CROCODILIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Systématique, biogéographie, adaptations écologiques

Les Crocodiliens actuels sont représentés par vingt et une espèces, réparties en huit genres que l'on trouve classés, selon les auteurs, en une, deux, ou trois familles. Ce problème de systématique ne peut être développé ici ; d'ailleurs, les différences entre eusuchiens sont faibles et d'interprétation contestable. La classification en trois familles : Gavialidae, Alligatoridae et Crocodylidae, plus simple et plus actuelle, sera adoptée ici par souci de clarté. La distribution des Crocodiliens est cosmopolite dans les limites de la ceinture intertropicale. Seules, les deux espèces du genre Alligator sont présentes hors de cette zone, jusqu'à 350 N, en climat subtropical ou tempéré chaud.

Famille des « Gavialidae »

Elle ne comprend qu'une espèce actuelle, le Gavial du Gange (Gavialis gangeticus), qui fréquente les grands fleuves de l'Inde et de la Birmanie. Le Gavial est le plus grand Crocodilien vivant : les mâles adultes peuvent atteindre ou même dépasser sept mètres de long. Il est reconnaissable à son museau particulièrement long, cylindrique et fin, renflé à l'extrémité distale et hérissé de nombreuses dents en forme d'aiguille (27 dents à la mâchoire supérieure, 24 dents mandibulaires). Contrairement aux autres Crocodiliens, le Gavial ne fréquente que rarement la terre ferme. Son alimentation est composée de poissons, mais peut comprendre également, selon les opportunités, de petits reptiles et amphibiens aquatiques, des oiseaux et diverses charognes.

Famille des « Crocodylidae »

Les Crocodylidae ou crocodiles vrais, sont définis, par opposition aux Alligatoridae, par le fait que la plus grande dent de la mâchoire supérieure est la cinquième dent du maxillaire, alors que c'est la quatrième chez les Alligatoridae. Chez ces derniers, en outre, les dents de la mandibule sont situées sur un plan plus médian que celles de la mâchoire supérieure, de sorte qu'elles ne sont pas visibles à l'occlus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Morphologie crânienne

Morphologie crânienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alligators

Alligators
Crédits : David Muench/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Nénuphar géant

Nénuphar géant
Crédits : Will & Deni McIntyre/ Getty Images

photographie

Caïmans

Caïmans
Crédits : Arterra/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en biologie animale, chercheur libre à l'université de Paris-VII

Classification

Autres références

«  CROCODILIENS  » est également traité dans :

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les espèces animales terrestres »  : […] L'exploitation réglementée des espèces animales terrestres pour le commerce de leurs produits répond à trois formules principales : la récolte , l'élevage extensif et l'élevage intensif. La récolte affecte quantité d'espèces dans le monde, principalement des mammifères et des reptiles. En Afrique, les produits d'ongulés destinés au marché intérieur sont la viande, et, accessoirement, les peaux. C […] Lire la suite

GAVIALS FOSSILES DE THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Le gavial ( Gavialis gangeticus ) est un grand crocodilien, au museau très allongé et au régime piscivore, qui survit actuellement dans quelques rivières du sous-continent indien, où il est menacé de disparition. Des fossiles ont montré que le genre Gavialis avait autrefois une distribution géographique plus vaste. En particulier, le paléontologue néerlandais Eugène Dubois a décrit en 1908, dan […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Persistance des types primitifs et peu spécialisés »  : […] Il existe encore de nombreux Tétrapodes qui n'ont pas subi de modifications vraiment radicales des membres par rapport au « type primitif » : les modifications consistent surtout en un allégement des structures et des simplifications plus ou moins poussées (R. W. Miner, 1925). Chez les Urodèles (tritons et salamandres), les membres conservent une orientation transversale très nette ; on observe, a […] Lire la suite

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crâne et mâchoires, régime alimentaire »  : […] La profonde variabilité structurale des Reptiles s'exprime nettement au niveau de l' anatomie du crâne  ; il suffit de comparer un squelette de Tortue et celui d'un Serpent pour en être persuadé. Nous donnerons ici, à titre d'exemple, la structure du crâne d'un Saurien . Les traits caractéristiques essentiels sont : sa hauteur relativement grande (plus que chez les Amphibiens) ; son importante fen […] Lire la suite

REPTILES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 11 604 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Des « super-Reptiles » : les Archosauriens »  : […] Avec le monde des Dinosaures et des Ptérosaures, les Archosauriens (ou « Reptiles dominateurs ») ont inscrit l'un des épisodes les plus spectaculaires de l'histoire des Vertébrés. Le petit ordre conservateur des Crocodiles, réduit de nos jours à une vingtaine d'espèces, ne donne vraiment qu'une pâle idée de la diversité structurale et du prodigieux succès biologique de cette sous-classe des Repti […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Vivian de BUFFRÉNIL, « CROCODILIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/crocodiliens/