Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PRÉLUDE

D'une façon générale, en musique, le terme « prélude » désigne un mouvement autonome (par opposition à l'introduction, théoriquement rattachée à ce qui suit) servant à introduire le corps principal de l'œuvre, voire une autre œuvre ou un groupe d'œuvres sans rapport direct avec lui (brèves interventions d'orgue avant les diverses parties de la messe). Chez Bach, les Suites anglaises pour clavecin se distinguent des Suites françaises par la présence d'un prélude avant les danses proprement dites.

Par extension, le prélude est une forme musicale introduisant une fugue, une cantate, un opéra, ce qui rend le terme plus ou moins synonyme d'introduction ou d'ouverture.

Avec ses Préludes pour piano, Chopin écrivit une série de courtes pièces proches de l'improvisation, n'introduisant rien sinon le silence (ou la pièce suivante), mais dont on peut trouver partiellement l'origine dans l'habitude qu'avaient les pianistes d'improviser brièvement avant de jouer (c'est peut-être, compte tenu de cette possibilité virtuelle, pourquoi ces Préludes font appel aux 24 tonalités majeures et mineures). Le seul grand successeur de Chopin en la matière fut Debussy, qui donna en outre à ses Préludes des titres, inscrits d'ailleurs par lui (démarche significative) non pas au début, mais après l'ultime mesure de chacun.

— Marc VIGNAL

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • 24 PRÉLUDES, OPUS 28 (F. Chopin)

    • Écrit par Pierre BRETON
    • 269 mots

    Au xve siècle, de courtes pièces improvisées permettent à l'interprète de vérifier l'accord de son instrument, « en prélude » à l'exécution de l'œuvre elle-même. Avec Andrea Gabrieli au xvie siècle, Dietrich Buxtehude au xviie, François Couperin, Georg Friedrich...

  • BUXTEHUDE DIETRICH (1637 env.-1707)

    • Écrit par Marc VIGNAL
    • 943 mots

    Longtemps revendiqué par l'Allemagne et par le Danemark, Buxtehude naît dans une portion du Holstein alors danoise mais qui plus tard deviendra (et restera) allemande ; il passera les trente premières années de sa vie au Danemark (en n'y composant qu'une seule œuvre) et les quarante dernières...

  • CHOPIN FRÉDÉRIC

    • Écrit par Jean VIGUÉ
    • 2 698 mots
    • 2 médias
    Mais la mélodie de Chopin n'est pas toujours faite de figures ornementales. La seule analyse de ses Préludes suffirait à nous en convaincre. Nous la trouvons formée d'accords bondissants (Prélude en sol majeur) ou figurée par un déploiement continu d'accords brisés successifs (Prélude...
  • DEBUSSY CLAUDE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 746 mots
    • 21 médias

    22 août 1862 Achille-Claude Debussy naît à Saint-Germain-en-Laye.

    1884 Debussy remporte le prix de Rome avec sa cantateL'Enfant prodigue, « scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre » (L 57).

    29 décembre 1893 Le Quatuor à cordes en sol mineur (opus 10, L 85) est...

  • Afficher les 10 références

Voir aussi