GASCOGNE GOLFE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Géomorphologie et sédimentologie

Géomorphologie et sédimentologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Golfe de Gascogne : réseau fluviatile

Golfe de Gascogne : réseau fluviatile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Le golfe de Gascogne est un coin d'Atlantique enfoncé entre l'Espagne et l'Armorique. Sa limite conventionnelle est une droite joignant le cap Ortegal, en Galice, à la bouée d'ar-Men, au large de Sein. Sa partie centrale est une plaine abyssale de 4 800 m de fond, qu'un escarpement continental vigoureux sépare de plateaux continentaux assez vastes. Il représente ainsi un type de mer intracontinentale largement ouverte sur l'Océan, ce qui lui confère des caractères hydrologiques moins différenciés que ceux de la mer Celtique voisine.

Géomorphologie et sédimentologie

Bien que la cassure qui a donné naissance au golfe de Gascogne soit ancienne, comme le montre le fait qu'elle se prolonge, au-delà de l'Atlantique, entre le Groenland et le Labrador, elle n'a joué que tardivement et assez brièvement soit que le bloc espagnol se soit déplacé latéralement, soit, plus probablement, qu'il ait pivoté d'environ 300 autour d'un axe situé vers Tarbes. Un nouveau fond océanique s'est alors formé dans l'entrebâillement ; mais le mouvement d'ouverture a cessé depuis longtemps, et il ne reste que des traces fort incertaines de la dorsale qui a pu occuper l'axe de la plaine abyssale ; la partie orientale de la dépression ainsi ouverte a même été totalement colmatée par les apports pyrénéens.

Les plateaux continentaux sont remarquables par leur dissymétrie. Le plateau espagnol, qui borde une région montagneuse, est étroit et relativement accidenté, tapissé d'éléments détritiques au pied des monts Cantabriques, alors que devant la Galice les sables, mieux triés, contiennent une part plus importante d'éléments marins (glauconie et débris coquilliers). Ce plateau est entaillé par quelques canyons dont les têtes remontent presque jusqu'au littoral, à la faveur d'accidents tectoniques dans l'intervalle desquels l'escarpement continental, à pente forte, est assez peu découpé.

Géomorphologie et sédimentologie

Géomorphologie et sédimentologie

autre

Géomorphologie et sédimentologie du golfe de Gascogne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Il en va tout autrement devant la côte sud des Landes : entre le gouf de Capbreton et le canyon du cap Ferret, tous deux orientés est-ouest jusqu'aux fonds de 3 200 m, l'escarp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GASCOGNE GOLFE DE  » est également traité dans :

CANYONS SOUS-MARINS

  • Écrit par 
  • Maurice GENNESSEAUX
  •  • 7 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cours moyen ou canyon stricto sensu »  : […] Le cours moyen correspond globalement à la traversée de la majeure partie de la pente continentale, depuis la tête (à 200 ou 300 m de profondeur) jusqu'à une rupture de pente plus ou moins accentuée, marquant la limite entre la fin des processus érosifs et le début des accumulations sédimentaires. Cette limite a une profondeur très variable : 2 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canyons-sous-marins/#i_25045

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les chaînes alpines »  : […] Les chaînes alpines d'Europe forment deux ensembles : l'un, principal, est lié à la collision de l'Europe et de l'Afrique ayant cicatrisé la Téthys ; l'autre est l'ensemble pyrénéo-provençal. L'ensemble principal est à double déversement, avec : une branche alpidique , en marge du continent européen, déversée vers celui-ci, allant de Gibraltar à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_25045

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « GASCOGNE GOLFE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/golfe-de-gascogne/