DRUZES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une histoire morcelée

Historiquement, après le xie siècle, les Druzes du Liban et de Syrie sont passés sous la domination des Ayyoubides, puis des Mameluks, et n'ont guère causé de troubles. Lors de la conquête ottomane (1516), les Druzes se rallièrent aux Turcs et, pour les récompenser, le sultan Selīm Ier accorda à l'émir Fakhr al-dîn Ier (de la maison druze de Ma‘an) la suzeraineté sur tous les Druzes du mont Liban ; plus tard, cette suzeraineté fut étendue à tous les Druzes de la province syrienne, d'Alep à Jérusalem. La famille Ma‘an conserva la suprématie sur les Druzes jusqu'à la révolte et la défaite de Fakhr al-dīn II en 1634. À la fin du xviie siècle, la prépondérance passa à la famille Chihāb, sauf dans le Chūf où domina la famille Djānbulāṭ (Djoumblatt).

Dans le courant du xviiie siècle, plusieurs membres de la famille des Chihāb se convertirent au catholicisme et s'efforcèrent de maintenir l'équilibre et les bons rapports entre musulmans et chrétiens du Liban et de Syrie. Cependant, les Druzes s'étant révoltés à plusieurs reprises, les Ottomans envoyèrent contre eux Djazzār Aḥmad pacha qui, jusqu'à sa mort (1804), parvint à les maintenir dans l'obéissance. Lors de l'invasion de la Syrie par les troupes d'Ibrāhīm pacha d'Égypte, les Druzes soumis à Bachīr II Chihāb se rallièrent aux Égyptiens, tandis que les partisans de Djoumblatt restaient fidèles aux Ottomans ; des troubles s'ensuivirent qui durèrent pendant toute la période de l'occupation égyptienne et avivèrent l'antagonisme entre Maronites (auxquels les Chihāb s'étaient joints) et Druzes ; c'est seulement en 1846 que le calme revint, lorsque le ministre ottoman des Affaires étrangères mit en place une nouvelle administration : sous l'autorité du gouverneur de Ṣaydā (Sidon), deux gouverneurs, l'un maronite et l'autre druze, assistés de conseils mixtes, dirigèrent les deux communautés.

De nouveaux incidents se produisirent en 1859 et surtout en 1860 : les Druzes du mont Liban, dirigés par Sa‘īd Djoumblatt, et ceux du Ḥawrān, menés par Ismā‘īl al-Aṭrach, attaq [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  DRUZES  » est également traité dans :

CALIFAT FATIMIDE DU CAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 339 mots

969 Djawhar conquiert l'Égypte pour le compte d'al-Mu‘izz, calife fatimide de Kairouan. Il fonde al-Qāhira (« la Victorieuse », Le Caire). 972 La Grande Mosquée d'al-Azhar, au Caire, est achevée. 973 Arrivée du calife et installation dans la nouvelle ville palatiale du Caire. 1001 Pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-du-caire-reperes-chronologiques/#i_29577

CHOUF

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 274 mots

Région traditionnelle de la montagne libanaise située au sud-est de Beyrouth, entre le djebel Barouk (1 980 m) et la mer Méditerranée, profondément entaillée par les gorges du Nahr Damour et de ses affluents. Le Chouf est copieusement arrosé et porte une abondante végétation méditerranéenne. Avant la guerre, son originalité tenait à sa population : c'était là le foyer des Druzes, installés depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chouf/#i_29577

DRUZE DJEBEL

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 315 mots

Massif volcanique du sud de la Syrie, le djebel Druze s'étend entre la plaine du Hauran à l'ouest et le désert du Hamad à l'est. Vaste dôme elliptique (environ 60 km du nord au sud et 40 km de l'est à l'ouest), il est formé de basaltes tertiaires et domine d'environ 1 000 mètres la plaine environnante (1 799 m au Tall al-Djayna). Il offre l'aspect de plateaux en pente faible, de 1 100 à 1 200 mètr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djebel-druze/#i_29577

ḤĀKIM BI-AMR ALLĀH AL- (985-1021) calife fātimide (996-1021)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 436 mots

Sixième calife fāṭimide et personnage central du système religieux druze, tantôt cruel et despotique, tantôt humble, généreux et juste. Les raisons profondes du comportement étrange de Ḥākim restent inexpliquées. Il est proclamé calife en 996, et les premières années de son règne sont fort agitées : guerre avec les Byzantins et troubles intérieurs provoqués par les luttes d'influence entre les tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-hakim-bi-amr-allah/#i_29577

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Les divisions de la société israélienne »  : […] Le premier clivage est le clivage entre religieux et laïques. L'État d'Israël n'est certes pas un État théocratique, mais la place de la religion y est très grande. On a déjà signalé le problème du statut personnel (mariages et divorces) : seul le mariage religieux est possible. Mais il existe une législation religieuse dans d'autres domaines. Sans être aussi contraignante, cette législation est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_29577

JOUMBLATT ou DJOUMBLATT KAMAL (1917-1977)

  • Écrit par 
  • Lucien GEORGE
  •  • 615 mots
  •  • 2 médias

Kamal Joumblatt est mort assassiné à l'âge de soixante ans, le 16 mars 1977, au cœur de cette montagne libanaise dont il était un pur produit. La gauche, dont ce chef féodal était l'incontestable figure de proue, s'est trouvée décapitée au moment où, après la guerre intérieure de 1975-1976, elle se voyait déjà dans une bien difficile posture. Le mystère qui a entouré son assassinat a ajouté une to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joumblatt-ou-djoumblatt-kamal-1917-1977/#i_29577

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 458 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Chrétiens menés par le président maronite de la République, Bechara el-Khoury, et musulmans rassemblés autour du Premier ministre sunnite Riyad es-Solh conviennent alors des grandes orientations du Liban indépendant : équilibre entre chrétienté et islam ; appartenance à la nation arabe, scellée par l'adhésion à la Ligue des États arabes dès la création de celle-ci, et concrétisée par de multiples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_29577

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Palestine ottomane »  : […] L'occupation de la Palestine par les troupes du sultan ottoman Selim I er , à l'automne de 1516, n'a constitué à l'origine qu'une étape rapide dans la conquête des pays soumis à l'autorité des sultans mamelouks du Caire : la Syrie, la Palestine, l'Égypte, l'Arabie. Après les victoires remportées sur le shāh séfévide d'Iran en 1514, l'entreprise menée par Selim I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_29577

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  Le régime des colonels »  : […] Fait significatif, les États libérés de la tutelle française optent pour un système politique républicain, et la Syrie, au lendemain des élections de juillet 1943, n'échappe pas à cette règle. L'unité nationale, laissée à peu près intacte par le mandataire, était minée par les privilèges accordés aux minorités (Grands Nomades, Druzes, ‘Alawītes). Aussi le pouvoir républicain installé à Damas tente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_29577

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, « DRUZES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/druzes/