ALMORAVIDES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1048-1049 Dans l'ouest du Sahara, Yahya ibn Ibrahim, un chef juddala (fraction des Berbères sanhaja), revient de pèlerinage accompagné du cheikh Abdallah ibn-Yasin.

  • 1049-1054 Ibn Yasin établit son autorité sur les Juddala et leurs voisins, les Lamtuna.

  • 1054-1055 Prises d'Awdaghost et Sijilmasa, principales villes de l'axe Ghana-Maroc.

  • 1056-1057 Abu Bakr ibn Umar, un chef lamtuna, est nommé à la tête des Almoravides par Ibn-Yasin.

  • 1059 Ibn Yasin est tué au Maroc.

  • 1062 Fondation de Marrakech.

  • 1069 Prise de Fès.

  • 1086 Victoire d'Ibn Tashfin, cousin d'Abu Bakr, sur Alphonse VI de Castille à Zallaca, près de Badajoz.

  • 1087 Mort d'Abu Bakr dans le sud du Sahara.

  • 1106 Mort de Yusuf ibn Tashfin. Son fils Ali lui succède.

  • 1143 Mort d'Ali. Révolte de l'Andalousie.

  • 1147 Prise de Marrakech par les Almohades.

—  Jean BOULEGUE

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ALMORAVIDES  » est également traité dans :

ALMORAVIDES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Dynastie musulmane qui domina l'Afrique du Nord et l'Espagne, les Almoravides (étymologie arabe : al-mūrabiṭūn) tirent leur origine d'un groupe de tribus berbères sahariennes qui nomadisaient entre le Sénégal et le sud du Maroc, les Lamtūna et les Juddala. […] Lire la suite

MOUVEMENT ALMORAVIDE

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 178 mots

En 1048, des Berbères sanhaja de l'ouest du Sahara (actuelle Mauritanie) se coalisèrent sous l'impulsion d'un prédicateur malikite marocain, Abdallah ibn Yasin, et d'un chef local. On les a appelés Almoravides, de al-murabitun, « ceux du rib […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le déclin de l'Espagne musulmane »  : […] Le déclin, c'est d'abord la décomposition du califat. À la mort d'al-Ḥakam II, son fils Hisḥām II n'a que dix ans. De l'aristocratie militaire qui gouverne en son nom se détache bientôt un jeune Arabe, Ibn Abī ‘Āmir, que son énergie, son habileté et la faveur de la mère d'Hisḥām II placent au premier plan. Hādjib , il conduit presque tous les ans contre les États chrétiens du Nord des expéditions […] Lire la suite

ALMOHADES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 963 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'ascension »  : […] Le fondateur, né vers 1080, en fut Muḥammad ibn ‘Abdallāh Ibn Tūmart, de la tribu Harġa du groupe des Masmuda. Étudiant en Orient, il subit l'influence des idées théologiques aš ‘arites, du grand docteur G̣azālī et aussi du shī‘isme. De retour au Maghreb vers 1110-1120, il attaqua les mœurs jugées contraires à la loi musulmane et aussi les fuqahā' (« clergé » des spécialistes en sciences religieu […] Lire la suite

MARRAKECH

  • Écrit par 
  • Daniel NOIN, 
  • Henri TERRASSE
  • , Universalis
  •  • 2 117 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La fondation de Marrakech »  : […] L'apparence saharienne de Marrakech (en arabe Marrākush) est le fait de l'histoire bien plus que de la géographie. Toutes les plaines du Sud marocain et aussi le pied du Grand Atlas nourrissaient, grâce à un riche réseau d'irrigation, une solide vie sédentaire et paysanne. Les mêmes tribus berbères étaient installées en montagne et dans le plat pays. Les bourgades qui étaient les marchés et les pe […] Lire la suite

AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 277 mots

711 Arrivée des Omeyyades en Espagne. 756 ‘Abd al-Rahm̄an I er fonde l'émirat omeyyade de Cordoue. 859 Exécution d'Euloge de Cordoue, qui prônait le martyre contre l'arabisation de la société. 929 ‘Abd al-Rahm̄an III proclame le califat de Cordoue. 985 Al-Mans̄ur (Almanzor, pour les chrétiens), le chambellan ( hadjib ) du calife omeyyade, met Barcelone à sac. 1031 Disparition du dernier cal […] Lire la suite

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Des conquérants réformistes : les Almoravides »  : […] L'apparition de la dynastie des Almoravides ( al- murābiṭūn , les gens du ribāt ) fait pour longtemps prédominer les influences du Sud sur celles de l'Orient. La tribu des Lamtūna, maîtresse des routes caravanières du Sahara occidental, poussée par le désir des riches terres du Nord et par le zèle réformiste dont l'a enflammée le prédicateur 'Abd Allāh b. Yāsīn dans le ribāt (couvent) du Sénégal […] Lire la suite

IBN TŪMART MUḤAMMAD IBN ‘ABDALLĀH (1080-1130)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 766 mots

Le mahdī des Almohades. Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue, puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec Abū Bakr al-Shāshī, le plus grand juriste shāfi‘ite de son temps, et avec al-Kiyā al-Harasī, discip […] Lire la suite

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • André MANDOUZE
  •  • 14 264 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pensée religieuse et juridisme »  : […] Cette évolution correspond à une situation de fait. Les disciplines rattachées à la pratique coranique s'imposent et le juridisme exerce sur les esprits une emprise totale. Le Maghreb n'a produit aucun de ces grands théologiens philosophes qui ont fait la gloire de l'Espagne musulmane. C'est par artifice qu'on pourrait lui rattacher Ibn Ṭufayl, médecin, astronome, auteur du célèbre roman philosop […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 216 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les Almoravides et les Almohades »  : […] Les États hammadides végétèrent désormais, repliés autour du port de Bougie, demeuré seul actif dans la première moitié du xii e  siècle. Cependant, à l'ouest, d'autres envahisseurs survenaient, les Almoravides. Ces Berbères sahariens au visage voilé, fidèles au malékisme intégral, étaient déjà devenus les maîtres du Maroc, lorsqu'ils s'emparèrent de l'Algérie occidentale vers 1080. Ils passèrent […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BOULEGUE, « ALMORAVIDES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/almoravides-reperes-chronologiques/