APPLE

Archétype des start-up de la Silicon Valley, la société américaine Apple, fondée en 1976, a gagné fortune et célébrité par ses innovations de rupture, de l’ordinateur Macintosh au téléphone portable iPhone et à la tablette numérique iPad. Associée au talent visionnaire de son président historique, Steve Jobs (1955-2011), elle est devenue une entreprise de taille mondiale, l’une des plus importantes de l’industrie numérique multimédia.

Du bricolage à l’entreprise

La société Apple Computer a été créée le 1er avril 1976 à Cupertino (Californie) par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald G. Wayne – ce dernier, détenant 10 p. 100 des parts, se retire rapidement en les revendant deux semaines plus tard. Jobs avait travaillé comme programmeur pour Hewlett-Packard (HP) et pour Atari (société pionnière et fondatrice de l’industrie des jeux vidéo), tout en s’intéressant aux arts et aux spiritualités orientales. Steve Wozniak, plus profondément technicien, était électronicien chez HP. Tous deux ont baigné dans la culture – ou la contre-culture – des clubs d’informatique au sein desquels, à l’opposé de l’informatique centralisée qu’incarnait la société IBM (International Business Machines Corporation), les jeunes ingénieurs et les amateurs passionnés se réunissaient régulièrement pour échanger logiciels, trucs et idées, et dont le plus fameux était le Homebrew Computer Club, actif de 1975 à 1986. Mais il faut bien comprendre le contexte, que la légende oublie souvent : la Silicon Valley, à cette époque de guerre froide et de guerre au Vietnam, est couverte de dollars par le ministère de la Défense et la grande industrie américaine, qui financent les universités, les laboratoires et les entrepreneurs, irriguant un milieu technologique extraordinairement compétent et inventif.

La première création de Jobs et Wozniak est l’Apple I, commercialisé dès avril 1976. Ils réalisent ce micro-ordinateur en kit dans le garage de Jobs et en vendent deux cents exemplaires, principalement à travers des clubs d’amateurs et des boutiques d’électronique. Ce petit succès encourageant leur donne les moyens d’aller plus loin. Steve Jobs déploie ses talents de persuasion pour obtenir des capitaux, convaincre un manager professionnel de présider son entreprise (douze salariés) et y associer le grand cabinet de relations publiques Regis McKenna.

Apple Computer adopte le logo à la pomme qui fait vraisemblablement référence au label des Beatles, Apple Records, propriété de la société Apple Corps. Un contentieux oppose bientôt Apple Corps à Apple Computer qui signera, en 1981, un accord de non-concurrence où elle s’interdira de se diversifier dans la musique. Ce fruit symbolise aussi le génie créatif du physicien Isaac Newton. Il n’a rien à voir avec Alan Turing (un des fondateurs de l’informatique qui mit fin à ses jours en croquant une pomme empoisonnée au cyanure), dont les fondateurs d’Apple ignorent même le nom.

Apple II

Apple II

Apple II

Commercialisé en 1977, l'Apple II est vite devenu le symbole de la micro-informatique. Son…

Sur la base de l’Apple I, la société développe rapidement l’Apple II. Ce nouveau produit – conçu pour intéresser, au-delà des clubs de passionnés d’informatique, le marché grand public – est le résultat de l’expertise technique inventive de Wozniak et de l’exigence esthétique et marketing de Jobs, qui révèle ses dons d’évangélisateur et de stratège. Ce n’est ni le premier ordinateur personnel ni le seul micro-ordinateur bien conçu de son temps, mais c’est l’appareil qui incarne la naissance de la micro-informatique grand public et propulsera temporairement Apple au premier rang mondial sur ce segment de marché. L’Apple II est l’un des premiers micro-ordinateurs « prêts à brancher » pouvant être utilisés sans bricolage. Construit autour d’un microprocesseur 8 bits MOS Tech 6502 cadencé à 1 mégahertz (MHz), il est doté d’un clavier pour saisir les instructions et les données, d’une petite mémoire de masse pour stocker les programmes[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Pierre MOUNIER-KUHN, « APPLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Médias

Apple II

Apple II

Apple II

Commercialisé en 1977, l'Apple II est vite devenu le symbole de la micro-informatique. Son…

Macintosh original

Macintosh original

Macintosh original

Commercialisé en 1984 par la société américaine Apple, le premier Macintosh (renommé plus tard…

Autres références

  • COMMERCIALISATION DE LA DISQUETTE

    • Écrit par Bruno JACOMY
    • 758 mots

    Le premier disque souple de stockage de données informatiques est commercialisé par la firme IBM (International Business Machines) en 1971 afin de répondre à un besoin bien précis : trouver un moyen pratique, rapide et peu onéreux pour introduire dans les gros ordinateurs IBM 370 un microprogramme...

  • HYPERCARD, logiciel

    • Écrit par Pierre MOUNIER-KUHN
    • 629 mots

    Le concept d’hypertexte a été inventé en 1945 par l’Américain Vannevar Bush (1890-1974). Ce physicien du Massachusetts Institute of Technology (MIT), devenu conseiller scientifique du président des États-Unis, imaginait alors un dispositif pour favoriser l’accès à l’ information structurée...

  • INFORMATIQUE - Histoire

    • Écrit par Pierre GOUJON
    • 4 488 mots
    • 1 média
    ...et malgré une brève descendance avec la série Micral de Bull, ce produit ne résistera pas à la future vague des PC (personal computer) d'I.B.M. En fait, la révolution est d'une autre nature. Apple fait, en 1978, une apparition fracassante en mettant sur le marché de la grande consommation...
  • JOBS STEVE (1955-2011)

    • Écrit par Universalis
    • 693 mots
    • 1 média

    Cofondateur charismatique de la société Apple Computer (rebaptisée Apple Inc. en 2007), l'Américain Steve Jobs fut un pionnier de l'ordinateur personnel. En 1984, ce visionnaire audacieux fut également à l'origine de la création et du marketing innovant du Macintosh, premier micro-ordinateur...

  • Afficher les 10 références

Voir aussi