REIMS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sous-préfecture du département de la Marne, située dans la région Grand Est, Reims compte 210 300 habitants dans l'agglomération pour 186 500 habitants dans la commune (2013).

Grand Est : carte administrative

Carte : Grand Est : carte administrative

Carte administrative de la région Grand Est. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le site primitif de la ville, plaine crayeuse bordée au sud-ouest par la vallée marécageuse de la Vesle, a été occupé dès l'époque préhistorique, puis une cité gauloise de moyenne importance, Durocortorum, chef-lieu de la peuplade des Rèmes (les Remi), s'y est installée. Ayant accordé à César son appui lors de la conquête de la Gaule, la ville s'est développée à un carrefour de voies allant vers Boulogne, Bavay, Trèves, Metz, Toul et Langres. Métropole de la Belgique seconde au iiie siècle, elle a pris alors le nom de Reims (du nom des Remi) et s'est entourée d'une enceinte fortifiée ovale, dont la trace est bien visible dans le plan actuel de la ville. En 496 ou 498, le baptême de Clovis par l'évêque Remi jette les bases du royaume de France. L'archevêque Hincmar (845-882) affirme le droit pour ses successeurs de sacrer les rois et, de fait, Reims restera jusqu'au règne de Charles X la « ville des sacres », tandis que sa rivale Troyes était capitale des comtes de Champagne.

La ville médiévale, développée à partir de deux noyaux, la Cité où la nouvelle cathédrale gothique Notre-Dame est édifiée à partir de 1211, et le Bourg autour des abbayes Saint-Remi et Saint-Nicaise, est entourée d'une nouvelle muraille de 1295 à 1358. Pendant la guerre de Cent Ans, Jeanne d'Arc force les portes de la ville, alors aux mains des Bourguignons, pour y faire sacrer Charles VII en juillet 1429. Au xvie siècle, la Contre-Réforme y triomphe avec l'archevêque Charles de Lorraine qui obtient la création d'une université en 1548. À l'époque moderne, la population de Reims connaît de fortes fluctuations en fonction des crises et des variations de l'activité marchande (draps, vins).

Cathédrale de Reims, le portail

Photographie : Cathédrale de Reims, le portail

Cathédrale Notre-Dame, Reims (Marne), le portail, XIIIe siècle. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Cathédrale de Reims, le chevet

Photographie : Cathédrale de Reims, le chevet

Cathédrale Notre-Dame, Reims (Marne), XIIIe siècle, le chevet. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Puis le xixe siècle apporte une vigoureuse croissance fondée sur l'industrie de la laine, le champagne et, un peu plus tard, les magasins à succursales multiples. La population rémoise passe de 39 000 habitants en 1841 à 93 000 en 1881 et 115 000 en 1911. Les bombardements de la Première Guerre mondiale laissent Reims « ville-martyre » en ruines. La reconstruction suivant le plan Ford (1920) multiplie les bâtiments de style Arts Déco dans le centre, tandis que la ville s'entoure d'une dizaine de cités-jardins. La ville est peu affectée par la Seconde Guerre mondiale – qui s'y achève pourtant en Europe avec la signature de la capitulation de l'Allemagne nazie le 7 mai 1945 – et connaîtra une nouvelle période de forte croissance pendant les Trente Glorieuses. Si l'industrie lainière disparaît totalement, elle est relayée par des industries variées, souvent décentralisées de la région parisienne ou implantées par des sociétés étrangères, installées dans deux vastes zones industrielles au nord-ouest et au sud-est.

À partir de 1959, la municipalité de Jean Taittinger joue la carte de l'expansion, de concert avec l'urbaniste Maurice Rotival, qui propose un plan ambitieux, bientôt complété par l'arrivée de l'autoroute A4 qui joue le rôle de distributeur urbain. La population passe de 121 000 habitants dans la commune et près de 128 000 dans l'agglomération en 1954 à respectivement 177 000 et 199 000 habitants en 1982. C'est donc la ville-centre qui a absorbé l'essentiel de la croissance, grâce à ses trois organismes de logement social qui ont édifié de nombreux grands ensembles périphériques, le plus important, Croix-Rouge, au sud-ouest, dépassant les 9 000 logements. Si le développement industriel a marqué le pas depuis les années 1980, le secteur tertiaire continue à se renforcer. Le commerce se partage entre un hypercentre très localisé et les zones d'activités périphériques.

Même si Reims n’était pas la capitale administrative régionale de la région Champagne-Ardenne (c’était Châlons-en-Champagne), la ville accueillait une part notable des services de rang supérieur, dont certains (rectorat, cour d'appel) sont installés dans le quartier Saint-Remi rénové, et constituait de loin le premier centre universitaire et hospitalier de la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Grand Est : carte administrative

Grand Est : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cathédrale de Reims, le portail

Cathédrale de Reims, le portail
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Cathédrale de Reims, le chevet

Cathédrale de Reims, le chevet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Reims-Champagne-Ardenne

Classification

Autres références

«  REIMS  » est également traité dans :

CHAMPAGNE-ARDENNE

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN
  •  • 2 728 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une armature urbaine à renforcer »  : […] Le poids important de l'agriculture et de l'industrie laisse au secteur tertiaire une part nettement inférieure à la moyenne nationale, 72,1 p. 100 contre 78,6 p. 100 en 2013. Pourtant, Reims et Troyes avaient joué, pendant le dernier tiers du xix e  siècle, un rôle pionnier dans un secteur essentiel du tertiaire, le commerce de grande distribution, avec la création de magasins à succursales multi […] Lire la suite

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 412 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Renaissances »  : […] Il y eut cependant, au iv e  siècle, deux périodes de restauration et de renaissance artistique, séparées par une phase de troubles et d'invasions (de 352 à 355). La première restauration, qui va de Dioclétien à Constantin, est marquée par un renouvellement profond des tendances esthétiques au contact des idées philosophiques et spiritualistes de la religion païenne. L'art vise alors à exprimer la […] Lire la suite

HÔTEL DE VILLE

  • Écrit par 
  • Pascal LIÉVAUX-SENEZ
  •  • 3 692 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un exemple : la France »  : […] En France, par manque d'argent ou de volonté politique, les édiles se contentèrent d'abord d'installations improvisées. Il faut attendre la fin du xv e  siècle et surtout le xvi e  siècle pour que se réalisent quelques entreprises d'envergure telles que Compiègne, Saumur, Beaugency et surtout Paris, où l'architecte italien Dominique de Cortone dit le Boccador dessine les plans du premier grand p […] Lire la suite

HUGUES Ier CAPET (940 env.-996) duc de France (956-987) roi de France (987-996)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 578 mots

Issu de la famille des Robertiens qui domine la Francie (région entre Meuse et Loire) depuis un siècle, et qui a déjà donné deux rois (Eudes — 888-898, et Robert — 922-923), Hugues Capet est, à la veille de son élection à la royauté, le prince le mieux pourvu du royaume : duc de France, duc de Bourgogne, il est suzerain du duc de Normandie (il a par là des droits sur la Bretagne) et suzerain (théo […] Lire la suite

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 184 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La reconstruction des régions dévastées »  : […] La loi Cornudet fut votée, il est vrai, dans un contexte particulier. Victorieuse mais exsangue, la France devait, avant d'embellir et d'étendre ses agglomérations, reconstruire les villes que les bombardements de la Première Guerre mondiale avait le plus lourdement touchées. Dès 1915, les éléments d'une doctrine urbaine pour la reconstruction sont posés, avec l'ouvrage des architectes-urbanistes […] Lire la suite

Les derniers événements

5-8 novembre 2021 France. Adoption de mesures de lutte contre les violences sexuelles dans l'Église.

Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France, indique que « le constat terrible de la CIASE […] nous oblige à entamer un grand travail de renouveau de nos fonctionnements ecclésiastiques ». Le 8, au terme de leur réunion, les évêques adoptent une série de résolutions destinées à lutter contre la pédocriminalité dans l’Église. […] Lire la suite

5-12 octobre 2021 France. Publication du rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l'Église catholique.

Le président de la CEF et archevêque de Reims Éric de Moulins-Beaufort exprime sa « honte », son « effroi » et sa « détermination à agir », sentiments partagés par son homologue de la CORREF Véronique Margron. De son côté, le pape François fait part de sa « douleur » et de son « immense chagrin » face à l’« effroyable réalité ». Le 6, Éric de Moulins-Beaufort déclare, sur France Info, que « le secret de la confession […] est plus fort que les lois de la République ». […] Lire la suite

25 septembre 2019 France. Arrêt de la cour d'appel de Reims sur le plafonnement des indemnités prud'homales.

La cour d’appel de Reims (Marne) rend trois arrêts relatifs à des décisions du conseil de prud’hommes de Troyes d’accorder à des salariés abusivement licenciés des indemnités plus élevées que celles prévues par le barème instauré par la réforme du droit du travail de septembre 2017. En accord avec l’avis rendu à ce sujet en juillet par la Cour de cassation, la cour affirme que ce barème n’est pas inconventionnel (contraire aux normes internationales), comme le prétendait le conseil de prud’hommes. […] Lire la suite

28 juin - 11 juillet 2019 France. Reprise de la procédure de fin de vie de Vincent Lambert.

Le 2 juillet, l’équipe médicale du centre hospitalier de Reims (Marne) réengage la procédure de fin de vie de Vincent Lambert. Le 8 juillet, les parents de Vincent Lambert déclarent « se résigner » à la mort « inéluctable » de leur fils et annoncent qu’ils ne déposeront plus aucun recours contre l’arrêt des traitements. Le 11 juillet, Vincent Lambert s’éteint. […] Lire la suite

23-30 mars 2014 France. Défaite du Parti socialiste aux élections municipales

La gauche conserve Paris, Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg, Rennes et Montpellier, et s'empare d'Avignon, mais perd notamment Toulouse, Amiens, Angers, Saint-Étienne, Tours, Reims, Roubaix, Tourcoing, Argenteuil et Caen, ainsi que certains bastions socialistes comme Limoges, Chambéry, Saint-Dié, Nevers, Belfort ou Pau, conquise par François Bayrou (MoDem). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marcel BAZIN, « REIMS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/reims/