CLOVIS Ier (466 env.-511) roi des Francs (481-511)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Clovis, qui régna sur une grande partie de la Gaule de 481 à 511, fonda la dynastie des Mérovingiens. Celle-ci survécut durant plus de deux siècles, jusqu'à la montée en puissance des Carolingiens au viiie siècle. Bien qu'il ne fût pas le premier roi franc, Clovis fut à l'origine de l'unité politique et religieuse du royaume. En dépit d'une chronologie généralement imprécise, plusieurs dates importantes de son règne sont connues avec certitude.

Fils du roi franc païen Childéric Ier et de la reine de Thuringe Basine, Clovis Ier succéda à son père en 481, prenant la tête des Francs Saliens et d'autres tribus franques installées dans la région de Tournai. Il étendit dans un premier temps ce petit territoire entre Escaut et Somme vers le sud et l'ouest. Après avoir établi son influence et son autorité en Gaule du Nord en s'emparant du royaume de Syagrius, entre Loire et Somme, en 486, il conquit les Alamans en 496 (bataille de Tolbiac), puis les Burgondes en 500. Victorieux des Wisigoths en 507, Clovis devint maître des pays entre Loire et Pyrénées et régna dès lors sur la quasi-totalité de la Gaule jusqu'à sa mort, le 27 novembre 511, à Paris. Il fut par ailleurs le principal allié occidental de l'empereur byzantin Anastase Ier. La loi salique, code écrit mêlant droit coutumier, droit romain écrit, idéaux chrétiens et édits royaux, apparut probablement sous son règne. Clovis épousa, vers 493, la princesse burgonde Clotilde, catholique, dont il eut cinq enfants. Un premier fils, Théodoric, était né, de mère inconnue, avant cette union.

Comme son père, Clovis intervenait sur le plan politique et diplomatique auprès des évêq [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLOVIS I er (466 env.-511) roi des Francs (481-511)  » est également traité dans :

CLOVIS ROI DES FRANCS SALIENS

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Fils de Childéric Ier, dont il prend la succession à la tête des Francs Saliens en 481, Clovis (466 environ-511) hérite d'un petit royaume entre Escaut et Somme avec Tournai pour capitale, cinq ans après la disparition de l'autorité virtuelle de l'Empire d'Occident (476). Réduisant les autres roitelets francs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clovis-roi-des-francs-saliens/#i_23626

CLOTILDE sainte (morte en 544 ou 545)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Épouse du roi des Francs Clovis I er , sainte Clotilde joua un grand rôle dans la conversion de son mari au christianisme. Elle est la petite-fille du roi des Burgondes Gondioc, lequel, relié aux rois Wisigoths, partage leur arianisme. À la mort de ce dernier, le royaume est divisé entre ses quatre fils : Gondebaud, Godegisèle, Chilpéric et Godoma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clotilde/#i_23626

DES FRANCS AUX MÉROVINGIENS (expositions)

  • Écrit par 
  • Claude SEILLIER
  •  • 1 301 mots

Après les querelles souvent dépassées qui ont marqué, en 1996, l'« année Clovis », deux expositions fondées sur les acquis de l'archéologie ont fait très opportunément le point des connaissances : Les Francs . Précurseurs de l'Europe , au musée du Petit Palais à Paris, pour le demi-millénaire qui s'écoule de l'apparition des Francs à la fin du roy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-francs-aux-merovingiens/#i_23626

ÉGLISE, architecture

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 8 040 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les rois chrétiens se veulent romains »  : […] Il n'est plus nécessaire de rappeler que la déposition, en 476, du dernier empereur romain d'Occident, Romulus Augustule, par Odoacre, fut un non-événement. Le danger pour l'Église, à cette période, n'était pas le Germain conquérant, mais la religion qu'il professait. L'arianisme l'emportait alors chez les Wisigoths, les Burgondes, les Ostrogoths, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-architecture/#i_23626

FRANCS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 2 629 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réussite de Clovis »  : […] On connaît extrêmement mal l'action personnelle de Clovis, sa chronologie reste obscure et discutée. Voici les étapes qui paraissent bien attestées : en 486, avec son parent le roi de Cambrai, Clovis attaque Syagrius, chef de l'armée de campagne de Gaule, le vainc, le chasse et lui enlève Soissons, sa résidence. Cette victoire lui livra sans doute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs/#i_23626

GENEVIÈVE sainte (420 env.-env. 502)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 588 mots

À la fin du xix e et au début du xx e siècle, plusieurs historiens érudits ont étudié la vie de sainte Geneviève et se sont violemment affrontés au sujet de sa valeur historique. La transmission du texte est très difficile, il y a au moins trois recensions dont les rapports sont mal établis. Cependant, il ne semble pas qu'on puisse mettre en dout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve/#i_23626

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 124 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les Francs »  : […] On rappellera seulement ici les très grandes étapes de leur histoire. Leur mainmise sur le nord de la Gaule ne résulte pas d'une véritable invasion. En effet, ce peuple de la rive droite du Rhin inférieur s'était depuis le début du iv e  siècle assigné deux tâches distinctes. Les uns, la masse du peuple, avaient commencé une lente progression à l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_23626

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Le fait initial est le franchissement par les peuples barbares du limes et leur implantation d'une façon massive sur le sol de la Gaule. Poussés eux-mêmes vers l'ouest par d'autres peuples, les Barbares ont été attirés par une sorte d'appel d'air : la Gaule, très riche, pouvait nourrir une population supérieure à celle qui l'occupait alors. Néanmo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_23626

MÉROVINGIENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 262 mots

481 Clovis, fils de Childéric I er et petit-fils de Mérovée, devient roi des Francs Saliens. 486 Annexion par Clovis du royaume de Syagrius, entre Somme et Loire. 496 Victoire de Clovis à Tolbiac contre les Alamans. Date supposée de son adhésion au christianisme romain, solennisée par son baptême à Reims. 507 Victoire franque à Vouillé et anne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens-reperes-chronologiques/#i_23626

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 269 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du ve au xiiie siècle »  : […] Bien que l'évangélisation « cellulaire » ne se fût pas arrêtée au v e  siècle, la conversion de Clovis constitua un événement qui inaugura de nouvelles méthodes pour la propagation de la foi. Parmi les peuples germaniques qui avaient été repoussés vers l'ouest par les Huns et qui pour la plupart étaient ariens, le royaume franc, au nord de la Sein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_23626

MONTJOIE SAINT-DENIS

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 543 mots

Cri de guerre des Capétiens, « Montjoie Saint-Denis ! » a succédé au simple « Montjoie ! » des xi e et xii e siècles. Dans le roman de Guillaume au court nez on lit : « Roy Looy escrie Montjoie ! Diex aïe ! » Dans le roman de Wace  : « Francheis crient Montjoie ! et Normans Dex aïe ! » Mais, à Bouvines (27 juill. 1214), alors qu'autour d'Otton o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montjoie-saint-denis/#i_23626

REMI ou REMY saint (440 env.-env. 533)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 200 mots

Malgré la célébrité de saint Remi, sa vie est mal connue. Il appartenait certainement à une grande famille et reçut une bonne éducation. Il accéda très jeune au siège de Reims puisque son épiscopat dura environ soixante-dix ans. Remi joua un rôle prépondérant dans la conversion du roi des Francs, Clovis, qu'il baptisa, probablement à Reims, à Noël […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remi-remy/#i_23626

SYAGRIUS (430 env.-486)

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 217 mots

Descendant d'une illustre famille aristocratique de Gaule, Syagrius était fils d'Ægidius qui possédait des domaines dans le nord de ce pays. À la fin du v e  siècle, il avait regroupé quelques troupes romaines pour contenir la poussée des Francs Saliens. Grégoire de Tours, qui est notre seule source ( Historia Francorum , II, 27), le nomme « le roi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syagrius/#i_23626

Pour citer l’article

Kathleen MITCHELL, « CLOVIS Ier (466 env.-511) roi des Francs (481-511) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clovis-ier/