CANYONS SOUS-MARINS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classement des canyons sous-marins

Dans leurs premiers essais, F. P. Shepard et Philip H. Kuenen avaient proposé une classification morphologique des vallées sous-marines. C'est ainsi qu'à côté des canyons à parois abruptes et profil transversal en V ils rangeaient également les rifts de dorsale (vallée de rift, disait-on), les vallées glaciaires de plateau, les vallées de glacis et les chenaux abyssaux.

Dans notre classement, nous ne prendrons en considération que les vallées majeures creusées dans les marges continentales jusqu'au pied des pentes. On pourrait, en premier lieu, proposer une classification fondée sur la dynamique sédimentaire et l'évolution des canyons. Elle comprendrait deux grandes divisions : d'une part, les canyons actifs, caractérisés par des remaniements gravitaires importants et une sédimentation instable dans les têtes ; d'autre part, les canyons rendus inactifs par la remontée du niveau marin. On lui préfèrera cependant, en l'état de nos connaissances, un classement génétique.

Les canyons méditerranéens creusés en milieu aérien

Les formes majeures ont été acquises ou accentuées pendant l'assèchement messinien du bassin (entre 6,5 et 5 Ma). Leur évolution postérieure résulte exclusivement de facteurs sous-marins. Notons cependant que, selon certains chercheurs, il existerait aussi en Méditerranée des canyons sous-marins plus récents creusés en milieu subaquatique.

Les canyons creusés sous la mer

On peut distinguer les canyons de marge passive et les canyons de marge active.

Appartenant essentiellement aux marges matures, les canyons de marge passive constituent la majorité des formes recensées. Leur morphologie actuelle est probablement le résultat d'événements érosifs successifs par glissement et déblaiement des dépôts sédimentaires remaniés, interrompus peut-être par des périodes de remblaiement partiel. Leur origine remonte assez loin dans les temps géologiques, au Tertiaire sans doute, au Miocène pour les uns, à une période beaucoup plus ancienne pour d'autres.

On soulignera l'importance de facteurs spécifiques à certains canyons :

– les accide [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Canyon Bourcart

Canyon Bourcart
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gouf de Capbreton

Gouf de Capbreton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Baie des Anges : bathymétrie

Baie des Anges : bathymétrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Stoechades

Stoechades
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

Classification


Autres références

«  CANYONS SOUS-MARINS  » est également traité dans :

BOURCART JACQUES (1891-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 589 mots

Naturaliste de formation, Jacques Bourcart consacra une grande partie de sa vie à la géologie classique en y faisant preuve d'un esprit novateur et anticonformiste. Au cours de ses recherches sur le Quaternaire du Maroc, il aborda les problèmes littoraux et écrivit une œuvre d'une profonde réflexion : Essai sur les régressions et les transgressions marines (1938) ; ainsi commença une deuxième car […] Lire la suite

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deltas sous-marins profonds, ou « deep-sea fans » »  : […] Pendant les périodes glaciaires du Quaternaire et plus particulièrement pendant la dernière, le niveau mondial des mers et des océans se trouvait à une centaine de mètres plus bas qu'actuellement. De ce fait, les fleuves débouchaient au voisinage de la bordure du plateau continental et y déposaient leurs alluvions. Celles-ci, en position de déséquilibre gravitaire, étaient périodiquement entraî […] Lire la suite

GASCOGNE GOLFE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 362 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géomorphologie et sédimentologie »  : […] Bien que la cassure qui a donné naissance au golfe de Gascogne soit ancienne, comme le montre le fait qu'elle se prolonge, au-delà de l'Atlantique, entre le Groenland et le Labrador, elle n'a joué que tardivement et assez brièvement soit que le bloc espagnol se soit déplacé latéralement, soit, plus probablement, qu'il ait pivoté d'environ 30 0 autour d'un axe situé vers Tarbes. Un nouveau fond oc […] Lire la suite

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 316 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les marges continentales passives de divergence »  : […] Aux marges actives, on oppose généralement les marges passives, ou stables, qui sont des régions calmes, sans manifestation géodynamique perceptible. Mais, en réalité, les marges passives sont très différentes selon qu'elles sont construites sur une ancienne faille transformante (cf.  Les marges de coulissage ) ou sur une ancienne frontière de plaques divergentes. On distingue sur les marges passi […] Lire la suite

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution quaternaire (2 Ma-Actuel) »  : […] La hauteur d'affleurement du Pliocène marin, traduisant la montée maximale des mers de cette époque, varie considérablement suivant les régions, du fait de plissements, de basculements ou du jeu de failles ayant suivi ces dépôts : cas extrême, dans les zones externes de l'Apennin, de l'arc calabro-sicilien, de la Tunisie orientale, le Pliocène est impliqué dans de véritables chevauchements. Cette […] Lire la suite

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géologie »  : […] La nature et l'âge des roches sous-jacentes reflètent la diversité géologique de la région. La pointe sud de la plate-forme russe, bloc structurel datant d'au moins 540 millions d'années, apparaît dans le nord-est de la mer Noire. Sur ce socle protérozoïque repose une épaisse couche sédimentaire. La profonde cuvette sous-marine est généralement considérée comme une vaste zone de subsidence struct […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Topographie des fonds sous-marins

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 343 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Grands domaines morphostructuraux »  : […] Lorsqu'on part de la ligne de rivage et qu'on se dirige vers le large, on trouve d'abord une plate-forme immergée, appelée plateau continental , plus ou moins étendue et descendant en pente assez douce jusqu'à une profondeur qui est généralement de l'ordre de 130 à 150 mètres. Le talus (ou escarpement ) continental , qui lui fait suite, montre une pente plus forte (on l'appelle aussi « pente cont […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice GENNESSEAUX, « CANYONS SOUS-MARINS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/canyons-sous-marins/