CASPIENNE, géopolitique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'intérêt grandissant de la Chine pour le bassin caspien

Juste après l'éclatement de l'Union soviétique, le rôle de la Chine par rapport aux autres puissances limitrophes paraissait plus réduit et moins évident. Mais ses besoins grandissants en énergie l'ont incitée à se positionner sur l'échiquier pétrolier centrasiatique. L'influence chinoise croissante est devenue un élément essentiel de la donne régionale. Pékin a rapidement reconnu les indépendances de ses ex-voisins soviétiques. Pour lui, il était préférable d'avoir à ses confins plusieurs pays indépendants plutôt que la toute-puissante Russie. Les nouveaux États ont vite fait preuve de bon voisinage avec Pékin, qui, contrairement à Moscou, s'abstient d'intervenir dans leurs affaires intérieures. Par ailleurs, du point de vue économique, elle est plus attrayante tant en termes de capacité d'investissement dans les économies nationales que par l'immense marché de consommation qu'elle représente.

Le modèle occidental fondé sur l'économie de marché, sur la démocratisation de la société et sur le respect des droits de l'homme n'est guère adapté à cette région. Celui de la Russie ne s'avère pas plus enviable, notamment en raison du manque de résultats tangibles. Malgré les racines ethnolinguistiques communes avec la Turquie, le modèle turc occidentalisé n'a pas su non plus satisfaire les besoins des élites centrasiatiques après soixante-dix ans de régime communiste. Le modèle iranien est trop théocratique pour ces peuples en partie laïcisés. Le modèle asiatique de transition de leur voisine de l'est avec un système d'État fort qui a su conserver son idéologie communiste, ses valeurs nationales et ses spécificités civilisationnelles semble dans ce contexte le plus attrayant pour ces nouveaux pays.

En dépit de son attractivité sur le plan économique, la Chine reste cependant une source d'inquiétudes pour ceux-ci. Le désenclavement vers la Chine signifierait la dépendance à une autre puissance, sans doute plus dangereuse que la Russie, compte tenu de son poids démographique et de ses traditions d'émigration, élevées p [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en civilisation russe et soviétique, université de Lille-III (U.F.R. des langues étrangères appliquées)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Garik GALSTYAN, « CASPIENNE, géopolitique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspienne-geopolitique/