CROCODILIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reproduction

Le comportement reproducteur du crocodile du Nil est assez bien connu, aussi la description qui suit fait-elle surtout référence à cette espèce. Les crocodiles du Nil commencent à se reproduire à partir d'un âge minimal variant de cinq à quinze ans, selon les populations et les conditions de l'environnement. Les couples se forment à la fin de la belle saison. Les crocodiles sont monogames. Dans une large mesure, mâles et femelles partagent les tâches qu'implique la reproduction de l'espèce. Après une bruyante parade effectuée durant deux à trois jours par le mâle, l'accouplement a lieu dans l'eau. À l'approche de la ponte, la femelle choisit un emplacement proche de l'eau et pourvu de divers débris végétaux pour y bâtir son nid. Elle y retournera plusieurs années consécutives. Après l'accouplement, de 15 à 80 œufs de 100 grammes chacun sont pondus. L'incubation dure 3 mois, au cours desquels la femelle cesse de s'alimenter et défend son nid contre les intrus. Il semble en outre qu'un gros mâle dominant assure, par de fréquentes patrouilles, la surveillance d'un vaste territoire comprenant plusieurs nids. À l'approche de l'éclosion, qui se produit au début de la saison humide lorsque les insectes abondent, assurant ainsi la subsistance des jeunes, les animaux émettent un cri que leur mère entend à plus de 20 mètres et qui l'induit à détruire le nid. Les nouveau-nés sont ensuite transportés jusqu'à l'eau dans la gueule de leur mère. Les varans, les serpents, les échassiers (le héron Goliath en particulier) et les petits carnivores détruisent de nombreux jeunes crocodiles.


Médias de l’article

Morphologie crânienne

Morphologie crânienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alligators

Alligators
Crédits : David Muench/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Nénuphar géant

Nénuphar géant
Crédits : Will & Deni McIntyre/ Getty Images

photographie

Caïmans

Caïmans
Crédits : Arterra/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en biologie animale, chercheur libre à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  CROCODILIENS  » est également traité dans :

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les espèces animales terrestres »  : […] L'exploitation réglementée des espèces animales terrestres pour le commerce de leurs produits répond à trois formules principales : la récolte , l'élevage extensif et l'élevage intensif. La récolte affecte quantité d'espèces dans le monde, principalement des mammifères et des reptiles. En Afrique, les produits d'ongulés destinés au marché intérieur sont la viande, et, accessoirement, les peaux. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_26265

GAVIALS FOSSILES DE THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Le gavial ( Gavialis gangeticus ) est un grand crocodilien, au museau très allongé et au régime piscivore, qui survit actuellement dans quelques rivières du sous-continent indien, où il est menacé de disparition. Des fossiles ont montré que le genre Gavialis avait autrefois une distribution géographique plus vaste. En particulier, le paléontologue néerlandais Eugène Dubois a décrit en 1908, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavials-fossiles-de-thailande/#i_26265

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Persistance des types primitifs et peu spécialisés »  : […] Il existe encore de nombreux Tétrapodes qui n'ont pas subi de modifications vraiment radicales des membres par rapport au « type primitif » : les modifications consistent surtout en un allégement des structures et des simplifications plus ou moins poussées (R. W. Miner, 1925). Chez les Urodèles (tritons et salamandres), les membres conservent une orientation transversale très nette ; on observe, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_26265

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crâne et mâchoires, régime alimentaire »  : […] La profonde variabilité structurale des Reptiles s'exprime nettement au niveau de l' anatomie du crâne  ; il suffit de comparer un squelette de Tortue et celui d'un Serpent pour en être persuadé. Nous donnerons ici, à titre d'exemple, la structure du crâne d'un Saurien . Les traits caractéristiques essentiels sont : sa hauteur relativement grande (plus que chez les Amphibiens) ; son importante fen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reptiles/#i_26265

REPTILES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 11 604 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Des « super-Reptiles » : les Archosauriens »  : […] Avec le monde des Dinosaures et des Ptérosaures, les Archosauriens (ou « Reptiles dominateurs ») ont inscrit l'un des épisodes les plus spectaculaires de l'histoire des Vertébrés. Le petit ordre conservateur des Crocodiles, réduit de nos jours à une vingtaine d'espèces, ne donne vraiment qu'une pâle idée de la diversité structurale et du prodigieux succès biologique de cette sous-classe des Repti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reptiles-fossiles/#i_26265

Pour citer l’article

Vivian de BUFFRÉNIL, « CROCODILIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/crocodiliens/