ESPACE (CONQUÊTE DE L')Des pionniers à la fin de la guerre froide

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ère des arsenaux stratégiques

Alors que la guerre froide s'instaure, l'objectif des deux superpuissances est de mettre sur pied des forces de missiles capables de projeter des armes nucléaires à des distances de plusieurs centaines de kilomètres avec, pour objectif final, la portée intercontinentale.

Du côté soviétique, Korolev, qui va devenir le principal artisan de l'astronautique soviétique, procède d'abord à l'acquisition des connaissances allemandes. Un V2 est reconstitué et essayé en vol, le 18 octobre 1947, sur la base de Kapustin Yar, située près de Volgograd. Un an plus tard, le 17 septembre 1948, apparaît le R1, qui s'inspire encore fortement du V2 ; cet engin est équipé du moteur RD-100 conçu par Glouchko.

En 1949, la R2, dont la portée est double de celle de la R1, soit 600 kilomètres, voit le jour. Puis les 1 200 kilomètres sont atteints avec la R5 en 1953. Ces premiers missiles soviétiques vont, au prix de quelques modifications, servir aussi à l'exploration de la haute atmosphère. Dès 1951, des êtres vivants, en l'occurrence des chiens, sont embarqués pour étudier leur comportement en altitude.

Mais, en 1953, un autre objectif est confié à Korolev par le gouvernement soviétique : réaliser un vecteur intercontinental capable de transporter l'arme thermonucléaire que l'U.R.S.S. vient de mettre au point, un an après les États-Unis. La masse de cette arme est alors de 6 tonnes, ce qui nécessite un missile bien plus lourd et plus puissant que tous ceux qui ont précédemment été développés. L'idée de génie de Korolev consiste à avoir deux étages, non pas superposés mais assemblés en faisceau. C'est la naissance de la célèbre R7 Semiorka. Sa masse au décollage atteint 267 tonnes et elle dispose alors de cinq moteurs constitués chacun de quatre chambres de combustion lui fournissant une poussée totale de 390 000 décanewtons. Les essais commencent le 15 mai 1957, se soldant ce jour-là par un échec. Le succès interviendra lors de la troisième tentative, le 21 août suivant, à partir de la toute nouvelle base de lancement construite à Baïkonour, au Kazakhstan, à l'abri des moyens d'observation américains disposés en Turquie.

Des missiles aux lanceurs

Parallèlement, sur la proposition de Korolev, l'Académie des sciences de l'Union soviétique avait, le 30 janvier 1956, pris la décision de procéder au lancement d'un satellite avec cette fusée Semiorka. Cette étape va être franchie le 4 octobre 1957, lorsque le premier objet fabriqué par l'homme, Spoutnik-1 (en russe, spoutnik signifie « compagnon »), est mis sur orbite. Spoutnik-1, qui se présente sous la forme d'une sphère d'aluminium de 58 centimètres de diamètre dotée de quatre antennes et dont la masse est de 83,6 kilogrammes, est placé sur une orbite de 227 kilomètres de périgée et de 945 kilomètres d'apogée, inclinée à 64,3 degrés par rapport au plan de l'équateur et parcourue en 96 minutes et 17 secondes. Pendant 21 jours, ses deux émetteurs radio lanceront les célèbres « bip-bip » annonçant au monde entier le commencement de l'ère spatiale.

Les États-Unis vont suivre la même voie que les Soviétiques. Dès 1945-1946, ils s'engagent dans la reconstruction et les essais en vol de V2 puis dans la réalisation de missiles de courte portée, tel le Redstone – conçu par l'équipe de Wernher von Braun opérant au sein de l'A.B.M.A. (Army Ballistic Missile Agency, un organisme de l'U.S. Army) –, qui est une émanation du V2. Ce missile est tiré pour la première fois en 1953. L'étape suivante est celle du Jupiter et du Thor, missiles de portée intermédiaire mis au point respectivement par l'U.S. Army et l'U.S. Air Force. Ces missiles sont mis en service en Europe en 1958. En même temps, la Navy procède au développement du missile Polaris, à propulsion solide, destiné à ses sous-marins stratégiques et qui deviendra opérationnel en 1960. L'ultime étape est la même qu'en Union soviétique : le missile intercontinental. Ainsi va naître l'Atlas, qui réussira son premier vol en novembre 1958, c'est-à-dire quinze mois après la R7 soviétique.

Cette période de la fin des années 1950 est donc celle de la mise au point des missiles. En matière de propulsion, divers types d'ergols sont expérimentés : alcool-oxygène liquide, kérosène-oxygène liquide, U.D.M.H.-peroxyde d'azote, acide nitrique-k [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages

Médias de l’article

Konstantin Edouardovitch Tsiolkovski

Konstantin Edouardovitch Tsiolkovski
Crédits : Tass-Sovfoto

photographie

Hermann Oberth

Hermann Oberth
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

V2

V2
Crédits : AKG-images

photographie

Juno-1

Juno-1
Crédits : D. Uhrbrock/ Time&Life/ Getty

photographie

Afficher les 43 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Autres références

«  ESPACE CONQUÊTE DE L'  » est également traité dans :

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 1 200 mots
  •  • 4 médias

Le 4 octobre 1957, le satellite soviétique Spoutnik-1 envoie ses premiers bips-bips. Le 12 avril 1961, Iouri Gagarine accomplit, en 108 minutes, une révolution autour de la Terre. Puis, le 21 juillet 1969, l'Américain Neil Armstrong marche sur la Lune. L'ère spatiale fut ainsi ouverte, pour le savoir, le savoir-faire et le rêve.Certes, les motivations des promo […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 033 mots
  •  • 24 médias

Le 4 octobre 1957, l'humanité commençait une page importante de son histoire : ce jour-là, en effet, l'Union soviétique plaçait sur orbite le premier satellite artificiel de la Terre, Spoutnik-1, ouvrant ainsi une nouvelle ère, l'ère spatiale. On estime que depuis lors plus de 5 000 satellites, sondes interplanétaires et vaisseaux habités ont été envoyés dans l'espace pour des applications diverse […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 349 mots
  •  • 15 médias

La découverte que le principe de la réaction – principe qui préside au mouvement des fusées – constituait la clé des voyages dans l'espace demeure un événement majeur dans l'histoire de la pensée. Un problème immémorial était résolu. Son corollaire, le développement des lanceurs modernes, allait ouvrir l'Univers à l' […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'Europe spatiale

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 938 mots
  •  • 9 médias

De nouveaux pays demandent à devenir membres de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.), qui s'est engagée dans une collaboration accrue avec la Russie, et a instauré un dialogue plus étroit avec l'Union européenne en ce qui concerne la politique spatiale.Ces changements programmés coïncident avec les remarquables succès obtenus par l'Europe […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Le droit de l'espace

  • Écrit par 
  • Simone COURTEIX
  •  • 11 476 mots
  •  • 1 média

Le 21 octobre 1957, un satellite était pour la première fois dans l'histoire mis avec succès en orbite autour de la Terre et ce fait même marquait l'avènement d'une ère nouvelle dans la vie de l'humanité : l'ère spatiale. Quelques années plus tard, en 1961, l'homme est allé dans l'espace extra-atmosphérique et, à la fin de la même décennie, le 21 juillet 1969, le premier astronaute a posé le pied […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 887 mots
  •  • 32 médias

Le 4 octobre 1957, en mettant sur orbite le premier satellite artificiel, Spoutnik-1, l'homme, pour la première fois de son histoire, se donnait les moyens de quitter sa planète et se lançait dans ce qu'il est convenu d'appeler la conquête de l'espace, tournée tant vers l'espace lui-même que vers la Terre. Aujourd'hui, des hommes vivent à bord d'une station sur orbite terrestre, des satellites et […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - La militarisation de l'espace

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 392 mots
  •  • 1 média

Le 17 avril 2007, un lanceur ukrainien Dniepr décolle de la base de Baïkonour, au Kazakhstan, et met sur orbite le premier satellite de reconnaissance militaire égyptien, MisrSat-1, alias Egyptsat-1. Ce fait, a priori banal dans un monde où les satellites ont envahi notre quotidien, a en réalité marqué une véritable rupture avec les cinquante dernières an […] Lire la suite

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Le 17 mars 2009, un lanceur germano-russe Rockot décolle du cosmodrome de Plesetsk, dans le nord de la Russie, non loin du cercle polaire, et injecte sur une orbite terrestre très basse Goce, premier des satellites Earth Explorer du programme Living Planet de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.). Ce programme scientifique d'observation de la Terre est particulièrement fourni : développées dans l […] Lire la suite

AGENCE SPATIALE EUROPÉENNE ou ESA (European Space Agency)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

L’Agence spatiale européenne (A.S.E.), souvent désignée par son sigle anglais E.S.A. (European Space Agency), est l’organisme européen qui est en charge de définir et de conduire la politique spatiale de l’Europe en liaison avec l’Union européenne (U.E.) et les pays membres de l’organisation. Fondée le 30 mai 1975 et comptant aujourd’hui vingt États membres, elle mène différentes activités couvran […] Lire la suite

ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 707 mots
  •  • 1 média

Deuxième homme à avoir foulé le sol de la Lune, après Neil A. Armstrong, l'Américain Edwin Eugene (« Buzz ») Aldrin, Jr. naît le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey. En 1951, il devient bachelor ès sciences de l'Académie militaire des États-Unis à West Point. L'année suivante, il devient pilote dans l'U.S. Air Force. Durant la guerre de Corée, il effectue 66 missions sur des chasseurs […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/