Charles POMEROL

professeur à la faculté des sciences, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

CALCAIRES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 5 177 mots

Une roche est dite calcaire si elle renferme au moins 50 p. 100 de carbonate de chaux (CaCO3), généralement représenté par de la calcite, plus rarement par de l'aragonite ; les minéraux les plus fréquemment associés au carbonate de chaux dans les roches calcaires sont la dolomite, CaMg(CO3)2, et les minéraux argileux.Les roches calcaires constituent environ […] Lire la suite

CÉNOMANIENNE TRANSGRESSION

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 986 mots

AuCrétacé moyen, la mer envahit toutes les plates-formes continentales. La généralité de cette « transgression cénomanienne » en fit un des chevaux de bataille de la géologie, mais le qualificatif « mésocrétacée » lui conviendrait beaucoup mieux, car les faits ne permettent pas de réduire cet événement au cadre trop étroit de l'étage cénomanien.L'expansion d […] Lire la suite

CONGLOMÉRATS, pétrologie

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 162 mots

Les conglomérats sont des roches détritiques consolidées, généralement sédimentaires, parfois volcaniques, constituées de fragments unis par un ciment naturel. Lorsque les fragments sont anguleux, il s'agit d'une brèche, lorsqu'ils sont arrondis (galets), d'un poudingue. Mais il peut exister des conglomérats où les éléments anguleux et arrondis coexistent ( […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL, 
  • Étienne WINNOCK, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Michel DURAND-DELGA
  •  • 16 692 mots

L'Europe centrale et occidentale contraste avec la plupart des autres masses continentales par le compartimentage de son relief et du tracé de son littoral, compartimentage qui traduit celui de sa structure géologique et explique sans doute certains aspects de son développement historique. On peut cependant, malgré les irrégularités de leurs tracés, distinguer de grandes zones, correspondant aux p […] Lire la suite

GRÈS

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 170 mots

Les grès sont des roches sédimentaires détritiques provenant de la consolidation d'un sable, généralement quartzeux, par un ciment naturel. Les éléments des grès appartiennent à la classe granulométrique des arénites (de 2 mm à 0,05 mm) ; au-dessous de cette dimension, on a des lutites, encore appelées pélites. On peut différencier les grès d'après la natur […] Lire la suite

MARNES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 989 mots

Les marnes sont des roches sédimentaires formées par un mélange de carbonates et de minéraux argileux. Hérité du celtique margila, marga, le terme « marne » (marl en anglais, Mergel en allemand) désignait initialement, et désigne toujours dans le langage populaire, des terres […] Lire la suite

PÉLITES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 491 mots

Le terme « pélite » (du grec pelos, boue) désigne traditionnellement une grande variété de roches sédimentaires formées d'éléments fins. Certains auteurs, cependant, le réservent aux sédiments meubles (poudres ou argiles, limons ou silts) constitués par ces éléments ; d'autres appellent au contraire pélites les seules roches issues de la […] Lire la suite

SCHISTES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 168 mots

Les schistes sont des roches d'aspect feuilleté. On retrouve dans ce mot la racine grecque skhizein, « fendre », devenue en latin schisto, « qui se sépare », « qui se divise ». Ces roches dérivent de roches argileuses affectées par la diagenèse ou même un léger métamorphisme. Elles sont très répandues dans les séries sédimentaires, soit seules, soit en alter […] Lire la suite

SILICEUSES ROCHES

  • Écrit par 
  • Charles POMEROL
  •  • 3 158 mots

La silice, composant majeur des roches cristallines, est un des plus abondants produits de leurs décomposition à la surface du globe. Si elle constitue l'essentiel des roches d'origine détritique (cf. conglomérats, grès), elle forme aussi diverses roches d'origine chimique ou biochimique.Comme les roches siliceu […] Lire la suite