CASPIENNE, géopolitique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le désenclavement de la Caspienne en matière d'énergie

Selon la Statistical Review of World Energy (2009), les réserves prouvées de pétrole des pays caspiens sont estimées à 35,6 milliards de tonnes (dont de 2,36 à 6 milliards pour la seule région caspienne), soit 19,4 p. 100 du total mondial. La plus grande part revient à l'Iran (18,9 milliards de tonnes), suivi par la Russie (10,2 milliards), le Kazakhstan (5,3 milliards) et l'Azerbaïdjan (1 milliard). L'ensemble des pays riverains, en 2009, a fourni 22,7 p. 100 de la production mondiale de brut.

Quant aux ressources – considérables – en gaz, elles sont estimées à 86,9 trillions de mètres cubes (dont, pour la Caspienne, de 6,57 trillions à 15,85 trillions de mètres cubes), soit 46,4 p. 100 du total mondial. La plus grande part revient à la Russie (44,38 trillions, soit 23,7 p. 100) suivie par l'Iran (29,61 trillions, soit 15,8 p. 100) et le Turkménistan (8,1 trillions, soit 4,3 p. 100). Les parts de l'Azerbaïdjan et de l'Ouzbékistan restent modestes. En 2009, l'ensemble des pays riverains ont fourni 34,2 p. 100 de la production mondiale de gaz.

Après le lancement du nouveau « Grand Jeu », les principaux acteurs ont cherché à désenclaver la région qui était presque entièrement sous contrôle russe. De multiples projets d'oléoducs-gazoducs ont vu le jour afin de priver la Russie de son monopole. La voie russe d'acheminement des hydrocarbures caspiens est actuellement composée de trois oléoducs, dont deux existaient déjà à l'époque soviétique. Le pipeline reliant Bakou à Novorossisk (mer Noire) traversait la Tchétchénie, territoire politiquement instable et théâtre d'affrontements militaires entre les rebelles tchétchènes et l'armée russe. Dans l'attente d'une normalisation de la situation dans cette république, Moscou a achevé, en 2000, la construction d'un tronçon qui contourne la Tchétchénie, rendant à nouveau opérationnelle la conduite en question. La détermination de la Russie à conserver [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en civilisation russe et soviétique, université de Lille-III (U.F.R. des langues étrangères appliquées)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Garik GALSTYAN, « CASPIENNE, géopolitique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspienne-geopolitique/