DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sel de Zeise : structures moléculaires

Sel de Zeise : structures moléculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fluctuations de structures moléculaires

Fluctuations de structures moléculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Proton du pentaméthoxyniobium

Proton du pentaméthoxyniobium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Rotation autour d'une liaison carbone-carbone

Rotation autour d'une liaison carbone-carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Libre rotation autour d'une liaison

L'un des premiers types de mouvements intramoléculaires qui ait été reconnu est la libre rotation du carbone dans une molécule organique. Elle se produit lorsque deux groupes ne sont liés que par une liaison simple entre deux atomes, et que ces groupes peuvent tourner l'un par rapport à l'autre autour de cette liaison. En réalité, cette rotation n'est pas tout à fait libre, mais est freinée chaque fois que l'un des substituants de l'un de ces atomes passe en regard d'un des substituants de l'autre, ce qui correspond à une situation déstabilisée (conformation éclipsée) ; la structure sera plus stable au contraire lorsque les substituants des deux atomes liés s'évitent au maximum (conformation décalée). Il existera donc une certaine barrière énergétique (l'énergie d'activation) à franchir pour passer d'une conformation décalée à une autre, barrière d'autant plus importante que les substituants seront plus volumineux.

Rotation autour d'une liaison carbone-carbone

Rotation autour d'une liaison carbone-carbone

Dessin

Profil énergétique associé à la rotation autour d'une liaison carbone-carbone simple. Les liaisons de chaque atome de carbone avec ses substituants sont orientées vers les sommets d'un tétraèdre centré sur ce carbone ; les pointillés indiquent que les liaisons correspondantes sont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le phénomène n'est pas limité à la rotation autour de liaisons carbone-carbone, comme le montrent les composés des formules et peut tout aussi bien impliquer un métal de transition π-lié.

Rotations libres autour d'une liaison

Rotations libres autour d'une liaison

Dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La libre rotation peut être considérablement freinée lorsque les deux groupes concernés sont liés par une interaction – ou liaison – à caractère multiple qui, pour permettre les recouvrements d'orbitales nécessaires à son existence, tend à maintenir les substituants des atomes liés dans un même plan. C'est alors la conformation éclipsée qui constitue le puits de potentiel énergétique dans lequel la libre rotation est partiellement bloquée.

Conformation éclipsée

Conformation éclipsée

Dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Nice-Sophia Antipolis, directeur de l'unité de chimie moléculaire associée au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE  » est également traité dans :

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Investigation des structures moléculaires »  : […] La biophysique moléculaire se donne pour tâche l'étude de l'organisation spatiale des macromolécules en relation avec leurs interactions fonctionnelles dans le milieu biologique. C'est peut-être dans ce domaine que la puissance des méthodes physiques se révèle de façon le plus spectaculaire, par leur pouvoir de résolution aussi bien spatiale que temporelle ; certaines de ces méthodes mesurent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_81157

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 839 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Structure microscopique et dynamique moléculaire »  : […] Ainsi que cela apparaît dans la description des caractères généraux des cristaux liquides, les différentes phases peuvent être identifiées à partir de leurs symétries moyennes, qui sont reflétées par les propriétés macroscopiques. Il convient néanmoins de chercher une description plus détaillée (plus microscopique) de ces phases afin d'aboutir à une compréhension complète du phénomène mésomorphe. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_81157

MOLÉCULE

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 309 mots

Dans le chapitre « La stabilité des molécules et les isomères »  : […] Constituée d'un ensemble de noyaux positifs autour desquels vont s'organiser les électrons apportés par les atomes de départ, la molécule, dont la stabilité va résulter de forces électromagnétiques décrites comme dans le cas des atomes par la mécanique quantique (cf. liaisons chimiques ), apparaît donc comme la généralisation de l'atome. Strictement parlant, la notion d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molecule/#i_81157

TAUTOMÉRIE

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 137 mots

Cas particulier de transposition intramoléculaire, résultant de réarrangements rapides et réversibles (isomérie dynamique). Plus précisément, on appelle ainsi la transformation d'un corps chimique en un isomère différent du premier par l'emplacement d'un atome et par la disposition des liaisons, cette transformation aboutissant à un équilibre. Il s'agit donc d'une relation entre deux isomères de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tautomerie/#i_81157

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean RIESS, « DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-moleculaire/