CARDIOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Myocarde

Myocarde
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Pacemaker

Pacemaker
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Nouveaux outils pour l'exploration fonctionnelle et la thérapeutique

D'autres technologies ont vu le jour depuis lors, et ont contribué à faire de la cardiologie l'une des disciplines, sinon la discipline médicale, ayant fait preuve de la plus riche vitalité :

– avant tout, l'échocardiographie. En 1960, quelques pionniers ont commencé à s'intéresser à l'application des techniques ultrasonores en cardiologie dans une ambiance de très grand scepticisme entretenue par l'effroyable médiocrité des images produites par les premiers appareils. Mais bientôt les progrès de toute nature ont imposé successivement le mode TM, le Doppler pulsé, l'écho bi- puis tridimensionnel, la couleur, le stress et pour finir le Doppler tissulaire. En donnant des renseignements structurels et fonctionnels sur le cœur, l'échocardiographie s'est progressivement substituée à l'hémodynamique invasive et, aujourd'hui, son enseignement fait partie de la formation de base de tous les cardiologues pour une utilisation routinière, en ville comme à l'hôpital ;

– la scintigraphie myocardique d'effort, avec ou sans persantine, qui a supplanté le seul ECG d'effort en raison de sa meilleure spécificité pour le diagnostic de la maladie coronaire, avec le bénéfice d'une localisation de l'ischémie ;

– les nouvelles techniques d'imagerie, scanner et coro-scanner, ou encore IRM cardiaque dont l'apport réel est en cours d'analyse ;

– le défibrillateur automatique implantable, mis au point par Mirowski à Baltimore, qui permet d'éviter un grand nombre de morts subites illégitimes. La prise de conscience de l'existence de « cœurs trop bons pour mourir », pour reprendre l'aphorisme de Beck, est à l'origine des campagnes visant à former le grand public aux gestes de survie dans l'attente de l'application thoracique d'un défibrillateur, automatique ou semi-automatique ;

– l'utilisation de plus en plus large des plasties valvulaires permettant, à la suite des travaux de Carpentier, d'éviter les inconvénients des prothèses valvulaires ;

– le traitement de l'insuffisance cardiaque don [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CARDIOLOGIE  » est également traité dans :

ANALEPTIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 189 mots

Drogues qui ont une action stimulante sur le fonctionnement des différents appareils de l'organisme. Les plus connus des analeptiques sont ceux qui agissent sur le système cardio-vasculaire et ceux qui agissent sur le système nerveux (psycho-analeptiques). Les analeptiques cardio-vasculaires sont surtout utilisés en cas de collapsus ; ils ont, en plus de leur action propre sur le cœur, une action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analeptiques/#i_88375

ANGOR

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 224 mots

Un angor pectoris , ou angine de poitrine, est une manifestation clinique qui traduit une anoxie transitoire du muscle cardiaque. Le diagnostic se fonde sur la nature des crises, que caractérisent des douleurs rétrosternales survenant typiquement à l'effort, brèves, constrictives. L'électrocardiogramme est utile au diagnostic en permettant l'étude des troubles de la repolaris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angor/#i_88375

ANTIANGOREUX

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 766 mots

Les médicaments qui appartiennent à plusieurs classes chimiques concourant, par des mécanismes parfois multiples, à s'opposer à la crise d'angor, ou angine de poitrine ou coronarite, sont appelés antiangoreux. La coronarite résulte d'une anoxie brutale et transitoire qui traduit un déséquilibre entre les besoins en oxygène du muscle cardiaque (myocarde) et les apports de sang oxygéné réalisés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiangoreux/#i_88375

ANTIARYTHMIQUES

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 368 mots

Par définition, les médicaments antiarythmiques sont des substances susceptibles de prévenir ou de réduire un trouble du rythme cardiaque. Ces médicaments sont nombreux, leurs structures biochimiques très différentes, leurs classifications pharmacologiques diverses, mais tous se caractérisent par une toxicité potentielle capable de réduire, à faibles doses, l'activité d'un groupe cellulaire respon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiarythmiques/#i_88375

ARYTHMIE CARDIAQUE ou TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 395 mots

L'arythmie cardiaque désigne un défaut de la régularité des battements du cœur, habituellement causé par des anomalies du système de conduction des impulsions qui commandent ces battements. Affectant aussi bien le cœur sain que le cœur malade, l'arythmie n'a pas en elle-même de signification pathologique, mais elle fragilisera la fonction cardiaque d'autant plus qu'elle se trouvera associée à d'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arythmie-cardiaque-trouble-du-rythme-cardiaque/#i_88375

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Maladies imputables à l'athérosclérose »  : […] L'athérosclérose ne se localise qu'en certains segments des artères de gros et moyen calibre, correspondant généralement à des zones où la circulation du sang soumet la paroi de l'artère à des contraintes physiques particulières : courbures, bifurcations, branchements. La manifestation la plus commune est la maladie coronaire ou ischémie du myocarde par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_88375

BARNARD CHRISTIAAN (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 1 164 mots

Figure de la chirurgie cardiaque, le Sud-Africain Christiaan Barnard naît en 1922 dans la petite ville de Beaufort West (Cap-Ouest), dans une famille de quatre enfants dont le père est un pasteur protestant. Après avoir entrepris ses études primaires dans sa ville natale, il poursuit ses études universitaires et médicales au Cap. Reçu docteur en médecine en 1946, il exerce pendant plusieurs années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiaan-barnard/#i_88375

BÊTABLOQUANTS

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 812 mots

Les récepteurs membranaires de la cellule stimulés par des catécholamines, comme l'adrénaline ou la noradrénaline, portent le nom de récepteurs adrénergiques. Depuis les travaux d'Ahlquist, en 1948, les récepteurs adrénergiques ont été divisés en deux groupes, récepteurs alpha et récepteurs bêta. Classiquement, la stimulation des récepteurs alpha engendre des effets moteurs sur les fibres musculai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beta-bloquants/#i_88375

BLALOCK ALFRED (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Chirurgien américain, qui, avec la pédiatre et cardiologue Helen B. Tanssig a mis au point un traitement chirurgical pour les enfants affectés par la tétralogie de Fallot, encore connue sous le nom de « bébés bleus ». Après ses études à l'université de Georgie Blalock entra en 1918 à l'École de médecine de la John Hopkins University où il reçut son diplôme de docteur en médecine en 1922. De 1925 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-blalock/#i_88375

BOUILLAUD MALADIE DE ou RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 529 mots

Sous le terme de maladie de Bouillaud ou rhumatisme articulaire aigu, on regroupe un ensemble de manifestations pathologiques, articulaires ou non articulaires, faisant suite à une infection par un streptocoque du groupe A. Un mécanisme immunologique non entièrement élucidé semble à l'origine de cette maladie qui ne se produit que chez un petit nombre des sujets touchés par le streptocoque. La mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouillaud-rhumatisme-articulaire-aigu/#i_88375

BOUVERET MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 256 mots

Tachycardie paroxystique essentielle, à début et fin brusques, la maladie de Bouveret survient le plus fréquemment chez le sujet jeune à cœur sain. Cliniquement, le tableau varie. Chez certains patients, ce ne sont que des palpitations régulières et rapides, suivies de crise polyurique terminale. D'autres éprouvent une sensation de malaise avec étouffement et lipothymie. L'étude électrocardiograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-bouveret/#i_88375

CABROL CHRISTIAN (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Christian Cabrol, né le 16 septembre 1925 à Chézy-sur-Marne (Aisne), décédé le 16 juin 2017 à Paris, est connu d’un large public pour être le premier en France à avoir tenté et réussi une greffe du cœur, le 27 avril 1968, sur un malade de soixante-six ans . Ne retenir que cette « première » en France (la sixième dans le monde) serait méconnaître la place pivot de Cabrol dans la construction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-cabrol/#i_88375

CARDIOPATHIES, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots

Les maladies du cœur ou cardiopathies sont habituellement classées selon plusieurs critères. Selon le tissu atteint, on distinguera les cardiopathies qui affectent le péricarde ( péricardites ), celles qui touchent le myocarde ( myocardites ) ou l'endocarde ( endocardites ). On peut aussi opposer cardiopathies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiopathies-medecine/#i_88375

CATHÉTÉRISME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Le cathéter est un tube flexible qu'on glisse à l'intérieur d'un vaisseau sanguin jusqu'à ce qu'il atteigne les cavités cardiaques. Cela permet d'introduire directement des médicaments à ce niveau, de mesurer le flux sanguin et la pression intracavitaire ou de diagnostiquer certaines défectuosités congénitales du cœur. Ce procédé permet également de mettre en place dans le cœur des électrodes afin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catheterisme-cardiaque/#i_88375

CARDIO-VASCULAIRE CHIRURGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 312 mots

1896 L. Rehn : première suture d'une plaie du cœur. 1902 A. Carrel : la technique des anastomoses vasculaires, appliquée à des vaisseaux de calibres différents. 1938 R. Gross : ligature du canal artériel. 1944 C. Craaford : résection de la coarctation aortique. 1945 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardio-vasculaire-reperes-chronologiques/#i_88375

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Description »  : […] La notion d'appareil circulatoire est une acquisition relativement récente, puisque le terme « artère » consacre de nos jours encore l'erreur des anciens auteurs qui croyaient, avec Hippocrate, que l'air pulmonaire était conduit dans le corps par les vaisseaux. Claude Galien fut le premier à y reconnaître la présence du sang, mais c'est seulement en 1553 que Michel Servet décrit un cœur droit et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_88375

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

La chirurgie, qui ne formait qu'un tout au début du xx e  siècle, a dû, à mesure qu'elle progressait, se diviser en spécialités attachées à un organe ou à un système d'organes (chirurgie urinaire, chirurgie digestive, etc.). Ayant pour but la guérison des maladies cardiaques, la chirurgie du cœur est la dernière-née de ces spécialités. Cela s'expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/#i_88375

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Les maladies du cœur ( cardiopathies) et celles des vaisseaux représentent actuellement en France et dans les pays industrialisés la première cause de mortalité, avant le cancer et les accidents de la circulation. Au cours des dernières décennies, le profil général des maladies cardio-vasculaires s'est modifié. Les affections des valves cardiaques d'origine rhumatismale ont presque disparu dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_88375

COLLAPSUS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 316 mots

Désigne tout effondrement des fonctions physiologiques, ou même de la structure d'un organe : collapsus ventriculaire, collapsus pulmonaire. Employé absolument, il désigne l'effondrement circulatoire ou cardio-vasculaire, une faillite profonde de la fonction circulatoire, appelée également « choc primaire » : ce collapsus se traduit par l'effondrement tensionnel, par la tachycardie extrême, par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collapsus/#i_88375

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 531 mots

Biologiste et médecin américain d'origine française. Né à Paris le 24 septembre 1895, André Cournand entreprend des études scientifiques que la guerre interrompt. En 1919, il entre à la faculté de médecine de Paris ; interne en 1925, il soutient, en 1930, sa thèse de doctorat consacrée à la sclérose disséminée aiguë. Il se rend alors pour un an à la Columbia University de New York, dans le service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-frederic-cournand/#i_88375

DEBAKEY MICHAEL ELLIS (1908-2008)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 829 mots
  •  • 1 média

Un des plus grands pionniers de la chirurgie cardio-vasculaire, qui a largement contribué à la naissance et à l'extraordinaire essor de cette discipline durant toute la seconde partie du xx e  siècle, développant sans cesse de nouvelles techniques qui ont permis de traiter certaines anomalies et maladies de l'appareil circulatoire. L'Américain Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-ellis-debakey/#i_88375

DÉBUTS DE LA CHIRURGIE À CŒUR OUVERT

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 305 mots

Les premières opérations cardiaques, pratiquées surtout depuis 1935, n'abordaient que les lésions des enveloppes cardiaques et des gros vaisseaux adjacents. Elles ne permettaient pas la cure de la majorité des affections cardiaques (malformations congénitales, grosses lésions des valves). Essayée en 1954 par Walton Lillehei, la circulation croisée permit de faire avec succès des interventions à cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-de-la-chirurgie-a-coeur-ouvert/#i_88375

DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 359 mots

Indications. Les arythmies telles que tachycardie et fibrillation ventriculaire sont la cause de 80 à 90 p.100 des morts subites d'origine cardiaque, cause majeure de mortalité dans les pays industrialisés. Les recherches appliquées à l'identification du risque de mort subite, notamment chez les patients ayant présenté une arythmie ventriculaire, soulignent plusieurs facteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillateur-implantable/#i_88375

DÉFIBRILLATION

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Technique médicale qui consiste à faire passer à travers le myocarde une décharge brève de courant continu afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Dans les défibrillateurs modernes, il s'agit de la décharge d'un condensateur, d'une énergie moyenne de 300 à 400 joules pour un adulte. Elle est faite à l'aide de deux électrodes, appliquées soit sur la paroi thoracique, soit directement sur le cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillation/#i_88375

DIGITALINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 417 mots

De formule chimique brute C 41 H 64 O 13 , la digitaline, utilisée en pharmacopée (tableau A) comme cardiotonique, est un hétéroside très toxique extrait des feuilles de la digitale pourprée ( Digitalis purpurea ) et de la digitale laineuse ( Digitalis lanata ), de la famille des Scrofulariacées. La digitale pourprée pousse en terrain siliceux dans les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/digitaline/#i_88375

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Principe »  : […] L' électrocardiographie explore l'activité électrique du cœur par enregistrement des électrocardiogrammes (en abrégé : E.C.G.), tracés scalaires bidimensionnels qui inscrivent en fonction du temps, les variations du potentiel électrique induites dans les différents points du corps (spécialement à la surface des téguments) par le cœur en activité. Les innombrables cellules musculaires qui le cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_88375

ENDOCARDITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 67 mots

Toute lésion, notamment infectieuse ou inflammatoire, de l'endocarde et des valvules cardiaques ; c'est l'atteinte valvulaire qui détermine surtout la symptomatologie et les potentialités évolutives, c'est-à-dire la rapidité avec laquelle ces lésions vont indirectement nuire à l'activité du myocarde, entraînant de ce fait une insuffisance cardiaque progressive. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocardite/#i_88375

EXTRASYSTOLE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 203 mots

Contraction cardiaque, isolée ou en salves, survenant en dehors du rythme sinusal normal. Une extrasystole peut être découverte à l'auscultation et à la prise du pouls, mais l'analyse des extrasystoles par l'électrocardiogramme est toujours nécessaire. On peut schématiquement opposer les extrasystoles d'origine auriculaire ou nodale, habituellement sans signification pathologique, aux extrasystole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extrasystole/#i_88375

FORSSMANN WERNER (1904-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Chirurgien allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1956 (conjointement à André Frédéric Cournand et Dickinson W. Richards) pour le développement de la technique de cathétérisme cardiaque. Werner Forssmann est né le 20 août 1904 à Berlin. Pionnier dans la recherche en cardiologie, il contribua au développement du cathétérisme cardiaque, méthode qui consiste à introduire une sonde dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-forssmann/#i_88375

GREFFES D'UN CŒUR ARTIFICIEL

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

En juillet 1963, le premier cœur artificiel est greffé chez un patient au Texas Medical Center à Houston. Le greffé décède après quatre jours. Les recherches se poursuivent mais sont quelque peu estompées par les transplantations cardiaques qui se succèdent après la « première » réalisée en 1967 au Cap, en Afrique du Sud, par Christian Barnard. En fait, on ne dispose pas de donneurs en nombre suf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-greffe-d-un-coeur-artificiel/#i_88375

HEALY BERNADINE PATRICIA (1944-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

La cardiologue américaine Bernadine Healy, connue pour sa gestion résolument novatrice des institutions médicales et son programme de recherche sur la santé des femmes et les maladies cardio-vasculaires, fit également une carrière politique. Bernadine Patricia Healy naît le 2 août 1944 à New York. Après des études à la faculté de médecine de Harvard, dont elle sort diplômée en 1970, elle enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadine-patricia-healy/#i_88375

INOTROPE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 52 mots

Terme employé en physiologie à propos de la contractilité d'une fibre musculaire. Par exemple, pour la fibre musculaire cardiaque, une substance est inotrope positive si elle augmente l'amplitude des battements (digitaline) et inotrope négative si elle les diminue (pronéthalol). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inotrope/#i_88375

KANTROWITZ ADRIAN (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Un des grands pionniers américains de la chirurgie cardio-vasculaire. Après des études de mathématiques à l'université de New York, Adrian Kantrowitz, né le 4 octobre 1918 dans cette ville, intègre le Long Island College of Medicine. Docteur en médecine en 1943, il sert durant deux ans dans une unité de chirurgie de l'armée avant de se spécialiser dans la chirurgie cardiaque. Après avoir exercé d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-kantrowitz/#i_88375

KAWASAKI SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 229 mots

Également appelé syndrome lympho-cutanéo-muqueux, le syndrome de Kawasaki est une maladie inflammatoire aiguë rare d'origine inconnue, mais qui constitue aussi chez l'enfant la plus fréquente cause de maladie cardiaque acquise. Initialement décrit au Japon en 1967, le syndrome de Kawasaki survient chez l'enfant avant cinq ans. Il se manifeste par une fièvre prolongée, un œdème des conjonctives ocu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-kawasaki/#i_88375

LAENNEC RENÉ THÉOPHILE HYACINTHE (1781-1826)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Médecin français d’origine bretonne. Né à Quimper en 1781, René - Théophile-Hyacinthe Laennec commence ses études médicales auprès de son oncle Guillaume Laennec, médecin-chef des hôpitaux de Nantes (1796) et les achève à Paris où il suit l'enseignement de Corvisart à l'hôpital de la Charité. Docteur en médecine en 1804, il est, en 1812, chef de service à l'hôpital Beaujon, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-theophile-hyacinthe-laennec/#i_88375

LILLEHEI C. WALTON (1918-1999)

  • Écrit par 
  • André THEVENET
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Le 5 juillet 1999 disparaissait un des pionniers de la chirurgie cardiaque, Walton Lillehei, considéré comme « le père de la chirurgie à cœur ouvert ». Il fut l'une des figures les plus importantes du xx e  siècle dans le domaine de la chirurgie cardiaque et il restera emblématique de la médecine moderne. Clarence Walton Lillehei est né le 23 octo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/c-walton-lillehei/#i_88375

LUDWIG CARL FRIEDRICH WILHELM (1816-1895)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 330 mots

Professeur de physiologie dans les universités de Marburg (1846-1849), Zurich (1849-1855), Vienne (1855-1865) et Leipzig (1865-1895), Ludwig est surtout connu pour ses études sur le système cardio-vasculaire. Il inventa en 1847 un appareil connu sous le nom de kymographion (hémodynanomètre) pour enregistrer les modifications de la pression sanguine artérielle, en 1867 un stromuhr ou flux-mètre, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-wilhelm-ludwig/#i_88375

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Atteintes du système cardio-vasculaire »  : […] Les malformations cardiaques congénitales ont une fréquence de 2 à 4 p. 1 000. Elles sont variables du point de vue anatomique. Les plus fréquentes sont les communications interauriculaires et interventriculaires, la persistance du canal artériel, la tétralogie de Fallot. Leurs causes sont multiples et comprennent des facteurs géniques héréditaires ainsi que les facteurs embryonnaires (fœtopathie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malformations-congenitales/#i_88375

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phase des études épidémiologiques »  : […] Les épidémiologistes ont la tâche essentielle de procéder à l'étude des populations pour déterminer la fréquence de la maladie étudiée en fonction de l'âge, du sexe, du niveau social. Ces études, dites rétrospectives, permettent de voir les différences selon les pays, selon les groupes d'individus. Des études plus précises sont nécessaires pour cerner les facteurs pouvant intervenir dans la malad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_88375

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

On nomme myocarde le tissu contractile qui forme la plus grande partie du cœur. Il est composé de cellules, ou « fibres », groupées en faisceaux. On a longtemps admis qu'elles constituaient un système unitaire, c'est-à-dire un syncytium histologique ; cette conception a été démentie par l'observation en microscopie électronique qui a montré que chaque cellule est entièrement entourée d'une membr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_88375

NAISSANCE - Néonatologie

  • Écrit par 
  • Lucien MICHON
  •  • 4 252 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les malformations à révélation secondaire »  : […] Certains enfants sur lesquels rien n'attirait l'attention vont dans les premiers jours révéler de graves anomalies. Les malformations digestives de type occlusif se caractérisent par l'absence d'élimination du méconium, les vomissements opiniâtres et souvent verdâtres. À la radio de l'abdomen, distensions gazeuses, niveaux liquides ou abdomen sombre confirment le diagnostic. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-neonatologie/#i_88375

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Système cardio-vasculaire »  : […] La simple injection intraveineuse d'un radiotraceur permet d'aborder des domaines aussi différents que ceux de la perfusion, du métabolisme et de la viabilité cellulaire myocardiques, de l'hémodynamique cardiaque et vasculaire, et de la maladie thrombo-embolique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_88375

OSLER MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 563 mots

Classiquement, « endocardite lente maligne » due au streptocoque et greffée sur des lésions valvulaires rhumatismales préexistantes. La maladie d'Osler partage les caractéristiques diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques de toutes les endocardites infectieuses : les endocardites bactériennes, si elles surviennent plus souvent sur un endocarde déjà lésé, peuvent frapper en effet un cœur parfa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-d-osler/#i_88375

OUABAÏNE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 449 mots

Hétéroside cardiotonique de formule brute C 29 H 44 O 12 extrait pour la première fois par Arnaud en 1888 de lianes et des racines d'un arbre qui pousse en Abyssinie, l'ouabaïo, Acokanthera ouabaio , de la famille des apocynacées. L'ouabaïne (ou G-strophantine) se trouve aussi dans les graines d'autres apocynacées comme le Strophantus gratus. Ses propr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouabaine/#i_88375

PRADO (Programme d'accompagnement du retour à domicile)

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 753 mots

En 2010, l’assurance-maladie lançait dans trois départements français le programme d’accompagnement du retour à domicile (Prado), destiné aux femmes venant d’accoucher par voie basse. Ce programme consiste à proposer aux jeunes mères le passage d’une sage-femme libérale chez elles. Les syndicats de gynécologues-obstétriciens avaient montré, dans un premier temps, une certaine réticence vis-à-vis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prado/#i_88375

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 293 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] De nombreuses classifications des organes artificiels ont été proposées, tenant compte de la fonction à remplacer, du mode de fonctionnement ou de la localisation à l'extérieur ou à l'intérieur du corps. On peut également reprendre le regroupement correspondant aux quatre sous-programmes de la machine humaine pour établir ce catalogue. Les prothèses de communication concerne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_88375

QT LONG CONGÉNITAL

  • Écrit par 
  • Isabelle DENJOY
  •  • 366 mots

Le syndrome du QT long congénital (QTLC) est une cardiopathie familiale rare, se caractérisant à l'électrocardiogramme par une anomalie de la repolarisation ventriculaire. Sa gravité tient aux syncopes et aux morts subites par troubles graves du rythme cardiaque survenant chez des enfants et des sujets jeunes. La maladie est habituellement révélée par des pertes de connaissance répétées, lors d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qt-long-congenital/#i_88375

QUINIDINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 410 mots

Alcaloïde de formule brute C 20 H 24 O 2 N 2 , extrait de l'écorce de divers quinquinas ( Cinchona ), plantes de la famille des rubiacées ; ce sont de petits arbustes découverts à l'état sauvage en Amérique du Sud, plus particulièrement dans la cordillère des Andes, et cultivés de nos jours sous des climats tropicaux chauds et humides. Pour extraire les nombreux alcaloïdes co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quinidine/#i_88375

RICHARDS DICKINSON (1895-1973)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Physiologiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine (conjointement avec Werner Forssmann et André Cournand) pour avoir adapté, avec André Cournand, la technique de cathétérisme cardiaque mise au point par Werner Forssmann. Cette technique consiste à monter un tuyau flexible (cathéter) depuis une veine du coude jusqu'au cœur, afin de s'en servir comme d'une sonde pour explorer le cœur. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dickinson-richards/#i_88375

SÉNAC JEAN-BAPTISTE (1693-1770)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Chimiste et médecin français, que l'on considère comme l'un des premiers grands cardiologues. Il aurait publié, en 1723, un Nouveau Cours de chymie, suivant les Principes de Newton et de Stahl . Cet ouvrage, qui « nous apporta le stahlianisme, et fit la même révolution, dans notre chimie, que les réflexions sur l'attraction que publia M. Maupertuis [...] ont opéré dans notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-senac/#i_88375

SHUMWAY NORMAN E. (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 740 mots

Père et instigateur de la greffe cardiaque, Norman Edward Shumway est né le 9 février 1923 à Kalamazoo (Michigan, États-Unis). Après ses études secondaires, il sert trois ans dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Il obtient son diplôme de docteur en médecine à l'université Vanderbilt, en 1949, et il sert encore deux ans dans l'U.S. Air Force, avant d'entrer, comme résident, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-e-shumway/#i_88375

STIMULATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 313 mots

En 1956, depuis deux ans déjà, Walton Lillehei, à l'hôpital universitaire de Minneapolis (Minnesota), grâce à la mise au point qu'il avait faite d'une circulation sanguine extra-corporelle, avait rendu possible à grande échelle les interventions cardiaques dites « à cœur ouvert ». Malheureusement, au cours de ces opérations, un certain nombre de sutures pouvaient endommager le faisceau de conduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stimulateur-cardiaque-implantable/#i_88375

STIMULATION CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 984 mots

L'évolution de la stimulation cardiaque depuis les années 1970 a été marquée tout à la fois par une simplification de la procédure opératoire, une prodigieuse évolution du matériel, le pacemaker , et un redéploiement des études portant sur les indications de cette thérapeutique. Les indications de la stimulation cardiaque proviennent d'atteintes portant sur le tissu nodal ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stimulation-cardiaque/#i_88375

TÉLÉMÉDECINE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 2 015 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Télémédecine et parcours de soins dans la prise en charge des maladies chroniques »  : […] La télémédecine prend une place croissante dans le parcours de soins de nombreuses maladies chroniques à partir de points de liaison sélectionnés (maisons de santé, pharmacies et, chez les personnes âgées, les E.H.P.A.D.). Une pathologie chronique, qui semble être une bonne cible pour cette télémédecine, est l’insuffisance cardiaque, qui concerne environ un million de personnes en France. Certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telemedecine/#i_88375

TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

  • Écrit par 
  • François NOIREAU
  •  • 6 252 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Nosographie et diagnostic de la maladie humaine »  : […] La maladie débute chez l'homme par une phase aiguë le plus souvent bénigne puis elle devient totalement asymptomatique. De ce fait, un grand nombre de patients ignorent qu'ils sont infectés par T.  cruzi . Seul le signe de Romaña, quand il est présent, est très évocateur de la maladie. Après des années de phase asymptomatique, environ 30 p. 100 des patie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/#i_88375

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Incidences pathologiques »  : […] Au-delà de soixante-dix ans, rares sont les sujets en parfaite santé, ne présentant aucun handicap physique ou psychique. Différentes maladies chroniques plus ou moins invalidantes se manifestent. L'avancement en âge étant la source d'altérations cytologiques et métaboliques qui rendent l'organisme plus vulnérable, de nouvelles maladies qu'on peut qualifier d'opportunistes, par exemple infectieus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_88375

VITAMINE E

  • Écrit par 
  • Alain MARIÉ
  •  • 339 mots

Connue historiquement pour son effet antiabortif chez la rate gestante, la vitamine E (alphatocophénol) a fait l'objet de nombreuses recherches depuis la mise en évidence de ses propriétés antioxydantes au niveau des membranes cellulaires et des lipoprotéines. Elles expliquent son utilisation en dermatologie pour freiner le vieillissement cutané sous l'action des radiations ultraviolettes En nove […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamine-e/#i_88375

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert SLAMA, Philippe BEAUFILS, « CARDIOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/