CATHOLICISMELe pontificat de Benoît XVI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le défi lefebvriste

Les cardinaux « conciliaristes » ont commencé à se demander si le pape, enfermé dans sa bibliothèque et entouré de rares conseillers de valeur, avait assez d'autorité face aux vieux noyaux traditionalistes de la curie romaine, étant donné son empathie intellectuelle envers les secteurs qui n'ont jamais accepté l'abandon de l'esprit de croisade, le dialogue avec le mouvement œcuménique, avec la modernité, avec les autres religions, en un mot, le virage de Vatican II. Cette faiblesse expliquerait la vague de nominations d'évêques de tendance lefebvristes en Italie, en Allemagne, en Autriche et en France. De là viendrait aussi la défense de positions aujourd'hui indéfendables : le rappel de l'encyclique Humanae Vitae frappant d'interdit le contrôle artificiel des naissances, ou l'interdiction de la prêtrise aux femmes et aux membres du clergé mariés. De là encore les réticences face aux demandes de sacrements des divorcés, à la recherche théologique, à une approche scientifique de l'Écriture, au rôle des laïcs dans l'Église.

Dans les tentatives du pontificat pour réduire le schisme lefebvriste, le 7 juillet 2007 fait certainement date. L'effort de « réconciliation liturgique » produisit ce jour-là son premier acte exécutoire, le motu proprio Summorum Pontificum. Dépassant les concessions négociées par lui-même en pure perte en 1988, le pape autorisait non seulement la cohabitation des messes selon le vieux rite de saint Pie V et selon le missel du concile promulgué par Paul VI en 1970, mais aussi à la possibilité de créer pour les catholiques traditionalistes des « paroisses personnelles », selon une formule prévue par le canon 518 du Code de droit canonique de 1983.

L'effarement et l'indignation devant l'instauration de la dictature d'une minorité et le risque d'une Église parallèle furent perceptibles chez les cardinaux et les évêques craignant pour l'unité de l'Église. Au contraire, ce 7 juillet a été salué par les lefebvristes comme la « réhabilitation » de leur fondateur, « non pas un pas, mais un saut dans la bonne direction », exultait leur chef de file, Mgr Fellay.

Malgré les tapageuses proclamations de victoire des schismatiques, Benoît XVI rappela qu'une distinction de rite n'implique pas une séparation dans la foi. Il invita à un sens de l'hospitalité plus ferme à l'intérieur de l'Église catholique et déclara qu'il avait confiance dans le pluralisme liturgique pour réduire le schisme. Toutefois, si la messe réformée était bien confirmé comme « forme ordinaire » de la liturgie catholique, le motu proprio ne disait mot sur les éventuelles garanties obtenues des schismatiques quant à leur acceptation du magistère de Vatican II, seul moyen d'éviter que ces nouvelles largesses ne soient utilisées comme un cheval de Troie pour démolir l'ensemble des conceptions pastorales post-conciliaires.

Le 24 janvier 2009, veille du cinquantième anniversaire de l'appel au concile de Jean XXIII, était rendu public un décret du 21 janvier levant l'excommunication des quatre évêques consacrés sans mandat pontifical par Mgr Lefebvre en 1988. Au même moment était appelé à la tête de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements le plus conservateurs des cardinaux espagnols, Antonio Canizares, qui avait mené depuis Tolède la croisade morale contre le gouvernement Zapatero. La Préfecture de la Maison pontificale, compétente pour le cérémonial liturgique, recevait pour sa part des instructions pour ne pas hésiter à revenir au décorum le plus fastueux, tombé en désuétude depuis l'adoption de la ligne sobre de la liturgie conciliaire.

Benoît XVI, 16 mars 2008

Photographie : Benoît XVI, 16 mars 2008

Benoît XVI sur la place de la basilique Saint-Pierre de Rome, peu avant la célébration de la messe du dimanche des Rameaux, le 16 mars 2008. Le goût du Saint-Père pour la pompe et les ornements s'est rapidement traduit dans le protocole de la Cité du Vatican. 

Crédits : Marco Di Lauro/ Getty

Afficher

Parmi les évêques absous figurait Richard Williamson, passé de l'anglicanisme à l'intégrisme lefebvriste en 1972. Dans une interview à la télévision suédoise diffusée le 21 janvier 2009, celui-ci venait de confirmer qu'il niait l'existence des chambres à gaz, provoquant un tollé d'ampleur mondiale. Pour essayer de parer les dégâts, Mgr. Fellay enjoignait « son » évêque de se taire jusqu'à nouvel ordre. Entre-temps la tempête médiatique en était arrivée à soupçonner le pape lui-même de penchants négationnistes. Il dut répéter à plusieurs reprises et très solennellement qu'il n'avait à aucun moment approuvé le négationnisme.

Cette nouvelle tempête a montré que l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

  • : professeur d'éthique de l'information à l'université de Padoue, correspondant de presse accrédité auprès du Saint-Siège depuis 1961

Classification

Autres références

«  CATHOLICISME  » est également traité dans :

CATHOLICISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Régis BURNET
  •  • 1 225 mots

Avec le protestantisme, l'anglicanisme et l'orthodoxie, le catholicisme est l'une des principales formes de la religion chrétienne. Son nom officiel, « Église catholique apostolique et romaine », résume ses principales caractéristiques. « Catholique » vient du grec katholikos, qui signifie « universel » : le catholicisme affirme sa vocation à convertir tous les hommes. « Aposto […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 423 mots
  •  • 9 médias

Au cours du IIe concile du Vatican, l'Église catholique romaine, dans une prise de conscience renouvelée de sa mission, de sa nature, de ses structures, a cherché à se définir de manière assez neuve dans son rapport au monde : plus lucidement respectueuse de la liberté des consciences et davantage sensibilisée aux urgences du service de […] Lire la suite

CATHOLICISME - La crise postconciliaire

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 636 mots

Le singulier du terme « Église » contraste avec des pratiques et des croyances de plus en plus diversifiées – ou contradictoires – entre catholiques. Ces différences prolifèrent à mesure que s'épuise l'activité postconciliaire, fondée sur une utopie longtemps mobilisatrice. Elles se multiplient ou, simplement, elles réapparaissent dans le paysage où s'efface lentement, soleil couchant, le mythe ré […] Lire la suite

CATHOLICISME - Le catholicisme contemporain

  • Écrit par 
  • Paul THIBAUD
  •  • 3 344 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'on parlait du catholicisme vers le milieu du xxe siècle, la tâche n'était pas toujours facile. Au moins croyait-on savoir où le trouver : dans les institutions qui en avaient le contrôle, l'Église avec ses fidèles, sa hiérar […] Lire la suite

CATHOLICISME - L'organisation et la vie de l'Église

  • Écrit par 
  • René COSTE, 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 9 167 mots

Pour comprendre les institutions actuelles de l'Église catholique, il faut partir du fait historique qui explique son origine : la conviction d'un petit groupe d'hommes et de femmes, dans les années 30 à 40 du premier siècle, que Jésus de Nazareth, récemment crucifié sur ordre de Ponce Pilate, procurateur de Judée, était ressuscité, qu'il était le fils de Dieu, Dieu lui-même, l'Homme-Dieu, seigneu […] Lire la suite

CATHOLICISME - Les nouveaux mouvements ecclésiaux

  • Écrit par 
  • Salvatore ABBRUZZESE
  •  • 2 470 mots

Les nouveaux mouvements ecclésiaux qui s'affirment au sein de l'Église catholique à partir des années 1970 signalent la reprise d'une spiritualité laïque. Ils s'expriment sous la forme de groupements communautaires à l'heure d'une société apaisée dans ses rapports avec l'Église et « désidéologisée » dans ses pratiques culturelles. L'exigence d'une foi retrouv […] Lire la suite

ABBÉ PIERRE HENRI GROUÈS dit L' (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT
  •  • 1 087 mots

L'abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, voit le jour à Lyon le 5 août 1912. Il est le cinquième d'une famille de huit enfants qu'il qualifie lui-même de bourgeoise. Cette famille nombreuse lui vaudra d'avoir cent vingt-trois neveux et nièces, tous âges, tous degrés et toutes conditions confondus, qui lui demanderont de répondre à leurs questions à l'occasion du cinquantième anniversaire de s […] Lire la suite

ACTION CATHOLIQUE

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 1 454 mots

Trop multiforme et trop étendue pour constituer une véritable organisation, l'Action catholique est plutôt un ensemble de mouvements obéissant à une sorte d'idée-force ou de loi-cadre qui consiste, dans l'Église contemporaine, à faire participer les laïcs à l'apostolat dont le pape et les évêques sont les premiers responsables. Les mouvements très variés qui ont tenté de mettre en œuvre ce dessein […] Lire la suite

AMÉRICANISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 376 mots

Doctrine ou attitude condamnée en 1899 par Léon XIII dans sa lettre Testem benevolentiae . « Hérésie fantôme », diront ceux qui étaient ou se sentaient visés. Opinions nouvelles qui amalgament les vertus américaines avec de vieilles erreurs et font le jeu du protestantisme anglo-saxon, expliqueront ceux qui jugeaient cette mesure nécessaire. Simple tactique d'apostolat où l'on a voulu chercher une […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE, économie et société

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 13 692 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'Église »  : […] L'Amérique latine est avant tout un continent catholique : elle porte près de la moitié des fidèles de l'Église de Rome, un tiers de ses évêques. La population est chrétienne à 90 p. 100, et les protestants, en progression, en représentent 20 p. 100, essentiellement au sein des différentes églises évangéliques. Le Brésil est le premier pays catholique du monde avec 136 millions de fidèles, soit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Giancarlo ZIZOLA, « CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-le-pontificat-de-benoit-xvi/