THALASSOCRATIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom par lequel les Grecs désignaient la domination des mers. La première thalassocratie aurait été celle de Minos, le légendaire roi de Cnossos, en Crète. Grâce à une flotte puissante, il aurait, aux dires de Thucydide, établi sa domination sur les Cyclades et purgé l'Égée des pirates. Agamemnon, bien que le centre de sa puissance ait été sur le continent, aurait aussi exercé une véritable thalassocratie grâce à la flotte dont il avait le contrôle et qui lui aurait permis de mener l'expédition contre Troie. L'archéologie permet aujourd'hui de ramener à de plus justes proportions les prétendues thalassocraties minoenne et mycénienne. La seule thalassocratie réelle de l'histoire grecque fut celle qu'exercèrent les Athéniens pendant trois quarts de siècle, de la fin des guerres médiques à la fin de la guerre du Péloponnèse (~ 478-~ 404), lorsque, disposant d'une flotte puissante, ils réussirent, sous couvert de les protéger contre les Barbares, à imposer leur hégémonie aux îles et aux cités grecques de la côte septentrionale et de la côte orientale de l'Égée. Prélevant des tributs, établissant des garnisons, contrôlant la vie politique et judiciaire de ces cités, leur imposant ses mesures et ses monnaies, Athènes étend sa domination jusqu'à ce que la victoire remportée par le navarque spartiate Lysandre à Aigos-Potamos (~ 405) provoque l'écroulement de l'empire, qui ne sera que partiellement et pour peu de temps rétabli au ~ ive siècle.

—  Claude MOSSÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  THALASSOCRATIE  » est également traité dans :

CRÈTE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude POURSAT
  •  • 3 930 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'apogée de la civilisation minoenne (env. 1700-1450) »  : […] Une « ère nouvelle », selon l'expression d'Evans, commence à partir de 1700. Elle se caractérise par une unification culturelle, et peut-être politique, de l'île avec une prédominance de Cnossos , par une splendeur inégalée des arts palatiaux dont l'influence sur l'art de Mycènes sera considérable, et par l'expansion de la puissance minoenne dans le bassin égéen. Les palais minoens reçoivent vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crete-antique/#i_16426

CYCLADES ART ET ARCHÉOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude POURSAT, 
  • René TREUIL
  •  • 4 763 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le début du Cycladique récent (1550-1450 av. J.-C.) »  : […] Les Cyclades font désormais partie de la zone d'influence crétoise, mais conservent une bonne part de leurs caractères originaux. La construction de remparts à Phylakopi et l'agrandissement de ceux d' Haghia Irini témoignent encore de l'insécurité qui subsiste. Mais de nombreux bâtiments, privés ou publics, sont désormais vastes – 400 mètres carrés pour la maison A d'Haghia Irini –, complexes et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-archeologie-des-cyclades/#i_16426

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 416 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Des peuples de la mer à l’île de Lemnos »  : […] Les historiens anciens ont été les premiers à débattre de l'origine des Étrusques. Denys d'Halicarnasse est le seul à les considérer comme un peuple autochtone alors que, pour lui, les Romains sont d'origine grecque. Cette thèse a des motivations politiques complexes. L'origine orientale des Étrusques est en revanche unanimement soulignée par les plus anciens historiens grecs. Pour Hérodote, les É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques/#i_16426

ÉTRUSQUES, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THUILLIER
  •  • 1 203 mots

Dans le chapitre « L’Italie des Étrusques »  : […] Sur le plan géographique, c’est une grande partie de l’Italie actuelle qui est placée sous la domination ou l’influence des Étrusques. Si le cœur de l’Étrurie correspond au territoire limité par l’Arno, le Tibre et la mer Tyrrhénienne (aujourd’hui la Toscane, le Latium septentrional et l’Ombrie occidentale), les Étrusques tiennent aussi une grande partie de la plaine du Pô autour de Bologne (l’ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques-en-bref/#i_16426

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les fondements idéologiques »  : […] Les racines des thèses impérialistes sont variées. L'élite du pays est nourrie de culture classique et se réfère volontiers aux grands empires de l'Antiquité, prenant pour modèle tour à tour ou simultanément Rome et Athènes. Venise, à l'époque médiévale et moderne, prend parfois le relais. Mais le vieux bagage de références s'accroît de thèses « scientifiques » inspirées de Charles Darwin et du d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_16426

Pour citer l’article

Claude MOSSÉ, « THALASSOCRATIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thalassocratie/