DYADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La dyade est l'archétype de tous les aspects symboliques, conceptuels et logiques que porte le nombre deux : dualité, duplicité, contrariété, aporicité, symétrie, gémellité, complémentarité, antagonisme, ambivalence, etc. C'est l'archétype qui régit les formes et les processus de symétrisation, de polarisation, d'opposition, d'union, de séparation, de domination, de conjonction, de disjonction, etc. ; du même et de l'autre platonicien ou de toute autre dénomination du couple majeur « soi-non soi ».

Sur le plan de la pensée symbolique, la dyade permet de poser la question de la création, de la genèse, de l'origine de ce que n'est pas l'Un. La séparation créatrice qu'elle suppose s'opère aux trois niveaux de la réalité symbolique.

Au niveau cosmogonique, il semble que le mythe de l'œuf cosmique originaire soit universel. On trouve de nombreuses versions du même récit de la genèse du cosmos : un œuf-germe naît des eaux primordiales ; il se sépare en deux pour donner le ciel et la terre ; en émergent le jour et la nuit, le soleil et la lune ou tout autre dyade de troisième génération cosmique. La séparation de l'œuf originel produit deux demi-sphères, l'une d'or, l'autre d'argent. Apparition double : celle du symbole solaire de la lumière irradiante, de la sphère convexe, de l'extériorité, celle du symbole lunaire de la lumière réfléchie, de la sphère concave, de l'intériorité. Cette séparation du germe en valeurs opposées (contenant/contenu, matière/forme, évolution/involution, dispersion/recueillement, émanation/réception) engendre un cosmos : un ordre contrasté d'apparition. C'est elle qui est à la racine de toute chose et la rend connaissable. Et c'est d'elle que procèdent tous les mouvements cosmiques de flux et de reflux des formes : inspiration/expiration, diastole/systole, génération/dégénération, naissance/mort, création/destruction, amour/haine, guerre/paix, homogenèse/hétérogenèse, apparition/disparition, progression/régression, etc.

Au ni [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DYADE  » est également traité dans :

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 741 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les doctrines non écrites »  : […] La recherche d'un platonisme cohérent s'accommode mal de la forme dialoguée, que beaucoup s'accordent, avec Hegel, à trouver « gênante ». Certains interprètes (Trendelenburg, Stenzel, Robin) se sont tournés vers des témoignages d' Aristote se rapportant à un enseignement oral de Platon, dans l'espoir qu'ils contiendraient le système cherché. On s'est d'abord contenté de penser que Platon professai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_97010

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Interprétations de l'art paléolithique »  : […] Avant les premiers grands travaux de l'abbé Breuil, au début de ce siècle, peu de grottes avaient été étudiées et décrites, de sorte que les appréciations théoriques concernaient principalement les objets découverts en fouille. Peu à peu s'était dégagée l'idée que l'homme préhistorique avait été un artiste authentique, qu'il avait créé des œuvres d'art, et que, finalement, ces objets et statuettes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_97010

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « DYADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyade/