BANQUES CENTRALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La politique monétaire

Les principes : règles ou politique discrétionnaire ?

La politique monétaire consiste d'abord à déterminer des principes d'émission de l'offre de monnaie. Le débat à ce sujet est ancien.

Act de Peel (Grande-Bretagne, 1844)

En régime d'étalon métallique apparaît l'opposition qu'on connaît aujourd'hui entre politique de règles et politique discrétionnaire (rules versus discretion). En est à l'origine l'antagonisme entre l'école de la circulation (currency school), avec Robert Torrens et les successeurs de David Ricardo, et l'école de la banque (banking school), avec Thomas Tooke, qui se solda, en 1844, en Grande-Bretagne par la victoire de la première avec le vote de l'Act de Peel (ou Bank Charter Act). Cette loi divise la Banque d'Angleterre en deux départements : un département de banque et un département d'émission. À l'occasion de l'escompte des effets de commerce, le département de banque introduit les billets dans la circulation. Ces derniers lui sont remis par le département d'émission, qui seul les émet et dont la couverture métallique est de 100 p. 100. Il y a donc une contrainte en quantité sur les billets en fonction des entrées d'or : une première forme de ce qu'on appelle aujourd'hui un currency board. Puisque les billets de la Banque d'Angleterre servent de base monétaire et de réserve aux autres banques, les prêts de ces dernières et l'ensemble de la masse monétaire sont ainsi contrôlés. Une règle stricte et automatique de politique monétaire est donc mise en œuvre et le rôle de la banque centrale est renforcé.

Selon les partisans de l'école de la banque, opposés à l'Act de Peel, il est possible d'assurer la stabilité de la valeur de la monnaie en référence à l'étalon en maintenant la convertibilité mais en permettant une certaine flexibilité de l'offre de monnaie. La monnaie doit être émise en fonction de la demande de crédit des agents économiques et des besoins du commerce, et non en fonction des réserves préalables des banques. La banque centrale doi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur d'Université en sciences économiques, université de Paris-XII

Classification


Autres références

«  BANQUES CENTRALES  » est également traité dans :

AGIOS

  • Écrit par 
  • André BOYER
  •  • 370 mots

En matière bancaire, ensemble des retenues opérées par le banquier, en contrepartie de l'escompte d'un effet de commerce. Les agios et l'escompte ne se confondent pas : l'escompte est le prêt accordé par une banque lorsqu'elle acquiert un effet de commerce avant son échéance ; les agios constituent les déductions correspondant à ce prêt. Les agios résultent de l'addition de l'intérêt et des commis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agios/#i_5447

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anticipations et conduite de la politique monétaire »  : […] Le comportement des banques centrales est très souvent formalisé à partir de la règle de Taylor (1993), qui résume en quelque sorte la « fonction de réaction » des autorités monétaires. D'après cette règle, le taux directeur (en valeur nominale) de la banque centrale est fixé en fonction de quatre arguments : – la valeur d'équilibre, à long terme, du taux court réel ; – le taux d'inflation effecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_5447

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Au-delà du rebond, une nouvelle phase de croissance »  : […] La reprise amorcée se confirme et une croissance dite « asiatique » s'installe en Argentine à partir de 2003 : la croissance du P.I.B. avoisine les 9 p. 100 en moyenne annuelle entre 2003 et 2006. Cette phase de forte croissance est tirée, côté offre, par l'industrie et le secteur du B.T.P., ainsi que par les services de transport et commerce, alors que les autres services, publics et financiers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_5447

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (B.C.E.)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 122 mots

La Banque centrale européenne (B.C.E.) est entrée en fonction le 1 er  juillet 1998, quelques mois avant l'ultime phase de l'union monétaire (la troisième phase de l'Union économique et monétaire selon le traité sur l'Union européenne signé à Maastricht en 1992), marquée par le basculement à l'euro des marchés financiers et la mise en œuvre de la politique monétaire unique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-centrale-europeenne/#i_5447

BANQUE D'ANGLETERRE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 274 mots

Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales ou publiques, dotées d'une Charte et de privilèges d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Il en va ainsi pour la Banque de Suède créée en 1668 et la Banque d'Angleterre créée en 1694. Celle-ci sera la première à acquérir les fonctions d'une véritable banque centrale. Elle centralise, en effet, les réserve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-d-angleterre-en-bref/#i_5447

BANQUE D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 1 212 mots
  •  • 2 médias

Fondée en 1694 par un groupe de marchands londoniens pour prêter 1 200 000 livres au roi Guillaume III en échange de l'octroi du privilège d'émission, la Banque d'Angleterre (Bank of England, B.O.E.) obtint en 1709, avec le renouvellement de sa charte, le monopole de l'exercice en société de la fonction bancaire . La puissance ainsi acquise lui permit de survivre à la crise née du krach de la Comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-d-angleterre/#i_5447

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le prêteur en dernier ressort »  : […] Depuis la fin du xix e  siècle, les banques centrales ont pris l'habitude de fournir, de façon discrétionnaire, des services d'assistance de liquidités aux banques en détresse : c'est le rôle de prêteur en dernier ressort. La doctrine, élaborée par Henry Thornton (1802) et Walter Bagehot (1873), consiste pour la banque centrale à s'engager à prêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_5447

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « L'exemple néerlandais »  : […] L'absence d'institutionnalisation complète, selon les trois critères indiqués, de la banque dans l'Empire romain pourrait expliquer la rareté des sources écrites et des traces archéologiques. Il n'en demeure pas moins que les opérations de banque ne disparaissent pas après 476, ne serait-ce que dans le cadre des activités marchandes ou des transferts effectués par l'Église ou les organisations aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_5447

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

Dans le chapitre « La politique accommodante de la Réserve fédérale »  : […] De la résolution des krachs boursiers de 1987 et de 2001 au financement des « déséquilibres globaux » en passant par le surcroît de crédits souscrits par les ménages américains, on retrouve à chaque fois la politique monétaire du président de la Réserve fédérale des États-Unis, Alan Greenspan. Pour le banquier central, si les pouvoirs publics ne peuvent pas éviter les crises, ils devraient en rev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-la-crise-des-subprimes-et-le-systeme-bancaire/#i_5447

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « La « procyclicité » des banques  »  : […] En rendant les banques plus sensibles aux risques, le système prudentiel a renforcé le comportement « procyclique » des banques, amenant celles-ci à freiner excessivement l’offre de crédit en période de ralentissement économique et, symétriquement, à relâcher leur prudence en phase ascendante du cycle économique. Pour corriger cette tendance, source d’instabilité économique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-supervision-prudentielle/#i_5447

BANQUE DES RÈGLEMENTS INTERNATIONAUX (B.R.I.)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Olivier MARTY
  •  • 946 mots

Connue dans les milieux spécialisés sous le nom de « Tour de Bâle », où elle a son siège, la Banque des règlements internationaux (B.R.I.) a été fondée en mai 1930, à la suite de la conférence de La Haye, par les banques centrales des principaux États européens, avec le statut de banque privée, dans le dessein de dépolitiser les affaires politico-financières intereuropéennes. Sa fonction était al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-des-reglements-internationaux/#i_5447

BILLET DE BANQUE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Rectangle de papier illustré portant l'indication d'une valeur monétaire, émis par la banque centrale ou nationale d'un pays, et destiné à servir d'instrument pour le paiement. Connu en Chine dès le viii e  siècle, l'usage du billet de banque ne s'introduisit en Europe qu'au xvii e  siècle, d'abor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billet-de-banque/#i_5447

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 207 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une tragique instabilité monétaire »  : […] Ce développement économique pose le problème de la monnaie. Celle-ci fut toujours déficiente au Brésil, sauf à la belle époque de l'or noir du Minas. Après 1808, le désordre monétaire est à son comble et la Banque du Brésil, créée en 1808, disparaît en 1829 après avoir émis des billets en trop grande quantité. Une nouvelle Banque du Brésil est fondée en 1851 par Mauá, en même temps que des banque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-conquete-de-l-independance-nationale/#i_5447

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Finances publiques, politique budgétaire et politique monétaire »  : […] En 2007, les recettes totales du gouvernement fédéral s'élevaient à environ 558 milliards de dollars canadiens. Environ 85 p. 100 de ce montant provenait des impôts. Les recettes totales des administrations provinciales-territoriales et locales s'établissaient respectivement à 316 milliards de dollars et à 107 milliards de dollars. Depuis la fin des années 1980, les dépenses des administrations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_5447

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les acteurs »  : […] Sur ce marché planétaire, qui fonctionne en continu (lorsque le marché européen est près de fermer, le marché américain prend le relais), l'information circule instantanément. Les banques y jouent un rôle majeur. Elles répercutent les ordres de leurs clients mais elles agissent aussi pour leur propre compte. Pour ce faire, elles disposent auprès de leurs homologues étrangers de « comptes de corre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_5447

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une plus grande volatilité des parités »  : […] Un des arguments utilisés pour défendre cette thèse de la plus grande variabilité est douteux : il s'agit d'invoquer le fait que la zone euro et les États-Unis sont des économies assez fermées (les exportations de la zone euro vers le reste du monde hors zone euro représentent 12-13 p. 100 du P.I.B.), donc où les banques centrales se soucient surtout de leurs objectifs intérieurs (croissance régu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_5447

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le problème de la soutenabilité du déficit courant »  : […] Le monde vit, ainsi, dans un cadre d'étalon dollar. Le dollar demeure la monnaie incontestée par rapport à laquelle se valorisent toutes les autres. Il est monnaie tierce de transaction pour les produits primaires (à commencer par le pétrole) comme pour de multiples autres biens industriels ou services. Il est monnaie véhiculaire pour l'activité interbancaire et le marché des changes. En lui est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_5447

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le « nouveau S.M.E. » et le passage à la monnaie unique »  : […] À propos du nouveau S.M.E., deux thèses s'affrontent. Pour les uns – qui préfèrent parler de « nouveau non-S.M.E. » (Wyplosz, 1993) –, il s'agit, du fait de la largeur des marges de fluctuation, d'un système de changes flottants où chaque pays conduit une politique monétaire autonome en fonction de ses préoccupations conjoncturelles. L'adoption de marges de ± 15 p. 100 autour des cours pivots – c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/#i_5447

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « Les différents régimes de change »  : […] Le régime de change est l'ensemble des règles adoptées par une économie pour déterminer l’évolution du prix d’échange de sa devise vis-à-vis des autres monnaies. De nombreuses politiques peuvent être mobilisées : par exemple, la convertibilité du compte courant, l’ouverture du compte de capital, ou encore le pilotage du taux d’intérêt ; le principal outil demeure l'intervention des autorités monét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_5447

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le système bancaire »  : […] Avant 1979, la Chine avait une seule banque qui fonctionnait comme un vaste réseau de guichets distributeurs de fonds planifiés. En 1983, cette « monobanque » a été scindée en une banque centrale (Banque populaire de Chine), chargée de la politique monétaire, et quatre banques d'État, chargées des opérations de prêts et de dépôts (Banque de Chine, Banque de l'agriculture, Banque industrielle et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_5447

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 231 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique du crédit »  : […] L' action conjoncturelle est l'objet essentiel de la politique monétaire. Pour accélérer ou ralentir l'activité de l'économie, l'État agit sur la liquidité de celle-ci en s'efforçant d'accroître ou de freiner la création de monnaie. Or la monnaie est créée par ses contreparties, c'est-à-dire par les entrées nettes de devises étrangères, le déficit des opérations du Trésor ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit/#i_5447

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les crises du capitalisme se multiplient mais ne se répètent pas »  : […] Il est tentant de comparer la crise financière qui a débuté sur le marché immobilier américain en 2007 à la grande crise des années 1930. Il existe au moins deux analogies entre ces deux événements : tout d'abord, la nature systémique des deux crises qui ont profondément ébranlé les économies développées (à commencer par les États-Unis) ; en second lieu, l'origine de ces deux crises, toutes deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_5447

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « La gestion des crises financières »  : […] La gestion des crises financières pose principalement la question du « prêteur en dernier ressort » (P.D.R.), dont le rôle est de fournir en urgence de la liquidité aux établissements bancaires et financiers en difficulté afin de réduire le « risque systémique ». L'orthodoxie veut que ce rôle soit limité le plus possible pour deux séries de raisons : d'une part, la banque centrale, à qui revient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_5447

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'intervention des autorités monétaires et la détection des bulles spéculatives »  : […] Cet enchaînement n'est cependant pas inévitable si les autorités monétaires interviennent de manière forte et rapide. Ainsi, en octobre 1987, la Réserve fédérale (la banque centrale américaine) avait massivement injecté des liquidités. Entre 2001 et 2003, elle a fait passer les taux d'intérêt de 6,5 p. 100 à 1 p. 100. De 1929 à 1931, elle avait également réduit les taux d'intérêt de 6 p. 100 à 1, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_5447

CRISES FINANCIÈRES - Régulation financière internationale

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 4 704 mots

Dans le chapitre « La question du prêteur en dernier ressort international »  : […] Le rôle du « prêteur en dernier ressort » (P.D.R.) est essentiel en cas de crise financière : en fournissant de la liquidité en urgence aux établissements bancaires et financiers en difficulté, le P.D.R. réduit le « risque systémique », c'est-à-dire le fait que la défaillance d'un ou de quelques acteurs financiers entraîne une crise globale du système financier par un effet de « dominos ». L'orth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-regulation-financiere-internationale/#i_5447

DETTE PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 3 090 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Définition de la dette publique »  : […] Pour analyser l'endettement public, il faut d'abord préciser ce que l'on entend par « public ». À l'origine, on assimilait dette publique et dette de l'État. Ce qui faisait la particularité de cette dette, c'est le rapport de l' État au temps. En principe, tout agent économique est contraint de rembourser ses dettes au moment de sa disparition. Mais l'État, qui est éternel, ne disparaît jamais, si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dette-publique/#i_5447

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des taux de change »  : […] Dans le même temps, les pays périphériques cherchent à s'affranchir des contraintes que les taux de change fixes font peser sur leur politique monétaire et, partant, sur leur indépendance économique. Chaque pays tente d'agir sur ce qui est à sa portée. Si le pays centre peut changer le régime de l'or, ce que ne peuvent pas faire les pays périphériques, ces derniers peuvent modifier leur régime de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_5447

DORNBUSCH RUDIGER (1942-2002)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 988 mots

Né le 8 juin 1942 à Krefeld en Allemagne, Rudiger Dornbusch s'oriente très rapidement vers des études d'économie. Après avoir obtenu un Ph. D. (l'équivalent du doctorat) à l'université de Chicago, il devient chercheur et enseignant. Il appartient à une génération marquée successivement par les enthousiasmes que suscite la victoire de Kennedy et par les déceptions qu'engendre la guerre du Vietnam. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudiger-dornbusch/#i_5447

DRAGHI MARIO (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux commandes de la BCE »  : […] Mario Draghi exerce la présidence de la BCE à partir de novembre 2011. La première année est chaotique. Il est soumis à de nombreuses critiques, en particulier de la part de ceux qui s’interrogent sur son passage chez Goldman Sachs. Son heure de gloire arrive le 26 juillet 2012. Le sommet des chefs d’État européens vient de se conclure, non sans grande difficulté, sur la décision de principe des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-draghi/#i_5447

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les interrogations des économistes face à la crise commencée en 2007 »  : […] Cette crise a débuté par une crise de liquidité bancaire qui a failli déboucher sur un chaos financier et une récession déflationniste. Le pire a été évité grâce à la redécouverte de la fonction de prêteur en dernier ressort des banques centrales, une fonction que la tradition quantitativiste, ricardienne comme monétariste, veut ignorer. Une telle attitude est tellement ancrée dans les esprits qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_5447

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « La prise en compte des anticipations »  : […] Finn Kydland et Edward Prescott (1977) ont affirmé que cela était dû à l'incapacité de mener une politique monétaire « dynamiquement cohérente » (problèmes dits de time inconsistency ) : lorsque les agents anticipent un certain taux d'inflation, les gouvernements sont tentés d'accroître le produit intérieur brut (P.I.B.) et de réduire le chômage en créant une inflation « sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_5447

ECONOMIE MONDIALE - 2009 : le monde en récession

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 933 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réponse des autorités publiques à la crise financière »  : […] Les banques centrales auront vigoureusement réagi avec de fortes baisses de taux lorsque c'était possible : la Banque centrale européenne a baissé son taux de refinancement de 2,50 p. 100 à 1,00 p. 100. En revanche, la Réserve fédérale américaine a maintenu son taux déjà rabaissé à 0,25 p. 100, ainsi que la Banque centrale japonaise à 0,10 p. 100. Avec des taux de refinancement proches de zéro, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2009-le-monde-en-recession/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Durcissement de la crise des « subprimes » »  : […] L'aggravation de la crise financière des subprimes semble avoir sonné le glas du modèle économique qui prévalait depuis quelques années, centré autour d'une très forte consommation des ménages américains. La sophistication financière avait notamment permis d'accentuer le dynamisme des dépenses des ménages américains grâce aux mécanismes de refinancement hypothécaires : l'oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2008-de-la-crise-financiere-a-la-crise-economique/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 2006 : symphonie de croissances

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 855 mots

Dans le chapitre « Fin du marasme pour l'économie nippone ? »  : […] La reprise qui s'était enclenchée au Japon deux ans auparavant s'est affermie. La croissance s'est avérée plus autonome, la demande intérieure prenant le relais des exportations. L'investissement des entreprises semble être sorti d'une longue période d'atonie, au prix d'importants efforts d'assainissement de leurs bilans. La consommation des ménages a été soutenue par un redémarrage des salaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2006-symphonie-de-croissances/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 2004 : une reprise turbulente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 859 mots

Dans le chapitre « L'économie mondiale en proie à la flambée pétrolière »  : […] Malgré une accalmie en début d'été, le cours du pétrole a poursuivi sa tendance haussière, amorcée après la chute du régime irakien, dans un marché par ailleurs très volatil. Entre l'été et la fin de l'année, le prix du baril de Brent a bondi de 30 dollars à 45 dollars, culminant à un peu plus de 50 dollars en octobre. Cette flambée des prix du pétrole doit toutefois être relativisée. Exprimés en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2004-une-reprise-turbulente/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 1996 : sur la voie de la convergence

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 696 mots

Dans le chapitre « Asie : les champions s'essoufflent »  : […] Après trois années de croissance lente et hésitante, la reprise économique amorcée au Japon au cours du second semestre de 1995 s'est nettement affirmée au début de 1996. Le principal facteur en a été le plan de relance de 14 220 milliards de yen annoncé par le gouvernement en septembre 1995. Il s'y est ajouté un redémarrage de l'investissement fixe des grandes entreprises a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1996-sur-la-voie-de-la-convergence/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « La maîtrise de l'inflation »  : […] Les principales analyses de l'économie mondiale en 1995 font à peine mention de la politique monétaire. L'inflation, en effet, est généralement maîtrisée dans les pays industrialisés, et la baisse des taux d'intérêt est intervenue en fonction de deux paramètres : d'une part, le succès de la politique budgétaire et, d'autre part, le maintien de l'activité à distance raisonnable des risques de surch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1995-vers-une-redistribution-des-ressources-mondiales/#i_5447

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Le combat pour l'union monétaire »  : […] En dépit de ce distinguo, le gouvernement britannique marquait toute la distance qui le séparait désormais de la rigueur assignée aux pays engagés en direction de l'Union économique et monétaire. Le traité de Maastricht, dont c'était la principale disposition, a été signé le 7 février 1992. La ratification par les douze États membres de la Communauté européenne (C.E.) ne semblait pas devoir poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_5447

ESCOMPTE & RÉESCOMPTE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 521 mots

L'escompte est une opération par laquelle une personne possédant un titre de créance à terme sur un débiteur remet ce titre à une banque, qui lui en verse immédiatement le montant ; la banque se fait ensuite rembourser par le débiteur à l'échéance. Le créancier rémunère le banquier « escompteur » du service ainsi rendu en lui payant, pour la période qui s'écoule entre la remise de l'effet à l'esco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/escompte-et-reescompte/#i_5447

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Le système monétaire des États-Unis a connu bien des expériences, vécues comme une longue suite d'erreurs et d'apprentissages. Du point de vue de son organisation institutionnelle, il n'est doté d'une banque centrale que depuis 1913. Dans la recherche d'un régime monétaire optimal, le Congrès américain a écarté les modèles britannique ou français qui font, d'après lui, la part trop belle à une ban […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_5447

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les banques centrales »  : […] Les banques centrales (la Banque de France, la Bundesbank – « Buba » –, la Federal Reserve américaine – « Fed » –, la B.C.E...) ont, en règle générale, deux fonctions : d'une part, et c'est leur tâche essentielle, assurer la stabilité des prix (qui signifie non pas l'inflation zéro, mais une inflation basse, par exemple inférieure à 2 p. 100 par an, objectif suivi par la B.C.E.) ; d'autre part, ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_5447

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La diversification des formes monétaires »  : […] La diversification des formes monétaires et la multiplication de leur quantité en circulation sont des soucis constants en période de croissance économique. La disette relative de numéraire est perçue comme préjudiciable aux « besoins légitimes des affaires », d'autant plus que les paiements au comptant se multiplient. Très tôt, on développe, avec plus ou moins de succès, l'émission de papier-monn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_5447

GOSBANK

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 433 mots

La Gosbank, appellation abrégée de la Gosoudarstvennyï Bank, était la Banque d'État de l'U.R.S.S.. Sa fondation en 1921 a marqué la fin de la période du « communisme de guerre » et l'instauration de la Nouvelle politique économique (N.E.P.), et consacré l'abandon de l'idée d'une économie non monétaire, idée que les dirigeants communistes de l'U.R.S.S. avaient un moment entretenue après la révoluti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gosbank/#i_5447

GREENSPAN ALAN (1926- )

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Succès et échecs de Greenspan »  : […] À peine arrivé à la tête de la Fed, Greenspan a magistralement géré le krach d'octobre 1987, en injectant massivement des liquidités et en retournant dans le bon sens les anticipations des opérateurs. Une façon d'affirmer, haut et fort, que 1987 ne serait pas 1929 et que la Banque centrale américaine jouerait, en cas de besoin, son rôle de « prêteur en dernier ressort » pour éviter la déflation. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-greenspan/#i_5447

INFLATION

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 8 602 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de la masse monétaire »  : […] Au cours des décennies d'après-guerre, la politique anti-inflationniste était associée à l'ensemble des actions publiques de régulation conjoncturelle, et menée, comme elles, par les gouvernements nationaux à l'aide d'une panoplie d'instruments d'intervention, certains devant agir sur la demande, telles les politiques budgétaires et fiscales et les politiques monétaires, d'autres portant plus dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflation/#i_5447

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Interventionnisme monétaire et financier »  : […] De même que l'État-nation ne s'est jamais désintéressé du commerce extérieur, il n'est pas davantage resté indifférent à la monnaie et au crédit. Si la monnaie, jadis « fait du prince », a bien reçu au xix e  siècle un statut libéral qui fixait sa valeur et son émission en dehors de toute intervention de l'État (de monnaie « subordonnée », elle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_5447

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La remise en cause du « système des années 1940 » et du « système de 1955 » »  : […] Le système de paiements et du crédit, qui remonte à 1942 et qui voit le renforcement du M.O.F. après la dissolution des zaibatsu et l'instauration des keiretsu , établit jusqu'au milieu des années 1990 une interrelation étroite entre les banques, les grandes entreprises et l'État. Sa politique de « surprêt » et de « surendettement » permet aux grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_5447

LAW JOHN (1671-1729)

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 2 115 mots

Dans le chapitre « Les réalisations »  : […] Le 2 mai 1716 fut fondée une simple banque privée, au capital de 6 millions de livres, en 1 200 actions payables pour un quart en espèces et pour trois quarts en papier d'État. Début modeste mais prometteur, car la banque réussit bien. Aussi, dans un second temps, et par arrêt du 10 avril 1717, les billets qu'elle émettait furent-ils reçus dans les caisses publiques, en paiement des impositions. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-law/#i_5447

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Gérer le risque systémique »  : […] L'action collective doit surmonter les échecs de coordination des marchés qui conduisent au risque d'apparition de la crise systémique. Trois axes de réduction du risque systémique peuvent être distingués. Le premier est une réforme des structures qui approfondirait l'intégration financière internationale ; le deuxième est une tutelle prudentielle sur les comportements privés de gestion du risque  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-pour-une-regulation-economique-internationale/#i_5447

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Multiplicateur et diviseur de crédit »  : […] La régulation monétaire porte d'abord sur les procédures de compensation entre les monnaies émises par les différentes banques : c'est le rôle du marché monétaire (ou interbancaire). Par ailleurs, il existe des « banques centrales », qui émettent leur propre monnaie (les billets), et auprès desquelles les banques ordinaires (ou de « second rang ») sont contraintes de déposer des réserves « obliga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_5447

NAISSANCE DE L'ÉTALON OR

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 218 mots

L'étalon or est un régime monétaire dans lequel la monnaie interne est convertible en or à un prix fixe. Si l'Angleterre est pleinement en régime d'étalon or dès 1821, ce n'est qu'au tournant des années 1870 que la plupart des grands pays passent du bimétallisme, qui établit la conversion des monnaies en or et en argent, au monométallisme, qui limite l'étalon monétaire à l'or. L'or, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-l-etalon-or/#i_5447

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les modèles des « nouveaux classiques » »  : […] Partant des postulats de Friedman, ces modèles développent désormais l'hypothèse d'anticipations rationnelles (Robert E. Lucas, 1973). Tous les agents sont supposés parfaitement rationnels et informés. Le chômage est volontaire (il résulte du choix délibéré des agents lorsque le salaire proposé est jugé trop faible). Les agents anticipent parfaitement les effets inflationnistes des politiques d'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_5447

OPEN MARKET

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 212 mots

Littéralement « marché ouvert ». Ce marché est constitué par les achats et les ventes de fonds d'État et d'effets de commerce accomplis par les banques centrales, en vue de compléter et d'étendre leur action sur le marché monétaire et sur la liquidité du circuit bancaire. Ce marché est qualifié d'ouvert précisément parce que ces opérations, effectuées à la discrétion des banques centrales, vont au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/open-market/#i_5447

PAIEMENTS BALANCE DES

  • Écrit par 
  • Marc RAFFINOT
  •  • 4 024 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diversité des sources statistiques »  : […] Les balances des paiements sont élaborées (le plus souvent par les banques centrales) à partir d'informations diverses : déclarations en douane, enquêtes spécifiques, transactions bancaires, estimations. Certains flux sont assez mal connus. En conséquence, le total des ressources et des emplois coïncide rarement : on fait figurer la différence sous un poste « erreurs et omissions ». Ce poste ne m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-des-paiements/#i_5447

RATIO COOKE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 411 mots

Afin de réduire le risque de faillite des grandes banques internationales, les gouverneurs des banques centrales et les instances de supervision (autorités publiques de réglementation bancaire et financière) des pays les plus industrialisés, réunis au sein du Comité de Bâle, sous l'égide de la Banque des règlements internationaux, créent en 1988 un ratio de solvabilité, le ratio Cooke, du nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratio-cooke/#i_5447

ROYAUME-UNI - Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 7 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un nouveau cadre de politique monétaire et budgétaire »  : […] Le gouvernement Blair poursuit l'effort de transparence de la politique économique en clarifiant les objectifs de moyen terme, notamment en termes d'inflation et de gestion des finances publiques. En mai 1997, Gordon Brown, alors ministre des Finances, donne son indépendance à la Banque d'Angleterre. Cette mesure améliore la crédibilité de la politique monétaire, notamment dans sa gestion de l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-economie/#i_5447

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les processus d'ajustement »  : […] L'or est normalement le moyen de règlement ultime des soldes nets de balance des paiements quand toutes les possibilités du change par lettres ont été épuisées. Dans chaque pays, la réserve d'or détenue par une banque centrale (Angleterre) ou le Trésor (États-Unis) varie en fonction du cours du change. Comme cette réserve couvre aussi, à titre de garantie totale ou partielle, la circulation intéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_5447

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Les taux d'intérêt sont des variables importantes pour l'économie, car ils influencent directement les deux principaux postes de la demande : la consommation et l'investissement, ainsi que plus indirectement le taux de change et le commerce extérieur. Par leur impact sur la demande, ils ont aussi des effets sur l'inflation. Ainsi, dans tous les grands pays avancés, les taux d'intérêt sont les ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_5447

YELLEN JANET (1946- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 903 mots
  •  • 1 média

Lorsqu’elle entame, en janvier 2014, son mandat de présidente de la Réserve fédérale ( Federal Reserve System ), la banque centrale des États-Unis, Janet Yellen devient la première femme à occuper ce poste. Elle n’est pas pour autant la première femme à la tête d’une grande banque centrale puisqu’elle a été précédée de quelques mois par Elvira Nabiulli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janet-yellen/#i_5447

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Dans le chapitre « Du yen flottant au contrôle des changes »  : […] En janvier 1932, le yen est coté 34 cents à New York et perd 57 p. 100 de sa valeur par rapport à 1929. Le gouvernement, jouant de la dépréciation du yen, amorce une véritable politique de relance qui conduit à une reprise relative de la croissance et des exportations. En 1932, le contrôle des changes est instauré, mais il n'est mis en œuvre que l'année suivante et la spéculation sur le change ye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_5447

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvie DIATKINE, « BANQUES CENTRALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/