ÉTRUSQUES, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’Italie des Étrusques

Sur le plan géographique, c’est une grande partie de l’Italie actuelle qui est placée sous la domination ou l’influence des Étrusques. Si le cœur de l’Étrurie correspond au territoire limité par l’Arno, le Tibre et la mer Tyrrhénienne (aujourd’hui la Toscane, le Latium septentrional et l’Ombrie occidentale), les Étrusques tiennent aussi une grande partie de la plaine du Pô autour de Bologne (l’étrusque Felsina) et de la Campanie, autour de Capoue.

Quant aux deux mers qui bordent l’Italie centrale, elles témoignent par leur seul nom du rôle maritime des Étrusques : à l’ouest, la mer Tyrrhénienne signifie « étrusque » en grec, et l’Adriatique tire son nom du port étrusque d’Adria au nord du delta du Pô. Divers auteurs grecs ont souligné le fait que les Étrusques exerçaient dans le bassin occidental de la Méditerranée une véritable thalassocratie, autrement dit une domination, militaire et commerciale, sur les mers et par les mers. À côté de victoires navales, par exemple sur les Phocéens en 540 av. J.-C., les Étrusques ont pu exporter leur vin sur de nombreuses côtes, et surtout en Gaule (Marseille antique, Languedoc), où des épaves contenant des milliers d’amphores vinaires étrusques ont été découvertes.

L’Étrurie n’est pas un empire centralisé et homogène ; il s’agit, comme en Grèce, d’un ensemble de cités-États avec leur métropole, leurs villes secondaires et leur territoire. Tous les auteurs anciens précisent que les Étrusques étaient dotés d’une dodécapole, une ligue de douze cités. À l’apogée de leur civilisation (viie-vie  siècle av. J.-C.), cette « ligue fédérale » devait comprendre les cités de Cerveteri, Tarquinia, Vulci, Vetulonia, Volterra, Populonia, Arezzo, Cortone, Chiusi, Pérouse, Volsinii et Véies. Mais il n’a jamais existé la moindre entente entre c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul THUILLIER, « ÉTRUSQUES, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques-en-bref/