CHLORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chlore : propriétés physiques

Chlore : propriétés physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Électrolyse

Électrolyse
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Cellule Hooker

Cellule Hooker
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chlore : utilisations en France

Chlore : utilisations en France
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le problème de l'équilibre chlore-soude

Jusque vers 1950, les besoins en soude du marché étaient normalement couverts par la soude de caustification du carbonate de sodium et la soude électrolytique. La progression rapide de la production du chlore a alors fait craindre que l'on ne dispose de trop de soude, d'où la préoccupation de fabriquer du chlore sans soude. Ce « problème » a donné lieu à une très abondante littérature, à divers essais, et à quelques rares réalisations : deux usines aux États-Unis traitant, l'une du chlorure de sodium, l'autre du chlorure de potassium par l'acide nitrique afin d'obtenir du chlore et des nitrates, et deux usines électrolysant de l'acide chlorhydrique. Notons toutefois que la mise au point des procédés d'oxychloration à partir de l'acide chlorhydrique est sans doute une conséquence de cette préoccupation.

Indiquons aussi que, compte tenu de ce problème, on a fermé les ateliers de caustification, on a étendu les utilisations du carbonate de sodium en le substituant autant que faire se pouvait à la soude, et on a même préparé du carbonate de sodium par... carbonatation de la soude.

En 1966, la caustification était pratiquement arrêtée en France, et un équilibre entre chlore et soude s'est maintenu jusqu'en 1971, où est apparue une pénurie de soude.

On se trouve en fait devant deux coproduits dont les productions liées l'une à l'autre répondent sensiblement aux besoins du marché ; des divergences peuvent toutefois apparaître et, s'il est aisé de répondre rapidement à une demande plus élevée en chlore, il n'est pas aussi facile de réaliser une surproduction de soude. Celle-ci constitue en fait le produit fatal car, si on peut la stocker, on ne peut pas stocker le chlore pour des raisons d'encombrement mais, surtout, de sécurité.

En France, 94,5 p. 100 du chlore produit proviennent de l'électrolyse de solutions aqueuses de NaCl, 3 p. 100 de solutions aqueuses de KCl et 2,5 p. 100 de l'électrolyse ignée de NaCl.

On doit également souligner que la f [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de l'École supérieure de physique et chimie industrielles, professeur honoraire de l'université de Paris-XI

Classification


Autres références

«  CHLORE  » est également traité dans :

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes chimiques et biologiques »  : […] L' Allemagne lança le 22 avril 1915, près d'Ypres, la première attaque chimique massive ; elle fit environ dix mille morts ou hommes hors de combat. Il s'agissait de vapeur de chlore. La suite du conflit connut une « course » parallèle aux produits plus toxiques, mais aussi aux équipements protecteurs . Les effets létaux furent faibles : ainsi 1,1 p. 100 des pertes françaises seulement résultèren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_3006

ATMOSPHÈRE - Chimie

  • Écrit par 
  • Marcel NICOLET
  •  • 3 572 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les sources et les puits des composés hydrogénés, azotés et halogénés »  : […] Alors que la troposphère se caractérise par une atmosphère où la concentration relative de la vapeur d'eau varie dans de très larges limites et peut atteindre des valeurs élevées (10  —5 à 10  —2 ), la stratosphère est une atmosphère desséchée où la concentration relative de la vapeur d'eau n'est que de quelques millionièmes. Il faut cependant int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-chimie/#i_3006

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 056 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des décennies de pollution »  : […] Dans les années 1950, Nikita Khrouchtchev, dirigeant du Parti communiste de l'U.R.S.S., déclarait : « Le Baïkal doit lui aussi se mettre au travail. » En 1954, des experts soviétiques exploraient le lac pour étudier la possibilité d'implanter une usine de cellulose. Les officiels étaient convaincus qu'en mélangeant la pulpe des pins à l'eau du lac, claire comme le cristal et pratiquement déminéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_3006

BERTHOLLET CLAUDE LOUIS (1748-1822)

  • Écrit par 
  • Michelle GOUPIL-SADOUN
  •  • 1 193 mots

Dans le chapitre « Le savant »  : […] Claude Louis Berthollet, né à Talloires, près d'Annecy, situé alors en territoire piémontais, fit ses études à Chambéry, puis surtout à Turin, où il fut reçu licencié et docteur en médecine, en janvier et mai 1770. En 1772, il vint à Paris, où il s'intéressa à la chimie en suivant principalement les cours de Macquer et Bucquet. Reçu médecin de la faculté de Paris en 1779, naturalisé Français l'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-berthollet/#i_3006

BROME

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 425 mots

Du grec brômos , puanteur Symbole chimique : Br Numéro atomique : 35 Masse atomique : 79,904 g Point de fusion : — 7,2 0 C Densité (à 20  0 C) : 3,12. Liquide rouge sombre d'odeur piquante, irrite la peau, les yeux et les voies respiratoires ; l'inhalation à l'état de vapeur est très dangereuse, voire mortelle. Ses solutions d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brome/#i_3006

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Motifs structuraux des canaux anioniques »  : […] Il existe actuellement beaucoup moins d'informations sur ces canaux que pour les canaux cationiques. Brièvement, ces canaux sont actuellement regroupés en deux grandes familles qui sont d'une part les canaux chlorure de la famille ClC, présents pour certains d'entre eux dans les compartiments intracellulaires, et d'autre part les canaux chlorure activés par le calcium. Les canaux de la famille Cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_3006

CHLORURE D'HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots

Formule brute : HCl Masse moléculaire : 36,46 g Point d'ébullition : — 84,9  0 C Point de fusion : — 114  0 C Température critique : 51,54  0 C. Gaz incolore d'odeur forte et étouffante, très soluble dans l'eau (qui à la température ordinaire en dissout environ 450 fois son volume), fumant dans l'air humide, corrosif. On ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorure-d-hydrogene/#i_3006

CHLORURES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 222 mots
  •  • 1 média

Parmi les composés naturels du chlore, les chlorures sont les plus répandus. Prenant difficilement place dans la charpente des silicates, le chlore ne se rencontre que dans quelques minéraux des roches magmatiques, mais il est souvent présent sous forme d'acide chlorhydrique dans les fumerolles volcaniques. L'altération de ces roches magmatiques à la surface des continents libère des ions Cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorures-naturels/#i_3006

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_3006

DAVY HUMPHRY (1778-1829)

  • Écrit par 
  • David Marcus KNIGHT
  •  • 1 731 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La nature du chlore »  : […] Lavoisier avait supposé que tous les acides contenaient de l'oxygène, bien qu'il n'en ait pas trouvé dans l'acide « muriatique » (l'acide chlorhydrique actuel). Le gaz verdâtre préparé par Scheele à partir de l'acide muriatique était pour lui un oxyde supérieur, l'acide « oxymuriatique ». Berthollet fit sienne cette doctrine lors de ses importants travaux sur cette substance ; ses élèves Gay-Lussa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humphry-davy/#i_3006

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'eau et les électrolytes »  : […] L'absorption de l'eau et des principaux électrolytes ( sodium, potassium et chlore) résulte d'un phénomène complexe. En effet, cette absorption traduit, en réalité, la différence d'un flux bidirectionnel : pendant qu'une certaine quantité d'eau et d'électrolytes se dirige de la lumière intestinale vers le sang (insorption), une autre quantité d'eau et d'électrolytes se dirige du plasma vers la lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_3006

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 031 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitement des facteurs microbiologiques et viraux »  : […] L'eau distribuée ne doit pas être le vecteur de maladies d'origine hydrique telles que les diverses dysenteries bacillaires ou à protozoaires, les diverses typhoparatyphoïdes, le choléra et les maladies à virus. La recherche des organismes infectieux dans l'eau étant très longue et demandant des manipulations successives minutieuses, elle n'est utile que pour la recherche de responsabilités dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_3006

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 909 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Caoutchoucs très spéciaux »  : […] Les polysiloxanes ou caoutchoucs de silicone sont les caoutchoucs très spéciaux (tabl. 3) dont le tonnage est le plus important. Ce ne sont plus des caoutchoucs à squelette carboné mais des caoutchoucs à base de silicium-oxygène. Leur qualité la plus remarquable est leur domaine d'utilisation en température, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/#i_3006

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ozone de la stratosphère »  : […] Alors que nous respirons l' oxygène sous forme de molécule diatomique O 2 , cette molécule peut dans certaines conditions être dissociée pour donner des atomes « libres » d'oxygène, capables de s'associer avec une molécule intacte O 2 pour former l'ozone O 3 . Cette réaction peut être le fait d'une décharge électrique ou, dans la stratosphère, d'un rayonnement ultraviolet, comme l'a montré le ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_3006

HALOGÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Robert de PAPE
  •  • 6 660 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Dérivés halogénés »  : […] Les dérivés halogénés résultent du remplacement, par des halogènes F, Cl, Br, I, d'un ou de plusieurs atomes d'hydrogène des hydrocarbures. Ils se rencontrent rarement à l'état naturel : présence d'iode dans la tyroxine, présence de chlore dans l'antibiotique chloromycétine. Le brome, en revanche, existe dans un certain nombre d'organismes marins : le dibromo-6,6′-indigo extrait de certains moll […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halogenes/#i_3006

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Inégale répartition de l'eau et des électrolytes »  : […] Pour se représenter l'inégalité de répartition de l'eau et des électrolytes dans un organisme, il est utile de distinguer plusieurs espaces, secteurs ou compartiments séparés les uns des autres par des systèmes de membranes et renfermant chacun des milieux ou des liquides de composition relativement bien caractérisée. Il s'agit essentiellement des liquides extracellulaires (L.E.C.) très riches en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_3006

MAGNÉSIUM

  • Écrit par 
  • Maurice HARDOUIN, 
  • Michel SCHEIDECKER
  •  • 4 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Électrolyse ignée »  : […] Le procédé I. G. Farbenindustrie a été employé jusqu'en 1945. Il consiste essentiellement à réduire le carbonate de magnésium à chaud par le chlore gazeux en présence de carbone. Le chlorure de magnésium fondu obtenu est introduit directement dans les cuves d'électrolyse. Celles-ci sont des caissons parallélépipédiques cloisonnés par des diaphragmes en céramique. Autour des anodes en graphite, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnesium/#i_3006

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre «  Physiopathologie »  : […] Par leurs localisations et leurs expressions cliniques très variées, les manifestations pathologiques de la mucoviscidose (pancréas exocrine, intestin, voies respiratoires, voies biliaires, voies génitales, glandes sudorales) ont attiré très tôt l'attention sur l'épithélium des canaux excréteurs de ces différents organes. Toutefois, l'étude de l'épithélium respiratoire fut privilégiée du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_3006

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les récepteurs postsynaptiques »  : […] L' utilisation de techniques biochimiques, pharmacologiques et neuroanatomiques très fines a permis de préciser la nature et la localisation des récepteurs aux neuromédiateurs qui font aujourd'hui l'objet d'études considérables au niveau de la biologie moléculaire. Les résultats montrent une pluralité de sites d'action membranaires pour un seul neuromédiateur. Ces sites de reconnaissance membranai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_3006

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rôle des oligoéléments indispensables »  : […] La nécessité des oligoéléments essentiels a trouvé son explication soit au niveau physiologique, soit au niveau biochimique. Le mode de participation de certains d'entre eux aux mécanismes de la vie reste encore mal connu. C'est le cas, par exemple, du bore, oligoélément indispensable à la croissance des plantes et dont l'importance économique est marquée, mais dont on ignore le rôle profond. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/#i_3006

OXYCHLORATION

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 166 mots

La réaction d'oxydation de l'acide chlorhydrique, 4 HCl + O 2  → 2 H 2 O + 2 Cl 2 , se produit à une température de 400  0 C environ en présence de catalyseurs (sulfate ou chlorure de cuivre déposé sur de la pierre ponce, et calciné). Elle se fait en partant d'un mélange de 70 p. 100 d'air et 30 p. 100 d'acide chlorhydrique gazeux. La réaction est réversible, et, en prati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxychloration/#i_3006

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 296 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pourquoi le trou dans la couche d'ozone ? »  : […] Comment comprendre ce changement radical de la chimie de la stratosphère ? Fallait-il y voir l'impact des CFC ? Tout le monde n'était pas prêt à l'admettre. En l'absence d'observations systématiques menées en Antarctique avant l'Année géophysique internationale (1957), on ne pouvait être sûr que le trou fût sans précédent. Pourquoi l'Antarctique d'ailleurs, alors que l'on n'observait point de trou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ozone-atmospherique/#i_3006

PAPIER

  • Écrit par 
  • Gérard COSTE
  •  • 4 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers des procédés propres »  : […] Le blanchiment des pâtes à papier reste la phase la plus polluante du procédé papetier. Les agents de blanchiment utilisés à l'origine par les papetiers sont le chlorure de chaux et l'hypochlorite de soude (ou eau de Javel). L'utilisation des pâtes kraft blanchies à partir des années 1930 généralise l'usage d'un blanchiment poussé comportant plusieurs stades. Un premier stade utilise du chlore ga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papier/#i_3006

PHÉNOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 377 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Halogénation »  : […] À sec, les phénols sont halogénés très facilement aux positions ortho- et para- non occupées ; le phénol lui-même est transformé par le chlore, d'abord en un mélange d'orthochlorophénol et de parachlorophénol, puis en dichlorophénol -1,2,4, puis en trichlorophénol -1,2,4,6 ; la pentachloration nécessite la présence d'un catalyseur (AlCl 3 ). Par contre, en présence d'eau, le brome se substitue t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenols/#i_3006

SCHEELE CARL WILHELM (1742-1786)

  • Écrit par 
  • Anders LUNDGREN
  • , Universalis
  •  • 823 mots

Chimiste suédois, né le 9 décembre 1742 à Stralsund (Poméranie, auj. Allemagne), mort le 21 mai 1786 à Köping (Suède). Carl Wilhelm Scheele développe son intérêt pour la chimie durant ses huit années d'apprentissage chez un apothicaire de Göteborg. En 1765, il part travailler chez un apothicaire de Malmö, où l'anatomiste Anders Jahan Retzius (1742-1821), de l'université de Lund, lui fait rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-wilhelm-scheele/#i_3006

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri GUÉRIN, « CHLORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlore/