CELLULELes mouvements

Médias de l’article

Taille des structures en mouvement et vitesses de déplacement correspondantes

Taille des structures en mouvement et vitesses de déplacement correspondantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nage des cellules

Nage des cellules
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chimiotaxie

Chimiotaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires

Les mécanismes moléculaires du mouvement cellulaire ont été élaborés et sélectionnés pendant la longue évolution des eucaryotes à l'état unicellulaire, soit pendant près de 2,5 milliards d'années. Lorsque les eucaryotes multicellulaires sont apparus, il y a seulement 700 millions d'années, ces mécanismes ont été exploités pour constituer des organismes tels que le corps humain, qui contient plus de 10 000 milliards de cellules.

Dans les tissus de l'organisme adulte des métazoaires, la majorité des cellules ne se déplacent pas et l'essentiel de leurs mouvements concerne les mouvements intracellulaires, tout comme chez les métaphytes. Notons cependant que, contrairement aux cellules des plantes, la plupart des cellules des tissus animaux, lorsqu'elles sont dissociées et maintenues en culture, sont capables de locomotion, même si les performances sont très variables selon l'origine tissulaire des cellules.

Il existe cependant de nombreuses cellules capables de se déplacer dans l'organisme adulte, et cette capacité est d'une grande importance physiologique. Il s'agit d'abord des cellules du sang, et en particulier de toutes les cellules des lignées blanches, qui participent à la défense immunitaire de l'organisme et à sa protection contre les infections ainsi qu'à l'élimination des cellules mortes. Elles proviennent de cellules souches dans la moelle osseuse et colonisent tout en se différenciant de nombreux tissus lymphoïdes. Elles sont capables de traverser des barrières endothéliales et, pour certaines, de se déplacer dans des capillaires sanguins très étroits en roulant sur elles-mêmes, grâce à une adhésion transitoire avec les cellules des capillaires. D'autres, telles les macrophages ou les cellules neutrophiles, sont capables de migrer très rapidement vers un point d'infection, une blessure ou une cellule morte. Les cellules fibroblastiques du tissu conjonctif qui soutient les organes constituent l'autre grand type de cellules capables de locomotion. Leurs fonctions sont multiples (réparer les lésions par exemple).

Mais c'est penda[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. (D.R.C.E.), chef d'équipe Biologie du cycle cellulaire et de la motilité
  • : docteur ès sciences

Classification


Autres références

«  CELLULE  » est également traité dans :

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 010 mots
  •  • 15 médias

Tous les organismes sont constitués d'une ou plusieurs cellules, unités élémentaires dont la taille est de quelques dizaines de micromètres (1 μm = 10—3 mm). Bien inférieure au pouvoir séparateur de notre œil, cette petite taille des cellules explique qu'elles n'aient pu être observées avant l'invention du microscope au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/

CELLULE - La régulation du métabolisme

  • Écrit par 
  • Jacques HAIECH
  •  • 2 150 mots

Toute cellule, qu'elle soit autonome ou qu'elle fasse partie d'un organisme multicellulaire, capte, enregistre et traite une grande masse d'informations. La cellule possède de nombreux récepteurs – des protéines exprimées à sa surface membranaire – qui lui permettent de détecter ces informations extracellulaires codées, entre autres, sous forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-regulation-du-metabolisme/

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 984 mots
  •  • 4 médias

La capacité à croître et à se multiplier est une propriété fondamentale du monde vivant dont la cellule est l'unité de base. Le processus de multiplication procède par divisions cellulaires successives. Il présente deux caractéristiques majeures : il s'agit, dans les conditions normales, d'un phénomène de reproduction conforme, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/

CELLULE - La prolifération

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Michel SIGOT
  • , Universalis
  •  • 4 368 mots
  •  • 1 média

La notion de prolifération concerne la dynamique des populations cellulaires. Étant issues des processus de division (mitose) qui génèrent des cellules nouvelles, elles peuvent être étudiées sur des milieux de culture appropriés. Cela permet d'expérimenter quelles sont les conditions optimales qui favorisent la croissance de ces populations. Des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-proliferation/

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 576 mots
  •  • 6 médias

La cellule est l'unité structurale et fonctionnelle de tous les êtres vivants, unicellulaires comme les bactéries et les levures , ou multicellulaires comme les plantes ou les animaux. Les organismes multicellulaires possèdent jusqu’à plusieurs centaines de types cellulaires différents, le plus souvent regroupés en organes. Les différents types de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_835

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 072 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Enroulement de l’ADN sur lui-même »  : […] D'où le formidable intérêt pour la cellule de posséder un ADN circulaire fermé : le nombre de liens topologiques L entre les deux brins y est différent de zéro. Si, donc, la cellule dispose d'un moyen de réguler la valeur de L, elle pourra du même coup (L = T + […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_835

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 439 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine des cellules totipotentes »  : […] Lorsqu'un animal pluricellulaire atteint l'état adulte, la majorité de ses cellules sont spécialisées. Elles sont physiologiquement et morphologiquement différenciées ; elles constituent les tissus et les organes dont cet animal a besoin pour survivre : elles forment ce que l'on appelle le soma (corps) de l'animal. Pour se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_835

APOPTOSE : UN CONCEPT NOVATEUR

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Comment une cellule meurt-elle ? Ce peut être à la suite d'une agression extérieure traumatique ou infectieuse : elle est alors accompagnée de lésions et d'une réaction inflammatoire locale, en pratique par un phénomène de nécrose. Le grand mérite de John F. Kerr et de ses collaborateurs, dans les années 1960, est d'avoir identifié, sur le plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apoptose-un-concept-novateur/#i_835

AQUAPORINES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Les aquaporines sont des protéines qui favorisent le passage des molécules d'eau à travers les membranes cellulaires, réalisant une ingénieuse hydraulique au service des organismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaporines/#i_835

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 040 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure anatomique des bactéries »  : […] La cellule bactérienne comporte, comme toute cellule vivante, un génome, un cytoplasme et des enveloppes. Ces différentes structures, dont l'existence était suspectée à l'examen en microscopie optique, n'ont pu être identifiées que depuis le développement des méthodes de cytologie en microscopie électronique (colorations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_835

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 335 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes moléculaires et cellulaires de l'infection »  : […] La régulation de l'expression des gènes microbiens et parasitaires par la cellule de l'hôte fait l'objet d'études prometteuses au niveau moléculaire et cellulaire. Ces études montrent que certains gènes bactériens codent pour des produits s'associant spécifiquement à des constituants de certaines cellules, qu'ils modifient par l'activation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_835

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 874 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biochimie de l'information »  : […] Cette branche de la biochimie s'intéresse aux mécanismes de communication entre les cellules, ou entre cellules et milieu environnant. Des phénomènes aussi apparemment différents que le chimiotactisme bactérien (pouvoir attractif ou répulsif de certaines substances sur les bactéries) ou le mouvement des spermatozoïdes autour de l'ovule à féconder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/#i_835

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 212 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un échangeur d'énergie : la molécule d'adénosine triphosphate »  : […] (ATP) est un mononucléotide diphosphorylé du métabolisme intermédiaire découvert en 1929 par Lohmann. Véritable « monnaie énergétique de la cellule », ce composé assure la fourniture ou la mise en réserve d'énergie dans la plupart des réactions biochimiques. Son rôle dans le transport de radicaux phosphoriques est d'autre part essentiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_835

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 8 178 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La structuration »  : […] La cellule représente l'unité fondamentale du vivant. Elle comporte en son centre un noyau et ce qui entoure ce dernier constitue le cytoplasme. La structure cellulaire fine permet d'identifier les procaryotes (bactéries, mycoplasmes, algues bleues) et les eucaryotes (champignons, végétaux verts, animaux). Chez les procaryotes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-l-etre-vivant/#i_835

BIOLOGIE - La maintenance de l'organisme

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 2 736 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Caractères du renouvellement »  : […] Bien que le renouvellement des constituants d'une cellule concerne toujours des molécules, il peut conduire, sous forme coordonnée, au renouvellement d'une fraction cytologique de la cellule ou parfois même de la cellule entière. Dans ce dernier cas, le remplacement d'une cellule disparue par une nouvelle cellule fait suite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-maintenance-de-l-organisme/#i_835

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 388 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sophistication de l'expression des gènes eucaryotiques  »  : […] des signaux extracellulaires et les mécanismes de la réponse que la cellule leur apporte. Une cellule reçoit en effet de multiples signaux de l'extérieur (hormones, facteurs de croissance, messagers divers) sur des récepteurs spécifiques ancrés dans la membrane de la cellule. Elle transduit ces signaux vers le noyau et vers les gènes impliqués, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_835

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 440 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des transcriptomes et des protéomes  »  : […] La dernière phase de l'expression d'un programme génétique est la production d'un jeu de protéines caractéristique de l'état de différenciation et de l'état physiologique des cellules. Elle ne se superpose pas exactement au profil précédent déduit des ARNm, dans la mesure où un ARNm peut donner naissance à plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_835

BLOBEL GÜNTER (1936-    )

  • Écrit par 
  • Elisabeth BURSAUX
  •  • 453 mots

L'Américain Günter Blobel a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine 1999 pour avoir élucidé le mécanisme qui permet aux protéines de trouver leur destination à l'intérieur de la cellule. Ce biologiste, né le 21 mai 1936 à Waltersdorf, en Silésie alors allemande (aujourd'hui Niegosławice en Pologne), docteur en médecine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-blobel/#i_835

BRENNER SYDNEY (1927-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Biologiste britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 (conjointement à John Sulston et Robert Horvitz) pour avoir découvert le mécanisme clé, appelé mort cellulaire programmée ou apoptose, par lequel les gènes contrôlent le développement des tissus et des organes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-brenner/#i_835

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 297 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les propriétés électriques des cellules »  : […] L'activité de la Na/K ATPase, la pompe à sodium présente dans chacune de nos cellules, a pour effet de créer de part et d'autre de la membrane un déséquilibre de concentration en ions Na+ et K+. S'il existe des pores permettant le passage de ces ions à travers la membrane, ceux-ci auront donc tendance à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_835

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 712 mots
  •  • 8 médias

Dans les organismes multicellulaires animaux ou végétaux, chaque cellule constitue une entité soumise à des mécanismes de contrôle et de régulation rigoureux. Sa vie est régie par les informations qu'elle reçoit constamment des cellules et tissus qui l'environnent ; inversement, elle émet à chaque instant des signaux qui informent les autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_835

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 640 mots
  •  • 5 médias

La plupart des traitements classiques utilisés contre le cancer, comme les chimiothérapies, utilisent des molécules toxiques, qui tuent les cellules tumorales, mais aussi beaucoup de cellules saines. Par ailleurs, la forte fréquence de récidives de la maladie montre les limites des traitements standards contre le cancer. Cependant, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_835

CELLULAIRE THÉORIE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 248 mots

Les Recherches microscopiques sur la conformité de structure et de croissance des animaux et des plantes (Mikroskopische Untersuchungen über die Übereinstimmung in der Struktur und dem Wachstum der Tiere und Pflanzen) publiées en 1839 par Theodor Schwann (1810-1882) constituent l'acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-cellulaire/#i_835

CELLULES SOUCHES

  • Écrit par 
  • Jean COHEN, 
  • Norbert-Claude GORIN
  •  • 2 734 mots
  •  • 1 média

Les cellules souches sont des cellules qui conservent l'aptitude à reproduire des cellules identiques à elles-mêmes (autorenouvellement) mais aussi qui peuvent se différencier en un ou plusieurs tissus (neural, hématopoïétique, musculaire, hépatique, osseux, cartilagineux, etc.) selon les facteurs de croissance et les milieux dans lesquels elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellules-souches/#i_835

CHAPERONNES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 964 mots

Les protéines chaperonnes, universellement rencontrées dans toutes les cellules, procaryotes et eucaryotes, ont dû apparaître très tôt au cours de l'évolution. La fragilité de la vie trouve en elles un puissant agent de protection jouant un rôle clé dans la structuration cellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-chaperonnes/#i_835

CHROMOSOMES - La mitose

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 511 mots
  •  • 5 médias

L'aphorisme omnis cellula e cellula (« toute cellule est issue d'une autre cellule ») a permis aux biologistes de comprendre que, au cours des générations cellulaires successives, la transmission de l'information génétique obéissait à des mécanismes d'une grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromosomes-la-mitose/#i_835

CLAUDE ALBERT (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 222 mots

La jeunesse d'Albert Claude a été durement forgée : dès sa douzième année, il entrait comme apprenti dans une usine métallurgique, puis il militait activement contre les forces allemandes occupant la Belgique pendant la Première Guerre mondiale. Mais les services qu'il rendit à cette occasion lui ont ouvert les portes de l'université de Liège, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-claude/#i_835

CŒNOCYTE ou CÉNOCYTE ou SYNCYTIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 647 mots

Structure dérivée de la structure cellulaire et caractérisée par l'existence de noyaux plus ou moins nombreux au sein d'un cytoplasme indivis (absence de membrane plasmique). Synonymes de cœnocyte : syncytium, ou plasmode (ce dernier terme étant le plus souvent réservé aux cas des myxomycètes et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coenocyte-cenocyte-syncytium/#i_835

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités spatiales »  : […] Dans d'autres tissus, très spécialisés, les cellules ne peuvent plus se diviser ni être remplacées. Ces cellules permanentes croissent en même temps que le corps, tout en exerçant leurs fonctions, et leur taille augmente donc beaucoup au cours de la vie. C'est le cas pour les neurones des vertébrés ; la taille des muscles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_835

CYTOLOGIE ou BIOLOGIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Robert BOURDU, 
  • Albert POLICARD
  •  • 3 468 mots
  •  • 5 médias

La cytologie est née lorsque la notion de la cellule (kutos, en grec), élément fondamental des organismes vivants, fut établie définitivement, c'est-à-dire vers 1840 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytologie/#i_835

CYTOMÉTRIE EN FLUX

  • Écrit par 
  • José PIERREZ, 
  • Xavier RONOT
  •  • 1 077 mots

Le principe de la cytométrie en flux repose sur le guidage de cellules en suspension dans un flux laminaire liquide assurant leur passage « en file indienne » devant le système d'illumination, pour permettre leur analyse dans un temps très court, de l'ordre de quelques microsecondes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytometrie-en-flux/#i_835

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 699 mots

En biologie cellulaire, la période de l’immédiat après-guerre a été celle de la découverte, grâce à la microscopie électronique, du foisonnement des structures à l’intérieur de la cellule et celle de l’isolement physique de ces organites par diverses techniques, dont l’ultracentrifugation est la plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-duve/#i_835

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 176 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] Chez les organismes multicellulaires, la différenciation est le processus par lequel les cellules se spécialisent dans une fonction en acquérant un type particulier. Cette spécialisation se fait principalement par une utilisation préférentielle de certains gènes. En effet, les cellules d'un même organisme possèdent globalement le même génome (à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_835

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 206 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Différenciation cellulaire végétale »  : […] Chez les végétaux supérieurs (Cormophytes), dans le jeune embryon issu de l'œuf, les cellules ont une organisation voisine et toutes se divisent. Progressivement, les cloisonnements se restreignent à certaines cellules, les cellules méristématiques. Ces cellules gardent des caractères embryonnaires et constituent des foyers de prolifération active […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_835

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 133 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le programme cellulaire »  : […] de microscopie à haute résolution, de biochimie moléculaire et d'immunologie, apporte un peu plus de clarté sur le comportement de la cellule embryonnaire. Celle-ci, comme toute cellule, comporte des gènes de structure hérités des deux parents ; formés d'ADN, ces gènes, par l'intermédiaire d'ARN-messager, codent pour la synthèse de protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_835

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 449 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Commande des sécrétions digestives »  : […] Les enzymes intestinales ont une destinée plus curieuse. Elles sont produites par les cellules intestinales. La plupart tapissent l'extérieur de la membrane cellulaire. Comme les enzymes intracellulaires, elles suivent le même sort que les cellules intestinales elles-mêmes. Celles-ci sont emportées dans le flux d'aliments qui parcourent le tube […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_835

DUTROCHET ET LA PHYSIOLOGIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 306 mots

Le premier microscopiste ayant utilisé le mot cellule est le savant anglais Robert Hooke (1635-1703) qui désigna par ce terme les cavités présentes dans une coupe de tissu liégeux mort. Beaucoup d'autres microscopistes observèrent ensuite de vraies cellules mais le premier énoncé de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dutrochet-et-la-physiologie-cellulaire/#i_835

EFFECTEURS

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 139 mots

En physiologie, effecteurs se dit des cellules cibles (ou, mais improprement, « récepteurs ») qui, excitées par un stimulus (hormone, influx nerveux, antigène), répondent par une réaction spécifique de l'espèce cellulaire : sécrétion, motricité, synthèse d'anticorps. En enzymologie, ce terme désigne, au contraire, certaines substances chimiques ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effecteurs/#i_835

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 254 mots
  •  • 7 médias

myocarde, par exemple) ; communication par contact entre des molécules présentes sur les membranes cellulaires (ces mécanismes de reconnaissance sont importants pour l'assemblage des cellules en tissus, ou dans la reconnaissance du soi et du non-soi et dans les réactions de défense de l'organisme) ; communication sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_835

ENDOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 423 mots

Du grec endon (à l'intérieur) et kytos (enveloppe), l'endocytose désigne le processus par lequel les cellules « internalisent » diverses substances présentes dans le milieu environnant, soit sous forme de particules solides — on parle dans ce cas de phagocytose (de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocytose/#i_835

ÉNERGIDE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 169 mots

D'après le botaniste Sachs (1892), l'énergide désigne le noyau et le territoire cellulaire soumis à son influence, même lorsqu'aucune membrane ne délimite le cytoplasme (cas des cœnocytes ou syncytiums). Sachs voyait surtout dans l'énergide une unité physiologique et avait suggéré, sans succès d'ailleurs, que ce terme remplaçât celui de cellule. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energide/#i_835

ÉPICTÈSE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 471 mots

Propriété des cellules végétales de pratiquer une absorption supplémentaire de sels minéraux pour maintenir leur pression osmotique interne légèrement supérieure à celle du milieu. L'épictèse (du grec : ktésis, acquisition, épi, en supplément) fut découverte par le physiologiste français Lapicque en 1925 sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epictese/#i_835

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 643 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pluralité du concept d’épigénétique »  : […] (phénomène qui existe également chez les unicellulaires qu’il étudie) : comment des cellules génétiquement identiques peuvent-elles exprimer différemment leurs gènes et acquérir ainsi des caractéristiques phénotypiques spécifiques, donnant lieu à des cellules, des tissus et des organes différenciés ? Selon Nanney, c’est grâce à l’action de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_835

FIBRES MUSCULAIRE & NERVEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 606 mots
  •  • 3 médias

Malgré leurs surprenantes dimensions (quelques centimètres de longueur pour une fibre musculaire et plusieurs décimètres pour une fibre nerveuse), ces structures filamenteuses, étroites et allongées, ont une constitution cellulaire. Elles renferment un cytoplasme riche en organites (ribosomes, réticulum endoplasmique, mitochondries) délimité par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibres-musculaire-et-nerveuse/#i_835

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Dans le chapitre « L'étude de l'expression de gènes »  : […] leur rôle. En pratique, l'opération consiste à évaluer systématiquement dans quels types cellulaires sont exprimés les 25 000 gènes humains par exemple. Le patron d'expression d'un génome est appelé le transcriptome. Les outils essentiels utilisés pour mesurer l'expression simultanée d'un grand nombre de gènes sont des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_835

GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Marc FELLOUS, 
  • France LATRON
  •  • 3 122 mots
  •  • 1 média

Depuis le début des années 1960, il est possible de fusionner des cellules somatiques entre elles. Ce mode de croisement est bien distinct de celui qui s'opère lors de la reproduction sexuelle. Il constitue néanmoins une approche alternative et très fructueuse de la génétique moderne humaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-les-fusions-cellulaires/#i_835

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Imagerie fonctionnelle des tissus et des cellules »  : […] L'étude des molécules isolées (nanotechnologies), l'imagerie in situ des cellules et des tissus (I.R.M., microscopie biphotonique, etc.), l'imagerie cellulaire et subcellulaire (vidéo-microscopie, microscopie confocale et à déconvolution, microscopie ionique) permettent maintenant de visualiser en temps réel les mouvements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_835

GILMAN ALFRED (1941-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 498 mots

Pharmacologiste américain, Alfred Gilman a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1994, avec le biochimiste américain Martin Rodbell, pour leurs recherches indépendantes qui ont conduit à l’élucidation de la cascade de réactions par lesquelles les cellules répondent aux signaux qui leur arrivent de l’extérieur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-gilman/#i_835

GUSTATION

  • Écrit par 
  • Matty CHIVA
  •  • 4 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Anatomie de l'organe gustatif »  : […] Une étude faite au microscope électronique permet de décrire trois types de cellules dans le bourgeon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustation/#i_835

HARTWELL LELAND (1939-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Biologiste américain. Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2001 (conjointement à Paul Nurse et Timothy Hunt), pour la découverte de régulateurs clés du cycle cellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leland-hartwell/#i_835

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 323 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exemples en histologie animale »  : […] hormones, neurotransmetteurs, petits peptides, cytokines, prostaglandines et autres eicosanoïdes, etc.), les récepteurs et leurs ligands, les transporteurs membranaires, etc. Décrire la morphologie cellulaire et tissulaire en termes d'architecture et d'interactions moléculaires, tel est l'objectif de l'histologie moléculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_835

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 839 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Homéostasie au niveau cellulaire »  : […] Les structures essentielles de la cellule sont : la membrane, zone frontière, qui est une partie essentielle de la machinerie cellulaire ; le système mitochondrial qui répartit sur ses structures membranaires des enzymes respiratoires ; enfin, l'ensemble noyau-nucléole-système réticulaire endoplasmique (ribosomes et appareil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie/#i_835

HOPKINS sir FREDERICK GOWLAND (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

ces travaux sera la découverte des vitamines en 1912. La conception qu'il se fait de la cellule — qu'il assimile à une grande usine chimique constituée d'unités de fonction déterminées — est extrêmement nouvelle pour l'époque. Toute sa vie, il s'attaque à la notion de complexe protoplasmique qui, estime-t-il, est pernicieuse et encourage l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hopkins-sir-frederick-gowland/#i_835

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 319 mots
  •  • 5 médias

Des horloges circadiennes ont pu être mises en évidence dans l'ensemble du règne animal et végétal, y compris chez les organismes unicellulaires, eucaryotes mais également procaryotes, comme la cyanobactérie photosynthétique Synechococcus. Les propriétés rythmiques des unicellulaires se retrouvent dans les cellules des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_835

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 346 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action et effets physiologiques »  : […] Les effets physiologiques des hormones au niveau des cellules effectrices (par exemple sur la croissance, les capacités de synthèse ou de sécrétion) sont le résultat d'une chaîne d'événements qui débute par l'interaction de la molécule hormonale avec un récepteur spécifique. C'est la présence dans des cellules de récepteurs reconnaissant une « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_835

HORVITZ ROBERT (1947-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 451 mots

Biologiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 (conjointement à Sydney Brenner et John Sulston) pour avoir découvert le mécanisme clé, appelé mort cellulaire programmée ou apoptose, par lequel les gènes contrôlent le développement des tissus et des organes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-horvitz/#i_835

HUNT TIM (1943-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 308 mots

Biologiste britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2001 (conjointement à Leland Hartwell et Paul Nurse), pour la découverte des molécules clés qui régulent le cycle cellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tim-hunt/#i_835

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 921 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hybridation somatique »  : […] Il est certain que l'hybridation cellulaire telle qu'elle a été obtenue pour la première fois en 1960 par Georges Barski, Serge Sorieul et Francine Cornefert à l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif s'opère en plusieurs étapes : d'abord fusion entre cellules au niveau de leurs cytoplasmes, avec formation de polycaryocytes englobant des noyaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/#i_835

IMMUNOCHIMIE - Immunocytologie

  • Écrit par 
  • Stratis AVRAMEAS
  •  • 3 351 mots

Les cellules sont composées de myriades de constituants chimiques qui ne peuvent être révélés, même avec les plus puissants microscopes optiques ou électroniques. Au cours de ces vingt dernières années, l'analyse de ces constituants cellulaires a débuté grâce à l'emploi d'anticorps qui peuvent révéler, d'une façon extrêmement spécifique, de très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-immunocytologie/#i_835

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ADN, programme ou données ? »  : […] En ce qui concerne le domaine, si le réseau biochimique de la machinerie cellulaire fonctionne comme un programme parallèle distribué, alors, le domaine des ADN est très grand car c'est celui de toutes les données qui peuvent être traitées par ce programme. Par contre, si les ADN fonctionnent comme des programmes et le réseau biochimique comme un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_835

ISOTOPES, biologie

  • Écrit par 
  • René BIMBOT, 
  • Marc PASCAUD, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 6 057 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cinétique cellulaire »  : […] Il est possible de marquer une cellule soit en y fixant un atome radioactif, soit en mettant en présence de la cellule un composé marqué que celle-ci incorpore lors de la synthèse de l'un de ses constituants. Pour que ce marquage soit de bonne qualité, il faut que le lien entre le marqueur et la cellule soit stable, que le marquage soit spécifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotopes-biologie/#i_835

JONES HOWARD W. (1910-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Lacks, ils eurent l’idée de mettre une biopsie de la tumeur en culture in vitro. Les cellules proliférèrent remarquablement et on en établit une lignée pure, propagée désormais dans le monde entier et utilisée par exemple pour la production de vaccins (poliomyélite et papillomavirus) : les cellules HeLa. On découvrit plus tard que Henrietta Lacks […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-w-jones/#i_835

KOSSEL LUDWIG KARL MARTIN LEONHARD ALBRECHT (1853-1927)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 263 mots

Kossel a développé un pan nouveau de la physiologie en s'intéressant aux processus chimiques qui prennent place dans les tissus et les cellules. Cette approche est résolument nouvelle pour l'époque, et, à ce titre, il est considéré comme l'un des fondateurs de la biochimie. Kossel a établi la constitution des noyaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-karl-martin-leonhard-albrecht-kossel/#i_835

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 785 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Les macromolécules biologiques »  : […] Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, d'une seule, comme chez les bactéries ou les algues primitives ; ou de plusieurs, environ 1015, comme chez les mammifères. Il est généralement admis que tous les êtres vivants dérivent d'un système protocellulaire, apparu sur la Terre il y a environ 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_835

MARGULIS LYNN (1938-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 521 mots

Lynn Margulis met au point dès 1966 la théorie des endosymbioses successives pour expliquer l'origine des cellules. L'article dans lequel elle soutient que les cellules eucaryotes sont nées de l'union symbiotique entre des bactéries non nucléées est refusé par quinze revues scientifiques avant de paraître en 1967. La jeune chercheuse expose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lynn-margulis/#i_835

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 394 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Localisation »  : […] Ces glycoprotéines de structure sont présentes au niveau cellulaire, à l'intérieur des cellules et à leur surface, et dans la matrice intercellulaire. Elles peuvent s'associer aux autres macromolécules de la matrice, et c'est pourquoi l'hypothèse de leur rôle possible dans la morphogenèse du tissu conjonctif, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/#i_835

MÉIOSE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

La confirmation de la théorie cellulaire dans les années 1860 amène les biologistes à étudier la constitution et la fonction du noyau de la cellule. En 1883, le biologiste belge Edouard Van Beneden (1846-1910) découvre chez l'ascaris, un ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meiose/#i_835

MEMBRANES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 11 963 mots
  •  • 15 médias

Les membranes cellulaires (ou biomembranes) doivent être clairement distinguées des parois, capsules ou autres enveloppes pouvant entourer les cellules vivantes. Les biomembranes font intégralement partie de la matière cellulaire (ou protoplasme). Lorsque la cellule meurt, les biomembranes se désorganisent, alors que les parois peuvent fort bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires/#i_835

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 5 médias

On a longtemps tenu la membrane plasmique, qui entoure toute cellule, pour être essentiellement ce qui sépare l'intérieur de l'extérieur de la cellule. On la dotait simplement de la capacité de faire transiter les molécules nécessaires à la vie cellulaire. En réalité, la membrane plasmique est le siège de remaniements permanents qui mettent en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_835

MÉRISTÈMES

  • Écrit par 
  • Arlette NOUGARÈDE
  • , Universalis
  •  • 3 233 mots
  •  • 2 médias

animal sont discrètes (surtout lorsque le niveau d'organisation de celui-ci est élevé) donc difficiles à localiser et à séparer des tissus dans lesquels elles sont incluses, autant les cellules juvéniles de végétaux ont été faciles à identifier par la simple observation des zones de croissance par lesquelles la construction de la plante est assurée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meristemes/#i_835

MÉTASTASES, médecine

  • Écrit par 
  • Brigitte BOYER
  •  • 7 538 mots
  •  • 4 médias

Le terme « métastase » fut proposé en 1829 par Joseph Claude Récamier qui fut le premier, dans son traité Recherches du cancer, à montrer, par des observations anatomiques, que les métastases provenaient de l'émigration des cellules cancéreuses hors de la tumeur primaire et de leur greffe dans des organes distants de celui qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastases-medecine/#i_835

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « « Voir » l'ultrastructure des tissus et des cellules »  : […] L'observation des tissus ou des cellules en culture a bénéficié des progrès des méthodes de fixation et d'inclusion qui permettent la réalisation en routine de coupes fines (0,1 μm) dans différents types de résines, éventuellement hydrosolubles, qui sont choisies en fonction de ce qu'on cherche à voir dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_835

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 948 mots
  •  • 20 médias

Vers 1890, Altman découvre dans les cellules des granules très semblables en dimensions et aspects à des bactéries. Il leur donne le nom de bioblastes. En 1897, le terme de mitochondries est introduit par Benda pour désigner ces éléments. On pensait déjà, à cette époque, que les mitochondries devaient jouer un rôle essentiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_835

MORTS CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc PERFETTINI
  •  • 5 785 mots
  •  • 2 médias

La mort d'une cellule est un processus biologique normal dans un organisme vivant. En participant à des processus physiologiques aussi divers que le développement de l'embryon, la formation du cerveau le contrôle du nombre des cellules dans l'organisme ou l'établissement d'une immunité efficace, elle est indispensable à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-cellulaires/#i_835

MOTILITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 8 503 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les filaments cytoplasmiques des cellules eucaryotes »  : […] Le cytoplasme des cellules eucaryotes est composé d'une partie fluide, le hyaloplasme, au sein de laquelle s'individualisent des structures filamenteuses protéiques constituant un système réticulé que l'on appelle cytosquelette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motilite-biologie/#i_835

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 922 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Physiologie du muscle squelettique »  : […] ces trois propriétés fondamentales ne soient pas seulement celles des muscles, mais à divers degrés celles de toute cellule vivante, n'est pas étranger à l'intérêt constamment attaché par les physiologistes à l'étude des muscles. Ceux-ci ont été et sont encore l'un des matériels les plus propices aux recherches fondamentales en physiologie générale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_835

NEHER ERWIN (1944-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Physicien allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1991, conjointement à Bert Sakmann, pour leurs travaux sur les fonctions de base de la cellule et pour le développement de la technique du patch-clamp, une méthode de laboratoire qui permet de détecter les courants électriques de très faible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-neher/#i_835

NOYAU CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT
  •  • 6 420 mots
  •  • 7 médias

fut pour la première fois interprété comme un constituant essentiel et permanent de la cellule par Robert Brown, à la suite de ses observations sur des épidermes d'Orchidées, en 1831. Cette découverte vint à point pour étayer la « théorie cellulaire » esquissée quelques années plus tôt par Dutrochet (1824), et reprise en 1838 par Schleiden. Dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noyau-cellulaire/#i_835

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 454 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Rôle de la protéine p53 »  : […] La coordination des événements associés à la progression des cellules dans leur cycle de reproduction est essentielle pour la transmission d'un matériel génétique non endommagé. Le cycle cellulaire se décompose en quatre phases de durée différente : la phase G1, la plus longue, essentiellement transcriptionnelle, prépare la synthèse réplicative de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_835

NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 5 167 mots
  •  • 6 médias

critères qui permettaient de l'impliquer comme médiateur ou « second messager » de l'action d'une hormone sur une cellule cible. Depuis lors, l'AMP cyclique, et à un moindre degré le GMP cyclique, est vite devenu le médiateur intracellulaire de toute une série d'hormones, le point d'impact intracellulaire étant toujours l'activation d'une kinase […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleotides-cycliques/#i_835

NURSE PAUL (1949-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 265 mots

Biologiste britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2001 (conjointement à Leland Hartwell et Tim Hunt), pour la découverte de régulateurs majeurs du cycle cellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-nurse/#i_835

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 287 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fonctions des proto-oncogènes »  : […] ras, sont retrouvés jusque chez les eucaryotes inférieurs, comme les levures. Cela indique que ces gènes jouent des rôles fondamentaux dans le fonctionnement de nos cellules. De fait, les proto-oncogènes les mieux connus peuvent être classés en cinq groupes en fonction des propriétés de leurs produits (tabl. 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_835

ORGANISME VIVANT

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 1 645 mots

Dans le chapitre « Cellules et organismes »  : […] Selon la théorie cellulaire, née au xixe siècle et actuellement incontestée, tout être vivant est formé d'au moins une cellule, volume délimité par une mince et souple membrane plasmique, au travers de laquelle les milieux intracellulaire et extracellulaire échangent matière et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisme-vivant/#i_835

PALADE GEORGE EMIL (1912-2008)

  • Écrit par 
  • Christophe BONNEFOY
  •  • 868 mots

Biologiste américain d'origine roumaine, qui a fortement contribué à la naissance et au développement de la biologie cellulaire moderne. George Emil Palade a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1974 – qu'il partagea avec les Belges Albert Claude et Christian de Duve – pour ses travaux sur la caractérisation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-emil-palade/#i_835

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Anatomie »  : […] Quatre cellules les composent : les cellules B situées surtout au centre des îlots, sécrétant l'insuline, en constituent de 60 à 90 p. 100 ; les cellules A, plus périphériques, réunissent la plupart des cellules restantes, sécrétant le glucagon ; les cellules D, sécrétant la somatostatine, et les cellules F, sécrétant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pancreas/#i_835

PARASEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • Jacques THÈZE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT, 
  • Philippe VIGIER
  •  • 5 379 mots
  •  • 5 médias

chez l'ensemble des êtres vivants formés d'une cellule ou d'un grand nombre de cellules. Chacune d'elles renferme, au sein de son cytoplasme, un noyau différencié. Leur cycle reproductif biologique comporte l'alternance d'une phase haploïde, pendant laquelle les noyaux ne renferment qu'un exemplaire de chaque chromosome et donc de chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasexualite/#i_835

PAROI CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 579 mots

La présence d'une couche de substance inerte et rigide (que les Anglo-Saxons appellent cell-wall) autour de chacune de leurs cellules est caractéristique des végétaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paroi-cellulaire/#i_835

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 4 887 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Applications à la biologie cellulaire »  : […] On retrouve la PCR, en association avec d'autres techniques, dans la compréhension de la manière dont une cellule répond aux conditions extérieures – une problématique clé dans les études sur le contrôle de l'expression des gènes. Dans une cellule donnée, on estime que de 10 000 à 15 000 gènes sont susceptibles d'être exprimés chez l'homme et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pcr-amplification-en-chaine-par-polymerase/#i_835

PERMÉABILITÉ, physiologie cellulaire

  • Écrit par 
  • Paolo TRUFFA-BACHI
  •  • 294 mots

La membrane cellulaire constitue une barrière entre le milieu extérieur et le cytoplasme, de façon que les molécules indispensables à la vie de la cellule soient retenues à l'intérieur. Cette barrière possède toutefois une perméabilité, ce qui permet l'échange des gaz, des ions et des métabolites essentiels entre le milieu extérieur et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permeabilite-physiologie-cellulaire/#i_835

PHAGOCYTES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 649 mots

Seuls seront considérés ici les phagocytes de mammifères. On peut les répartir en deux grands groupes : d'une part, certains leucocytes ou globules blancs du sang ; de l'autre, plusieurs sortes de cellules conjonctives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytes/#i_835

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 738 mots
  •  • 4 médias

Mammifères, la fonction de phagocytose est partagée par deux variétés de cellules appartenant à la famille des leucocytes (ou globules blancs) : les polynucléaires neutrophiles et les monocytes-macrophages, longtemps désignés sous le nom de cellules du système réticulo-endothélial, et aujourd'hui regroupés en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_835

PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacorecepteurs-biochimie/#i_835

PHÉNOTYPE

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 4 385 mots
  •  • 1 média

Les lois de l'hérédité sont des conséquences de l'organisation cellulaire des êtres vivants : dans chacune de leurs cellules existent des structures qui en constituent le matériel génétique, dont la substance fondamentale est l'acide désoxyribonucléique (ADN) porté par les chromosomes. Le matériel génétique chromosomique consiste en un nombre élevé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenotype/#i_835

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 143 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les diverses cellules à pigments »  : […] Les pigments peuvent soit être intracellulaires, soit être déposés à demeure dans des structures extracellulaires, comme les poils, les plumes, la cuticule ou la coquille. Dans le second cas, les pigments sont élaborés par des cellules qui transfèrent ensuite leur contenu dans ces structures, qui jouent en quelque sorte un rôle d'« organes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigmentation-animale/#i_835

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 777 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Développement des plantes »  : […] vie et met en jeu le fonctionnement de méristèmes, territoires de cellules indifférenciées qui se divisent activement par mitoses. Les méristèmes dits primaires sont présents aux extrémités des racines et au niveau de chaque bourgeon des tiges. Ces méristèmes construisent les racines, les tiges et les feuilles, tous ces organes s’allongeant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_835

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 704 mots
  •  • 4 médias

Les plastes sont des organites propres aux cellules des végétaux chlorophylliens, c'est-à-dire des Algues, des Bryophytes et des végétaux vasculaires ou végétaux supérieurs. Les chlorophylles, pigments de la photosynthèse, se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastes/#i_835

POLARITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 080 mots

La polarité est inhérente au vivant. Elle en traduit le besoin d'ordre ou, plus exactement, elle révèle qu'il tend vers une ordonnance intrinsèque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polarite-biologie/#i_835

POMPES MÉTABOLIQUES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 794 mots

Les pompes métaboliques assurent le transport des molécules et des ions au travers des membranes biologiques. Il peut s'agir d'un transport actif, c'est-à-dire contre le gradient électrochimique (lequel est fonction de la concentration et du potentiel électrique) : les cations remontent le champ électrique, les anions le descendent ; les molécules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompes-metaboliques/#i_835

PRÉPARATION DES ORGANITES CELLULAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 403 mots

1935 Construction des premières ultracentrifugeuses préparatives permettant le fractionnement et l'obtention de macromolécules biologiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preparation-des-organites-cellulaires-reperes-chronologiques/#i_835

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2012

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 447 mots
  •  • 1 média

, pour leurs travaux sur la manière dont les cellules « comprennent » leur environnement. Une famille de récepteurs membranaires possèdent sur leur partie externe un site qui reconnaît un signal externe (certaines hormones, molécules odorantes, photons, etc.). Sur la face interne de la membrane une partie de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2012/#i_835

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

qui ont conduit à un nouveau paradigme dans notre compréhension de la manière dont la cellule recycle son contenu. L’autophagie (étymologiquement « le fait de se manger soi-même ») est un phénomène connu depuis les années 1960, selon lequel la cellule englobe dans une membrane une partie de ses propres constituants ainsi que des molécules dégradées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2016/#i_835

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2013

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 614 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2013 consacre les travaux en biologie cellulaire de trois chercheurs américains, James Rothman, Randy W. Schekman et Thomas C. Südhof (d'origine allemande) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2013/#i_835

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2012

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

e siècle on admet, sans d'ailleurs l'avoir jamais prouvé, que la différenciation cellulaire est irréversible. L'œuf fécondé se multiplie. Les cellules qui proviennent de ces divisions successives se différencient en cellules des différents tissus des organes de l'embryon et de l'adulte. Il n'y a pas de retour en arrière de cette évolution ; une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2012/#i_835

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'oncogenèse : pathologie du programme génétique »  : […] Lors de la formation et du développement d'une tumeur, les cellules acquièrent un certain nombre de propriétés qui ressemblent à celles de cellules embryonnaires jeunes : leur capacité de prolifération est accrue, elles perdent leurs caractères différenciés (on dit qu'elles sont transformées) et elles acquièrent, dans le cas des tumeurs invasives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_835

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 692 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La protéolyse »  : […] La destruction des protéines ou protéolyse au sein des cellules d'un organisme fait appel soit à des organites spécialisés (lysosomes) soit à plusieurs systèmes (protéasomes) ayant en commun un cœur catalytique, le protéasome 20S (en référence à son coefficient de sédimentation), qui peut s'associer à différents complexes pour donner soit le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_835

PROTISTES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 265 mots
  •  • 1 média

. Formés d'une seule cellule, les Protistes montrent la structure même de toute cellule : le cytoplasme et les divers organites cytoplasmiques entourent un noyau. Cependant, la complexité des organites est souvent fort grande car les Protistes, cellules autonomes, doivent assurer toutes les fonctions, d'où la présence d'organites spécialisés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protistes/#i_835

RESPIRATION CELLULAIRE, en bref

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 187 mots

Otto Warburg (1883-1970) apporta une contribution décisive à l'étude de la respiration cellulaire en décrivant les protéines impliquées dans les oxydations respiratoires. La mise au point, dans les années 1920, de son micromanomètre, outil permettant de suivre la respiration de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-en-bref/#i_835

RESPIRATION CELLULAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 976 mots

1857 R. Kölliker (1817-1905) découvre les mitochondries dans les muscles. La présence générale de ces organites dans toutes les cellules sera démontrée par la coloration d'Altmann, en 1890. À partir de 1940, les mitochondries isolées seront préparées par centrifugation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-reperes-chronologiques/#i_835

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 718 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ribosomes des mitochondries »  : […] pour la duplication et la transcription du message héréditaire sont à la base de la théorie symbiotique de la cellule eucaryote. Une cellule (urcaryote) aurait surgi au cours de l'évolution par la symbiose d'une cellule protocaryote hypothétique avec les eubactéries (mitochondries) et les cyanobactéries (chloroplastes) [ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_835

RODBELL MARTIN (1925-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 427 mots

Biochimiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1994, pour avoir découvert, dans les années 1960, l'existence de transducteurs naturels des signaux appelés protéines G, qui aident les cellules de l'organisme à communiquer les unes avec les autres. Il a partagé son prix Nobel avec le pharmacologue américain Alfred […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-rodbell/#i_835

ROSE IRWIN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

avec les Israéliens Aaron Ciechanover et Avram Hershko pour leur découverte conjointe du procédé par lequel les cellules de la plupart des organismes vivants éliminent les protéines défectueuses ou trop vieilles. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, les trois scientifiques travaillèrent ensemble au Fox Chase Cancer Center de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irwin-rose/#i_835

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 554 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des rythmes autonomes »  : […] variations de l'amplitude et de la période du rythme cardiaque, jusqu'à sa disparition. La rythmicité circadienne paraît être une propriété fondamentale de l'organisation cellulaire, et elle persiste dans des cellules isolées en culture in vitro. Ainsi, des neurones prélevés en arrière de la rétine, dans l'œil de l'aplysie (mollusque gastéropode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_835

SAKMANN BERT (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 402 mots

Médecin et chercheur allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1991, conjointement au physicien allemand Erwin Neher, pour leurs recherches sur les fonctions de base de la cellule et pour le développement de la technique du patch-clamp, une méthode de laboratoire très largement utilisée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bert-sakmann/#i_835

SCHWANN THEODOR (1810-1882)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

de l'histologie moderne. On lui doit en effet la définition de la cellule comme unité de base du vivant, tant végétal qu'animal. Après avoir étudié la médecine à Berlin, il assiste le physiologiste Johannes Peter Müller (1834-1838). En 1836, alors qu'il étudie les processus digestifs, Schwann isole une substance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-schwann/#i_835

SIGNALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Claude KORDON
  •  • 1 900 mots

En biologie, on appelle signalisation l'ensemble des mécanismes de communication au niveau cellulaire. Les molécules impliquées dans ces échanges assurent trois fonctions : transporter de l'information via des signaux chimiques ; décoder les messages portés par ces signaux grâce à des récepteurs (communication intercellulaire proprement dite) ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signalisation-biologie/#i_835

SULSTON JOHN (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

Biologiste britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 (conjointement à Sydney Brenner et Robert Horvitz) pour avoir découvert le mécanisme clé, appelé mort cellulaire programmée ou apoptose, par lequel les gènes contrôlent le développement des tissus et des organes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-sulston/#i_835

SUTHERLAND EARL W. (1915-1974)

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 227 mots

Pharmacologue et physiologiste américain. On sait, depuis les travaux de Claude Bernard réunis dans sa thèse de doctorat es sciences soutenue en 1853, que le foie fabrique du glucose à partir du glycogène. Le mérite de l'Américain Earl Wilbur. Sutherland a été de démontrer que ce phénomène de glycogénolyse, bien connu chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/earl-w-sutherland/#i_835

TÉLOMÉRASE

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 2 180 mots

Les biologistes s'intéressent de plus en plus à une enzyme, la télomérase, dont la fonction se situe à la croisée de deux thèmes de recherche majeurs : le vieillissement cellulaire (et, dans une mesure qui reste à déterminer, celui de l'organisme dans son ensemble) et le cancer. Cette fonction consiste à maintenir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telomerase/#i_835

THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

  • Écrit par 
  • François ESCHWEGE, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 3 182 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Bases biologiques de la radiothérapie »  : […] L'effet cellulaire fondamental provoqué par les radiations est la perte de la capacité de prolifération cellulaire ; une cellule lésée meurt généralement au cours de la première mitose ; elle peut aussi se diviser un petit nombre de fois, mais toutes les cellules filles finissent par mourir. Après irradiation d'une population de cellules, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-radiotherapie/#i_835

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

Dans le chapitre « Les thérapies cellulaires »  : […] La constitution d'organes ou de tissus utilisables comme greffon n'est pas, loin de là, la seule ambition de la thérapie cellulaire, qui vise plus largement à soigner de nombreuses maladies par administration de cellules humaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapies-substitutives-et-regeneratives/#i_835

THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique

  • Écrit par 
  • Olivier DANOS
  •  • 3 975 mots

Dans le chapitre «  Vecteurs rétroviraux »  : […] La principale limitation des vecteurs dérivés du MLV est leur activité médiocre en l'absence de division cellulaire. Cela limite leur utilisation à des cellules dont la croissance est stimulée soit in vitro par l'adjonction de facteurs de croissance, soit in vivo par des procédures souvent invasives. Le développement de vecteurs dérivés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-therapie-genique/#i_835

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Apport de données ultrastructurales »  : […] certaines fonctions, il est du plus haut intérêt d'effectuer l'examen ultrastructural des cellules qui composent un tissu. Grâce à cet examen, on dégage parfois la signification fonctionnelle de types cellulaires pour lesquels l'examen au microscope photonique ne peut apporter aucune information. Sur le plan strictement morphologique, le microscope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_835

TISSUS VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 3 841 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les techniques de l'histologie végétale »  : […] La différence principale entre tissus animaux et tissus végétaux, qui explique qu'on traite à part l'histologie des plantes, est due au fait que les cellules de ces dernières sont entourées par une paroi (cf. cellule et cormophytes). La paroi confère aux organes des plantes plusieurs de leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-vegetaux/#i_835

TRANSCRIPTOME

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS
  •  • 153 mots

L'ensemble des molécules d'ARN messager d'une cellule constitue le transcriptome. Les ARN messagers sont une réplique des gènes qui sont à l'état actif dans une cellule. Quelques-uns peuvent jouer un rôle structural ou catalytique, mais la plupart d'entre eux sont traduits en protéines et participent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transcriptome/#i_835

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Charles GOSSE
  • , Universalis
  •  • 5 583 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Tumeurs bénignes et tumeurs malignes »  : […] Les autres caractères sont cellulaires, et ce sont les seuls qui puissent être utilisés dans le cytodiagnostic. Les cellules malignes tendent à s'indifférencier, c'est-à-dire à prendre un aspect plus embryonnaire que celles du tissu qui leur a donné naissance. Le rapport nucléoplasmatique s'inverse : les noyaux augmentent de volume au détriment des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-animales/#i_835

ULTRASTRUCTURES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 211 mots
  •  • 1 média

La microscopie électronique a révolutionné la biologie structurale et démontré l'unicité fondamentale des architectures cellulaires. En révélant l'agencement des constituants macromoléculaires chez le vivant, elle a permis à la cytologie comparée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultrastructures-cellulaires/#i_835

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Théories génétiques »  : […] D'autres phénomènes, génétiquement programmés, intéressent la division cellulaire, avec perte progressive d'information génétique. Les télomères sont des structures terminales des chromosomes comportant des séquences nucléiques ADN associées à des protéines. Au cours des divisions successives des cellules, en l'absence de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_835

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 446 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Relations entre génome viral et génome cellulaire »  : […] Chez les eucaryotes, l'ADN de deux types de virus peut s'intégrer dans les chromosomes et provoquer la transformation tumorale de la cellule-hôte. Le premier cas est celui d'un virus à ADN, le SV40, qui se multiplie d'une manière classique dans les cellules de singe, mais transforme en cellules tumorales celles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_835

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 308 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les virus tumorigènes »  : […] dans les tumeurs d'origine non virale, qui constituent la grande majorité des cancers. Les virus tumorigènes apparaissent ainsi comme des agents, parmi d'autres, de mécanismes probablement très généraux de transformation cellulaire. C'est toutefois l'étude du cas particulier des tumeurs d'origine virale qui a ouvert la voie à la compréhension des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_835

VIRUS GÉANTS

  • Écrit par 
  • Chantal ABERGEL, 
  • Jean-Michel CLAVERIE
  •  • 2 579 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pourquoi les virus géants sont-ils si gros ? »  : […] à l'appareil de synthèse des protéines dans leur génome suggère de plus en plus fortement qu'ils soient issus d'un micro-organisme cellulaire ancestral (ou de son noyau), devenu un parasite obligatoire suite à la perte d'une fonction essentielle. Or une loi commune régit l'évolution de toute forme de vie parasite : la dégradation irréversible de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-geants/#i_835

YAMANAKA SHINYA (1962-   )

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 542 mots

John Gurdon, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert que la différenciation des cellules matures était réversible. En insérant des gènes spécifiques dans leur noyau, il les fit en effet revenir au stade de cellules souches pluripotentes, capables de se différencier dans le type de cellule désiré. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yamanaka/#i_835

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BORNENS, Matthieu PIEL, « CELLULE - Les mouvements », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/