DELTAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Delta du Mékong

Delta du Mékong
Crédits : M. Gifford - De Wys Inc.

photographie

Diagramme de Galloway

Diagramme de Galloway
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les deltas, dont la morphologie et la structure deviennent de mieux en mieux connues grâce aux images fournies par les satellites d'observation de la Terre et aux forages pétroliers, ne se limitent pas aux constructions sédimentaires littorales classiques. Il existe en effet d'autres types de deltas, liés à des constructions sédimentaires sous-marines profondes, beaucoup plus étendus que les deltas continentaux ; il s'agit des deep-sea fans, ou éventails sédimentaires profonds.

Delta du Mékong

Delta du Mékong

Photographie

Le delta du Mékong dans le sud du Vietnam, avant que le fleuve se jette dans la mer de Chine méridionale. 

Crédits : M. Gifford - De Wys Inc.

Afficher

Les deltas continentaux

Les deltas continentaux peuvent être définis d'une manière très générale comme des constructions sédimentaires élaborées au débouché des cours d'eau dans des étendues d'eau permanentes. L'origine du mot delta remonte au ve siècle avant J.-C. : il a été utilisé pour la première fois par Hérodote pour désigner la plaine alluviale du Nil, dont la forme évoque la lettre grecque Δ (delta majuscule). Les deltas résultent du dépôt des particules transportées par les cours d'eau lors de leur irruption dans un bassin de réception, par suite de processus de perte de charge. Lorsqu'il y a contact entre deux milieux de salinité différente, ces processus peuvent être accompagnés de phénomènes de floculation responsables de l'agrégation des particules colloïdales en suspension puis de leur dépôt sous forme d'argile. Les contrastes de salinité entre le cours d'eau et le bassin de réception conditionnent également la forme primaire des accumulations deltaïques ; en effet, ils impliquent des différences de densité et régissent de ce fait, au même titre que la température et la turbidité, la miscibilité des eaux.

Trois cas peuvent schématiquement se présenter. On peut d'abord envisager le cas où la densité des eaux du cours d'eau est supérieure à celle du bassin de réception. Dans la nature, c'est le cas général des torrents de montagne très chargés en particules et débouchant dans des lacs. Seule une petite partie de la charge solide participe alors à la construction du delta [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DELTAS  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Accumulation en périodes de stabilité »  : […] Toute cause susceptible de provoquer un ralentissement du flot entraîne un état de surcharge. Un cas banal est celui du débordement des crues dans le lit d'inondation. Le freinage provoqué par la diminution de la profondeur et le rôle de piège joué par la végétation arborée et buissonnante des rives déclenchent l'édification de levées naturelles ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_23459

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Diversité des organisations territoriales »  : […] L'opposition plaine-montagne est un des principes structurants des territoires et des sociétés de l'Asie du Sud-Est continentale, par-delà les différences entre aire d'influence culturelle chinoise et indienne de part et d'autre de la cordillère annamitique, ou entre États-nations. Les plaines alluviales et, pour le Vietnam, littorales sont les plus densément peuplées, par les populations ethnique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_23459

CAMARGUE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 016 mots
  •  • 2 médias

En amont d'Arles commence le delta du Rhône. Le fleuve se divise en deux bras : le grand Rhône qui se dirige vers le sud-est ; le petit Rhône vers le sud-ouest. Ces deux bras délimitent le territoire de Camargue . Le delta se prolonge sous la mer en pente faible. Le littoral est formé de cordons sableux qui dessinent le golfe des Saintes-Maries ou de Beauduc à l'ouest et le golfe de Fos-sur-Mer à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camargue/#i_23459

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le delta de la rivière des Perles »  : […] Les plaines représentent 10 p. 100 à peine de la superficie de la région. Les deux principales sont le delta du Han et surtout le delta de la rivière des Perles. Ce dernier a été construit par le Xijiang et son affluent du nord le Beijiang, ainsi que par le Dongjiang. Le Xijiang est un fleuve court mais très puissant, dont le débit peut atteindre 59 000 m 3 /s et qui mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_23459

CONSERVATOIRE DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • François LETOURNEUX
  •  • 2 032 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le développement du Conservatoire du littoral »  : […] Au fil des années, le Conservatoire du littoral devient ainsi propriétaire de dizaines de milliers d’hectares . Ses compétences sont élargies, son fonctionnement adapté à sa nouvelle échelle, successivement par les lois du 27 février 2002, du 23 février 2005 et du 14 avril 2006. Son intervention est étendue au domaine public maritime, qu’il peut se voir remettre en gestion pour mieux prendre en co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservatoire-du-littoral/#i_23459

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La maîtrise du Nil »  : […] À partir de 3800 avant J.-C. et du retour progressif de l'aridité, le système de la crue annuelle se remet en place, noyant la plaine alluviale sous 1 à 2 m d'eau. Progressivement, à partir de l'Ancien Empire (III e  millénaire av. J.-C.) et jusqu'à la fin du xviii e  siècle de notre ère, les communautés agricoles s'org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/#i_23459

EMBOUCHURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 324 mots

Dans le chapitre « Les deltas »  : […] Un delta est une embouchure dans laquelle la sédimentation des apports fluviaux grossiers s'opère dès leur arrivée à proximité du niveau de la mer, parce que la compétence des eaux fluviales s'annule sans être relayée par des courants de marée, tandis que la construction d'accumulations sableuses crée des étendues abritées où les particules fines peuvent se décanter. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embouchures/#i_23459

ESTUAIRES

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 828 mots

Reliant à la mer rivières et fleuves, les estuaires représentent la forme la plus classique de transition entre le domaine continental et le domaine marin. L'origine latine de ce terme est très significative : aestus (la marée) est le substantif du verbe aesto (je bouillonne), ce qui suggère bien l'effet bouillonnant de la marée montante à l'embouchure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estuaires/#i_23459

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 932 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La dépression centrale »  : […] Le centre des États-Unis est occupé par une vaste dépression entre les Appalaches à l'est et les Rocheuses à l'ouest. Cette région de plaines, d'une monotonie parfois désespérante quand on la parcourt sur quelques centaines de kilomètres, correspond pourtant à des ensembles différenciés soit par leurs structures, soit par les phénomènes climatiques passés qui y ont plus ou moins violemment imposé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_23459

GANGE

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 1 511 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'Himalaya au delta du Bengale »  : […] Dans son cours himalayen, le nom de Gange n'est attribué au fleuve qu'à partir de Devaprayag, où se réunissent les deux branches qui en forment le cours supérieur : à l'ouest, la Bhāgīrati, qui naît d'une grotte glacée à 6 600 m d'altitude ; à l'est, l'Alaknanda, plus longue, qui apparaît très près de la frontière tibétaine, au nord du massif du Nanda Devi, à 7 800 m. Par une alternance de bassin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gange/#i_23459

HANOÏ

  • Écrit par 
  • Christian TAILLARD
  •  • 829 mots
  •  • 2 médias

La capitale du Vietnam est située au centre du réseau hydrographique du Nord, entre la zone de convergence du Song Da, du Song Lô et du fleuve Rouge et de divergence du delta, qui, par le Song Duong et par le fleuve, permet de gagner le littoral. Elle s'est inscrite, à la période précoloniale comme coloniale, dans l'un des premiers casiers hydrauliques en tête de delta, délimité par les digues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanoi/#i_23459

HIROSHIMA

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

Hiroshima (1,2 million d'habitants en 2015), chef-lieu du département du même nom, est la principale ville du Chūgoku, la région occidentale de la grande île nippone de Honshū. Le nom d’Hiroshima est connu du monde entier en raison de la destruction atomique de la ville par l’armée américaine le 6 août 1945. Le bombardement a tué instantanément 75 000 personnes, dont un tiers de militaires, le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima/#i_23459

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 372 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Types de milieux naturels »  : […] On peut distinguer en Inde neuf types de milieux naturels . Les moyennes montagnes très humides sont groupées en deux ensembles. À l'ouest de la péninsule, l'axe étroit des Ghāts proprement dits est formé de laves au nord, et, au sud, de terrains granito-gneissiques fortement soulevés. Il se prolonge dans les parties les plus méridionales par une série […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_23459

IRRAWADDY

  • Écrit par 
  • Surinder M. BHARDWAJ, 
  • Thomas R. LEINBACH, 
  • Lewis OWEN
  •  • 2 006 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géographie physique »  : […] L'Irrawaddy naît de la confluence des rivières Nmai et Mali, qui jaillissent des glaciers des hautes montagnes reculées du nord de la Birmanie. L'émissaire oriental, la Nmai, prend sa source dans le glacier de Languela à la frontière avec le Tibet (Chine). Il présente le débit le plus élevé mais presque aucun bateau ne peut y naviguer en raison de ses forts courants. La Mali, à l'ouest, s'écoule l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irrawaddy/#i_23459

MACKENZIE, fleuve

  • Écrit par 
  • J. Lewis ROBINSON
  •  • 3 436 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le delta »  : […] Le delta du Mackenzie commence à Point Separation. Le débit annuel moyen du Mackenzie dans le delta, mesuré à la confluence de la rivière Arctic Red, est de 9 600 mètres cubes par seconde, et atteint en moyenne 15 000 mètres cubes par seconde l'été. La rivière Peel, venue du sud et longue de 680 kilomètres, est le dernier grand affluent du Mackenzie, bien qu'elle se jette en réalité dans le delta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mackenzie-fleuve/#i_23459

MÉKONG

  • Écrit par 
  • Christian TAILLARD
  •  • 5 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du « fleuve tumultueux » au « fleuve des neuf dragons » »  : […] Né à 4 875 mètres d'altitude dans les chaînes neigeuses du Tanggulashan, le Mékong (en chinois Lancangjiang, « fleuve tumultueux ») traverse le grand plateau tibétain où il porte le nom de Dze Chu (l'« eau des rochers »). Il s'encaisse ensuite dans les montagnes du Yunnan. Il a déjà parcouru 1 600 kilomètres et dévalé 4 500 mètres lorsqu'il atteint le « triangle d'or », entre Thaïlande, Myanmar ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mekong/#i_23459

MISSISSIPPI ET MISSOURI, fleuves

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 855 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Mississippi inférieur »  : […] Par la suite, le débit n'augmente plus que de moitié, en raison du faible développement des affluents de rive gauche et du médiocre débit des tributaires de rive droite : Arkansas, 1 400 m 3 /s, Red River, 1 000 m 3 /s. Les caractères du régime sont désormais fixés. Le maximum d'écoulement correspond à celui des pluies de fin de saison froide, légè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mississippi-et-missouri-fleuves/#i_23459

NIGER, fleuve

  • Écrit par 
  • Georges COURADE
  •  • 1 852 mots

Dans le chapitre «  La « malédiction » du pétrole et les stigmates du passé dans le delta maritime »  : […] Le delta maritime, d'environ 26 000 kilomètres carrés, s'étend principalement sur trois États fédérés du Nigeria : Delta, Rivers et Bayelsa. Avec cinq grands groupes, Ijaw, Edo, Delta Cross (Ibibio, Ogoni ou Oron), Yoruba (Itsekiri) et Igbo, cette région n'a pas réussi à s'affirmer sur le plan politique ni avant ni après la colonisation, et encore moins depuis que l'exploitation pétrolière a inci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger-fleuve/#i_23459

NIL

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 3 378 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le bassin, le régime et la crue »  : […] Les profils des deux ensembles, Nil Blanc et Nil Bleu, sont très différents. Le Nil Blanc, né dans la région des grands lacs, débute par un cours entrecoupé de rapides et de chutes. Entre le lac Victoria et Djouba au Soudan du Sud, sur 900 kilomètres, il passe de 1 135 mètres d'altitude à 455 mètres . Il lui reste donc moins de 500 mètres de dénivelé pour parcourir les 5 100 kilomètres qui le sépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nil/#i_23459

ORÉNOQUE

  • Écrit par 
  • Dieter BRUNNSCHWEILER, 
  • William M. DENEVAN, 
  • Mercedes Fermín GÒMEZ
  •  • 3 382 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le fleuve  »  : […] Le versant occidental de la sierra Parima, qui sert de frontière entre le Venezuela et le Brésil, est drainé par des cours d'eau jaillis de sources qui donnent naissance à l'Orénoque. Ce dernier prend sa source au Venezuela, à la pointe sud de la sierra Parima, près du mont Delgado Chalbaud à environ 1 000 mètres d'altitude. Le fleuve coule d'abord dans une direction ouest-nord-ouest, quittant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orenoque/#i_23459

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Relief et hydrographie »  : […] « Dieu a créé la terre, mais il a laissé aux Hollandais le soin de créer les Pays-Bas », dit un vieux dicton entretenu par d'héroïques récits sur les constructeurs de digues, les inondations, par de jolies images de polders soigneusement construits et de moulins à vent. Cela est vrai pour les provinces de Zélande, de Hollande, du Flevoland et de larges portions de la Frise et du Groningue, située […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_23459

PÔ, fleuve

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 774 mots

Le Po, qui prend sa source au mont Viso dans le Piémont, près de la frontière occidentale de l'Italie, et se jette dans la mer Adriatique à l'est après avoir parcouru 652 kilomètres, est le plus long fleuve d'Italie. Il draine sur son passage un bassin d'environ 71 500 kilomètres carrés, arrosant la plaine, du même nom, la plus vaste et la plus fertile d'Italie. Au Paléolithique et au Néolithique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/po-fleuve/#i_23459

RHÔNE VALLÉE DU

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 789 mots

Longue plaine sédimentaire, étroite et allongée de Lyon à la Méditerranée entre le Massif central et les Alpes, la vallée du Rhône a une grande importance économique, surtout comme axe de communication : deux voies ferrées (dont celle du T.G.V.-Sud-Est), deux routes nationales, une autoroute, des lignes de transport de force, l'oléoduc sud-européen l'empruntent, ainsi que le fleuve rendu navigable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vallee-du-rhone/#i_23459

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Facteurs sédimentologiques »  : […] Certains types de sédiments peuvent être soumis à des causes rythmiques indépendantes des facteurs précédents. Les flyschs et les sédiments deltaïques sont significatifs à cet égard. Les flyschs sont des formations marines détritiques qui se présentent sous forme d'alternances régulières de bancs gréseux et de bancs silteux ou argilo-calcaires. Les grès sont généralement gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_23459

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 527 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « La première puissance démographique et maritime de la péninsule indochinoise »  : […] Avec une population de 85 789 600 habitants lors du dernier recensement de 2009, le Vietnam est le premier pays de la péninsule indochinoise devant la Thaïlande. Cette population est très inégalement répartie. Le delta du Nord et la moyenne région qui l'entoure rassemblent 27 p. 100 de la population sur 8 p. 100 du territoire, le delta du Sud et les basses terres qui le bordent, 35 p. 100 des hab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_23459

VOLGA

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 985 mots

Dans le chapitre « La Volga inférieure, un ruban de vie dans le désert »  : […] En aval de Syzran, les villes se raréfient et la Volga devient agricole. Il est vrai que, jusqu'à Volgograd, les sols sont très fertiles. Pourtant, ce tchernoziom souffre d'un climat sec, si bien que les lacs de barrage de Saratov et Volgograd ne servent pas seulement à produire de l'électricité (respectivement 1 360 000 et 2 540 000 kW de puissance installée), mais aussi à irriguer. Au cœur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/#i_23459

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert BELLAICHE, « DELTAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deltas/