DÉFORESTATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Déforestation et agro-industrie

Si l'explosion démographique est l'une des causes du recul des forêts dans le monde, faire de cette idée malthusienne l'unique responsable est à la fois simpliste et erroné. Si elle y participe, c'est surtout l'appétit d'un petit nombre – les pays du Nord – qui est à l'origine de cette situation. Mais est-ce un appétit pour le bois ? C'est certes ce qui vient à l'esprit lorsqu'on évoque cette déforestation. Toutefois, si l'exploitation du bois participe au déboisement global, le principal moteur est l'agriculture ou, plus précisément, l'agro-industrie. C'est la conversion de zones de forêts en terres agricoles pour l'élevage bovin ou le soja en Amazonie, pour le palmier à huile en Asie du Sud-Est, ou encore en fast wood (des arbres à croissance rapide, tels que les eucalyptus ou les acacias, destinés à l'industrie de la pâte à papier), qui est majoritairement responsable de cette destruction des sylves planétaires. À cela s'ajoutent l'urbanisation galopante, la construction frénétique de nouvelles routes et autoroutes, l'exploitation minière (or, pétrole...), la construction de nombreux barrages hydroélectriques, sans oublier les guerres (utilisation de défoliants au Vietnam, exploitation des ressources forestières comme le bois pour financer l'achat d'armes au Liberia et en Sierra Leone durant la guerre civile...).

Rappelons qu'il existe également des moteurs naturels de la déforestation, tels les feux de forêts ; cependant, rapportés aux causes anthropiques, ils sont marginaux et ne peuvent être tenus pour responsables du spectaculaire recul des forêts dans le monde. Quant à la désertification, qui sévit notamment en Afrique, si son mécanisme s'inscrit dans la dynamique des changements climatiques globaux, les facteurs déclencheurs sont avant tout humains, liés à une surexploitation des forêts, du bois...

Afin de mieux comprendre ce qui se cache derrière cette déforestation, on analysera deux exemples : l'industrie de la pâte à papier en Tasmanie et l'huile de palme en Indonésie.

Forêt de Tasmanie et industrie papetière

Terre perdue au large de l'Australie, la Tasmanie abrite une forêt échappée d'un autre temps et dont les hôtes sont, entre autres essences, les vénérables cèdres de Tasmanie, des Eucalyptus regnans géants et des pins Huon. C'est l'une des dernières forêts tempérées humides du monde, caractérisée par un très fort taux d'endémisme. Cependant, la forêt de Wielangta et celle de la vallée du Styx sont en train de disparaître sous l'action d'une poignée d'hommes. Ces derniers, non contents de couper les arbres les plus vieux qu'ils transforment en copeaux puis en pulpe pour l'industrie papetière, arrosent de napalm ce qui reste de ces forêts et y mettent le feu (pour faire place aux plantations de fast wood), détruisant en même temps la faune associée à ces lieux. Ensuite, afin de préserver les jeunes pousses des animaux qui s'en nourrissent, ils dispersent du 1080, nom commercial du fluoroacétate de sodium, qui est un puissant poison neurotoxique. Cette partition sinistre est orchestrée par l'industrie de la pâte à papier, tout particulièrement par l'entreprise Gunns Limited et l'agence d'État Forestry Tasmania, responsable de la gestion des forêts de ce pays. À elles deux, entre les concessions privées et les forêts d'État, elles détiennent un quasi-monopole sur l'industrie forestière en Tasmanie. Chaque année, ce sont plus de 35 000 hectares de forêts anciennes qui sont rasés, dont 15 000 par de sévères coupes à blanc. L'objectif est double : utiliser cette matière première boisée pour alimenter les usines de pâte à papier, puis y installer des plantations d'arbres à croissance rapide pour assurer leur futur approvisionnement. Depuis 1997, plus de 140 000 hectares de forêts ont été convertis en plantations. Le produit issu de cette déforestation est surtout destiné à l'exportation vers le Japon, le plus gros acheteur de pulpe et de matières brutes. À la fin de 2006, la Cour fédérale australienne a reconnu que les pratiques de Gunns Limited et de Forestry Tasmania, principalement dans la forêt de Wielangta, violaient le T [...]

Déforestation dans la vallée de Styx, Tasmanie

Photographie : Déforestation dans la vallée de Styx, Tasmanie

Les forêts anciennes de Tasmanie, comme celles qui occupent la vallée de Styx, sont pour partie la proie de l'industrie papetière. Après avoir été rasées et brûlées, elles laissent la place à de vastes monocultures d'arbres à croissance rapide qui seront coupés pour fabriquer des... 

Crédits : D. Hyde/ Shutterstock

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Forêt de Bialowieza, Pologne

Forêt de Bialowieza, Pologne
Crédits : (A. Bolbot/ Shutterstock

photographie

Déforestation dans la vallée de Styx, Tasmanie

Déforestation dans la vallée de Styx, Tasmanie
Crédits : D. Hyde/ Shutterstock

photographie

Mouvement de la ceinture verte

Mouvement de la ceinture verte
Crédits : (C. Pataky/ Green Belt Movement

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en primatologie et conservation des grands singes, journaliste scientifique

Classification

Autres références

«  DÉFORESTATION  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les franges méditerranéennes »  : […] Dans les franges méditerranéennes qui ourlent les extrémités nord et sud du continent, la forêt constitue le climax des parties les plus arrosées. Au Maghreb, des variantes humides (forêts de chênes-lièges et de chênes kermès) se localisent dans les massifs montagneux de Kabylie, de Kroumirie ou des Mogods. Les variantes sèches se différencient en fonction de la nature calcaire ou siliceuse des […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vulnérabilité face aux catastrophes climatiques et aux prédations des ressources »  : […] L’Afrique australe est durement touchée par le changement climatique, bien qu’elle soit moins responsable que d’autres régions du globe de ses facteurs causaux. De par sa situation et son relief, on y trouve des climats très divers, dont les saisons sont inversées par rapport à l'Europe (l'hiver austral s'étend de mai à septembre et la saison chaude et pluvieuse de novembre à mars). La région du […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 078 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les grands traits de l'évolution de l'agriculture en Europe jusqu'au xixe siècle »  : […] En Europe, le déboisement était manifeste sur les rives orientales de la Méditerranée dès l'âge du bronze, vers 5 000 B.P., puis il a gagné d'est en ouest les régions tempérées chaudes du pourtour méditerranéen et s'est étendu, à l'âge du fer, aux régions tempérées froides de la moitié nord de l'Europe. Les conséquences négatives de ce déboisement se sont ainsi fait sentir jusqu'aux derniers siè […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Revers écologiques »  : […] Dans les pays développés, les pollutions environnementales ou alimentaires dues à l'usage abusif d'engrais minéraux, de produits de traitement des plantes ou des animaux, ou à de trop fortes concentrations d'animaux dans des ateliers de production hors-sol, sont devenues manifestes à partir des années 1970. La spécialisation des exploitations et des régions dans quelques productions et même quel […] Lire la suite

AMAZONIE

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 3 265 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La déforestation massive, menace pour l'environnement »  : […] En Amérique latine, depuis 1974, un tiers des forêts tropicales a disparu, transformé en pâturages ; ce qui représente, en moyenne, la perte de deux millions d'hectares par an. Le Brésil a annoncé officiellement en 2005 que 17 p. 100 de sa forêt amazonienne, soit 600 000 kilomètres carrés, a été déboisée. La responsabilité en incombe essentiellement à l'exploitation forestière, à l'agriculture s […] Lire la suite

BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Anthony SIMON
  •  • 6 496 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Biocarburants et gestion de l’environnement »  : […] Les bilans en termes d’émissions de CO 2 deviennent un peu moins favorables lorsque l’on intègre l’ensemble des éléments intervenant dans les filières de production et de transport des biocarburants tels que la production d’engrais chimiques, l’énergie consommée par les machines agricoles, par l’irrigation éventuelle des cultures et le séchage éventuel des grains, l’énergie consommée par des tra […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 700 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vers une sixième crise d'extinction »  : […] Avec le succès écologique et économique de l'espèce humaine, on est entré dans la sixième crise d'extinction d'espèces. Les cinq précédentes furent la conséquence de catastrophes géologiques (éruptions volcaniques...) ou astronomiques (chutes de météores), généralement suivies et amplifiées par des changements climatiques et, donc, écologiques. La crise actuelle s'en distingue parce qu'elle est […] Lire la suite

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 981 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'avancée du front pionnier »  : […] L'arc de la déforestation correspond à la région marquée par l'avancée du front de défrichement et qui prend en écharpe, sur une bande de plusieurs centaines de kilomètres de large, la partie méridionale de l'Amazonie depuis l'Acre, à la frontière péruvienne, jusqu'à l'État du Maranhão. Le mouvement général de déboisement, très actif, qui s'établit en moyenne à 20 000 km 2 /an depuis les années […] Lire la suite

CANCÚN CONFÉRENCE DE (2010)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 932 mots

La XVI e  conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (C.N.U.C.C.) s'est tenue à Cancún (Mexique) du 29 novembre au 10 décembre 2010 avec pour objectif de mettre en place les mécanismes qui pourraient enrayer le changement climatique. En cela, il s'agissait de consolider le protocole de Kyōto (signé en 1997, entré en vigueur en 2005, ratifié par 183 […] Lire la suite

ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 427 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Environnements et pandémies »  : […] Pour qu’un sujet tombe malade, il faut qu’il rencontre l’agent pathogène et qu’il y soit sensible. Pour qu’il participe à une épidémie liée à une transmission interhumaine, il faut qu’il puisse transmettre l’agent pathogène à d’autres humains. La manière dont l’épidémie se développe ou régresse est calculable à partir du nombre de personnes contaminées par le premier patient. Ce taux de reproducti […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-13 novembre 2021 Environnement. Réunion de la COP 26 à Glasgow.

Par ailleurs, des engagements particuliers sont pris en matière de déforestation, d’émission de méthane et de transports. L’Inde et la Chine exigent de modifier à la dernière minute le texte de l’accord qui mentionne dorénavant la « réduction progressive » des énergies fossiles (comprenant notamment la production d’électricité à partir du charbon), plutôt que leur « disparition progressive ». […] Lire la suite

18 septembre 2020 France. Rejet du projet d'accord commercial avec le Mercosur.

En août 2020, la chancelière allemande Angela Merkel a émis de « sérieux doutes » sur le traité en raison de la « déforestation continue » de l’Amazonie ravagée par des incendies. De leur côté, les parlements autrichien et néerlandais ont voté des motions hostiles à la ratification de l’accord. […] Lire la suite

4-10 septembre 2019 Vatican – Afrique. Visite du pape François au Mozambique, à Madagascar et à Maurice.

À Antananarivo, le pape dénonce la mondialisation, la corruption, la déforestation et la pauvreté. À Port Louis, François loue la « diversité réconciliée » de l’île de l’océan Indien, mais déplore « une croissance économique [qui] ne profite pas toujours à tout le monde ». Interrogé, lors de son voyage de retour, sur l’hostilité des catholiques conservateurs américains à son égard, il déclare que « quand la doctrine ruisselle d’idéologie, il y a la possibilité d’un schisme ». […] Lire la suite

22-23 août 2019 France – Brésil. Crise diplomatique.

Le 2, Jair Bolsonaro avait licencié le directeur de l’INPE, Ricardo Galvão, à la suite de ses révélations sur l’étendue de la déforestation en Amazonie. Le 23, Emmanuel Macron accuse Jair Bolsonaro d’avoir « menti » au sujet de ses engagements en faveur de la défense de l’environnement et se dit, en conséquence, opposé à la ratification du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur signé en juin. […] Lire la suite

5 juillet 2018 France. Recours contre la raffinerie Total de La Mède.

Son activité nécessite l’importation d’importantes quantités d’huile de palme dont la production est responsable de la déforestation dans les pays d’origine. Le ministère de la Transition écologique et solidaire soumet dans le même temps à la consultation du public son projet de Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Emmanuelle GRUNDMANN, « DÉFORESTATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/deforestation/