaire de la bataille de Verdun, qui fit trois cent mille morts français et allemands. En septembre 1984, François Mitterrand et Helmut Kohl avaient rendu hommage au même endroit aux morts de la Première Guerre mondiale.  [...] Lire la suite

1er-17 mai 2012 • FranceÉlection de François Hollande à la présidence de la République et nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre.

e République, après François Mitterrand (1981-1995). Il annonce sa volonté de « rassembler et d'associer chaque citoyen à l'action commune pour relever les défis qui nous attendent, et [qui] sont nombreux, et [qui] sont lourds. » De son côté, Nicolas Sarkozy déclare à ses partisans [...] Lire la suite

3-24 novembre 2010 • FranceRemaniement ministériel.

que secrétaire d'État –, Chantal Jouanno aux Sports. Christine Lagarde reste à l'Économie, Brice Hortefeux à l'Intérieur, Luc Chatel à l'Éducation nationale, Bruno Le Maire à l'Agriculture, Frédéric Mitterrand à la Culture et François Baroin au Budget – fonction à laquelle s'ajoute celle de porte-parole [...] Lire la suite

23-24 février 2010 • FranceNomination de personnalités d'« ouverture » dans les institutions.

les nominations de trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel par le chef de l'État et les présidents des deux Assemblées. Nicolas Sarkozy nomme le sénateur (Rassemblement démocratique et social européen) du Puy-de-Dôme Michel Charasse, ancien ministre et fidèle de François Mitterrand, exclu [...] Lire la suite

18 mars 2007 • Italie - FranceArrestation au Brésil de Cesare Battisti.

de prison avant sa condamnation et réfugié au Mexique puis en France, en 1990, où le président François Mitterrand avait promis de donner asile aux extrémistes italiens qui avaient renoncé à la violence. Objet, de la part de la justice italienne, d'une demande d'extradition, Cesare Battisti affirmait être [...] Lire la suite

9 novembre 2005 • FranceJugement dans l'affaire des écoutes de l'Élysée.

Le tribunal correctionnel de Paris rend son jugement dans le dossier des écoutes téléphoniques illégales, mises en place par l'Élysée sous la présidence de François Mitterrand, entre 1983 et 1986. Pointant la responsabilité première de l'ancien chef de l'État, le tribunal relève que les décisions [...] Lire la suite

30 juin 2004 • FranceAutorisation de l'extradition de Cesare Battisti.

mandats d'arrêt, estime équitable la procédure de la contumace appliquée par la justice italienne. Elle déclare ne pas avoir à se prononcer – « en raison du principe de séparation des pouvoirs » – sur l'engagement, pris en 1985 par le président François Mitterrand, de protéger les anciens activistes italiens réfugiés en France qui n'étaient pas criminels et qui avaient rompu avec leur passé.  [...] Lire la suite

10 février 2004 • FranceArrestation de l'ancien activiste italien d'extrême gauche Cesare Battisti.

commis lors des « années de plomb » de la décennie de 1970. Une première demande d'extradition avait échoué en 1991. Installé en France depuis 1990 et détenteur d'un titre de séjour, Cesare Battisti, qui est devenu auteur de romans policiers, bénéficiait de l'engagement pris par le président François [...] Lire la suite

25 août 2002 • FranceExtradition d'un ancien activiste italien.

Balladur. Il s'agit de la première extradition d'un activiste italien par la France depuis les « années de plomb » des décennies de 1970 et de 1980, marquées dans la péninsule par de nombreux attentats terroristes. En avril 1985, François Mitterrand, alors président, évoquant les militants politiques [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Gérard GRUNBERG, « MITTERRAND FRANÇOIS - (1916-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-mitterrand/