MACHINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Thomas Savery

Thomas Savery
Crédits : AKG

photographie

Pompe à feu de Savery

Pompe à feu de Savery
Crédits : Photos.com/Jupiterimages

photographie

James Watt (1)

James Watt (1)
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


La machine est une réalité technique qui joue un rôle dans la production, mais c'est aussi une réalité humaine et sociale qui a des effets profonds sur la vie matérielle des hommes, sur l'organisation du travail et les rapports sociaux. Ce dernier aspect alimente depuis Aristote la réflexion des philosophes dont l'attitude vis-à-vis de la machine s'est modifiée en même temps qu'évoluaient les techniques elles-mêmes. La machine a enfin été un modèle épistémologique pour penser le fonctionnement de l'organisme.

En tant que réalité technique, la machine est une construction artificielle qui consiste en « un assemblage de parties déformables avec restauration périodique des mêmes rapports entre les parties » (G. Canguilhem, La Connaissance de la vie) ; elle a pour fonction de transformer de l'énergie provenant d'une source naturelle (eau, vent, vapeur, électricité, pétrole, atome, soleil) et d'utiliser cette transformation. Il faut attendre la Renaissance pour voir apparaître deux caractéristiques essentielles de la machine, l'automatisme et la régulation, ou contrôle par la machine elle-même de son propre mécanisme.

En tant que réalité humaine et sociale, la machine a joué un rôle complexe et a fait l'objet, de la part des philosophes, de représentations variées, souvent contradictoires : moyen d'augmenter le bien-être des hommes, facteur de progrès ou, à l'inverse, engin maléfique susceptible de se retourner contre son utilisateur pour l'asservir. À cet égard, le problème de la machine a une histoire qui peut s'ordonner autour de trois axes principaux, correspondant eux-mêmes à des configurations différentes de la structure sociale et à des étapes du développement des techniques. Aristote a conscience du rôle des machines quand il écrit, dans la Politique (I, 4) que, « si les navettes tissaient d'elles-mêmes et si les plectres pinçaient tout seuls la cithare, alors ni les chefs d'artisans n'auraient besoin [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MACHINE  » est également traité dans :

APPRENTISSAGE PROFOND ou DEEP LEARNING

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 2 649 mots
  •  • 1 média

Apprentissage profond, deep learning en anglais, ou encore « rétropropagation de gradient »… ces termes, quasi synonymes, désignent des techniques d’apprentissage machine ( machine learning ), une sous-branche de l’intelligence artificielle qui vise à construire automatiquement des connaissances à partir de grandes quantités d’information. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-profond-deep-learning/#i_97141

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

Un automate (du grec ἀυτοματ́ον) est une machine imitant les mouvements, les fonctions ou les actes d'un corps animé. Des origines jusqu'à nos jours, la création des figures animées, d'une complexité de plus en plus grande à mesure que se développent les sciences et les techniques, paraît avoir été – que le but en fût magique, religieux, scientif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/#i_97141

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans les artefacts, par définition construits par l'homme en vue de fins et suivant des plans déjà définis, la signification des structures et des fonctions est définie par rapport à ces fins. C'est dire que, comme ces fins elles-mêmes, extérieures à la machine qu'elles orientent, la signification est posée à l'avance, produite par le concepteur ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_97141

CALCUL ET RATIONALISATION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 732 mots

1623 L'astronome allemand Wilhelm Schickard invente une « horloge à calcul ». Mais celle-ci disparaît dans un incendie et Schickard ne poursuit pas ce projet qui n'aura donc aucune influence historique. 1637 René Descartes, dans le Discours de la méthode , définit la méthode rationnelle de résolution des problèmes : diviser chaque difficulté en o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-et-rationalisation-reperes-chronologiques/#i_97141

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond RUYER
  •  • 6 602 mots

Dans le chapitre « Moyens cognitifs et instrumentaux »  : […] L'effort finaliste porte sur des moyens choisis ou inventés. Ces moyens sont compris comme tels, vus comme conduisant au but, sur fond d'un champ d'itinéraires virtuels et de détours possibles. Ils sont substituables en cas d'échec de l'un d'eux, et substituables en bloc, par changement de tactique. Si la situation est troublée ou obscure, l'agent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finalite/#i_97141

HÉRON D'ALEXANDRIE (Ier s.?)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 848 mots

Géomètre grec et inventeur, actif au i er  siècle après J.-C. à Alexandrie (Égypte), Héron a transmis à la postérité les connaissances mathématiques et techniques de Babylone et du monde gréco-romain. Le travail de géométrie le plus important de Héron, les Metrica , n'a été découvert qu'en 1896. C'est un manuel, en trois volumes, de règles et de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heron-d-alexandrie/#i_97141

HORN REBECCA (1944- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 488 mots

Dans le chapitre « Outils, masques et machines »  : […] Rebecca Horn est née en Allemagne, à Michelstadt, en 1944. Âgée de vingt ans, elle intègre l'école des Beaux-Arts de Hambourg, dont elle sortira diplômée en 1970. Au cours de sa première année d'étude, en 1964, elle manipule sans protection de la résine et des solvants qui atteignent gravement ses poumons. Rebecca Horn est conduite dans un sanatori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rebecca-horn/#i_97141

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 075 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Définition et fondement de l’intelligence artificielle »  : […] Pour les promoteurs de cette école d’été de 1956, l’intelligence artificielle visait initialement à la simulation, sur des machines, de chacune des différentes facultés de l’intelligence, qu’il s’agisse de l’intelligence humaine, animale, végétale ou sociale . Cette discipline scientifique reposait sur la conjecture selon laquelle toutes les foncti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_97141

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 068 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le monde de la technique »  : […] La technique, avec toutes les implications possibles dans toutes les directions, est sans nul doute le domaine propre de Léonard. Il n'est pas de domaine de l'industrie où il ne soit intervenu avec un projet de machine ; ainsi pour le textile, activité capitale étant donné l'importance de la laine et de la soie dans l'économie de la Renaissance, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_97141

MACHINES SIMPLES

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 666 mots

Il est malaisé de déterminer le moment précis de l'apparition des différentes machines simples dans l'histoire de la civilisation ; le levier a sans doute été utilisé très tôt, peut-être avant la période historique, alors que la poulie et la balance, de conception plus difficile, lui sont bien postérieures. L'utilisation de la balance est attestée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-simples/#i_97141

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 781 mots
  •  • 5 médias

On appelle « machinisme » un ensemble de conceptions et de pratiques nées de la prolifération des machines de production, elles-mêmes produites, et «  mécanisme » certaines conceptions scientifiques ou philosophiques qu'on a tirées depuis bien longtemps des principes physiques de la mécanique . Mêchanê et téchnê , machine et technique, étaient di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_97141

MATÉRIALISME

  • Écrit par 
  • Georges GUSDORF
  •  • 3 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Révolution mécaniste et triomphe de l'hypothèse corpusculaire »  : […] Chez Aristote, qui s'oppose aux atomistes, la matière apparaît relativisée ; elle se trouve engagée dans une hiérarchie des matières et des formes, toute instance de réalité se proposant à la fois comme matière de la forme supérieure et forme de la matière inférieure. Alors que l'atome est une matière absolue, la matière d'Aristote évoque plutôt l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materialisme/#i_97141

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 180 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mécanique classique »  : […] On peut appeler classique la mécanique issue des grandes œuvres ci-dessus évoquées. C'est elle qui jusqu'à une époque toute récente faisait le fond de l'enseignement. Telle qu'elle s'enseignait cependant, elle résultait encore d'une maturation étendue sur l'ensemble du xviii e et du xix e  siècle. Il serait chimérique de vouloir rendre compte de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_97141

MÉCANIQUE - Mécanismes

  • Écrit par 
  • Robert LE BORZEC
  •  • 1 832 mots
  •  • 9 médias

L 'énergie doit généralement se présenter sous forme mécanique pour être utilisée ou transformée, c'est-à-dire comprendre un mouvement et un effort. Le moteur effectue la transformation de l'énergie électrique, potentielle, thermique, etc., en énergie mécanique caractérisée par une certaine puissance ; le récepteur effectue la transformation récipr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-mecanismes/#i_97141

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Exhaure »  : […] En tout cas, le treuil a servi à évacuer à l'extérieur les eaux de mines. Des seaux en bois ou en bronze ont été découverts ici et là qui ont dû servir à cet usage. Dans les mines du sud de la péninsule Ibérique, on a utilisé des seaux en spart tressé, dont l'armature extérieure était faite de côtes de chêne vert. L'intérieur était revêtu d'une épa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_97141

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Le détournement des nouveaux médias »  : […] De nouvelles formes artistiques utilisant la lumière comme médium – la photographie et le cinéma – sont amenées à prendre le relais de la peinture. L'intérêt que Moholy-Nagy porte alors à la technique du « photogramme » (photographie sans négatif) revêt un sens nouveau par rapport à l'usage qu'en ont fait avant lui Man Ray (avec les Rayogrammes ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_97141

NOS TEMPS MODERNES (D. Cohen)

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 1 063 mots

Raréfaction inexorable de l'emploi, à l'origine d'une pauvreté toujours plus grande ; lien social, jadis garanti par les structures entrepreneuriale, étatique et familiale, et désormais menacé par l'essor d'un individualisme dont le néo-libéralisme n'a de cesse de louer les vertus ; dictature des marchés financiers… autant de maux auxquels nos soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nos-temps-modernes-d-cohen/#i_97141

PAPIER

  • Écrit par 
  • Gérard COSTE
  •  • 4 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fabrication des papiers et cartons »  : […] La fabrication des papiers et cartons consiste à répartir régulièrement et en continu sur une ou entre deux toiles, la pâte à papier liquide contenant les fibres, les charges et les adjuvants, et à rapprocher ensuite suffisamment les fibres pour que des liaisons se forment entre elles. L'eau, grâce à sa tension ou énergie de surface, joue un rôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papier/#i_97141

PRATIQUE ET PRAXIS

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « Théorie et pratique dans la science moderne : la technique rationnelle »  : […] Le concept de théorie change de signification avec l'apparition de la nouvelle science. L'intention platonico-aristotélicienne demeure, mais seulement en ce qu'elle a de plus profond, la volonté de déceler le permanent dans le changeant, de réduire le flux des sensations et des observations immédiates à quelque chose d'immuable qui le sous-tend et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pratique-et-praxis/#i_97141

RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 11 826 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'industrie cotonnière, premier foyer de la révolution industrielle anglaise »  : […] Le travail des textiles, omniprésent dans les campagnes en symbiose avec l'activité agricole, venait largement en tête des activités manufacturières dans l'Europe pré-industrielle. La Grande-Bretagne bénéficiait, en outre, d'une très ancienne spécialisation lainière, grâce à ses troupeaux de moutons et à sa main-d'œuvre bien formée, lui permettant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-industrielle/#i_97141

ROBOTS

  • Écrit par 
  • Philippe COIFFET
  •  • 14 020 mots
  •  • 2 médias

Les outils et les machines ont souvent été pensés depuis longtemps, mais leur réalisation physique ne pouvait alors aboutir en raison notamment de l'absence de techniques ou matériaux disponibles pour les fabriquer ou pour dépasser le stade de la maquette. Il en est ainsi de l'idée de robot qui n'a trouvé son nom que dans les années 1920 (comme con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robots/#i_97141

TECHNIQUES HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 7 214 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Le Moyen Âge et la Renaissance »  : […] Le dynamisme du x e  siècle occidental a eu pour conséquence à long terme l'émergence d'une unité européenne. Entre le xii e et le xv e  siècle, l'Europe occidentale va renaître sous l'influence de facteurs fort variés : l'avènement du moulin à eau comme nouveau moteur du développement rural et urbain, les perfectionnements de l'agriculture ou en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-techniques/#i_97141

TINGUELY JEAN (1925-1991)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET, 
  • Daniel HARTMANN
  • , Universalis
  •  • 1 364 mots

Découpant le métal en parfait artisan, assemblant sans ordre apparent les objets les plus divers qui manifestent inlassablement leur tapageuse et bruyante existence, créant par d'incessantes combinaisons les formes animées de ses superbes machines en perpétuel devenir, et cela jusqu'à l'anéantissement, Jean Tinguely a élaboré une des œuvres de scu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tinguely/#i_97141

TRAVAIL SOCIOLOGIE DU

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 4 463 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Georges Friedmann, Pierre Naville et Alain Touraine »  : […] La naissance de la sociologie du travail proprement dite est associée au nom de Georges Friedmann (1902-1977). Dans l'entre-deux-guerres, ce jeune philosophe d'obédience marxiste s'était attaché, contre les contempteurs spiritualistes du progrès, à penser le monde industriel nouveau qu'il espérait alors en construction dans la jeune Union soviétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-du-travail/#i_97141

Pour citer l’article

Sophie JANKÉLÉVITCH, « MACHINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/machine/