BERBÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Civilisation

Dominations étrangères et résistances

La question de l'origine des Berbères a fait couler beaucoup d'encre. Les auteurs grecs et latins, puis arabes et européens ont avancé les légendes les plus fantaisistes à ce sujet : origine perse, mède, cananéenne, yéménite, ibérique, celtique, germanique, grecque... La motivation idéologique de ces thèses est évidente : chaque conquérant a fait venir les Berbères d'ailleurs pour légitimer sa propre présence et sa domination en Afrique du Nord. Dans le champ scientifique, l'origine moyen-orientale a longtemps prévalu, cette région étant considérée comme le berceau du monde méditerranéen. Les tenants d'une origine africaine sont nombreux aussi et ont proposé des localisations primitives en Afrique centrale ou orientale. Mais il n'y a aucun indice positif d'un mouvement d'est en ouest ou du sud - sud-est vers le nord - nord-ouest qui pourrait conforter l'une ou l'autre de ces thèses. Au contraire, les données préhistoriques et linguistiques établissent l'ancienneté et la continuité du peuplement et de la langue berbères dans leur aire d'extension. Les Berbères ont des racines anciennes en Afrique du Nord et il est raisonnable de les considérer comme les « autochtones » de l'Afrique du Nord, avec tout ce que peut avoir de relatif cette notion.

L'histoire des Berbères apparaît comme une succession d'invasions et de dominations étrangères : celle des Phéniciens et de leurs successeurs, les Puniques, de la fin du IIe millénaire avant J.-C. jusqu'à la destruction de Carthage (– 146), celle de Rome (– 146 à + 439), celle des Vandales (439 à 533), des Byzantins (533 à 647), des Arabes qui apportent l'islam (la conquête est achevée au début du viiie siècle), celles des Turcs Ottomans (début du xvie siècle), enfin celle des puissances coloniales européennes à partir du xixe siècle. Depuis longtemps, les Berbères semblent avoir été un peuple « aux marges de l'histoire », dominé et marginalisé par les conq [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : directrice de recherche honoraire au CNRS
  • : professeur de langue berbère à l'Université de Provence
  • : directeur d'études retraité de l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, Sorbonne, Paris, correspondant de l'Institut de France (Académie des inscriptions et belles-lettres), membre étranger de l'Académie royale des Pays-Bas.

Classification


Autres références

«  BERBÈRES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Types humains et « races » : des représentations controversées »  : […] L'unicité de l'espèce humaine n'empêche pas celle-ci de se subdiviser en groupes identifiables par des caractéristiques physiques héréditaires. Celles-ci ont été utilisées pour définir des races. L'Afrique au sud du Sahara est ainsi le continent des Noirs, par opposition à l'Afrique septentrionale peuplée de Blancs. Le terme de race pose aujourd'hui problème. De nombreux scientifiques le récusent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_14679

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « De l'Algérie antique à l'Algérie française »  : […] Bien que le territoire algérien actuel soit particulièrement riche en sites et vestiges préhistoriques (Ternifin, Machta al ‘Arbi) et que la protohistoire y enregistre l'existence d'une fruste civilisation berbère, en fait l'histoire du Maghreb central commence à l'arrivée des Phéniciens dont la civilisation s'inscrivit la première dans les villes et laissa des traces écrites. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_14679

ALMOHADES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 963 mots
  •  • 2 médias

Dynastie musulmane d'origine berbère qui domina l'Afrique du Nord et l' Espagne aux xii e et xiii e  siècles, les Almohades (étymologie arabe : al-muwaḥḥidūn ) sont issus d'un mouvement religieux appuyé par un groupe de tribus berbères du Haut Atlas marocain . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almohades/#i_14679

ALMORAVIDES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Dynastie musulmane qui domina l'Afrique du Nord et l' Espagne, les Almoravides (étymologie arabe : al-mūrabiṭūn ) tirent leur origine d'un groupe de tribus berbères sahariennes qui nomadisaient entre le Sénégal et le sud du Maroc, les Lamtūna et les Juddala. Ces deux tribus faisaient partie du grand groupe berbère des Sanhāǧa. Elles étaient connues par leur coutume de porter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almoravides/#i_14679

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La conquête »  : […] L'Afrique du Nord à peine conquise, son gouverneur Mūsā eut l'idée de détourner vers l'extérieur les forces vives de ces Berbères qui lui avaient opposé une si farouche résistance. En 711 (année 92 de l'hégire), il envoya, sous le commandement de Ṭāriq, 7 000 Berbères conquérir l'Espagne dont la richesse et les divisions promettaient un facile butin. L'écrasement imprévu du roi wisigoth Rodrigue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_14679

ANTI-ATLAS

  • Écrit par 
  • Daniel NOIN
  •  • 290 mots

Massif montagneux au sud-ouest du Maroc, orienté du sud-ouest au nord-est sur 600 kilomètres, du Sahara atlantique au Tāfilālt, l'Anti-Atlas est soudé au Haut Atlas par l'ancien volcan du djebel Siroua. C'est un vaste bombement de roches anciennes, surtout paléozoïques. Relevé lors des mouvements tertiaires et entaillé de gorges imposantes, il est séparé en deux par la grande coupure de l'oued Dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-atlas/#i_14679

AWDOUGOST ou AOUDAGHOST

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 294 mots

À la fin du premier millénaire, les Berbères du Sahara occidental se divisaient en deux grands groupes : les Zanata, qui vivaient à la bordure méridionale du Maroc, et les Sanhādja, dont la zone de nomadisation correspondait à peu près à l'actuelle Mauritanie. La capitale des Zanata était Sijilmassa, dans le Tafilalet, celle des Sanhādja, Awdougost (peut-être Tagdaoust aujourd'hui). Awdougost comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/awdougost-aoudaghost/#i_14679

KAIROUAN CALIFAT FATIMIDE DE (910-969)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 280 mots

En 910, la dynastie des Aghlabides, qui règne en Ifrīqiya (la Tunisie actuelle) tout en reconnaissant l'autorité nominale du calife abbasside de Bagdad depuis 800, est renversée par un soulèvement des tribus berbères Kutāma, qui proclament ‘Ubayd Allāh seul calife légitime. Ces Berbères ont été convertis au chiisme par un prédicateur missionnaire comme il y en avait beaucoup à cette époque. En ef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-fatimide-de-kairouan/#i_14679

ESPAGNE MUSULMANE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 181 mots
  •  • 1 média

En 711, le gouverneur omeyyade de Kairouan, Mūsā ibn Nusayr, envoie dans la péninsule Ibérique une troupe de sept mille Berbères dirigée par Tāriq ibn Ziyād. Les chroniques arabes racontent que Julien, un comte wisigoth fâché contre le roi Rodéric, les y aurait invités. Tariq, qui a laissé son nom à Gibraltar ( Djabal Tāriq , « la montagne de Tāriq »), défait les troupes wisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-musulmane/#i_14679

HAUT ATLAS

  • Écrit par 
  • Daniel NOIN
  •  • 404 mots
  •  • 2 médias

Principal massif montagneux du Maroc et du Maghreb, orienté d'ouest-sud-ouest à est-nord-est, le Haut Atlas s'étire sur plus de 700 kilomètres, de l'Atlantique au Maroc oriental, sur une largeur de 50 à 100 kilomètres. Plusieurs sommets dépassent 4 000 mètres (point culminant : djebel Toubkal, 4 165 m). La chaîne, formée par un massif de roches paléozoïques entouré d'assises sédimentaires, date, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haut-atlas/#i_14679

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le tournant du XIe siècle »  : […] La voie ouverte par les Turcs ghaznévides est bientôt suivie, au Khorasan et en Iran central, par d'autres tribus turques d'Asie centrale qui font leur entrée dans le monde musulman, se mettent au service de différents souverains et émirs et, le cas échéant, prennent le pouvoir ou imposent leur autorité : tel est le cas des Turcs seldjoukides qui, après avoir défait et rejeté vers l'est les Ghazn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_14679

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'évolution de l'art hispano-maghrébin (XIe-XVIIIe s.) »  : […] La fin du califat andalou (début du xi e  s.) et l'émiettement du pouvoir à l'époque des Reyes de Taifas (potentats locaux) s'accompagnèrent d'activités créatrices multiples ; le raffinement voire la surcharge décorative vinrent alors remplacer la grandeur des réalisations de l'époque califale. Peu de thèmes nouveaux apparaissent ; signalons cepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_14679

KABYLES

  • Écrit par 
  • M'Barek REDJALA, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 6 336 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La langue et la littérature kabyles »  : […] La langue kabyle est le dialecte berbère parlé par le plus grand nombre de berbérophones en Algérie. Dans les montagnes on ne connaît pas d'autre mode d'expression quotidien, et dans les villes comme Alger, Constantine, Sétif, Béjaia et Annaba, peuplées pour moitié de Kabyles, elle est employée au foyer et accessoirement dans la rue. Mais elle n'est ni écrite ni enseignée. Jusqu'à la seconde moit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kabyles/#i_14679

KĀHINA AL- (morte en 704/05) reine berbère

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 478 mots

Surnom de la « reine des Aurès » signifiant « la Prophétesse ». Al-Kāhina régna sur plusieurs tribus de Berbères de l'Aurès, dont la sienne propre, celle des Djarawa, de 685 environ à 704 ou 705. À la fin du vii e siècle, l'Afrique du Nord voit s'affronter trois forces : les Byzantins d'abord, solidement implantés sur les côtes, avec Carthage sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-kahina/#i_14679

MAGHREB - Géographie

  • Écrit par 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 7 252 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un peuplement arabe mais des minorités religieuses et linguistiques »  : […] Derrière l'image d'un monde unifié, le Maghreb est une région d'une grande diversité humaine où des groupes se définissent ou sont définis comme des minorités par rapport à la majorité qui est arabe et musulmane sunnite. L'imposition du cadre des États-nations par le pouvoir colonial, renforcé après les indépendances des pays a posé la question des minorités avec une acuité croissante. Du Maroc à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-geographie/#i_14679

MAGHREB - Le Maghreb politique

  • Écrit par 
  • Karima DIRÈCHE
  •  • 7 437 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La berbérité du Maghreb »  : […] Les États maghrébins mobilisent, dès les indépendances, un référentiel identitaire où arabité et islamité sont les ciments exclusifs de cohésion nationale, inscrits dans les textes constitutionnels des cinq pays du Grand Maghreb. Ainsi, les politiques d'arabisation appliquées au Maroc et en Algérie, dans les années 1960, imposent une uniformisation linguistique et culturelle qui rejette dans l'esp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-le-maghreb-politique/#i_14679

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « Islamisation des anciens cultes »  : […] Dans l'évolution du maraboutisme, l'influence des vieilles croyances et pratiques berbères est considérable. Fondamentalement, il faut noter la croyance aux génies : ils se tiennent près des sources, dans les arbres et les grottes, prennent la forme d'animaux, s'attachent aux pierres. Nombreux sont, au Maghreb, les tas de pierres ( kerkour ) qui inspirent encore des sentiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_14679

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Islamisation et grandes dynasties berbères (VIIe-XVe s.) »  : […] Avec l'islamisation, le Maghreb, échappant à la latinité et au christianisme, se trouve désormais rattaché au monde de la Méditerranée orientale. L' Islam tente de recréer à son profit l'unité de la mer intérieure et va, non sans difficulté, soumettre l'Afrique du Nord entre le milieu du vii e  siècle et le début du viii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_14679

MATOUB LOUNÈS (1956-1998)

  • Écrit par 
  • Éliane AZOULAY
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

Une voix grave et veloutée, quelques notes au banjo ou au oud, parfois des effluves de violon ou de synthétiseur... Le « protest-singer » algérien Lounès Matoub se doublait d'un crooner empruntant ses mélodies, ses intonations et ses orchestrations au chaabi, musique populaire dérivée du classicisme arabo-andalou. Alors que la plupart des chanteurs kabyles à textes se cantonnent dans une sorte d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lounes-matoub/#i_14679

MAURES ou MORES

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 531 mots

Les Maures, dans l'Antiquité, occupaient la partie occidentale de l'actuel Maghreb. Ils subirent d'abord des influences phéniciennes par l'intermédiaire des comptoirs carthaginois. Organisés en tribus (Bavares, Baquates, Quinquegentanei...), ils se constituaient parfois en royaumes (les rois les plus connus furent Bocchus, Bogud, Bocchus II, Juba II et Ptolémée). Occupant les montagnes, ils pratiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maures-mores/#i_14679

MAURITANIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALANS, 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Universalis
  •  • 10 127 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le peuplement »  : […] Aux époques pré-, proto-historique et pré-musulmane, l'actuelle Mauritanie bénéficie de conditions climatiques plus clémentes qui permettent l'épanouissement d'une civilisation agro-pastorale, dans des régions que l'assèchement progressif du Sahara ont rendues, depuis, impropres à tout habitat sédentaire. Déjà le peuplement est mixte avec, semble-t-il, un avantage numérique aux éléments noirs sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritanie/#i_14679

MÉRINIDES LES (XIIIe-XVe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 949 mots
  •  • 2 médias

« Les villes et les monuments tombèrent en ruine, les routes et les chemins s'effacèrent, les maisons demeurèrent désertes, les gouvernements et leurs sujets connurent l'abaissement et tout ce qui était stable fut transformé. » En termes d'apocalypse Ibn Khaldoun, qui fut commensal des Mérinides, retrace la fin d'un monde dans lequel s'effondra leur dynastie . L'ébranlement de tout le domaine musu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merinides-les/#i_14679

MOUVEMENT ALMORAVIDE

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 178 mots

En 1048, des Berbères sanhaja de l'ouest du Sahara (actuelle Mauritanie) se coalisèrent sous l'impulsion d'un prédicateur malikite marocain, Abdallah ibn Yasin, et d'un chef local. On les a appelés Almoravides, de al-murabitun , « ceux du ribat  » (« forteresse », ou « monastère »). Leur territoire était traversé par l'un des grands axes commerciaux du m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-almoravide/#i_14679

MOZABITES

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 2 292 mots

Dans le chapitre « La survivance d'une communauté religieuse »  : […] Les Mozabites sont une communauté religieuse créée par l'énergie d'une petite secte, les ibāḍites ( ibāḍiyya ) ; celle-ci constitue l'une des branches du khāridjisme ( al-khawā rij , les sortants), le plus ancien schisme de l'islam, qui fut un temps la doctrine au nom de laquelle les Berbères luttèrent contre les Arabes et redevinrent maîtres de la part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozabites/#i_14679

MŪSĀ IBN NUṢAYR (640-716/17)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 340 mots

Général umayyade qui s'illustre dans la conquête du Maroc et de l'Espagne. D'abord haut fonctionnaire en Orient, Mūsā ibn Nuṣayr est nommé gouverneur de l'Ifrīqiyya (Tunisie actuelle) aux environs de 698. Il organise alors plusieurs campagnes et, aidé de ses fils, soumet les Berbères du Maroc. Il a l'habileté de pratiquer une large politique d'assimilation, faisant entrer des Berbères dans l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musa-ibn-nusayr/#i_14679

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La méthode culturelle »  : […] Les présupposés évolutionnistes . Bien que depuis plus d'un siècle, de nombreux auteurs aient réfuté la doctrine évolutionniste voulant faire partout passer l'humanité de l'étage des « chasseurs » à celui des « pasteurs » et bien qu'une théorie aussi obsolète soit abandonnée par la plupart des anthropologues, il est curieux de constater qu'elle est touj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_14679

SAHARA

  • Écrit par 
  • Ali BENSAÂD, 
  • Jeffrey Allman GRITZNER
  •  • 7 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un territoire structuré par un millénaire d'échanges transsahariens  »  : […] L'organisation territoriale du Sahara s'ancre dans une histoire qui, il y a plus d'un millénaire, en a façonné les caractéristiques essentielles avec le commerce transsaharien. Celui-ci a investi cet espace à la fin du vii e  siècle et l'a structuré jusqu'à son déclin au xviii e  siècle. Auparavan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahara/#i_14679

TOUAREGS

  • Écrit par 
  • René OTAYEK
  •  • 4 564 mots
  •  • 1 média

Établis dans les régions centrales et méridionales du Sahara, les Touaregs font partie de l'ensemble linguistique berbère. Soumis à l'administration française pendant l'ère coloniale (à l'exception toutefois des Touaregs de Libye, sous domination italienne), ils se partagent actuellement entre cinq États : le Niger, le Mali, l'Algérie, la Libye et le Burkina Faso. C'est toutefois dans les deux pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/touaregs/#i_14679

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Arabes et Berbères »  : […] L'avènement des ‘Abbāssides, en 750, à la place des Omeyyades, n'a apporté dans l'immédiat que peu de changements politiques ; la vie économique s'est développée grâce aux échanges avec l'Orient, et les villes – Kairouan, Tunis, Sousse – ont connu un essor notable. En 800, le calife Hārūn al-Rachīd a délégué ses pouvoirs en Ifrīqiyya à l'émir Ibrāhīm ibn Al-Aghlab qui fonde une dynastie autonome. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_14679

Voir aussi

Pour citer l’article

Paulette GALAND-PERNET, Salem CHAKER, Lionel GALAND, « BERBÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/berberes/