BOLCHEVISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Discours de Lénine à Moscou

Discours de Lénine à Moscou
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Jeune bolchevik, 1919

Jeune bolchevik, 1919
Crédits : Hulton Getty

photographie

Labourage de fortune

Labourage de fortune
Crédits : Slava Katamidze Collection/ Getty Images

photographie

Le cabinet de Lenine et Trotski

Le cabinet de Lenine et Trotski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Le terme de bolchevisme, dérivé du substantif abstrait bolchinstvo (majorité), désigne la théorie révolutionnaire de Lénine et la praxis du Parti bolchevique dont celui-ci fut le fondateur, le dirigeant et le stratège. Les origines et l'évolution sémantique de ce mot, lointain souvenir d'un jargon d'exilés qui n'est entré dans le langage politique qu'à partir de la révolution de 1917, illustrent les vicissitudes, les métamorphoses du phénomène même qu'il désigne.

« D'abord, c'est un mot parfaitement incolore » (Berdiaev). Son origine remonte à 1903, au IIe congrès du P.O.S.D.R. (Parti ouvrier social-démocrate de Russie). Réuni initialement à Bruxelles, puis contraint de siéger à Londres, ce congrès fut le point de départ de la plus grave division qu'ait connue la social-démocratie. Après le congrès, pour désigner les protagonistes des deux tendances majeures qui s'y étaient affrontées, on nomma « bolcheviks » (c'est-à-dire membres de la majorité) les partisans de la conception de Lénine, et « mencheviks » (minoritaires) ceux dont le chef de file fut Martov.

Discours de Lénine à Moscou

Discours de Lénine à Moscou

photographie

Lénine (1870-1924) prononçant un discours en 1919 à Moscou. 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Les origines

Lors du IIe congrès du P.O.S.D.R., les divergences éclatèrent à propos de l'article premier des statuts, sur la question de savoir qui serait considéré comme membre du parti. Celui qui « en reconnaît le programme et soutient le parti tant par des moyens matériels que par sa participation personnelle dans une des organisations du parti », selon la formulation de Lénine, ou celui qui, en reconnaissant son programme, « coopère personnellement et régulièrement sous la direction de l'une des organisations du parti », selon celle de Martov ? Discussion oiseuse en apparence. En fait, les divergences sur le problème masquaient des dissensions plus profondes sur l'interprétation de la théorie marxiste de la révolution dans les conditions propres à la Russie. L'apparition et le développement du bolchevisme, en tant que théorie et praxis mûries en un long processus, doiven [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : sous-directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  BOLCHEVISME  » est également traité dans :

AXELROD PAVEL BORISSOVITCH (1850-1928)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

Né à Chklov dans une famille de paysans juifs, Axelrod suit les cours de l'école secondaire tout en organisant une école pour enfants de Juifs pauvres. À dix-huit ans il découvre Lassalle et s'engage dans le mouvement révolutionnaire. Populiste, il tente d'organiser à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavel-borissovitch-axelrod/#i_5264

BOUKHARINE NICOLAS IVANOVITCH (1888-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANK
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Le plus jeune des six principaux dirigeants bolcheviques mentionnés par Lénine dans son « Testament », Boukharine « n'est pas seulement un théoricien des plus marquants et de très haute valeur ; il jouit à bon droit de l'affection du parti tout entier. Cependant, ses vues théoriques ne peuvent qu'avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ivanovitch-boukharine/#i_5264

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 808 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La révolution d'Octobre »  : […] La victoire inattendue des bolcheviks en Russie à l'issue de la seconde révolution, dite « d'Octobre » (nov. 1917), apparaît comme l'événement décisif d'une toute nouvelle conjoncture qui se développe entre deux pôles : la signature d'une paix séparée sur le front oriental et l'espoir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire/#i_5264

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 018 mots
  •  • 6 médias

étant de nature à lui donner une solution définitive. Cette distinction de principe fonde l'ambiguïté apparente des bolcheviks et des communistes après leur accession au pouvoir : ils font du problème national un instrument privilégié de la consolidation de leur autorité tout en le proclamant définitivement résolu par l'établissement des régimes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_5264

CONSEILS RÉPUBLIQUE DES (1919)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 744 mots
  •  • 1 média

On appelle ainsi l'éphémère république soviétique que connaît la Hongrie d'avril à juillet 1919. Comme en Russie, la révolution bolchevique hongroise est précédée d'une révolution bourgeoise et démocratique qui se substitue à l'Ancien Régime. À Budapest, la révolution du 31 octobre 1918, dirigée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-des-conseils/#i_5264

GORKI MAXIME (1868-1936)

  • Écrit par 
  • Michel NIQUEUX
  •  • 2 716 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le second exil »  : […] Cette conception volontariste et collectiviste de la vie et de l'histoire explique aussi le ralliement de Gorki aux bolcheviks, auxquels il reprocha d'abord violemment (Pensées intempestives, articles de 1917-1918) d'avoir déclenché prématurément la révolution dans un pays arriéré. Ainsi il accuse le « tandem Lénine-Trotski » de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-gorki/#i_5264

LE JEUNE STALINE (S. Sebag Montefiore)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 1 090 mots

mêlée à une capacité à manier la dialectique marxiste, à penser les questions nationales, dont Staline devient l'expert dans les milieux bolcheviques, qui séduit Lénine, fasciné par le « merveilleux Géorgien ». Montefiore excelle dans son analyse du « cloaque de la duplicité et de l'espionnage » qui envahit les milieux révolutionnaires caucasiens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jeune-staline/#i_5264

KUN BÉLA (1886-1939)

  • Écrit par 
  • Dominique GROS
  •  • 1 470 mots
  •  • 1 média

Fondateur du Parti communiste hongrois. Le père de Béla Kun est un petit employé communal d'origine juive, non pratiquant, très attaché à la tradition radicale et nationaliste de Kossuth. Après avoir fait du journalisme, Kun accède à la direction de la Société ouvrière d'assurances de Kolozsvár et fonde une coopérative ouvrière de construction. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-kun/#i_5264

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 881 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le fondateur du bolchevisme »  : […] Que faire ?, premier manifeste de ce qui deviendra, l'année suivante, le bolchevisme. Lénine y expose sa conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde, discipliné et centralisé, composé d'un noyau de révolutionnaires professionnels, chargés d'encadrer les masses ouvrières trop facilement tentées par la seule action quotidienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_5264

MENCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 2 711 mots
  •  • 1 média

Tout comme la dénomination de bolchevisme, celle de menchevisme est issue du IIe congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie (P.O.S.D.R.) qui siégea pendant un mois à Bruxelles puis à Londres en août 1903 et établit un nouveau clivage fondamental à l'intérieur du mouvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menchevisme/#i_5264

RADEK KARL SOBELSOHN dit KARL (1885-apr. 1937)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 586 mots
  •  • 1 média

Né en Galicie, Radek commence à militer au tournant du siècle dans le mouvement révolutionnaire polonais ; ses lectures encyclopédiques et éclectiques le conduisent à se rallier au marxisme. Il se rend à l'étranger où il entre en contact avec les dirigeants de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radek-karl-sobelsohn-dit-karl/#i_5264

RAKOVSKI KHRISTIAN GUEORGUIEVITCH (1873-? 1941)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 536 mots

Bulgare de naissance, roumain de nationalité, français d'éducation, russe par ses sympathies et sa culture, Rakovski, qui s'illustra à la tête du gouvernement soviétique d'Ukraine et dans la diplomatie soviétique, était, dès avant 1914, l'une des personnalités connues du mouvement ouvrier international […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khristian-gueorguievitch-rakovski/#i_5264

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 257 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Apparition du marxisme »  : […] surtout à l'étranger et qui se divise au deuxième congrès (à Bruxelles, puis Londres, 1903) sur la conception du parti et de la tactique révolutionnaire en bolcheviks (la majorité, avec Lénine) et mencheviks (la minorité, avec Axelrod). Les deux groupes qui mènent d'âpres luttes, où les mencheviks l'emportent d'abord (le journal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_5264

SOCIALISME - Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 743 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aux origines de l'Internationale communiste »  : […] des syndicalistes révolutionnaires, des anarchistes qui en avaient toujours été éloignés. D'autre part, les dirigeants bolcheviks sont convaincus qu'en Russie même un succès durable ne peut être assuré que si la révolution gagne l'Europe et d'abord l'Allemagne, et si l'impérialisme est également attaqué dans les pays dominés. Pour ce faire, un état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-les-internationales/#i_5264

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 455 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « « Le merveilleux Géorgien » »  : […] parti), dont le sectarisme didactique et emporté retient l'attention de Lénine, le leader incontesté du bolchevisme. En décembre 1905, Koba (son surnom dans la clandestinité révolutionnaire), qui a été désigné délégué bolchevique pour le Caucase – une promotion fulgurante au terme de deux années de militantisme – rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_5264

TITO JOSIP BROZ dit (1892-1980)

  • Écrit par 
  • Marie-Paule CANAPA
  •  • 2 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La jeunesse et l'expérience de la révolution bolchevique »  : […] y sera modeste. Toutefois, ces événements vont le marquer ; il est en contact avec des bolcheviks et lit la littérature révolutionnaire. Tout d'abord, il refuse de s'engager dans le corps des volontaires serbes luttant contre l'Autriche-Hongrie. Il est alors interné dans des camps de prisonniers en Sibérie. Lors de la révolution de février 1917, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tito/#i_5264

TROTSKI LÉON (1879-1940) ET TROTSKISME

  • Écrit par 
  • Michel LEQUENNE
  •  • 6 961 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le théoricien de la révolution permanente »  : […] à la pure et simple capitulation. Elle s'opposait également à la conception de Lénine et des bolcheviks qui croiront jusqu'en 1917 à la possibilité d'une « dictature démocratique du prolétariat et de la paysannerie » conduisant le développement capitaliste de la Russie à des « rythmes américains », et dont l'instabilité sociale par rapport à ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trotski-et-trotskisme/#i_5264

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges HAUPT, « BOLCHEVISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/