ENTREPRISELes relations interentreprises

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les relations entre fabricants et distributeurs

Les contrats entre producteurs et consommateurs, qui consacrent la complémentarité de leurs activités, ont passablement évolué depuis deux siècles. Au xviiie siècle, le marchand parcourait les campagnes, fournissait les artisans-paysans en outils et en matières premières, passait commande de leurs marchandises auprès d'eux, puis les emportait. Il assumait les risques de pillage et de mévente. Le travail à domicile dominait un système productif géographiquement dispersé.

Les révolutions industrielles du xixe siècle ont ensuite promu le capitaliste dans son rôle de rassembleur de main-d'œuvre au sein de grandes manufactures. Les produits étaient fabriqués en grande série, en fonction des prévisions de ventes, et littéralement « poussés » sur le marché (push). Le capitaliste assumait le risque commercial et imposait un règlement d'atelier à ses employés. Les produits étaient de poids et de qualité standard, plus ou moins garantis par l'apposition de marques de fabrique. La publicité naissante conjurait les risques de mévente.

Le modèle de « traction par le marché » (pull) surgit à partir des années 1960. Il définit une relation du troisième type dans laquelle le producteur privilégie le service rendu au client et le fait savoir. Les machines équipées de dispositifs informatiques adaptent les programmes de production à des demandes variées ; la production vise le « sur-mesure de masse ». De conception modulaire, elle comprend des éléments standardisés. Le constructeur attend les commandes pour déclencher les opérations d'assemblage et réduit ainsi ses coûts de stockage. Les fabricants organisent leurs informations de façon à répondre « juste à temps » à la demande des clients. La publicité vante la variété des services rendus par l’usage des produits.

L’intermédiation commerciale a notablement évolué dans les années 1960, avec l’avènement de la grande distribution, la rationalisation des achats de consommation courante, la diversification des techniques de vente. Les petits commerce [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite d'économie à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification


Autres références

«  ENTREPRISE  » est également traité dans :

ENTREPRISE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 1 277 mots

Les entreprises sont des organisations, des groupes humains structurés et finalisés. Fondées sur des liens juridiques, techniques, sociaux et psychologiques, elles assument des fonctions économiques de production, de distribution de biens ou de services, afin d'assurer leur survie et d'atteindre des objectifs de développement et de rémunération de leurs ayants droit.Même si elle relève aujourd'hui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-vue-d-ensemble/

ENTREPRISE - Théories et représentations

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 6 342 mots

Au-delà de l'interrogation première sur la nature de la firme, une théorie de la firme doit répondre à deux grandes catégories de questions. Elles sont soit internes et portent sur l'architecture et le fonctionnement de l'entreprise, soit externes et concernent la place et le rôle de l'entreprise dans l'organisation économique et sociale.Selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-theories-et-representations/

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 607 mots
  •  • 9 médias

Tout au long de leur existence, d'abord lors de leur création, puis pour assurer leur fonctionnement et leur développement, les entreprises ont besoin de fonds. L'entreprise doit se doter d'un outil de production et financer son cycle d'exploitation, notamment ses stocks et ses créances clients. Le financement des entreprises désigne l'ensemble des ressou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/

ENTREPRISE - Gouvernance d'entreprise

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 4 747 mots

Le champ de la corporate governance, du « gouvernement » ou de la « gouvernance » d'entreprise s'est constitué principalement au cours des années 1990. On en attribue cependant l'origine à la thèse d'Adolf Berle et Gardiner Means (The Modern Corporation and Private Property, 1932) : au début du xxe siècle, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gouvernance-d-entreprise/

ENTREPRISE - Gestion d'entreprise

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 6 974 mots

Les références à la gestion se multiplient dans des usages familiers comme dans des contextes professionnels ou universitaires. La diversité de ces usages n'exclut pas une certaine confusion, car les contenus et les connotations associés à cette notion demeurent complexes et parfois disparates.La notion de gestion se réfère à la fois à un ensemble de pratiques spontanées ou structurées (les techni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gestion-d-entreprise/

ENTREPRISE - Communication d'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DÉCAUDIN
  •  • 6 717 mots
  •  • 3 médias

Il est aujourd'hui admis par tous que les entreprises doivent communiquer. En effet, si certains consommateurs peuvent leur reprocher d'augmenter leurs prix de vente pour financer les budgets de communication, il convient aussi de noter que cet investissement, qui contribue à développer le volume des vente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-communication-d-entreprise/

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

La sociologie de l'entreprise est enseignée comme telle et fait l'objet de manuels depuis les années 1990. Elle permet de réunir des connaissances accumulées tout au long du xxe siècle. Auparavant, les pères fondateurs de la sociologie avaient une vision trop large pour s'intéresser de près au fonctionnement des entreprises. Au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-sociologie-de-l-entreprise/

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le profit au cœur de la croissance »  : […] Le livre s'écarte de la théorie néo-classique en ne considérant pas le taux d'intérêt comme le paramètre essentiel du processus d'expansion. Joan Robinson constate que la vision néo-classique part de l'idée que les entreprises n'ont aucun autofinancement, ou, tout au moins, que leur mode de décision dépend exclusivement de leurs conditions de financement. Or, pour une entreprise, le financement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-joan-violet-robinson/#i_668

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'actionnariat populaire »  : […] On n'entendra pas ici par actionnariat populaire la diffusion progressive de l'actionnariat dans des couches de plus en plus modestes de la population, à la faveur de l'enrichissement général des nations industrielles et de l'extension de la classe moyenne, mais un effort conscient entrepris de longue date pour essayer de surmonter la méfiance, voire l'hostilité foncière du monde du travail salar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnaires/#i_668

ACTUALISATION, économie

  • Écrit par 
  • Alain COTTA
  •  • 746 mots

Le terme actualisation désigne, en économie, un procédé qui permet de comparer l'évaluation d'un même bien ou celle des services qu'il rend en différents moments du temps. Quelle que soit l'évaluation d'un bien (prix de marché, coût de production, etc.), il est en effet très souvent nécessaire, notamment lorsqu'il s'agit d'établir des prévisions, de comparer l'évaluation de ce bien en différents m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actualisation-economie/#i_668

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Économie agroalimentaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre HUIBAN, 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 7 299 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quelques caractéristiques communes »  : […] Comparées à l'ensemble des activités (agriculture, industries et services), les I.A.A. présentent certaines caractéristiques communes (tabl. 2). Le taux de valeur ajoutée y demeure relativement bas. La part de cette valeur ajoutée consacrée aux frais de personnel est plus faible que dans la moyenne des activités, industrielles ou non. Cette faiblesse s'explique, non par le poids des équipements, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-economie-et-politique-alimentaires-economie-agroalimentaire/#i_668

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécénat et fondations »  : […] La relative faiblesse du mécénat français et le nombre limité des transactions relèvent d'un héritage historique. Aux États-Unis comme en Grande-Bretagne, la tradition philanthropique jointe à la doctrine économique du laisser-faire a contribué à faire de l'art une affaire privée. En France, la tradition du mécénat d'État a longtemps prévalu, en même temps que la dénégation de la dimension économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-contemporain/#i_668

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Dans le chapitre « L'artisanat aujourd'hui »  : […] La législation actuellement en vigueur tente de délimiter un domaine artisanal, variable – parfois fondamentalement – d'un pays à l'autre. Il faut bien admettre qu'une définition recouvrant les réalités économiques précises est difficile dans un monde en rapide mutation. Aussi s'en tient-on généralement à une délimitation socioprofessionnelle que l'on apprécie selon des critères plus ou moins flo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artisanat/#i_668

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les assurances de dommages »  : […] Un dommage est l'atteinte portée à l'intégrité d'une chose ou d'une personne. Le dommage, ou préjudice, peut être corporel, matériel ou immatériel. Le préjudice immatériel peut être la conséquence d'un dommage matériel (« immatériel consécutif »), ou n'être la conséquence d'aucun dommage matériel (« immatériel non consécutif » ou « immatériel pur »). Cette dernière distinction est toujours faite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assurance-histoire-et-droit-de-l-assurance/#i_668

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Pour assurer son financement, une entreprise peut recourir à deux types de procédés : faire appel à des capitaux extérieurs, c'est-à-dire à l'épargne ou au crédit bancaire ; utiliser le surplus de ressources engendré par son activité, il s'agit alors d'autofinancement. Les problèmes posés par l'autofinancement concernent tout d'abord sa définition En effet, il n’existe aucune définition juridique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_668

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le financement des petites et moyennes entreprises »  : […] Un autre type de diversification joue un rôle important dans une activité qui est cette fois spécifique aux banques : le financement des petites et moyennes entreprises (et des ménages) qui n'ont pas la possibilité d'emprunter directement sur les marchés, en particulier parce qu'il leur est plus difficile qu'aux grandes entreprises dont la réputation est déjà acquise de se signaler aux marchés (pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_668

BÉNÉFICE, comptabilité

  • Écrit par 
  • Pierre LASSÈGUE
  •  • 282 mots

Les seules notions théoriquement correctes du bénéfice sont le bénéfice d'une opération individuelle et celui de la vie entière de l'entreprise. Des raisons pratiques obligent à se contenter de la notion moins rigoureuse de bénéfice par période (exercice). Le temps étant découpé en tranches d'égale longueur, la comptabilité calcule le bénéfice pour l'ensemble de l'entreprise et de l'exercice ; l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benefice-comptabilite/#i_668

BERNE

  • Écrit par 
  • Hans-Rudolf EGLI
  •  • 1 121 mots
  •  • 5 médias

Capitale de la Confédération suisse depuis 1848 et du canton du même nom , Berne est le siège des autorités exécutives du canton homonyme et de l’État fédéral, avec leurs parlements respectifs et une grande partie des administrations et des institutions culturelles cantonales et fédérales. Installée sur les rives de l'Aar, le deuxième plus long cours d’eau de Suisse, Berne se trouve à peu près à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berne/#i_668

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les informations liées à une opération financière »  : […] Lorsqu'une entreprise fait appel public à l'épargne, elle doit publier un « prospectus », visé par l'A.M.F. Ce document comporte des informations sur la société qui fait appel public à l'épargne, et sur les caractéristiques de l'opération proprement dite. Le visa de l'A.M.F. atteste que les éléments d'information nécessaires à l'investisseur pour qu'il se forge lui-même une opinion sur l'opératio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-reglementation-des-marches-boursiers/#i_668

CAPITAL-RISQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Véritable levier du dynamisme industriel et économique, le capital-risque traduit bien imparfaitement le concept américain de venture capital  : la version française fait primer la notion de risque sur celle d'aventure. Il s'agit pourtant d'une aventure d'un type nouveau entre un industriel et un financier, associés dans un projet d'entreprise. Le capital-risque est une activ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital-risque/#i_668

CARON FRANÇOIS (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Pascal GRISET
  •  • 949 mots

Historien de l’économie, François Caron a profondément renouvelé cette discipline. Né à Hazebrouck (Nord) en 1931, il suit des études supérieures à la Sorbonne et à l’Institut d’études politiques de Paris. Il obtient l’agrégation d’histoire en 1956. Après avoir servi en Algérie, il est nommé professeur au lycée Chaptal à Paris puis devient attaché de recherche au C.N.R.S. Assistant à l’université […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-caron/#i_668

CHANDLER ALFRED (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 900 mots

L'historien de l'économie Alfred Du Pont Chandler est né le 15 septembre 1918 dans une vieille famille du Delaware, une famille patricienne américaine typiquement W.A.S.P. (White Anglo-Saxon Protestant). Très jeune, il se passionne pour l'histoire et entreprend de l'étudier à Harvard. Il interrompt momentanément ses études pour faire la guerre du Pacifique dans l'U.S. Navy. Revenu à la vie civile, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-chandler/#i_668

C.N.R.S. (Centre national de la recherche scientifique)

  • Écrit par 
  • Janine RONDEST
  •  • 1 089 mots

Fondé en 1939, le C.N.R.S. est issu de la transformation et de la fusion progressive d'organismes créés depuis le début du xx e  siècle et consacrés à la recherche fondamentale et à la recherche appliquée. Le C.N.R.S. est un établissement public national doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière, placé sous la tutelle du ministre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-national-de-la-recherche-scientifique/#i_668

COGESTION

  • Écrit par 
  • Lydie LAGRANGE
  •  • 3 928 mots

Le terme cogestion désigne le partage du pouvoir de gestion ou du pouvoir de décision nécessaire au fonctionnement de tout groupe social organisé. Un tel partage, qui suppose évidemment qu'au moins deux intéressés revendiquent l'exercice du pouvoir, est susceptible de degrés suivant l'étendue du domaine sur lequel il s'exerce et suivant qu'il repose ou non sur une base égalitaire. On passe ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cogestion/#i_668

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] Jusque vers 1965, l'exécution du plan était imposée aux entreprises sous forme d'ordres directs (ou « indices », quelquefois aussi appelés « indicateurs ») relatifs aux objectifs à atteindre (production) et aux moyens à mettre en œuvre (utilisation de ressources matérielles et humaines). Un ensemble de réformes, commencées en 1963 en R.D.A. et achevées avec le lancement du « nouveau mécanisme éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_668

COMPÉTITIVITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 1 332 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la compétitivité de l'entreprise à celle de la nation »  : […] La compétitivité d'une entreprise représente ses performances à long terme, sa croissance, selon trois critères : prix, qualité, coût. Une entreprise dite compétitive obtient des résultats supérieurs à la moyenne. Au-delà des critères traditionnels, les déterminants de la compétitivité s'étendent aux domaines du management, du marketing, du design, etc. L'examen des forces et des faiblesses de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/competitivite/#i_668

COMPTABILITÉ - Comptabilité financière

  • Écrit par 
  • Bernard COLASSE
  •  • 4 244 mots
  •  • 2 médias

Au sein de la comptabilité des entreprises, on distingue, d'une part, la comptabilité dite analytique, ou de gestion ou encore analytique de gestion, et, d'autre part, la comptabilité dite générale ou financière. La comptabilité de gestion ( management accounting ) a pour rôle de produire toutes les informations utiles pour diriger et gérer l'entreprise, par exemple des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-comptabilite-financiere/#i_668

COMPTABILITÉ - Analyse financière

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 3 633 mots
  •  • 1 média

Les entreprises occupent une place de plus en plus grande dans le débat économique et social. Leur développement, leur succès, mais aussi leurs échecs ou leurs défaillances suscitent l'attention des milieux spécialisés comme de l'opinion publique. Cet intérêt et cette curiosité traduisent une meilleure compréhension par le public du lien entre la vitalité des entreprises et la prospérité des écon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-analyse-financiere/#i_668

CONCURRENCE, droit

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ, 
  • Berthold GOLDMAN, 
  • Louis VOGEL
  •  • 12 092 mots

Dans le chapitre « L'État et la concurrence »  : […] À l'exception du droit européen, les législations tendant à la préservation de la concurrence visent essentiellement les agissements des entreprises, qui mettent en danger son existence, son ampleur suffisante ou sa loyauté. Cependant, la concurrence peut également être supprimée, restreinte ou faussée par l'État et les autres collectivités publiques, soit par la création de monopoles, soit par de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-droit/#i_668

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'entreprise comme collectivité organisée »  : […] La concurrence ne relève pas seulement de la sphère des initiatives individuelles. Ces entités humaines que sont les entreprises jouent un rôle majeur. On ne peut, en effet, comme dans l'approche traditionnelle, assimiler l'entreprise à un simple individu doué de raison. Une entreprise est une collectivité taillée pour produire des biens demandés par le marché. C'est une organisation au service d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_668

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conflits et hiérarchie »  : […] En revanche, les conflits organisationnels prennent une importance croissante. Dans le travail, l'organisation hiérarchique des salariés est de plus en plus stricte ; les rôles professionnels se définissent davantage par la situation dans une filière hiérarchique que par l'apport d'une qualité particulière. L'autonomie professionnelle tend à disparaître. L'employé se définit plus complètement que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_668

COOPÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 10 053 mots

Dans le chapitre « La coopération et son esprit »  : […] L'inspiration des coopératives puise à plusieurs sources. Pour certains, il s'agissait de créer une autre société, de type socialiste, dont la coopérative, avec ses principes égalitaristes, serait la cellule de base. Jean-Baptiste Godin légua ainsi, à sa mort, son entreprise au personnel, ainsi que le Familistère , un immeuble d'habitation inspiré des principes de Charles Fou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cooperatives/#i_668

COTE EN BOURSE

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 423 mots

Lorsque les entreprises s'introduisent en Bourse, elles ne se font pas toutes coter sur le même marché. Tout dépend de leur réputation, de leur assise financière, de leur secteur d'activité, etc. En France, il existe trois marchés de cotation réglementés et un marché libre, ouverts aux entreprises françaises et étrangères. Parmi les marchés réglementés, le premier marché est réservé à des entrepri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cote-en-bourse/#i_668

COÛTS DE PRODUCTION

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC
  •  • 1 496 mots

Pour produire, une entreprise utilise ce que les économistes appellent des facteurs de production : main-d'œuvre (facteur travail), équipements, machines, etc. (facteur capital). La relation existant entre la production et les quantités de facteurs de production utilisées peut être exprimée sous la forme d'une fonction mathématique appelée fonction de production. Celle-ci permet d'étudier, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-production/#i_668

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Ce qu'il est maintenant convenu d'appeler l'économie des coûts de transaction a pour origine une question d'apparence fort simple, soulevée par Ronald Coase dans « The Nature of the Firm », un article maintenant célèbre, paru en 1937, et qui valut à son auteur le prix Nobel d'économie de l'année 1991. Cette question est la suivante : si on attribue au marché, et au mécanisme des prix qui en cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-transaction/#i_668

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 231 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le crédit interentreprises »  : […] Lorsque les entreprises consentent des délais de paiement à leurs clients, elles comptabilisent à l'actif de leur bilan les sommes qui leur sont dues. Ce sont les créances commerciales. Le terme de crédit client est également employé. Lorsque les entreprises se voient accorder des délais de paiement de la part de leurs fournisseurs, elles comptabilisent au passif de leur bilan les sommes qu'elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit/#i_668

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La remise en question des cycles traditionnels »  : […] Pour les partisans de la nouvelle économie, cependant, la faiblesse de l'inflation reflétait plutôt un changement de nature du cycle économique, lié aux profondes évolutions structurelles subies par les entreprises depuis le début des années 1970. La globalisation des économies s'est, en effet, traduite par l'accroissement des pressions concurrentielles, de sorte que les gains de productivité son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_668

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Spéculation et escroqueries »  : […] Lors des épisodes spéculatifs, les bilans des sociétés souffrent chaque fois de traces d'excès multiples que la crise finira par révéler : excès de valorisation des actifs, d'investissements, de dettes, de capacités de production, de rémunération des dirigeants. La crise mettra au jour également les pratiques comptables frauduleuses. On retrouve dans l'histoire financière de nombreux exemples de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_668

DIRECTION PAR OBJECTIFS

  • Écrit par 
  • Bruno LUSSATO
  •  • 468 mots

Technique d'organisation appartenant au mouvement « néo-classique » développé aux États-Unis (Sloan, Drucker), la direction par objectifs a été popularisée en Europe sous le nom de management. On se propose d'y rattacher étroitement les sanctions positives d'un responsable à l'efficacité de son travail, tout en l'incitant à développer son dynamisme et son goût du risque. Deux conditions sont essen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-par-objectifs/#i_668

DISTRIBUTION, économie

  • Écrit par 
  • Marc FILSER
  •  • 6 975 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les fonctions logistiques »  : […] Elles regroupent l'ensemble des opérations de distribution physique et de transformation physique du produit réalisées par le canal. On retiendra notamment : – le transport ; – le stockage ; – la constitution de lots de produits homogènes d'un point de vue économique – groupage en un même lieu de l'ensemble des produits émanant de différents producteurs, mais destinés à un même point de vente, afi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distribution-economie/#i_668

DRUCKER PETER FERDINAND (1909-2005)

  • Écrit par 
  • David AUTISSIER
  •  • 932 mots

Né à Vienne en 1909, Peter Ferdinand Drucker obtient un doctorat en droit international à l'université de Francfort, à l'issue duquel il entame une carrière de journaliste. L'avènement du régime nazi en 1933 y met fin précocement, mais, de cette première expérience professionnelle, Peter Drucker héritera un certain talent d'écriture. Économiste à la London Banking House à Londres de 1933 à 1936, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-ferdinand-drucker/#i_668

ÉCONOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FLORENS
  •  • 7 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Économétrie de la production et de la demande »  : […] La microéconométrie étudie empiriquement les comportements des agents économiques à partir d'observations produites par les instituts de statistique, les administrations ou les entreprises. Le premier type d'agent économique est constitué par les entreprises, et on étudie les fonctions de production qui résument les relations technico-économiques entre les quantités produites et les quantités de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/econometrie/#i_668

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Le courant post-keynésien »  : […] L'école post-keynésienne a pour ambition de proposer des analyses qui soient keynésiennes non plus seulement dans leurs résultats, mais aussi dans leurs prémisses. En cela, elle se différencie profondément des approches « syncrétiques ». En suivant la présentation proposée par Marc Lavoie (2004), on peut résumer les principaux éléments du cadre d'analyse proposé par l'école post-keynésienne. Premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_668

L'ÉCONOMIE DE LA CONCURRENCE IMPARFAITE, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une critique de la théorie néo-classique de la concurrence »  : […] L'idée de base de la concurrence imparfaite décrite par Joan Robinson est que, loin d'être l'état normal de l'économie, la concurrence est une situation limite, en pratique inaccessible. En revanche, le monopole, considéré par les théoriciens néo-classiques comme un cas aberrant, correspond à la vie économique réelle. Les hypothèses du modèle de concurrence pure et parfaite sont la liberté des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-economie-de-la-concurrence-imparfaite/#i_668

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'entreprise en économie industrielle »  : […] Avant d'aborder le fonctionnement des marchés, il faut s'interroger sur la nature de son acteur principal : l'entreprise. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_668

ÉCONOMIE RÉGIONALE ET URBAINE

  • Écrit par 
  • Jacques THISSE
  •  • 12 076 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Externalités de communication et marché du travail »  : […] Le modèle proposé par Hideaki Ogawa et Masahisha Fujita (1980) permet d'illustrer de façon plus concrète le mécanisme d'agglomération impliquant à la fois des producteurs et des travailleurs. La force d'agglomération réside dans l'existence d'externalités de communications entre entreprises, autorisant l'échange d'informations, comme on l’a vu plus haut. Toutes choses égales par ailleurs, les pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-regionale-et-urbaine/#i_668

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Dans le chapitre « Le constat d'un double échec »  : […] L 'analyse de l'entreprise a été presque exclusivement développée en référence au modèle de l'entreprise de capitaux, dont l'objectif ultime est de maximiser son profit et le dividende qu'elle verse à ses actionnaires (modèle de la corporate governance ). Pourtant, dès les années 1970, des travaux comme ceux de Burton Weisbrod, Estelle James ou Henry Hansmann ont montré qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociale/#i_668

ENTENTES ET CARTELS

  • Écrit par 
  • Jacques HOUSSIAUX
  • , Universalis
  •  • 1 220 mots

Il y a entente lorsque deux ou plusieurs entreprises s'associent, par contrat ou sans contrat, dans un but déterminé, pour une opération particulière ou pour une période donnée, tout en conservant leur autonomie juridique. Le cartel est une forme élaborée d'entente, par laquelle les adhérents constituent un organisme commun chargé de la mise en œuvre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ententes-et-cartels/#i_668

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 405 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Crise de liquidités et transferts de capitaux »  : […] Malgré la perfusion financière de la B.C.E., la circulation du crédit ne retrouve pas son niveau d’avant la crise. La récession a provoqué une fuite des capitaux vers les places étrangères. Cependant, les entreprises qui le pouvaient se sont tournées vers l'Europe, qui absorbe 65 p. 100 des exportations, ainsi que vers les marchés émergents (Amérique du Sud, mais aussi États-Unis, Maghreb et pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_668

EXCLUSION

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 3 098 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la pauvreté à l'exclusion »  : […] La pauvreté d'hier et celle d'aujourd'hui n'ont en effet que la misère en commun. Hier, elle était circonscrite au monde rural, à une frange du groupe ouvrier et aux personnes âgées. Et si elle était pensée comme un état qui se transmet de génération en génération, avec la croissance des Trente Glorieuses et la diminution consécutive des inégalités socio-économiques, les pays du Nord en étaient ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exclusion/#i_668

FAYOL HENRI (1841-1925)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 307 mots

Élève de l'École des mines, puis ingénieur, Fayol devient, en 1888, directeur général d'un grand groupe minier et métallurgique. Frappé par les insuffisances que présente l'organisation du travail dans ce groupe, il s'attache à définir de nouvelles règles de gouvernement de l'entreprise et livre, en 1916, ses réflexions dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-fayol/#i_668

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Le marché financier »  : […] Le marché financier correspond au marché de l'argent à moyen-long terme. Le critère de l'échéance des titres échangés est important, mais il ne règle pas tout. Ainsi, les échéances longues du marché monétaire tendent à recouvrir, voire à dépasser, les échéances courtes (5-6 ans) du marché financier. Sur les marchés financiers, les agents à besoin de financement viennent chercher des fonds propres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_668

FINANCEMENT PARTICIPATIF ou CROWDFUNDING

  • Écrit par 
  • Jean-Charles DUFEU
  •  • 3 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prêt aux entreprises »  : […] Le prêt aux entreprises, ou crowdlending , est une forme de prêt accordé par des particuliers à des sociétés présentant un projet économique avec une perspective de pérennité. Le remboursement est en général programmé sur une durée d’au moins cinq ans. Le risque associé est celui d’un défaut de remboursement par l’entreprise emprunteuse, même si certains prestataires de paiem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/financement-participatif-crowdfunding/#i_668

FLUX COMPTABILITÉ DE

  • Écrit par 
  • Pierre LASSÈGUE
  •  • 368 mots

Aux comptes de bilan (ou de situation) correspond la comptabilité de stocks ; aux comptes de gestion, la comptabilité de flux. La première procède comme les recensements périodiques de la population et donne des situations instantanées à des moments équidistants. La seconde procède comme l'état civil d'une population et note en permanence les augmentations et diminutions de valeurs. Le temps étant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comptabilite-de-flux/#i_668

FONDATIONS

  • Écrit par 
  • Michel POMEY
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origines »  : […] Selon l'origine, on peut distinguer les fondations de caractère individuel ou familial et les fondations collectives (ne relevant pas du droit public). Les unes sont créées par un particulier, financées et animées par lui-même, puis par sa famille ; elles en portent alors le nom. Les autres ne se rattachent pas à un individu en particulier, mais regroupent les efforts de plusieurs, voire d'une mas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondations/#i_668

FONDS DE ROULEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre LASSÈGUE
  •  • 370 mots

À la division verticale du bilan en actif et en passif il faut ajouter une division horizontale qui s'établit entre les parties supérieure et inférieure du bilan ; la partie supérieure est constituée, à l'actif, par les valeurs immobilisées et, au passif, par les capitaux permanents ; la partie inférieure renferme, à l'actif, les valeurs de roulement et, au passif, les capitaux provisoires. La con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-de-roulement/#i_668

FRANCHISAGE

  • Écrit par 
  • Y. BRISSY
  •  • 534 mots

Si les entreprises françaises n'ont découvert que vers 1970 l'importance du rôle joué aux États-Unis par le franchising , certaines pratiquaient pourtant depuis longtemps cette technique sans le savoir, comme le groupe Lainière de Roubaix-Prouvost avec les chaînes de distribution Pingouin et Rodier ; d'autres utilisaient la formule très voisine du contrat de concession commer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franchisage/#i_668

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

La croissance d'une entreprise revêt deux formes principales, celle d'un développement de l'activité résultant généralement d'un investissement (croissance interne) et celle d'une opération de fusion-acquisition (croissance externe). Du point de vue de l'entreprise, une opération de croissance externe devrait s'analyser comme un investissement, donc être réalisée dès lors qu'elle est rentable pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_668

GROUPEMENT D'INTÉRÊT ÉCONOMIQUE (G.I.E.)

  • Écrit par 
  • Martine BABE
  •  • 335 mots

Institués par l'ordonnance du 23 septembre 1967 pour créer un cadre juridique nouveau, très souple, les groupements d'intérêt économique permettent aux entreprises désireuses de conserver leur individualité et leur autonomie de regrouper certains de leurs services pour mettre en œuvre tous les moyens propres à faciliter ou à développer leur activité économique. Les G.I.E. peuvent être formés entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupement-d-interet-economique/#i_668

HARCÈLEMENT MORAL

  • Écrit par 
  • Alain CHIREZ
  •  • 1 622 mots

Dans le chapitre « Les constats de la médecine du travail »  : […] Identifiée et dénoncée depuis le début des années 1980, grâce aux travaux du psychosociologue suédois Heinz Leymann (1932-199) qui l'a dénommée mobbing du verbe anglais to mob (qui peut se traduire par « malmener », « attaquer »), la notion de harcèlement moral, que l'on nomme aussi harcèlement psychologique ou psycho-terreur, procède d'abord d'un cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harcelement-moral/#i_668

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 547 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la « Business History »à l'histoire des techniques »  : […] À travers la Business History Review se développe, dans la décennie de 1960, une série d'histoires d'entreprises sous l'influence des travaux de l'historien et économiste américain Alfred D. Chandler Jr. relatifs à la grande entreprise moderne, contemporaine de la seconde industrialisation et perçue à travers ses mutations corrélées entre stratégies et structures d'organisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-economique/#i_668

HOLDING

  • Écrit par 
  • Jacques HOUSSIAUX
  •  • 1 181 mots

Les sociétés « holdings », appelées aussi sociétés de portefeuille ou sociétés de participations, sont des entreprises dont les actifs sont constitués par des participations dans des entreprises industrielles, commerciales ou financières ; ces participations sont acquises dans le but d'obtenir la direction et le contrôle des sociétés concernées. Les sociétés holdings sont un cas particulier des « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holding/#i_668

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Georges LABAKI
  •  • 2 387 mots

Dans le chapitre « La collecte d'information ou veille stratégique »  : […] Le besoin d'une information relevant de l'intelligence économique varie selon la nature du demandeur, ses activités et sa taille. Dans cette démarche, les petites et moyennes entreprises sont autant concernées que les multinationales. Le processus de collecte d'information commence par une définition des besoins, le but étant de disposer de la bonne information au bon moment. Ainsi, des entrepris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-economique/#i_668

INTERNET - Histoire

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD, 
  • Dominique SERET
  •  • 6 985 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Intranet et Extranet »  : […] L'ensemble des protocoles utilisés dans Internet est devenu un standard mondial puisque la plupart des machines disposent des protocoles IP, UDP, TCP. Le concept d'Intranet, apparu vers 1994, permet à une entreprise de déployer, pour son personnel, des applications et des outils utilisant les protocoles d'Internet. Un Intranet s'appuie sur l'infrastructure de réseau de l'entreprise et réserve à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-histoire/#i_668

INTERNET - Les applications

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD, 
  • Dominique SERET
  •  • 5 034 mots

Dans le chapitre « Le commerce électronique »  : […] Le commerce électronique – ou e-commerce  – désigne les activités commerciales réalisées sur Internet. Grâce à son site Web, la plus petite entreprise peut proposer ses produits au monde entier, quel que soit son secteur d'activité. On distingue deux types de commerce électronique : le commerce interentreprises ou B to B ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-les-applications/#i_668

INVESTISSEMENT

  • Écrit par 
  • Richard DUHAUTOIS, 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 6 355 mots
  •  • 1 média

L'investissement est l'opération qui vise soit à maintenir, soit à accroître le stock de capital d'un agent économique. Par exemple, les ménages investissent lorsqu'ils achètent un logement, l'État investit lorsqu'il construit une route et les entreprises investissent lorsqu'elles achètent une machine. Cet article a pour objet l'investissement des entreprises, l'investissement productif. Le stock […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/#i_668

LIBERMAN EVSEÏ GRIGORIEVITCH (1897-1983)

  • Écrit par 
  • J. FERICELLI
  •  • 691 mots

L'économiste soviétique le plus connu en Occident ; son nom est attaché à ce que l'on a appelé la réhabilitation du profit dans l'entreprise et dans l'économie soviétiques. La renommée de Liberman et le rôle plus ou moins officiel qu'il a joué dans l'élaboration des plans soviétiques remontent à 1962, année où il publia deux articles, l'un dans Voprosy ekonomiki , l'autre dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evsei-grigorievitch-liberman/#i_668

LOGISTIQUE, gestion

  • Écrit par 
  • Gilles PACHÉ
  •  • 7 833 mots
  •  • 5 médias

Dans son usage courant, le terme logistique évoque des activités d'acheminement de matériels ou de biens, dont les domaines d'application sont d'abord militaires ou s'y apparentent lorsqu'il est question, par exemple, de logistique de l'aide humanitaire lors de conflits ou de famines. Or, si la logistique reste bien l'une des composantes majeures de « l'art de la guerre », elle connaît depuis la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logistique-gestion/#i_668

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

Dans le chapitre « Les cadres sociaux de la loyauté »  : […] C'est dans trois contextes que se pose le problème de la loyauté : celui de la famille, celui des organisations, celui de l'État. Bien entendu, être loyal à ses parents n'est pas la même chose qu'être loyal à l'égard de l'entreprise qui nous emploie, ou envers l'État dont nous sommes citoyens. Mais, dans les trois cas, la loyauté s'analyse comme un ensemble de devoirs plus ou moins contraignants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyaute/#i_668

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Fondements microéconomiques de la macroéconomie »  : […] Sous cette dénomination est comprise la modélisation microéconomique requise pour tirer au mieux parti des observations et des acquis théoriques élémentaires en vue de faire progresser la théorie macroéconomique. Découvrir ces fondements, cette modélisation, suppose à chaque fois une réflexion sur ce qui peut le plus affecter le phénomène macroéconomique étudié. À ce stade choisir un exemple sera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_668

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La convergence vers un état stationnaire »  : […] Considérons le cas d'une entreprise particulière. Le fait, par exemple, de pouvoir disposer d'un nombre d'ordinateurs plus important augmente la production horaire de son personnel. Cependant, au fur et à mesure que le nombre d'ordinateurs augmente, le surcroît de production tend à diminuer si le nombre d'employés reste constant : il ne sert à rien de doter chaque employé de plusieurs ordinateurs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_668

MACROÉCONOMIE - Emploi

  • Écrit par 
  • Bernard GAZIER
  •  • 9 587 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le modèle « wage setting/price setting » »  : […] Ces rigidités ont d'abord été prises en compte en développant des schémas d'interactions entre marchés dont les prix restent temporairement fixés. C'est l'hypothèse de l'« économie du déséquilibre », très en vogue durant les années 1970 et 1980, qui examine comment les rationnements dont sont alors victimes des agents sur certains marchés se reportent sur d'autres et affectent l'économie dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-emploi/#i_668

MAFIA

  • Écrit par 
  • Clotilde CHAMPEYRACHE, 
  • Jean SUSINI
  • , Universalis
  •  • 8 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Activités légales et légitimité sociale »  : […] L'infiltration mafieuse dans l'économie légale n'est en rien anecdotique et représente pour toute mafia un enjeu considérable. L'intermédiation permet aux mafieux de disposer d'informations essentielles sur les affaires et le fonctionnement des entreprises. Dès lors qu'il devient possible, en régime capitaliste, de détenir des droits de propriété sur des entités productives, les mafieux vont s'em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mafia/#i_668

MARCHÉ, économie

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 1 949 mots

Dans le chapitre « Marchés et institutions »  : […] Le marché parfait des économistes est donc, paradoxalement, un système extrêmement organisé, avec des règles très précises (dictées par le commissaire-priseur). Rien n'empêche, évidemment, d'envisager une situation sans règles (si ce n'est le caractère volontaire des échanges), où chacun fait ce qu'il veut, comme bon lui semble. Mais le théoricien ne peut alors qu'avouer son impuissance : il ne pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-economie/#i_668

MARKETING

  • Écrit par 
  • Marc FILSER
  •  • 4 345 mots

Dans le chapitre « Une fonction tard venue ? »  : […] Le marketing a longtemps été considéré comme une fonction apparue tardivement dans l'organisation. La période 1920-1940 aux États-Unis est souvent associée à son émergence ; elle est notamment citée comme une période charnière par Robert J. Keith (1960) dans un article où il distingue trois phases de développement du marketing : – Une phase de domination de la fonction de production sur l'ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marketing/#i_668

MARKETING ÉTUDES ou ÉTUDES DE MARCHÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe FAIVRE, 
  • Yves KRIEF
  •  • 6 269 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'émergence des études marketing »  : […] Les études marketing sont nées de la « révolution marketing » qui a érigé la satisfaction du client comme raison d'être et finalité de l' entreprise. Leur mission consiste à permettre à l'entreprise de connaître ses clients à une époque où ceux-ci deviennent à la fois plus nombreux et plus « lointains ». Leur développement s'appuie sur celui des techniques, notamment celles du sondage. La taille e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marketing-etudes-de-marche/#i_668

MAYO ELTON (1880-1949)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 447 mots

Généralement considéré comme l'initiateur des recherches sur les relations humaines dans l'industrie, Elton Mayo est l'une des figures les plus représentatives de la psychosociologie moderne. Australien, il acquiert une formation de psychologue à l'université d'Adélaïde et entreprend très tôt des études sur l'industrie dans son pays. Mais c'est aux États-Unis qu'il connaît la phase la plus féconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elton-mayo/#i_668

MÉCÉNAT

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH, 
  • Luigi SALERNO
  •  • 6 946 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le mécénat culturel à l'époque moderne »  : […] Aux termes de la loi de 2003, le mécénat se définit comme un « soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l'exercice d'activités présentant un intérêt général ». Il a pris dans l'histoire diverses formes, dont certaines sont à la limite de sa définition actuelle. Avant le xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat/#i_668

MEDEF (Mouvement des entreprises de France), ex-C.N.P.F.

  • Écrit par 
  • Olivier MÉRIAUX
  •  • 2 230 mots

Dans le chapitre « Un groupe de pression »  : […] L'initiative de « refondation sociale », initiée en 1999 par Ernest-Antoine Seillière et son bras droit Denis Kessler, va concrétiser le nouveau cours de l'organisation patronale : la négociation interprofessionnelle au sommet est certes relancée, mais elle n'est que le véhicule permettant de décentraliser la négociation vers la branche et surtout vers les acteurs de l'entreprise. Sous couvert d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medef/#i_668

MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 1 682 mots

Dans le chapitre « Efficacité du système de marché et conditions d'existence de l'équilibre »  : […] La notion d'équilibre général n'est pas qu'une description du fonctionnement de l'économie. Elle a aussi un contenu normatif. Il est démontré, sous certaines conditions, que l'équilibre concurrentiel est un « optimum de Pareto ». Cela signifie que, lorsque l'économie se trouve en équilibre concurrentiel, il n'est pas possible d'augmenter simultanément les niveaux d'utilité de tous les consommateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-de-l-equilibre-general/#i_668

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

Dans le chapitre « L'aléa moral en entreprise »  : […] L'aléa moral est présent à tous les échelons des entreprises. Ainsi, l'employeur ne peut pas parfaitement contrôler les décisions de ses salariés, et notamment la qualité de leur travail (par opposition à sa quantité, qui peut être mesurée, par exemple par les heures de présence). L'employeur ne peut que conditionner les salaires à la production ou à d'autres variables observables pour inciter le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-incitations-et-contrats/#i_668

MILLER MERTON HOWARD (1923-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 836 mots

Issu de l'université de Chicago (Illinois), la pépinière des Prix Nobel d'économie, dont l'idéologie réputée libérale a dominé la pensée économique contemporaine, l'Américain Merton Miller n'a jamais été une « star » dans sa discipline, à l'image d'un Paul Samuelson (Prix Nobel 1970) ou d'un Milton Friedman (Prix Nobel 1976). Très écouté, toutefois, de tous les spécialistes de l'investissement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merton-howard-miller/#i_668

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Critiques et extension du paradigme de la mobilisation des ressources »  : […] L’approche entrepreneuriale de la mobilisation des ressources a d’abord été contestée par des chercheurs pour lesquels l’organisation, au contraire d’être une condition sine qua non de toute mobilisation, contribue à tirer les mécontents de la rue aux salles de réunion. Pour Frances Piven et Richard Cloward, qui reprennent à leur compte les analyses classiques sur « la loi d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_668

MODIGLIANI FRANCO (1918-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 706 mots

Né à Rome en 1918, Franco Modigliani s'est fait connaître très jeune, en 1944, par un article sur la théorie de Keynes qui a lancé la controverse sur le rôle essentiel de la préférence pour la liquidité. Fidèle au keynésianisme, il a pris part, en tant que chef de file, à la polémique des années 1950 et 1960 entre monétaristes et keynésiens, aux côtés de Paul Samuelson, James Tobin et Lawrence Kl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-modigliani/#i_668

MULTINATIONALES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 7 006 mots
  •  • 1 média

Nombreuses sont les questions qui se rapportent à la multinationalisation des entreprises. Sur la base de quel(s) critère(s) identifie-t-on, tout d'abord, les firmes multinationales ? Il en existe plusieurs, le chiffre d'affaires mondial, la part des actifs possédés à l'étranger, celle des ventes réalisées à l'étranger, etc., qui n'aboutissent pas tous au même classement. Une fois ces critères id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/#i_668

NATIONALISATION

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BONICHOT, 
  • Universalis
  •  • 6 936 mots

Dans le chapitre « Définition de la nationalisation »  : […] La nationalisation est « l'opération par laquelle la propriété d'une entreprise ou d'un groupe d'entreprises est transférée à la collectivité afin de la soustraire, dans l'intérêt général, à la direction capitaliste » (J. Rivero, Le Régime des nationalisations , Jurisclasseur civil, annexes III, 1948). Elle peut se définir par son but, par son objet et par les motifs qui l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisation/#i_668

LA NATURE DE LA FIRME, Ronald Harry Coase - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 986 mots

Dans le chapitre « Expliquer l'existence des firmes »  : […] Coase part d'une question faussement naïve : pourquoi la coordination entre agents économiques quant à l'usage des ressources se fait-elle tantôt par le marché, tantôt par les firmes, et donc, pourquoi existe-t-il des organisations telles que les firmes dans une économie de marché (partie I) ? Cela tient, selon lui, aux coûts d'utilisation du mécanisme de prix (parties II et III) et d'accès au ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nature-de-la-firme/#i_668

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « « Gouvernance » »  : […] Lorsque les actifs sont très spécifiques et la fréquence des transactions élevée, l'organisation, c'est-à-dire la structure contractuelle intégrée où prévaut la coordination hiérarchique planifiée, est la plus efficiente parce que les coûts de transaction sont supérieurs dans ce cas au coût d'organisation. Dans ce dernier cas, c'est l'entreprise capitaliste qui assure le mieux le principe de maxi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_668

LE NOUVEL ÉTAT INDUSTRIEL, John Kenneth Galbraith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne-Sophie FRAISSE
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La grande entreprise comme système planificateur »  : […] Le Nouvel État industriel est conçu autour d'une représentation du système économique dans laquelle le pouvoir appartient aux grandes entreprises. Galbraith construit, autour de cette notion de pouvoir, une vision originale de la réalité du système américain et occidental, dont le trait dominant tient à la présence du système planificateur (chapitre I) qui supplante le systè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouvel-etat-industriel/#i_668

ORGANISATION, économie

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 1 779 mots

L’analyse économique des organisations a rattrapé depuis les années 1980 son retard initial sur les approches sociologiques ou managériales. Non sans difficultés, car le concept même d’organisation donne lieu à des interprétations divergentes. La conception traditionnelle, en économie, identifie l’organisation à des ensembles structurés, où les droits de décision sont unifiés, permettant aux agen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-economie/#i_668

ORGANISATIONS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • René DAVAL
  •  • 5 301 mots

La théorie des organisations est née au début du siècle des efforts déployés par certains chefs d' entreprise, comme Taylor ou Fayol, pour dégager des principes d'administration et de direction du travail. Elle s'est développée tout particulièrement dans les années trente, avec l'enquête effectuée à l'usine de la Western Electric, dans la ville de Hawthorne. Elle s'est alors constituée en discipli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-organisations/#i_668

POINT MORT, comptabilité

  • Écrit par 
  • Pierre LASSÈGUE
  •  • 420 mots

Toute activité économique de production entraîne deux sortes de coûts : des coûts fixes, indépendants (dans un certain intervalle) de la quantité produite, et des coûts variables, proportionnels à cette quantité. Pour simplifier, les praticiens se contentent d'une approximation linéaire du problème ; les coûts variables sont proportionnels à la quantité produite (fonction linéaire), donc le coût t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/point-mort-comptabilite/#i_668

PROPRIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 11 271 mots

Dans le chapitre « L'évolution du droit »  : […] Sur le plan des principes, la différence se maintient donc à peu près intacte. Toutefois, l'évolution du droit a démenti de façon plus profonde la conception française de la propriété plénière. La « propriété commerciale » (déjà rencontrée) peut s'analyser comme la patrimonialisation, grâce à la cessibilité, du droit au bail, droit de créance contre le bailleur ; mais on peut y voir aussi, et de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete/#i_668

PUBLIQUES RELATIONS

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 794 mots

Si les origines de l'expression « relations publiques » sont incertaines, le développement des procédés et des techniques que les relations publiques recouvrent ainsi que les buts poursuivis sont liés à l'aventure industrielle américaine : les moyens utilisés par certaines firmes pour accéder à la puissance et contrôler certains marchés ayant altéré leur image dans l'opinion, plusieurs magnats de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-publiques/#i_668

RATIO

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 515 mots

Pour suivre l'évolution de la situation financière d'une entreprise, l'examen du bilan doit être complété par l'étude et l'appréciation des rapports existant entre différents postes ou groupes de postes. Cette procédure entre dans ce que l'on appelle la méthode des ratios. Un ratio peut être défini comme étant le quotient arithmétique de la valeur de deux éléments caractéristiques dans la gestion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratio/#i_668

RÉSEAUX INFORMATIQUES

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD, 
  • Dominique SERET
  •  • 15 030 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Réseaux privés virtuels »  : […] On désigne par réseau privé virtuel (VPN, virtual private network ) un réseau d'entreprise constitué de plusieurs sites reliés par Internet. La traversée d'Internet est vue comme un tunnel , dans lequel les données de l'entreprise sont chiffrées. Le tunnel, constitué d'une succession de liaisons et de routeurs dans Internet, est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-informatiques/#i_668

RESSOURCES HUMAINES GESTION DES

  • Écrit par 
  • Géraldine SCHMIDT
  •  • 4 935 mots

La gestion des ressources humaines (G.R.H.) peut se définir, en première approche, comme l'activité qui consiste à mettre en adéquation les objectifs d'une organisation et ceux des membres qui la composent. La G.R.H. désigne ainsi à la fois une fonction dans l'entreprise et un processus d'analyse, de décision et de contrôle. Cela étant, l'expression même de « gestion des ressources humaines », auj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-des-ressources-humaines/#i_668

RIMAILHO ÉMILE (1864-1954)

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 430 mots

Officier et ingénieur français, Rimailho commence sa carrière dans les ateliers militaires de Puteaux où il met au point le frein de tir du canon de 75. Il y crée également un matériel d'artillerie lourde à tir rapide. En 1913, Rimailho quitte l'armée (on le rappellera pendant la Première Guerre mondiale) et entre dans l'industrie privée. Diverses expériences (dans les chemins de fer à Nevers par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-rimailho/#i_668

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde qui se transforme »  : […] Ce n'est pas seulement à la périphérie de l'emploi que le salariat se transforme, c'est en son sein même. Sous la pression d'un taux de chômage élevé, le droit du travail est de plus en plus regardé comme un obstacle à l'emploi : dans le droit fil de la théorie néoclassique, tout ce qui contribue à rigidifier la relation de travail est analysé comme un frein au fonctionnement optimal du marché, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_668

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Les services au cœur de l'innovation. La société informationnelle : une nouvelle économie ? »  : […] Les thèses de la nouvelle économie ont connu leur apogée vers 1996-1999. Business Week , dans un article vedette de décembre 1996, annonce « l'émergence d'une nouvelle économie fondée sur les marchés globaux et la révolution électronique ». En 1999, les plus hautes autorités américaines, de Bill Clinton au président de la Fed, Alan Greenspan, n'hésiten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_668

SOCIÉTÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Bernard FAU
  •  • 4 654 mots

Dans le chapitre « La société, organisation juridique de l'entreprise »  : […] L'évolution contemporaine tend plus que jamais à faire de la société une véritable organisation juridique de l'entreprise. Il résulte de cette évolution des conséquences sur les relations des structures d'entreprises entre elles. L'ordonnance du 23 septembre 1967 a institué les groupements d'intérêt économique (G.I.E.) afin que les entreprises, pour s'adapter aux dimensions d'un marché élargi, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-societes/#i_668

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'intervention sociologique et les mouvements sociaux »  : […] Une autre forme d'intervention sociologique est pratiquée depuis plus de vingt ans par les équipes réunies autour d'Alain Touraine. La perspective consiste ici à faire surgir d'une situation, d'un groupe localisé, d'une action collective, des explications, justifications, revendications susceptibles de comprendre et légitimer un mouvement social, au moyen d'entretiens de groupes composés de lea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_668

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Imageries et mythes sportifs dans la culture contemporaine »  : […] Au prix de quelques remaniements, les normes et les valeurs sportives résistent bien dans la culture contemporaine. Le monde de l' entreprise, qui fait des valeurs de compétitivité, de combativité et de concurrence ses vertus cardinales, y puise largement ses métaphores. L'équipe sportive, modèle d'identité et d'efficacité dans l'action collective organisée, « à la japonaise » et l'entreprise mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_668

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 887 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les divers types de sponsoring »  : […] Le sponsoring est né avec le sport professionnel, et plus particulièrement avec le cyclisme : dès le début du xx e  siècle, les fabricants de cycles (Alcyon, Peugeot...) rémunèrent les champions pour qu'ils prennent le départ des courses, du Tour de France surtout, sur une de leurs bicyclettes. Mais il faut attendre 1954 pour qu'un sponsor « extr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sport-et-argent/#i_668

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « La participation »  : […] La participation peut s'exercer dans l'entreprise ou à un niveau plus global. Dans l'entreprise elle revêt diverses modalités. L'autogestion qu'on rencontrait hier en Yougoslavie ou sous des formes plus limitées dans certains pays du Tiers Monde en est la forme la plus avancée. La représentation des travailleurs au sein des organes dirigeants des entreprises (conseils d'administration ou de surve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_668

SYSTÈMES INFORMATIQUES - Conception, architecture et urbanisation des systèmes d'information

  • Écrit par 
  • Sylvie SERVIGNE
  •  • 3 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Urbanisation »  : […] Urbanisation rime avec simplification et intégration afin de répondre aux enjeux stratégiques, organisationnels et technologiques de l'entreprise. La démarche d'urbanisation de S.I. est née dans les années 1980 au sein des banques. En effet, à partir des années 1960, les S.I. se sont construits par ajouts successifs d'applicatifs et de structures de données sans souci de cohérence globale. Les pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-informatiques-conception-architecture-et-urbanisation-des-systemes-d-information/#i_668

SYSTÈMES INFORMATIQUES - Systèmes d'aide à la décision

  • Écrit par 
  • Elisabeth METAIS
  •  • 8 392 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Différences entre un système opérationnel et un système décisionnel »  : […] Les systèmes « opérationnels » ou « de gestion », également appelés systèmes OLTP ( on-line transaction processing ), sont dédiés aux métiers de l'entreprise pour les assister dans leurs tâches de gestion quotidiennes et donc directement opérationnels. La tendance est à l'utilisation de P.G.I. (progiciels de gestion intégrée) qui regroupent tous les logiciels de gestion de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-informatiques-systemes-d-aide-a-la-decision/#i_668

TAYLOR FREDERICK WINSLOW (1856-1915)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 386 mots
  •  • 1 média

Ingénieur de formation, mais ayant successivement occupé tous les postes de la hiérarchie d'une usine, Taylor a d'abord été employé par la Bethlehem Steelwork avant de consacrer sa vie, en tant que consultant, à la propagation de ses idées. Il est le créateur de l'organisation scientifique du travail, couramment désignée par le sigle O.S.T. Ses vues ont été exprimées dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-winslow-taylor/#i_668

TECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Cornélius CASTORIADIS
  •  • 12 508 mots

Dans le chapitre « Technique appliquée et luttes sociales dans l'entreprise »  : […] L'analyse de l'économie politique académique voile aussi, comme l'analyse marxienne, le facteur le plus important : le conflit social dans la production, la lutte des classes à l'intérieur de l'entreprise. Le fait est que, très tôt, l'évolution de la technologie capitaliste et son application dans la production se sont orientées dans une direction bien définie : supprimer le rôle humain de l'homm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique/#i_668

THE COST OF CAPITAL, CORPORATION FINANCE AND THE THEORY OF INVESTMENT, F. Modigliani et M. Miller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD, 
  • Nicolas COUDERC
  •  • 1 319 mots

Franco Modigliani (1918-2003) et Merton Miller (1923-2000) ont jeté les bases de la finance d'entreprise moderne avec la publication, en juin 1958, de leur article The Cost of Capital, Corporation Finance and the Theory of Investment (Coût du capital, finance d'entreprise et théorie de l'investissement) dans l' American Economic Review . Cet article fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-cost-of-capital-corporation-finance-and-the-theory-of-investment/#i_668

TIROLE JEAN (1953- )

  • Écrit par 
  • Emmanuelle AURIOL
  •  • 1 125 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « … au service du bien commun »  : […] Jean Tirole voit dans la recherche en économie une double opportunité : répondre à des problèmes théoriques exigeants et intellectuellement passionnants tout en contribuant à la prise de décisions dans les secteurs privé et public. Sur ce dernier point, il adopte une approche normative qui vise à définir les meilleures règles et mesures de politique économique possibles du point de vue de la coll […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tirole/#i_668

TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le travail de plus en plus immatériel et flexible »  : […] Principalement agricole il y a deux siècles, puis industriel, le travail est désormais de plus en plus tertiaire, grâce aux gains de productivité qui libèrent du temps pour d'autres activités : conseil, publicité, vente, soins, formation, transport, loisirs, etc. Le travail n'est plus majoritairement destiné à transformer la matière, mais à répondre aux attentes de clients ou d'usagers : la rela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail/#i_668

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BIENAYMÉ, « ENTREPRISE - Les relations interentreprises  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/