ARCHÆOCYATHIDÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe d'organismes dont la position systématique et les affinités phylétiques sont encore incertaines, les Archæocyathidés présentent un intérêt géologique de premier plan. Ce sont en effet les premiers constructeurs de récifs connus. Depuis le Cambrien inférieur (peut-être même dès l'Antécambrien) jusqu'au Cambrien moyen, ils se sont largement répandus dans les mers, de l'Australie à l'Amérique du Nord en passant par l'ex-U.R.S.S., le Maroc, l'Espagne et la France (Normandie).

Ils ressemblent à de petites coupes coniques dont la paroi est formée de deux murailles calcaires emboîtées l'une dans l'autre et séparées par un intervalle creux ; elles sont toutefois reliées par des cloisons, calcaires également, radiaires et verticales (septes) d'une part, horizontales (tables) d'autre part. Ces divers éléments sont criblés de pores de dimensions variables selon les espèces (400 environ). La cavité centrale peut être occupée à son pôle inférieur par un tissu, lâche, de remplissage (tissu vésiculaire). Des lamelles calcaires, externes, soudent l'animal à son substrat.

La morphologie des différentes cloisons permet de classer les Archæocyathidés en réguliers (cloisons planes) et irréguliers (cloisons plissées, présence de tissu vésiculeux).

Fixés sur un substratum, les Archæocyathidés se reproduisaient par bourgeonnement (comme les Coraux) ou par reproduction sexuée, comme en témoigne la présence de plusieurs stades larvaires trouvés en Russie (Altaï). L'extension très rapide de ces organismes — la plus vaste du Cambrien inférieur — laisse supposer que les larves devaient avoir une vie pélagique particulièrement longue. Au cours de leur développement, elles pouvaient sécréter leur coque et se fixer sur le fond. L'agglomération d'un très grand nombre d'individus, associés souvent avec des Algues bleues dans les stromatolithes, constituait finalement une sorte de récif.

—  Pierre CLAIRAMBAULT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre CLAIRAMBAULT, « ARCHÆOCYATHIDÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeocyathides/