ETHNOCIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946
Crédits : The Image Bank

vidéo

Indiens d'Amazonie

Indiens d'Amazonie
Crédits : Keystone Features/ Getty Images

photographie

Wounded Knee

Wounded Knee
Crédits : MPI/ Getty Images

photographie


Le terme d'ethnocide remonte à la fin des années soixante. Bénéficiant des faveurs passagères de la mode et, plus sûrement, de son aptitude à répondre à une demande, à satisfaire un besoin certain de précision terminologique, l'utilisation du mot a largement et rapidement dépassé son lieu d'origine, l'ethnologie, pour tomber en quelque sorte dans le domaine public. Mais la diffusion accélérée d'un mot assure-t-elle à l'idée qu'il a mission de véhiculer le maintien de la cohérence et de la rigueur souhaitables ? Il n'est pas évident que la compréhension profite de l'extension et qu'en fin de compte on sache de manière parfaitement claire de quoi l'on parle lorsqu'on se réfère à l'ethnocide. Dans l'esprit de ses inventeurs, le mot était assurément destiné à traduire une réalité qu'aucun autre terme n'exprimait. Si l'on a ressenti la nécessité de créer un mot nouveau, c'est qu'il y avait à penser quelque chose de nouveau, ou bien quelque chose d'ancien mais non encore pensé. En d'autres termes, on estimait inadéquat, ou impropre à remplir cette exigence nouvelle, un autre mot, d'usage depuis plus longtemps répandu, celui de génocide. On ne peut par conséquent inaugurer une réflexion sérieuse sur l'idée d'ethnocide sans tenter au préalable de déterminer ce qui distingue le phénomène ainsi désigné de la réalité que nomme le génocide.

Génocide et ethnocide

Créé en 1946 au procès de Nuremberg, le concept juridique de génocide est la prise en compte au plan légal d'un type de criminalité jusque-là inconnu. Plus précisément, il renvoie à la première manifestation dûment enregistrée par la loi de cette criminalité : l'extermination systématique des juifs européens par les nazis allemands. Le délit juridiquement défini de génocide s'enracine donc dans le racisme, il en est le produit logique et, à la limite, nécessaire : un racisme qui se développe librement, comme ce fut le cas dans l'Allemagne nazie, ne p [...]

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Vidéo

Le 20 novembre 1945, six mois après la capitulation sans condition de l'Allemagne, s'ouvre à Nuremberg le procès des dirigeants nazis. Hermann Göring, Rudolf Hess, Joachim von Ribbentrop, Wilhelm Keitel et quinze autres accusés, ayant tous plaidé non coupable, sont condamnés à mort ou à... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ETHNOCIDE  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Ethnocide et ségrégation »  : […] Dès la constitution par les six anciennes colonies britanniques d'un État fédéral autonome, en 1901, l'administration australienne (Native Welfare) s'est employée à déraciner les populations indigènes de leur environnement de naissance, en les déportant dans des réserves, où il leur était interdit de reprendre leurs chasses semi-nomades et souvent de pratiquer leurs rites et d'élever eux-mêmes le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_89038

AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre BOUSQUET, 
  • Roger RENAUD
  • , Universalis
  •  • 10 328 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La traite et le désastre démographique »  : […] Dès le début du xvi e  siècle, des relations commerciales s'ouvrent sur les côtes canadiennes à la suite du contact entre pêcheurs de morue et indigènes de la côte. La traite des fourrures devint rapidement indépendante et d'importance supérieure à la pêche, donnant naissance, dès la fin du siècle, à des compagnies qui cherchaient à s'assurer le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerindiens-amerique-du-nord/#i_89038

ETHNOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 1 744 mots

Dans le chapitre « Nier l'humanité de l'autre  »  : […] Le rejet pur et simple des formes de culture éloignées de celles auxquelles les membres d'une société s'identifient peut se manifester diversement : il se traduit notamment dans deux formes de négation, ou verbale, ou physique et directe. Dans la civilisation occidentale et dès l'Antiquité gréco-latine, l'application du terme générique de Barbaroi aux peuples non helléniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocentrisme/#i_89038

HUTU

  • Écrit par 
  • Dominique DARBON
  •  • 894 mots
  •  • 3 médias

La population hutu est principalement concentrée au Rwanda et au Burundi, où elle constitue le groupe humain le plus important , mais elle est présente aussi dans les pays voisins, Zaïre, Tanzanie et Ouganda, qui servent notamment de zones de refuge lors de chaque conflit opposant tant au Rwanda qu'au Burundi des factions politiques qui utilisent l'identification ethnique comme une arme de mobili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hutu/#i_89038

JAULIN ROBERT (1928-1996)

  • Écrit par 
  • Patrick DESHAYES, 
  • Roger RENAUD
  •  • 1 121 mots

L'œuvre de Robert Jaulin – personnalité marquante de l'ethnologie contemporaine – reste paradoxalement en grande partie à découvrir. La portée de cette œuvre a été dans une large mesure masquée par les controverses incessantes qu'elle a suscitées, en s'inscrivant délibérément contre les canons de l'ethnologie classique et les intérêts qui y étaient liés. On ne retient de lui – trop facilement – qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-jaulin/#i_89038

MARQUISES ÎLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

En découvrant ces îles dès 1595, le navigateur espagnol Alvaro de Mendaña leur donna le nom de l'épouse du vice-roi du Pérou (les îles Marquises-de-Mendoza, nom qui fut abrégé en Marquises). Cook les redécouvrit en 1774 et elles furent annexées par la France en 1842. C'est un ensemble de douze îles volcaniques de 1 275 kilomètres carrés au total, les plus grandes étant Nuku Hiva et Hiva Oa. Elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-marquises/#i_89038

SHOAH

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 5 884 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Shoah dans l'histoire »  : […] Par sa monstruosité, la Shoah constitue un défi que n'affaiblit pas le passage du temps. Quelques-uns veulent, certes, « assassiner la mémoire » (selon l'expression de Pierre Vidal-Naquet) en niant ce que le génocide des juifs eut de plus spécifique, à savoir les chambres à gaz. D'autres veulent, pour faire « passer le passé » ( Ernst Nolte), dissoudre la singularité de l'événement, comme il appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah/#i_89038

UNE SAISON DE MACHETTES (J. Hatzfeld)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 985 mots

« Nous connaissons mieux les victimes, nous les avons écoutées, alors qu'il ne nous reste presque rien des bourreaux, constatait un jour l'écrivain biélorusse Svetlana Alexievitch. Ils ont dissimulé et laissé sous scellés dans leurs archives secrètes l'expérience la plus importante du siècle passé. » C'est un pan de ces « archives secrètes » que met au jour Jean Hatzfeld dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-saison-de-machettes/#i_89038

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CLASTRES, « ETHNOCIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/