FABLE

La fable n'est-elle vraiment – comme le veut la définition traditionnelle – qu'un bref récit mettant en scène des animaux ? Mais Le Chat botté et Le Petit Chaperon rouge, où l'on voit intervenir des bêtes, sont appelés contes et non fables. Comment oublier aussi qu'au xviie et au xviiie siècle le mot fable est couramment employé au sens de mythe, comme le montrent bien les innombrables « dictionnaires de la fable » du temps, consacrés aux dieux, demi-dieux et héros du Panthéon antique ? Autre ambiguïté : des expressions courantes comme fabuleux ou affabulation ne renvoient pas à des récits sur les animaux, mais au merveilleux et à la fiction en général.

Pour caractériser la fable, le plus simple reste de partir de l'étymologie : la racine indo-européenne bha (x), parler, d'où viennent le verbe grec ϕημí, le latin fari et le mot fabula, en russe basnija. Dans cette perspective, la fable apparaît moins comme un genre déterminé que comme une nébuleuse originelle à partir de laquelle se sont formés peu à peu divers types de fiction faisant une part plus ou moins grande au narrateur, ou même l'excluant au profit des divers locuteurs qui se sont emparés de l'univers du discours.

Cette hypothèse permet de comprendre un des plus curieux paradoxes de la fable : au départ, le pouvoir indifférencié de séduire par la parole ; à l'arrivée, ce genre singulier qui n'existe plus que « pour les enfants et pour les raffinés », suivant l'expression de Max Jacob. Genre encore plus marginal, si possible, que les contes de fées car la magie la plus extravagante, à notre époque, n'est-elle pas de présenter des animaux qui parlent ? Il importe donc d'examiner de plus près ce fossile vivant. Comment a-t-il pu se constituer ou se maintenir ?

De l'origine à la fonction des fables

Les recherches sur la fable ont longtemps buté sur le problème de ses origines. Fontenelle, à partir de l'Histoire des oracles du Hollandais Van Dale, ne veut y voir que la volonté de croire, pour les uns, et celle d'exploit [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences humaines, professeur émérite à l'université de Paris-VII-Jussieu

Classification


Autres références

«  FABLE  » est également traité dans :

APOLOGUE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 443 mots

La narration d'une anecdote à personnages animaux, ou parfois végétaux, agissant et parlant comme les humains et, le cas échéant, en leur compagnie, a toujours servi à illustrer des leçons de prudence ou de morale pour les hommes. Le genre, préexistant à la notion de genre, plonge ses racines à la fois dans la nuit des temps et dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologue-genre-litteraire/#i_2516

ÉSOPE (-620 env.-env. -560)

  • Écrit par 
  • Dominique RICHARD
  •  • 490 mots

La vie d'Ésope est le sujet de légendes au milieu desquelles la vérité est devenue presque impossible à démêler. Samos et Sardes, Mésembrie en Thrace et Cotyéum en Phrygie prétendaient lui avoir donné le jour. On en fait l'esclave d'un habitant de Samos nommé Jadmon ou Xanthus. Il aurait été affranchi par son maître, aurait visité la cour de Crésus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esope/#i_2516

EXEMPLUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 818 mots

Outre le sens habituel d'« exemple », le mot latin exemplum désigne une ressource de la rhétorique utile à qui veut susciter la persuasion. Aristote rapproche l'exemple, qui repose sur une inférence implicite, (raisonnement inductif) du syllogisme incomplet (déductif) ; après lui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exemplum/#i_2516

FABLES, Jean de La Fontaine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Jean de La Fontaine (1621-1695) a quarante-six ans quand, en mars 1668, Barbin, éditeur prestigieux de Boileau et de Racine, fait paraître les six premiers livres des Fables choisies et mises en vers par M. de La Fontaine. Elles sont précédées d'une Épître à Monseigneur le Dauphin, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fables/#i_2516

FLORIAN JEAN-PIERRE CLARIS DE (1755-1794)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 428 mots

Surtout connu pour ses Fables (1792) qui font de lui un disciple et un imitateur de La Fontaine, plus moralisateur et moins poète. En fait, son œuvre fut en son temps assez riche et variée, même s'il ne s'y trouve point de chef-d'œuvre de premier plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florian-jean-pierre-claris-de/#i_2516

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 648 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naissance de l’intellectuel »  : […] de l’oppression religieuse, de l’enfermement conventuel et constitue une fable de la liberté. Discours et fables se mélangent sans cesse, ainsi dans l’œuvre de Voltaire. Cette extrême variété des formes permet des stratégies diverses. L’une des plus fréquentes consiste à jouer sur les paradoxes, sur un décentrement du regard ou de la voix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_2516

GELLERT CHRISTIAN (1715-1769)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 909 mots

On rapporte qu'au sortir d'un entretien avec Gellert sur la situation de la littérature allemande, Frédéric II dit en français : « C'est le plus raisonnable de tous les savants allemands. » En effet, ce littérateur-philosophe a tenté sa vie durant de lier l'idéal des Lumières au contenu traditionnel du christianisme et aux acquis fragiles de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-gellert/#i_2516

HELLÉ ANDRÉ (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 760 mots

Peintre et dessinateur parisien qui a évoqué son enfance dans les Souvenirs d'un petit garçon (Berger-Levrault, 1942), Hellé fut aussi décorateur de théâtre et dessinateur d'albums pour enfants. Il collabore à plusieurs revues illustrées (L'Assiette au beurre, Le Cri de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-helle/#i_2516

KATHĀ-SARIT-SĀGARA (XIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 205 mots

Les littératures de l'Inde abondent en recueils de contes et de fables dans les diverses langues du subcontinent. En sanskrit, ce type de récit à moralité apparut dès la période védique, puis il prit place dans les grands poèmes épiques, avant d'atteindre sa forme achevée dans les « livres de fables » de l'époque classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katha-sarit-sagara/#i_2516

KRASICKI IGNACY (1735-1801)

  • Écrit par 
  • Stanislaw FRYBES
  •  • 1 228 mots

Dans le chapitre « Un maître en ironie »  : […] Ésope et de La Fontaine, y ajoutant des thèmes orientaux, il a créé un type de fable qui lui est propre. Ici, nulle parodie, mais au contraire, une ironie rehaussée par la rigueur de la narration réduite à l'essentiel, dépouillée parfois jusqu'à la sécheresse. Évitant l'expression directe de la moralité, Krasicki laisse au lecteur le soin de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignacy-krasicki/#i_2516

KRYLOV IVAN ANDREÏEVITCH (1769-1844)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 174 mots

Fils d'un modeste officier, Krylov débute comme petit fonctionnaire. À Saint-Pétersbourg, il se passionne pour le théâtre, écrit des comédies sur le modèle des opéras-comiques français et des pièces de Molière, édite une revue satirique, La Poste des esprits (Počta Dukhov), s'attaque aux abus du temps en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-andreievitch-krylov/#i_2516

LA FONTAINE JEAN DE (1621-1695)

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 815 mots

Dans le chapitre « « J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique... » »  : […] , La Matrone d'Éphèse et Le Calendrier des vieillards, puis, en 1668, sous le titre modeste de Fables choisies mises en vers par M. de La Fontaine, un premier ensemble de cent vingt-six fables divisé en six livres, précédé d'une Vie d'Ésope, d'une préface et d'une dédicace où l'auteur pose sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-fontaine/#i_2516

LIONNI LEO (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 710 mots

Peintre et graphiste italo-américain. Léo Lionni est né à Amsterdam. Après des études en Italie, il émigre aux États-Unis en 1939 et devient citoyen américain en 1945. Mais il ne rompra jamais avec l'Italie où il meurt en 1999, à Radda, où il devient conseiller artistique de groupes industriels. Son premier album pour enfants, Petit- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-lionni/#i_2516

MANDEVILLE BERNARD DE (1670-1733)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 292 mots

Né à Rotterdam, étudiant en médecine à Leyde, Bernard de Mandeville s'établit à Londres, où il fit carrière comme médecin à la mode et comme homme de lettres. Auteur d'une œuvre littéraire abondante, il est passé à la postérité avec un court opuscule didactique, La Ruche bourdonnante ou les Canailles changées en honnêtes gens ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-mandeville/#i_2516

MARIE DE FRANCE (1154-1189)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 1 120 mots

Trois œuvres littéraires en français de la seconde moitié du xiie siècle, un recueil de lais narratifs, un recueil de fables et une traduction du Purgatoire de saint Patrice sont signés du nom de Marie. S'agit-il dans les trois cas de la même poétesse ? C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-france/#i_2516

PAÑCHATANTRA ou PAÑCATANTRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 843 mots

Depuis les temps les plus archaïques, contes et fables tiennent une place importante dans les diverses littératures indiennes. C'est que l'apologue, la parabole, la comparaison jouissent dans la tradition de l'Inde d'une plus grande faveur que la démonstration. On a donc toujours affaire à des récits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pancatantra/#i_2516

PHÈDRE (-10 env.-54)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Fabuliste latin dont l'œuvre, quoique méconnue des auteurs classiques latins, fut apparemment la première en son genre et jouit d'une grande popularité au Moyen Âge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phedre-10-env-54/#i_2516

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc SORIANO, « FABLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fable/