CALCAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mélanges de calcite

Mélanges de calcite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Paysage karstique

Paysage karstique
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Classification d'après Folk

Classification d'après Folk
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Classification d'après Dunham

Classification d'après Dunham
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Différents types

Calcaires d'origine organique

Les calcaires d'origine organique résultent de la construction de récifs ou de dalles par des Polypiers, des Rudistes, des Algues ou de l'accumulation de coquilles et de tests remaniés après la mort.

Calcaires construits ou biogéniques

Ces calcaires peuvent être massifs, non lités, semblables à la partie vivante d'un atoll : ce sont alors des biohermes. Ils sont en saillie par rapport aux dépôts du même âge. L'érosion plio-quaternaire peut les mettre à nouveau en relief s'ils sont plus durs que les roches encaissantes : rochers du Saussois dans le Jurassique supérieur de Bourgogne, partie sud-est du Bois des Roches à Vigny dans le Dano-Montien du bassin de Paris. Si, au contraire, les couches à organismes sont stratifiées, elles constituent un biostrome comme c'est le cas pour la « barre à Rudistes » dans le Crétacé supérieur de Provence.

Les calcaires coralliens résultent de l'activité coloniale de cœlentérés, aboutissant à l'édification de récifs isolés, comme les atolls actuels, ou en ligne continue comme les récifs frangeants et les récifs barrières. Ces calcaires, abondants depuis le Dévonien (calcaires à Stromatopores), permettent la reconstitution paléogéographique des rivages.

Les calcaires à rudistes ont été édifiés par des Lamellibranches pachyodontes groupés en « familles » et non en colonies, et vivant fixés sur le fond à une plus grande distance de la côte que les coraux. Ils atteignent un grand développement au Crétacé, notamment dans le faciès urgonien (Crétacé inférieur, Barrémien, Aptien) et les barres à Rudistes du Coniacien (bordure sud du synclinal du Beausset, Var).

Les calcaires à bryozoaires sont disposés en masses lenticulaires fréquentes dans le calcaire carbonifère d'Angleterre et de Belgique (faciès waulsortien d'âge dinantien).

Les calcaires d'algues sont édifiés à partir du thalle de certaines algues calcaires qui se développent en colonies sur les hauts-fonds marins. On en rencontre depuis le Précambrien (calcaires à stromatolithes) jusqu'à l'époque actuelle. Les calcaires dits « pisolitiques » [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Écrit par :

  • : professeur à la faculté des sciences, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  CALCAIRES  » est également traité dans :

ARCHÆOCYATHIDÉS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 343 mots

Groupe d'organismes dont la position systématique et les affinités phylétiques sont encore incertaines, les Archæocyathidés présentent un intérêt géologique de premier plan. Ce sont en effet les premiers constructeurs de récifs connus. Depuis le Cambrien inférieur (peut-être même dès l'Antécambrien) jusqu'au Cambrien moyen, ils se sont largement répandus dans les mers, de l'Australie à l'Amérique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeocyathides/#i_10071

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins des socles précambriens »  : […] L'originalité du relief des bassins sédimentaires développés sur les socles précambriens se manifeste principalement dans les formes structurales . Elle résulte de données géologiques beaucoup moins favorables à l'expression de l'érosion différentielle, par suite tant de l'uniformité lithologique des séries sédimentaires que d'une tectonique monotone résultant de déformations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_10071

CARBONATES

  • Écrit par 
  • Marc DARDENNE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 5 064 mots
  •  • 12 médias

Les carbonates sont des minéraux largement représentés à la surface du globe. Le carbonate de calcium, en particulier, est le constituant principal des coquilles de nombreux organismes. On le retrouve surtout dans la lithosphère sous forme de roches dites calcaires , les plus abondantes parmi les roches sédimentaires. Ce stock considérable de carbone est alimenté par le mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonates/#i_10071

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration du clinker »  : […] Le constituant principal des ciments industriels actuels est le clinker, mot anglais signifiant « scorie ». Le clinker est obtenu en cuisant, vers 1 450  0 C, des mélanges appropriés de calcaire et d' argile, appelés crus. L'argile, principalement composée de silicates d'alumine, se scinde sous l'effet de la chaleur en ses constituants, silice et alumine, qui se combinent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciment/#i_10071

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_10071

GRANIT

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 42 mots

Roche dure, résistante, susceptible d'être polie, baptisée granit par les carriers : dans cette acception, n'importe quel faciès pétrographique consolidé (craie, gneiss, granite) peut être un granit au sens commercial du terme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granit/#i_10071

KARST

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 552 mots
  •  • 11 médias

Le mot allemand Karst (du slave kras ) sert à désigner des régions caractérisées par des formes de relief originales développées dans d'épaisses masses de calcaires . À l'origine, il s'applique aux plateaux du nord-ouest de la péninsule balkanique compris entre la Slovénie et l'Istrie. L'épanouissement, dans ces régions, de formes originales, objets de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karst/#i_10071

MALTE

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 8 652 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Géographie »  : […] Par 35 0  55' nord et 14 0  30' est, l'archipel maltais s'étend sur 45 kilomètres du nord-ouest au sud-est, à mi-chemin entre le Levant et Gibraltar, dans une position dont l'intérêt stratégique fut longtemps apprécié. Sec, lumineux, venté, cet ensemble, très fleuri en hiver mais dépourvu de végétation arborée du fait des défrichements, est formé, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malte/#i_10071

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères et typologie »  : […] Les marnes sont intermédiaires entre les calcaires et les argiles, et le terme « marne » ne désigne pas une espèce pétrographique bien définie. On passe ainsi des calcaires marneux, qui ne contiennent que 5 à 35 p. 100 d'argile, aux marnes argileuses (de 65 à 95 p. 100 d'argile) par l'intermédiaire des marnes sensu stricto (de 35 à 65 p. 100). Comme les argiles, les marnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marnes/#i_10071

NACRE

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 375 mots
  •  • 2 médias

Substance calcaire animale, dure, translucide et brillante, à reflets irisés et chatoyants, constituée de minces lamelles transparentes et superposées d'aragonite qui constituent la couche interne de la coquille d'un grand nombre de mollusques bivalves, la nacre est sécrétée par l'épithélium externe du manteau de ces animaux. Les principaux coquillages produisant la nacre sont : l'huître perlière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nacre/#i_10071

OOLITES ou OOLITHES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 745 mots

Grains à structure concentrique dont l'accumulation peut conduire à la formation d'un sédiment ou d'une roche purement oolitique, appelée anciennement oolithe par extension (oolite blanche du Jurassique du Bassin parisien). Surtout abondantes dans le Jurassique, en Europe, les oolites sont connues du début du Paléozoïque à nos jours. Ces grains, généralement petits et sphériques à ovoïdes (de 0,5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oolites-oolithes/#i_10071

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 710 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sédiments actuels »  : […] On prétend que c'est le midship J. M. Brooke, à bord de l'U.S.S. Vincennes , qui a obtenu en 1854 le pre mier échantillon de sédiments à une profondeur de 3 870 mètres en attachant une plume au lest d'une ligne de sonde, observant ainsi 3 tests de foraminifère. À la suite de l'expédition du H.M.S. Challenger , John Murray et Alphonse Renard (1891) éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_10071

ROCHES (Classification) - Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 542 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Abondance des roches sédimentaires et de leurs composants cardinaux »  : […] Les roches sédimentaires ne représentent que 5 p. 100 de la partie connue de la lithosphère et ne constituent donc qu'une proportion infime de l'ensemble du globe. En revanche, elles recouvrent à peu près 75 p. 100 de la surface des continents. Cela correspond au fait qu'elles forment une pellicule plus ou moins discontinue à la surface de la lithosphère, les épaisseurs se situant entre 0 et 10 00 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-sedimentaires/#i_10071

SOLS - Diversité des sols

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Processus des milieux intertropicaux »  : […] La fersiallitisation est liée à des conditions climatiques à fort contraste saisonnier, méditerranéennes voire subtropicales. En milieu aéré et bien drainant, l'hydrolyse provoque une importante libération de fer. Les argiles qui se forment dans de telles conditions correspondent, tout comme en milieu tempéré, au processus de bisiallitisation. Celui-ci génère des argiles de type 2/1, c'est-à-dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-diversite-des-sols/#i_10071

VÉGÉTATION

  • Écrit par 
  • Henri GAUSSEN
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification et étude statique »  : […] La classification des types physionomiques de la végétation a naturellement tenté de nombreux auteurs. Celle qu'a adoptée après plusieurs essais (1964, 1965, 1971) le Comité de l'U.N.E.S.C.O., auquel participent des spécialistes de diverses régions du monde, comprend cinq classes de formations (forêts fermées, forêts claires, buissons et fourrés, sous-arbrisseaux et landes basses, végétation herba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetation/#i_10071

Voir aussi

ROCHES BIOCLASTIQUES    BIOHERME & BIOSTROME    CALCAIRE À ENTROQUES    CALCAIRES LITHOGRAPHIQUES    CIPOLINS    CONCRÉTIONS    CRAIE    FALUNS    FLYSCH    FUSULINES    LIMON    LŒSS    LUMACHELLES    MAËRL    MARBRES roches    MOLASSE    NUMMULITES    ONYX    ORBITOLINES    PISOLITES    POUDINGUES    RÉCIFS    STALAGMITES & STALACTITES    TRAVERTIN    TUFS

Pour citer l’article

Charles POMEROL, « CALCAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcaires/