ENREGISTREMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Graveurs : fonctionnement

Graveurs : fonctionnement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Sillons gravés

Sillons gravés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Erreur de piste

Erreur de piste
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lecteurs stéréophoniques

Lecteurs stéréophoniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


L'enregistrement mécanique du son sur disque

Le disque

La gravure mécanique a été le premier mode d'enregistrement utilisé. La présentation sous forme de disques a seule survécu, grâce à sa facilité de duplication.

Le disque original est en aluminium recouvert d'une couche de vernis spécial ; on l'appelle parfois disque souple ou néocire, par opposition aux galettes de cire qui ont été jadis utilisées. Un burin creuse dans le vernis un sillon en forme de spirale, dont la section est un V à versants perpendiculaires. La spirale est parfaitement régulière en l'absence de signal enregistré. La présence d'un son se traduit par une ondulation latérale du sillon autour de cette spirale régulière que l'on appellera l'axe du sillon.

On peut utiliser le disque original tel quel, ou le reproduire. On en fait alors un moulage par galvanoplastie qui est appelé « père ». Le moule en métal porte des sillons en relief et peut servir à presser quelques centaines de disques, mais, dès que l'on veut réaliser des séries plus importantes, on le moule à son tour, toujours par galvanoplastie, pour obtenir une « mère », disque métallique identique à l'original. La mère donne à son tour naissance à plusieurs matrices de pressage identiques au père et appelées parfois « fils ». Chaque matrice permet de presser un millier de disques, par moulage à chaud d'un plastique vinylique.

Les mécanismes de gravure

Pendant la gravure, le disque original est posé sur un plateau tournant à vitesse angulaire constante. Le graveur porte une pointe en saphir ou en diamant, appelée burin, qui s'appuie à la surface du disque et y enlève un copeau de matière. Le burin est légèrement chauffé et une buse aspirante élimine le copeau.

Une tige filetée déplace lentement le graveur vers le centre du disque, la pointe du burin décrivant un rayon du disque. C'est la combinaison de ces deux mouvements (rotation du disque et translation radiale du burin) qui donne naissance au sillon en spirale. La vitesse d'exploration du sillon (V = ΩR, où Ω est la vitesse angulaire) n'est pas constante, mais décroît en même temps que le r [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École polytechnique et de l'École nationale supérieure des télécommunications, ingénieur en chef des télécommunications

Classification


Autres références

«  ENREGISTREMENT  » est également traité dans :

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

Il existe une actualité du son enregistré, dupliqué, mixé, mis en scène, de son histoire et son évolution depuis la fin du xixe siècle. Au cours de l'année 2004, à Paris, un colloque international organisé à l'auditorium du Louvre par une équipe du C.N.R.S., « Le muet a la parole », l'exposition Sons & Lumières. Une histoire du son dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_34297

ACOUSMATIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • François BAYLE
  •  • 7 826 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Écouter sans voir »  : […] Si l'obscurité surgit, on ressent que le monde sonore est d'abord naturellement perçu comme une irruption, une alerte, comme une question posée. Puis, par stabilité, il perd rapidement son caractère d'anomalie pour s'intégrer et concourir à un équilibre normal entre les sensations de l'environnement. Les événements sont reconnus comme une conséquence logique des actions qui surviennent et dont ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-acousmatique/#i_34297

APPLE

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 2 539 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du micro-ordinateur au multimédia  »  : […] Le retour d’un Steve Jobs mûri, mais toujours aussi créatif, donne une seconde jeunesse à Apple. Il ne s’agit pas seulement de nouvelles gammes flamboyantes de Macintosh (iMac en 1998), de plus en plus ouvertes aux logiciels libres, mais aussi d’une synergie systématique avec Internet (création de l’Apple Store en ligne fin 1997). Au cours des années 2000, Apple part vigoureusement à l’assaut du m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apple/#i_34297

BACKHAUS WILHELM (1884-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 935 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un pionnier de l’enregistrement »  : […] Wilhelm Backhaus naît à Leipzig le 26 mars 1884. Au Conservatoire de sa ville natale, il est l'élève du pianiste Alois Reckendorf de 1891 à 1899 et il étudie également la composition avec Salomon Jadassohn, maître de Busoni, Delius, Grieg, Karg-Elert, Weingartner... En 1898 et 1899, Backhaus se perfectionne à Francfort auprès du pianiste Eugène d'Albert, grand ami de Brahms et disciple de Liszt. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-backhaus/#i_34297

LES BEATLES, QUARANTE ANS APRÈS

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 972 mots

Le 25 août 1969, les Beatles terminaient à Londres l'enregistrement de l'album Abbey Road , un titre qui était un hommage aux studios E.M.I. – situés au n o  3 de cette rue de St. John's Wood –, qu'ils fréquentaient assidûment depuis 1962. Ils étaient bien conscients que ce disque (qui paraîtra un mois plus tard) serait leur dernier ; il est d'ailleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-beatles-quarante-ans-apres/#i_34297

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 481 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'espoir d'un renouveau »  : […] La musique « classique » semble repartie à la conquête d'un public élargi. Les efforts consentis en faveur de l'enseignement spécialisé à l'école et dans les conservatoires commencent à porter leurs fruits. De nouvelles émissions radiophoniques et télévisées, animées par Frédéric Lodéon ou Jean-François Zygel – grâce à un judicieux mélange des genres, à un ton décontracté bien éloigné du discours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_34297

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'enregistrement sonore »  : […] À l'origine du cinéma sonore, en 1928, le son était enregistré uniquement sous forme d'une piste photographique placée entre le bord des images et les perforations. À cette époque, l'enregistrement magnétique n'étant pas opérationnel, tous les enregistrements destinés au cinéma se faisaient sur un négatif son qui devait être tiré photographiquement sur une émulsion positive pour être reproduit. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_34297

CONCRÈTE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 051 mots

La musique concrète naît en 1948, lorsque l'ingénieur du son Pierre Schaeffer (1910-1995) fonde le Studio d'essai de la Radio-Télévision française (R.T.F). Mais plusieurs expériences ont déjà été réalisées à partir d'appareils électriques de production du son et de moyens de reproduction comme le disque. C'est d'ailleurs un incident technique, le bouclage d'un son sur lui-même, qui est à l'origi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-concrete/#i_34297

DEUTSCHE GRAMMOPHON

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

En 1887, Emile (ou Emil) Berliner, Allemand de Hanovre établi aux États-Unis, invente le disque. Il s'agit alors d'une galette de zinc, de douze centimètres de diamètre, tournant à 150 tours par minute. Ce disque offre une restitution sonore meilleure et plus durable que le cylindre d'Edison et, surtout, se prête à une fabrication en série. En 1894, Berliner fait breveter le « gramophone » , instr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deutsche-grammophon/#i_34297

DISQUES OPTIQUES

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD
  •  • 796 mots
  •  • 1 média

Un disque compact ou CD ( Compact Disc ) est un disque optique sur lequel sont stockées des données numérisées. Ce support d'information, à l'origine du développement du multimédia, a évolué depuis son apparition dans les années 1980. Différentes technologies ont vu le jour : d'abord les CD puis les DVD ( Digital Video Disc ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/disques-optiques/#i_34297

DISTORSION, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 400 mots

Étant donné un dispositif transmettant un signal mécanique, électrique ou optique (par exemple, un amplificateur), on appelle distorsion toute déformation du signal de sortie par rapport au signal d'entrée. D'après le théorème de l'intégrale de Fourier, les deux signaux peuvent toujours être décomposés en oscillations harmoniques dont les amplitudes et les phases sont en général des fonctions de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distorsion-physique/#i_34297

DOLBY RAY (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Michael RAY
  •  • 303 mots

Ingénieur du son et inventeur américain, Ray Dolby, avec la mise au point de techniques permettant d’améliorer la qualité du son, révolutionna l’industrie du disque et du cinéma, tant pour les professionnels que pour le grand public. Ray Milton Dolby naît le 18 janvier 1933, à Portland (Oregon), et grandit à San Francisco en Californie. Dès l’adolescence, il travaille pour l’entreprise californie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-dolby/#i_34297

EDISON THOMAS (1847-1931)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 564 mots
  •  • 2 médias

On prête quelque deux mille brevets à Edison, de formation autodidacte, mais étonnamment fertile en inventions les plus diverses, qui vont du microphone au télégraphe duplex, d'une nouvelle lampe à incandescence au kinétoscope annonçant le cinématographe. Pour l'essentiel, le phonographe lui assurait déjà la célébrité . Dans son laboratoire de Menlo-Park, à Orange (New Jersey), Edison s'intéresse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-edison/#i_34297

ETHNOLOGIE - Ethnomusicologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 6 976 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Historique de la discipline »  : […] L'ethnomusicologie a un peu plus d'un siècle, puisqu'on s'accorde, malgré les observations ou les travaux de Jean-Jacques Rousseau (1768), du père Amiot (1779), de William Jones (1784) et de Guillaume Villoteau (1816), à considérer l'article d'Alexander John Ellis (1884) consacré à l'analyse des échelles non harmoniques, c'est-à-dire étrangères à notre culture occidentale, comme le premier travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnomusicologie/#i_34297

GARCIN MICHEL (1923-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 855 mots

L'importance prise par le disque dans la vie musicale a conféré aux directeurs artistiques des éditions phonographiques un rôle déterminant. Ce sont eux qui découvrent les nouveaux interprètes que le disque va lancer sur la scène internationale ; ils persuadent les artistes chevronnés d'enregistrer ce qu'ils pressentent comme la révélation du lendemain ; ils suscitent des rencontres ; ils choisis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-garcin/#i_34297

GOULD GLENN (1932-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  • , Universalis
  •  • 1 564 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recréation et la diffusion de l’œuvre musicale »  : […] Glenn Herbert Gould naît le 25 septembre 1932 à Toronto (Canada). Sa mère, pianiste, lui enseigne les premiers rudiments du clavier, puis il étudie avec Alberto Guerrero au Conservatoire de Toronto (1943-1952). Dès l'âge de douze ans, il obtient une médaille d'or dans cet établissement. Il travaille l'orgue avec Frederick Silvester, la composition avec Leo Smith, et fait ses débuts en 1947 dans s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glenn-gould/#i_34297

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La révolution du XXe siècle »  : […] En matière de composition, la Première Guerre mondiale marque une rupture avec le romantisme. L'évolution de l'interprétation suivra avec un quart de siècle de retard. Alfred Cortot , Jacques Thibaud et Pablo Casals sont les héritiers des grands interprètes de la fin du xix e  siècle. Wilhelm Backhaus, Artur Schnabel, Yves Nat ou Georges Enesco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_34297

KUDELSKI STEFAN (1929-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 314 mots

Ingénieur suisse d’origine polonaise, Stefan Kudelski inventa en 1951 le Nagra, premier magnétophone portable professionnel. Stefan Kudelski naît le 27 février 1929 à Varsovie. Sa famille fuit la Pologne au début de la Seconde Guerre mondiale et s’installe finalement en Suisse, à Lausanne, au milieu des années 1940. Kudelski étudie le génie électrique et la physique à l’École polytechnique de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-kudelski/#i_34297

LASERS

  • Écrit par 
  • Yves LECARPENTIER, 
  • Alain ORSZAG
  •  • 10 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Éclairage, alignement, guidage et applications grand public »  : […] La lumière laser, émise en faisceau quasi parallèle, se prête, mieux que toute autre, à toutes les transformations optiques. Elle peut être focalisée sur un objet ou un échantillon pour y créer un éclairement intense. En impulsions courtes, elle fige sur place les mouvements et les événements les plus rapides, y compris, au laboratoire, certaines réactions chimiques dont la rapidité interdisait j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lasers/#i_34297

LOMAX JOHN AVERY (1867-1948)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 631 mots

John Avery Lomax naît le 23 septembre 1867 à Goodman (Mississippi), dans une famille de fermiers très pauvres. Élevé au Texas, il est exposé dès l'enfance aux musiques rurales profanes et religieuses ainsi qu'aux riches traditions orales locales, notamment les récits des cow-boys. Il surmonte par sa ténacité les difficultés financières et réussit de brillantes études de littérature qui le mènent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-avery-lomax/#i_34297

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relations sociologiques »  : […] La plupart des problèmes sociologiques concernant la musique et sa consommation sont liés à des critères économiques. Mais un certain nombre d'entre eux peuvent être étudiés indépendamment de l'économie musicale, notamment ceux qui répondent (ou tentent de répondre) aux questions suivantes : quelle est la musique qui est consommée ? par qui, et en quels lieux ? quelle est la condition psychosocio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_34297

MUSIQUE CONTEMPORAINE - Les musiques électro-acoustiques

  • Écrit par 
  • André-Pierre BOESWILLWALD
  •  • 4 290 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Incidence des canaux électro-acoustiques sur la musique »  : […] Certaines musiques, bien que conçues et écrites comme des musiques instrumentales, ne sauraient avoir d'existence autrement que grâce à une diffusion électro-acoustique. C'est le cas, entre autres, de la musique d'ambiance, dont les objectifs strictement fonctionnels (influencer l'auditeur dans un but précis et utilitaire, le confort ou la productivité) nécessitent une mise en œuvre sur les lieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-les-musiques-electro-acoustiques/#i_34297

MUSIQUES MINIMALISTES ET RÉPÉTITIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 857 mots

1935-1937 Les quatre pionniers des musiques minimalistes et répétitives, tous américains, naissent dans un laps de temps d'un an et demi : Terry (Mitchell) Riley le 24 juin 1935, à Colfax, en Californie ; La Monte (Thornton) Young le 14 octobre 1935, à Bern, dans l'Idaho ; Steve (Stephen Michael) Reich le 3 octobre 1936, à New York ; Philip Glass le 31 janvier 1937, à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-minimalistes-et-repetitives-reperes-chronologiques/#i_34297

MYLAR

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 185 mots

Nom de marque d'une matière plastique dérivée du xylène et utilisée principalement en film. Le film de Mylar est un diélectrique que l'on emploie dans certains condensateurs et transformateurs, ainsi que dans les microphones. En ruban fin, le Mylar sert comme isolant thermoplastique des fils métalliques en raison de sa bonne cohésion diélectrique, de sa résistance à la tension et aux produits chim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mylar/#i_34297

NAISSANCE DU CINÉMA PARLANT

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Inventeur du phonographe en 1877, Thomas Edison tenta, dès 1894, de l'associer avec son Kinétoscope. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Léon Gaumont montrait de courtes scènes enregistrées, couplant électriquement phonographe et projecteur. En 1904, le Français Eugène Lauste enregistre le son à même la pellicule. Mais ces divers procédés ne connaissent qu'un succès de curiosité. En plein dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/#i_34297

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La disposition sur scène »  : […] L'évolution de l'orchestre conduisit, naturellement, à changer la disposition sur scène des instrumentistes qui le constituent. Pendant une longue période, cette disposition obéit à des contraintes qui limitent les variations possibles : les musiciens doivent être placés de telle sorte qu'ils puissent toujours voir clairement le chef d'orchestre : les instruments doivent être groupés de telle faç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_34297

"PALÉOPHONE" DE CHARLES CROS ET PREMIER ENREGISTREMENT DE LA VOIX HUMAINE PAR EDISON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 350 mots
  •  • 2 médias

Enregistrer les sons puis les reproduire au moyen d'un appareil est une quête fort ancienne. Alors qu'il séjourne à Sablé au début de 1877, Charles Cros rédige une courte note, « Procédé d'enregistrement et de reproduction des phénomènes perçus par l'ouïe », dans laquelle il expose le principe de ce qu'il nomme « Paléophone » (« voix du passé ») : « Un index léger est solidaire du centre de figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleophone-de-charles-cros-et-premier-enregistrement-de-la-voix-humaine-par-edison/#i_34297

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Rupture ou continuité ? »  : […] Ce qu'il y a de plus visible dans l'histoire du cinéma, c'est qu'elle se trouve coupée en deux parties par une rupture visible à l'œil nu et datable : celle que représente le passage du muet au parlant , qui se situe entre 1927 (année du Jazz Singer ) et le début des années 1930 . Personne ne s'attend à voir le cinéma vivre une deuxième rupture de même importance : les holo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_34297

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 275 mots
  •  • 3 médias

La chronologie du processus d'invention de la photographie est antérieure de plusieurs siècles à sa période de divulgation. C'est grâce aux avancées significatives de l'optique et de la photochimie, en particulier aux xvii e et xviii e  siècles, que l'élaboration d'un dispositif fiable d'enregist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-histoire-des-procedes-photographiques/#i_34297

POULSEN VALDEMAR (1869-1942)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 214 mots

Ingénieur danois, Poulsen a contribué à la réalisation du cinéma parlant et au développement de la télégraphie sans fil. À l'Exposition universelle de 1900, Louis Gaumont présente des « phonoscènes » avec un appareil de projection et un phonographe, synchronisés mécaniquement : le film est projeté en même temps que tourne le cylindre du phonographe. Mais on assiste également aux démonstrations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-poulsen/#i_34297

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les premiers producteurs de jazz »  : […] Si la naissance du rhythm and blues et du rock démocratise le rôle du producteur musical, ce métier émerge dans le milieu du jazz. Au cours des années 1930 et 1940, on voit apparaître les premiers labels de jazz : la production musicale consiste alors avant tout à retranscrire sur un document sonore la séance en studio. Ainsi, avant de produire dans les années 1960 de grandes figures comme Bob Dyl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_34297

RAEBURN CHRISTOPHER (1928-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 642 mots

Le producteur britannique de disques classiques Christopher Raeburn contribuera, avec les producteurs John Culshaw, Erik Smith et Ray Minshull, et avec l'ingénieur du son James Lock, à façonner le « son Decca ». Christopher Walter Raeburn naît à Londres, le 31 juillet 1928. Il étudie l'histoire au Worcester College d'Oxford (1948-1951), intègre en 1954 la Decca Record Company comme assistant musi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christopher-raeburn/#i_34297

RÉPÉTITIVE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 657 mots

La musique répétitive désigne un courant qui apparaît aux États-Unis au début des années 1960. Ses principaux représentants sont les Américains Terry Riley (né en 1935), La Monte Young (né en 1935), Steve Reich (né en 1936) et Philip Glass (né en 1937). Les débuts de la musique répétitive sont marqués par la découverte des musiques extra-européennes : Steve Reich a étudié les percussions afric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-repetitive/#i_34297

TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

  • Écrit par 
  • Louis GOUSSOT, 
  • Stéphane LACHARNAY, 
  • Dominique NASSE
  •  • 7 947 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  L'enregistrement et la lecture des programmes »  : […] Les supports professionnels des programmes de télévision sont le film et la bande magnétique (les vidéodisques sont destinés à une utilisation grand public). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-television-analogique-terrestre/#i_34297

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre « Les magnétoscopes »  : […] Après de nombreuses années d'échec, le magnétoscope grand public a été, vers 1975, le point de départ de la vidéo grand public. Le principe en est le même que pour les machines professionnelles, les signaux vidéo étant enregistrés en modulation de fréquence sur des pistes obliques par des têtes tournantes. Les premières générations étaient analogiques, le signal vidéo étant modulé en fréquence po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-nouvelles-televisions/#i_34297

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CALMET, « ENREGISTREMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enregistrement/