DRUZE DJEBEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Massif volcanique du sud de la Syrie, le djebel Druze s'étend entre la plaine du Hauran à l'ouest et le désert du Hamad à l'est. Vaste dôme elliptique (environ 60 km du nord au sud et 40 km de l'est à l'ouest), il est formé de basaltes tertiaires et domine d'environ 1 000 mètres la plaine environnante (1 799 m au Tall al-Djayna). Il offre l'aspect de plateaux en pente faible, de 1 100 à 1 200 mètres d'altitude, surmontés parfois d'édifices volcaniques plus récents (cônes de scories). Vers le nord, des coulées de laves fraîches forment les étendues chaotiques du Ledja (nord-ouest), du Kraa et du Safa (nord-est). Jusqu'à l'époque romaine, il était encore couvert d'une forêt claire de chênes et inhabité ; avec la paix romaine, il se peuple, comme en témoignent de très nombreux vestiges archéologiques, notamment les ruines de Basrā, Qanawat et Chahba, village natal de l'empereur Philippe l'Arabe, qui en fait une colonie romaine, au nom hellénistique, Philippopolis. Arabisé dès avant la conquête musulmane, il devient, après celle-ci, un terrain de parcours d'été pour les nomades : les sédentaires chrétiens et musulmans l'évacuent. Il était connu sous le nom de djebel Hauran quand, en 1688, vint s'y installer un premier contingent de 1 500 Druzes du Liban. La conquête druze se poursuivit jusqu'en 1860. La région est peuplée à plus de 85 p. 100 par les Druzes. La population est présente surtout autour de sa capitale, Soueïda : gros villages aux maisons de pierres noires groupés autour de réservoirs ; cultures de vignes, de céréales, de figuiers. Le djebel Druze a été le théâtre d'une terrible révolte contre le mandat français (1925-1926). Actuellement, il est officiellement appelé djebel el-Arab (montagne des Arabes).

—  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth

Classification


Autres références

«  DRUZE DJEBEL  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La plate-forme arabo-syrienne »  : […] Au sud de l'Asie apparaissent d'autres zones d'ancienne consolidation. La plate-forme arabo-syrienne constitue la majeure partie de la péninsule arabique et le Levant au pied des zones plissées des hautes terres anatoliennes et iraniennes. Sa caractéristique générale est une inclinaison structurale vers l'est, avec un vigoureux relèvement à l'ouest en un bombement montagneux qui domine les zones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_47041

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Conditions physiques et climatiques »  : […] La Syrie est une table inclinée vers l’est. Les mouvements alpins du Taurus et le rift de la mer Morte expliquent le relief accidenté de l’ouest du pays, tandis que de vastes plateaux s’étendent dans l’intérieur. Le littoral méditerranéen est composé d’une étroite plaine adossée au djebel Ansarieh (ou montagne Alaouite) qui culmine à 1 602 m au Nebi Younès. Ce massif calcaire, modeste réplique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_47041

Pour citer l’article

Jean-Marc PROST-TOURNIER, « DRUZE DJEBEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/djebel-druze/