FĀṬIMIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

900 à 1000. Morcellement

900 à 1000. Morcellement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Bol peint, art fatimide

Bol peint, art fatimide
Crédits : J.-L. Nou/ AKG

photographie


Les Fāṭimides, dynastie de califes shi‘ites descendant de Fāṭima, fille du prophète Mahomet, règnent en Afrique du Nord (de 910 à 969), puis en Égypte (de 969 à 1171).

900 à 1000. Morcellement

900 à 1000. Morcellement

vidéo

Morcellement des empires. Émergence de nouvelles puissances.Les empires qui avaient dominé les siècles précédents s'effondrent au Xe siècle. L'empire Huari jette ses derniers feux.En Chine, la dynastie Tang disparaît en 907.Au sud coexistent alors dix royaumes.Quant... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

C'est une curieuse histoire que celle de ces monarques qui, portés au pouvoir par la propagande révolutionnaire des Ḳarmates isma‘īliens, consolident leur puissance par la plus intransigeante des dictatures, califienne ou vizirielle. Partis de la Tunisie, ils font reconnaître leur autorité dans le Maghreb entier et la Sicile, s'installent définitivement sur le territoire égyptien, conquièrent la Syrie, reçoivent l'hommage de La Mecque et de Médine, et vont jusqu'à Bagdad. Cent cinquante ans après, le dernier Fāṭimide était à peine obéi dans son propre palais. Durant ce temps, la Syrie devient un champ clos où les divers partis se livrent des luttes acharnées, surveillés par les Byzantins, qui parviennent un instant jusqu'à Baalbek et Tripoli, plus tard par les croisés, et enfin par les Saldjūḳides qui gouvernent Damas.

Sur le plan artistique, le règne des Fāṭimides fut une période brillante. L'originalité de leurs œuvres tient essentiellement à l'emploi de représentations figurées.

Établissement de la dynastie

Le centre de la propagande des Fāṭimides se trouva d'abord en Syrie du Nord, à Salamiyya, d'où des missionnaires éloquents et persuasifs parcoururent presque toutes les régions de l'Islam. L'un d'eux, particulièrement actif, Aḅū ‘Abd Allāh al-Shī‘ī, prêcha en Afrique du Nord, en s'appuyant sur une tribu berbère, les Kutāma. Mais cette contrée était loin d'être pacifiée, et l'on trouvait toujours un groupe tribal prêt à organiser l'opposition contre le pouvoir établi. Ce fut le rôle des Zenāta, soulevés par un agitateur surnommé l'« homme à l'âne ». La révolte s'étendit de telle façon que le calife fāṭimide fut réduit à la possession du port de Mahdiyya.

Il fallait donc émigrer pour réaliser une ambition de domination universelle. À la suite de quelques tentatives [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France

Classification


Autres références

«  FATIMIDES  » est également traité dans :

TRÉSORS FATIMIDES DU CAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Yves PORTER
  •  • 1 276 mots

Une exposition entièrement consacrée aux arts de l'Égypte fatimide constitue un événement d'importance : ce fut sans doute la première fois que furent réunis des objets de provenances diverses ayant en commun d'avoir été produits sous le règne des Fatimides (909-1171). Dynastie musulmane shiite et ismaélienne originaire d'Ifrikiya (actuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresors-fatimides-du-caire/#i_9679

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 666 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Afrique septentrionale »  : […] En 910, les Fatimides, adversaires shi‘ites du califat abbasside, bousculent l'ordre antérieur et s'installent d'abord en Ifriqiya puis en Égypte, après 969. Le califat fatimide, qui dure jusqu'au dernier quart du xiie siècle, devient une grande puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_9679

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 034 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La conquête arabe »  : […] expulsèrent les Arabes du Maghreb central et constituèrent de véritables théocraties indépendantes. Tel fut le petit royaume ibadite de Tahert (Tagdempt près de Tiaret) fondé par Ibn Roustem à la fin du viiie siècle et qui ne fut détruit qu'en 911 par l'armée fatimide, alors maîtresse de Kairouan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_9679

ASSASSINS, secte

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 474 mots

Membres d'une secte musulmane, célèbre par la manière dont elle se faisait un devoir sacré de mettre à mort les ennemis de la Vérité. Les assassins recherchaient, croit-on, l'extase dans la drogue, ce pourquoi on les appelle en arabe ḥashshāshīn ou ḥashīshiyya, nom qui est communément rapporté au mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assassins-secte/#i_9679

CAIRE CALIFAT FATIMIDE DU (969-1171)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 212 mots

En 969, le calife fatimide chiite de Kairouan, al-Mu‘izz, décide de déplacer en Orient la capitale de son empire. Arrivé sur le trône en 953, al-Mu‘izz visait la domination sur l'ensemble de la communauté des croyants (Umma). Afin de se rapprocher de Bagdad, le siège du califat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-du-caire/#i_9679

CAIRE LE

  • Écrit par 
  • Éric DENIS, 
  • Gaston WIET
  •  • 5 840 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fondation de la ville »  : […] précédentes. La première nuit de son arrivée à Fostat, le commandant des armées fatimides, Djarshar, fit tracer l'enceinte du Caire et poser les fondations du palais califien sur des plans dressés en Afrique du Nord par le calife lui-même. Un horoscope heureux avait été étudié et, sur le parcours des futurs remparts, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-caire/#i_9679

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Califat fatimide et omeyyade de Cordoue »  : […] pied en Égypte, où il fondera Le Caire. En dehors de l'Égypte et d'une grande partie de la Syrie, les Fatimides n'eurent aucune autorité réelle, mais il était grave pour la communauté sunnite, dont le chef s'affaiblissait d'année en année, que la souveraineté shī'ite fût reconnue en Syrie, en Arabie, avec les villes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-khalifat/#i_9679

CALIFAT FATIMIDE DU CAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 339 mots

969 Djawhar conquiert l'Égypte pour le compte d'al-Mu‘izz, calife fatimide de Kairouan. Il fonde al-Qāhira (« la Victorieuse », Le Caire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-du-caire-reperes-chronologiques/#i_9679

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 896 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Établissement de la dynastie fatimide »  : […] En Égypte, l'avènement de la dynastie fatimide (969) fut peu banal, et il ne semble pas que nous connaissions un autre exemple de changement de gouvernement aussi brusque que pacifique. Sans doute plusieurs invasions avaient été tentées sans succès contre le territoire égyptien, mais, après leurs échecs, les Fatimides préférèrent utiliser la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/#i_9679

ḤĀKIM BI-AMR ALLĀH AL- (985-1021) calife fātimide (996-1021)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 436 mots

Sixième calife fāṭimide et personnage central du système religieux druze, tantôt cruel et despotique, tantôt humble, généreux et juste. Les raisons profondes du comportement étrange de Ḥākim restent inexpliquées. Il est proclamé calife en 996, et les premières années de son règne sont fort agitées : guerre avec les Byzantins et troubles intérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-hakim-bi-amr-allah/#i_9679

HAMDANIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 974 mots

Famille arabe, les Hamdanides ont donné naissance au xe siècle à deux petites dynasties, l'une à Mossoul, l'autre à Alep où a vécu le personnage le plus illustre de cette famille, l'émir Sayf al-Dawla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamdanides/#i_9679

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 022 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des provinces méditerranéennes »  : […] La dynastie des Fatimides, chiite ismaïlienne, prit le pouvoir en 909 à Kairouan et fonda rapidement une nouvelle capitale, Mahdiya, dont les deux grands palais – splendides à en juger par les sources – ont disparu, mais dont une partie des fortifications et la grande mosquée existent encore. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_9679

ISMAÉLISME

  • Écrit par 
  • Michel BOIVIN, 
  • Osman YAHIA
  •  • 6 935 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine et période fatimide »  : […] identité et il est intronisé calife en janvier 910, avant de s'établir en Ifrīqiyya. Son règne (909-934/297-322) fut marqué par la soumission de tribus berbères, et celui de ses deux successeurs par la révolte du khāridjite Abū Yazīd. Al-Mu‘izz, le quatrième calife, une fois restaurée la paix intérieure, entreprit la conquête du reste du Maghreb, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ismaelisme/#i_9679

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 851 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] En 1009, elle passe au pouvoir des Fāṭimides et le calife al-Ḥākim détruit le Saint-Sépulcre. Depuis la conquête musulmane, la ville s'était étendue ; le voyageur arabe Nāṣir-i Khusraw la décrit longuement, montrant l'importance numérique des non-musulmans (chrétiens et juifs), dont la situation se détériore sous al-Ḥākim. En 1071, le général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerusalem/#i_9679

KAIROUAN CALIFAT FATIMIDE DE (910-969)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 280 mots

En 910, la dynastie des Aghlabides, qui règne en Ifrīqiya (la Tunisie actuelle) tout en reconnaissant l'autorité nominale du calife abbasside de Bagdad depuis 800, est renversée par un soulèvement des tribus berbères Kutāma, qui proclament ‘Ubayd Allāh seul calife légitime. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-de-kairouan/#i_9679

MUSTANṢIR (1029-1094) calife fātimide (1036-1094)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 370 mots

Huitième calife fatimide (1036-1094), né le 2 juillet 1029 et mort le 10 janvier 1094 au Caire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mustansir/#i_9679

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La période fātimide »  : […] En 909, un Ismaïlien se disant descendant de Fātimah, fille du Prophète (d'où le nom de sa dynastie : fātimide), avait fondé en Tunisie un califat shī‘ite dissident. À la tête de troupes berbères, ses successeurs conquirent l'Égypte (969), puis, la même année, la Syrie. Toutefois, dans ce pays, leur autorité fut mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_9679

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 660 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Tissus musulmans »  : […] égyptiennes, par rapport à celles du reste de cette région, réside d'abord dans l'organisation du travail. En effet, les califes fatimides (910-1171), fondateurs du Caire en 969, régnaient sur une cour brillante et raffinée dont les membres portaient de riches étoffes de soie. Ils instituèrent des manufactures appelées tiraz où étaient tissées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_9679

TOGHROUL BEG (993 env.-1063) sultan seldjoukide (1038-1063)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 297 mots

À la mort de leur grand-père, Seldjouk, éponyme de la tribu et du futur sultanat (début du xie siècle), Tchaghri Beg et son frère Toghroul Beg quittent l'Asie centrale, passent en Transoxiane, puis se heurtent aux Ghaznévides qui, vaincus, abandonnent le Khorassan et les régions limitrophes à Tchaghri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toghroul-beg/#i_9679

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 914 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Arabes et Berbères »  : […] travaux d'adduction d'eau et la fondation de la ville de Raqqada. En outre, les Aghlabides entreprirent la conquête de la Sicile. Mais la fiscalité excessive et le despotisme des derniers émirs ont entraîné des révoltes parmi certaines tribus berbères qui ont alors appuyé l'action de musulmans hétérodoxes venus d'Orient : les Fāṭimides shi‘ītes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_9679

Pour citer l’article

Gaston WIET, « FĀṬIMIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatimides/