ÉLECTROPHORÈSE

Médias de l’article

Particule chargée

Particule chargée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cellule d'électrophorèse

Cellule d'électrophorèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Canal capillaire d'une cellule d'électrophorèse

Canal capillaire d'une cellule d'électrophorèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Appareil de Tiselius

Appareil de Tiselius
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


En solution ou en suspension dans l'eau, une solution aqueuse ou certains autres liquides, des macromolécules, des particules, des grains d'émulsion, des bactéries même tendent en général à se déplacer sous l'effet d'un champ électrique : c'est l'électrophorèse, découverte en 1892 par S. E. Linder et H. Picton.

L'importance du phénomène d'électrophorèse, outre son intérêt théorique propre, réside dans l'utilisation qu'on en fait, très largement, à des fins analytiques ou préparatives. On doit à cette méthode la découverte et l'identification de nombreux constituants des tissus animaux et végétaux. La principale application pratique est l'étude des sérums pathologiques.

Principe de l'électrophorèse

L'électrophorèse suppose tout d'abord que la macromolécule ou la particule en cause possède une charge électrique. Dans le cas des macromolécules ionisables, l'origine de la charge électrique est évidente, mais, d'une façon plus générale, la surface d'un solide acquiert le plus souvent une charge électrique au contact de certains liquides qui favorisent l'ionisation. Ainsi, la surface de la silice ou du verre, au contact de l'eau, se charge négativement, en perdant des ions H+ s'il s'agit de silice, des ions Na+ s'il s'agit de verre. Même des corps qui ne sont pas capables de perdre des ions peuvent néanmoins acquérir au contact de ces liquides une charge superficielle, qu'on attribue à l'adsorption préférentielle d'ions d'une nature donnée ou d'un signe donné présents dans le liquide.

On suppose donc que la particule possède une charge électrique localisée à sa zone superficielle. Le principe d'électroneutralité impose la présence, autour de la particule, d'une couche d'ions de signe opposé dont la charge électrique compense exactement celle de la particule. Il faudrait en effet fournir un travail considérable pour accumuler dans un volume donné ou sur une surface donnée des charges électriques de même signe, non compensées par des charges de signe opposé très voisines ; la char [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉLECTROPHORÈSE  » est également traité dans :

ÉLECTROPHORÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 218 mots

Arne Wilhelm Kaurin Tiselius (1902-1971) mit au point, en 1926, l' électrophorèse , méthode qui lui permit de séparer les protéines du sérum sanguin. En appliquant un champ électrique au sérum sanguin – qui est contenu dans un tube et mélangé à un tampon salin –, il obtenait sur le pôle + des protéines de charge très négative (albumine) tandis que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-bref/

ÉLECTROPHORÈSE EN CHAMP PULSÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Luc GUESDON
  •  • 262 mots

La technique d' électrophorèse classique en gel d'agarose ou de polyacrylamide permet de séparer des fragments d' ADN suivant leur taille. Sur ces gels constitués d'un réseau désorganisé de longues fibres, on dépose l'ADN dont les molécules sont chargées négativement. Soumises à un champ électrique, elles migrent vers le pôle. Celles qui sont plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-champ-pulse/#i_30668

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 879 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Électrophorèse »  : […] Les espèces chargées, en solution, peuvent être séparées grâce à leurs différences de mobilité sous l'effet d'un champ électrique : en fonction de la charge et de la masse de la molécule, celle-ci se déplacera plus ou moins vite dans la solution. L'électrophorèse capillaire est une évolution de l'électrophorèse de zone, qui est très largement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_30668

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 440 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des transcriptomes et des protéomes  »  : […] qui « changent de statut » lors du passage d'un état A à un état B. Ce genre d'analyse n'est pas une nouveauté. En reprenant des techniques d'électrophorèse bidimensionnelle, mises au point par Patrick O'Farrel, les protéines sont séparées par un déplacement horizontal proportionnel à leur charge électrique, puis se dirigent sur un axe vertical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_30668

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 822 mots
  •  • 56 médias

Dans le chapitre « Séparation électrophorétique, Southern et Northern blots »  : […] ou ceux contenant la séquence nucléotidique recherchée. Les fragments d'ADN sont séparés selon leur taille par électrophorèse, c'est-à-dire par migration dans un champ électrique au travers d'un gel jouant un rôle de tamis moléculaire. Une autre technique, consistant à modifier selon une périodicité particulière la direction du champ électrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_30668

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 701 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Analyse par électrophorèse »  : […] réactions de synthèse sont effectuées, en présence cette fois d'analogues de A, T ou C. Les quatre mélanges de fragments ainsi obtenus (qui ont été rendus radioactifs ou fluorescents) sont ensuite analysés en parallèle par électrophorèse sur une plaque de gel de polyacrylamide. Cette technique très résolutive est capable de séparer des segments d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_30668

HÉMOGLOBINOPATHIES

  • Écrit par 
  • Michel COHEN-SOLAL, 
  • Jean-Claude DREYFUS
  •  • 3 866 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Anomalies de charge électrique »  : […] particulière des hématies a fait donner à la maladie le nom d'anémie à érythrocytes falciformes (sickle cell anemia ; sickle = faucille) ou drépanocytose. Chez les sujets hétérozygotes, en général cliniquement normaux, on trouve à la fois des hémoglobines A et S reconnaissables par électrophorèse (fig. 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinopathies/#i_30668

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 374 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Immunodiffusion associant l'action d'un champ électrique »  : […] Dans un gel aqueux transparent, on fait migrer par électrophorèse les constituants du liquide à examiner. On fait ensuite diffuser perpendiculairement à l'axe de migration un immunsérum contenant des anticorps précipitant les constituants (antigènes) du mélange. Lorsque ces anticorps rencontrent les antigènes homologues en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-reaction-antigene-anticorps/#i_30668

ISOTACHOPHORÈSE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 254 mots

Méthode physico-chimique d'analyse de composés ioniques fondée sur leur déplacement sous l'influence d'un champ électrique. Un tube capillaire est rempli d'un électrolyte constitué d'un ion ayant une mobilité supérieure à celle de tous les ions à séparer (appelé ion pilote). L'extrémité du capillaire où est placée l'électrode de même signe que ceux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotachophorese/#i_30668

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Galactosémies héréditaires »  : […] qui le possèdent ont une activité transférasique moitié de la normale (ce qui les a fait longtemps confondre avec les hétérozygotes, parents de galactosémiques). Par électrophorèse suivie de révélation spécifique de la transférase, Beutler a montré que celle-ci avait une migration anodique plus rapide que la normale (en milieu neutre ou alcalin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_30668

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 454 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Électrophorèse »  : […] L'électrophorèse en gel de polyacrylamide permet de séparer les macromolécules en fonction de leur charge et de leur poids moléculaire. Les acides nucléiques sont des polyanions comprenant la même charge par nucléotide, la séparation se fera seulement en fonction de leur longueur (et dans une certaine mesure de leur conformation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_30668

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 597 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Électrophorèse en gel d'agarose d'un lysat bactérien »  : […] Les bactéries sont lysées, l'ADN est extrait, et un échantillon d'ADN purifié est placé dans un puits à l'une des extrémités de la couche de gel. On fait passer un courant électrique. Les molécules d'ADN plasmidiques migrent vers l'électrode positive à une vitesse inversement proportionnelle au logarithme de leur longueur (fig. 2). Les bandes d'ADN […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_30668

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Analyse des fragments de restriction »  : […] de l'ADN qui est propre à chaque individu. Ces fragments sont ensuite séparés par électrophorèse, opération effectuée le plus souvent sur gel d'agarose, qui range les fragments en fonction de leur taille par l'intermédiaire d'un courant électrique. Les fragments ainsi séparés sont transférés par capillarité à partir du gel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-scientifique/#i_30668

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 692 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les outils de la protéomique »  : […] La première méthode (fig. 12) repose sur une séparation des protéines par électrophorèse bidimensionnelle qui convient pour séparer la quasi-totalité des protéines (à l'exception de protéines présentant des pHi extrêmes ou particulièrement hydrophobes). Après coloration, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_30668

PUCES À ADN ET LABORATOIRES SUR PUCE

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS, 
  • Claude VAUCHIER
  •  • 2 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La microfluidique »  : […] de l'ordre de 1 centimètre par seconde pour un canal de 20 micromètres de diamètre. D'autre part, l'électrophorèse joue sur les molécules chargées présentes dans le fluide pour les faire migrer dans le microcanal prérempli par un gel d'acrylamide. Dans ce cas, le liquide porteur reste immobile. Cette méthode permet non seulement de séparer un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-adn-et-laboratoires-sur-puce/#i_30668

TISELIUS ARNE WILHELM KAURIN (1902-1971)

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 169 mots

Physico-chimiste et biochimiste suédois, Arne Tiselius découvrit la nature complexe des protéines du sang et développa l'électrophorèse pour leur étude. À ce titre, il reçut le prix Nobel de chimie en 1948 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arne-wilhelm-kaurin-tiselius/#i_30668

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Caractérisation partielle »  : […] par l'enzyme, ils diffèrent par les nombres et/ou les longueurs des fragments obtenus. L'électrophorèse de l'ADN permet de détecter ces différences, à condition de travailler sur une quantité assez faible, en pratique sur une fraction préalablement sélectionnée du matériel génétique total. Cette variation est dite RFLP (restriction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_30668

VOINNET AFFAIRE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 1 068 mots

Les anomalies relevées par les commentaires de PubPeer portent sur des figures présentant des gels d’électrophorèse, une technique permettant de séparer des protéines ou des acides nucléiques qui apparaissent sous forme de bandes sombres dans un gel clair. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-voinnet/#i_30668

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GUASTALLA, Jean MORETTI, Jean SALVINIEN, « ÉLECTROPHORÈSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese/