ÉLECTROPHORÈSE EN CHAMP PULSÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La technique d'électrophorèse classique en gel d'agarose ou de polyacrylamide permet de séparer des fragments d'ADN suivant leur taille. Sur ces gels constitués d'un réseau désorganisé de longues fibres, on dépose l'ADN dont les molécules sont chargées négativement. Soumises à un champ électrique, elles migrent vers le pôle. Celles qui sont plus petites que les mailles du réseau de fibres sont très peu freinées et migrent rapidement, tandis que les molécules plus grandes sont ralenties. Le pouvoir résolutif de l'électrophorèse est excellent pour des fragments d'ADN dont la taille est inférieure à 50 000 paires de bases (50 kilobases ou kb), mais, au−delà de cette taille, les fragments d'ADN ne sont plus séparés. Par exemple, l'ADN du bactériophage A (50 kb) et l'ADN des chromosomes de levure (de 500 à 2 000 kb) ne seront pas séparés par électrophorèse classique. L'électrophorèse en champ électrique pulsé a permis de résoudre ce problème, en utilisant un champ électrique discontinu ou bien en modifiant périodiquement la direction du champ. Dans ces conditions, le temps mis par la molécule d'ADN pour se positionner dépend de sa longueur. Ainsi, une molécule d'ADN très longue (2 000 kb) passera plus de temps à se réorienter qu'à se déplacer, tandis qu'une plus petite molécule (200 kb) passera plus de temps à migrer. Le repérage des fragments, après leur positionnement, fait appel à la technique d'hybridation moléculaire.

—  Jean-Luc GUESDON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉLECTROPHORÈSE EN CHAMP PULSÉ  » est également traité dans :

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Séparation électrophorétique, Southern et Northern blots »  : […] Une première question qui se pose lorsqu'on analyse un gène et son messager est celle de leur présence... et de leur quantité. La figure 24 montre comment il est possible de détecter, parmi les millions de fragments engendrés par la coupure d'ADN cellulaire à l'aide d'une enzyme de restriction, celui ou ceux contenant la séquence nucléotidique recherchée. Les fragments d'ADN sont séparés selon le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Luc GUESDON, « ÉLECTROPHORÈSE EN CHAMP PULSÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-champ-pulse/