BANQUES CENTRALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La politique monétaire

Les principes : règles ou politique discrétionnaire ?

La politique monétaire consiste d'abord à déterminer des principes d'émission de l'offre de monnaie. Le débat à ce sujet est ancien.

Act de Peel (Grande-Bretagne, 1844)

En régime d'étalon métallique apparaît l'opposition qu'on connaît aujourd'hui entre politique de règles et politique discrétionnaire (rules versus discretion). En est à l'origine l'antagonisme entre l'école de la circulation (currency school), avec Robert Torrens et les successeurs de David Ricardo, et l'école de la banque (banking school), avec Thomas Tooke, qui se solda, en 1844, en Grande-Bretagne par la victoire de la première avec le vote de l'Act de Peel (ou Bank Charter Act). Cette loi divise la Banque d'Angleterre en deux départements : un département de banque et un département d'émission. À l'occasion de l'escompte des effets de commerce, le département de banque introduit les billets dans la circulation. Ces derniers lui sont remis par le département d'émission, qui seul les émet et dont la couverture métallique est de 100 p. 100. Il y a donc une contrainte en quantité sur les billets en fonction des entrées d'or : une première forme de ce qu'on appelle aujourd'hui un currency board. Puisque les billets de la Banque d'Angleterre servent de base monétaire et de réserve aux autres banques, les prêts de ces dernières et l'ensemble de la masse monétaire sont ainsi contrôlés. Une règle stricte et automatique de politique monétaire est donc mise en œuvre et le rôle de la banque centrale est renforcé.

Selon les partisans de l'école de la banque, opposés à l'Act de Peel, il est possible d'assurer la stabilité de la valeur de la monnaie en référence à l'étalon en maintenant la convertibilité mais en permettant une certaine flexibilité de l'offre de monnaie. La monnaie doit être émise en fonction de la demande de crédit des agents économiques et des besoins du commerce, et non en fonction des réserves préalables des banques. La banque centrale doi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : professeur d'Université en sciences économiques, université de Paris-XII

Classification

Autres références

«  BANQUES CENTRALES  » est également traité dans :

AGIOS

  • Écrit par 
  • André BOYER
  •  • 370 mots

En matière bancaire, ensemble des retenues opérées par le banquier, en contrepartie de l'escompte d'un effet de commerce. Les agios et l'escompte ne se confondent pas : l'escompte est le prêt accordé par une banque lorsqu'elle acquiert un effet de commerce avant son échéance ; les agios constituent les déductions correspondant à ce prêt. Les agios résultent de l'addition de l'intérêt et des commis […] Lire la suite

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anticipations et conduite de la politique monétaire »  : […] Le comportement des banques centrales est très souvent formalisé à partir de la règle de Taylor (1993), qui résume en quelque sorte la « fonction de réaction » des autorités monétaires. D'après cette règle, le taux directeur (en valeur nominale) de la banque centrale est fixé en fonction de quatre arguments : – la valeur d'équilibre, à long terme, du taux court réel ; – le taux d'inflation effecti […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 981 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Au-delà du rebond, une nouvelle phase de croissance »  : […] La reprise amorcée se confirme et une croissance dite « asiatique » s'installe en Argentine à partir de 2003 : la croissance du PIB avoisine les 9 p. 100 en moyenne annuelle entre 2003 et 2006. Cette phase de forte croissance est tirée, côté offre, par l'industrie et le secteur du BTP, ainsi que par les services de transport et commerce, alors que les autres services, publics et financiers, n'ont […] Lire la suite

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (BCE)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 122 mots

La Banque centrale européenne (B.C.E.) est entrée en fonction le 1 er  juillet 1998, quelques mois avant l'ultime phase de l'union monétaire (la troisième phase de l'Union économique et monétaire selon le traité sur l'Union européenne signé à Maastricht en 1992), marquée par le basculement à l'euro des marchés financiers et la mise en œuvre de la politique monétaire unique. Ce n'est d'ailleurs qu' […] Lire la suite

BANQUE D'ANGLETERRE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 274 mots

Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales ou publiques, dotées d'une Charte et de privilèges d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Il en va ainsi pour la Banque de Suède créée en 1668 et la Banque d'Angleterre créée en 1694. Celle-ci sera la première à acquérir les fonctions d'une véritable banque centrale. Elle centralise, en effet, les réserve […] Lire la suite

BANQUE D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 1 229 mots
  •  • 2 médias

Fondée en 1694 par un groupe de marchands londoniens pour prêter 1 200 000 livres au roi Guillaume III en échange de l'octroi du privilège d'émission, la Banque d'Angleterre (Bank of England, BOE) obtint en 1709, avec le renouvellement de sa charte, le monopole de l'exercice en société de la fonction bancaire . La puissance ainsi acquise lui permit de survivre à la crise née du krach de la Compagn […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le prêteur en dernier ressort »  : […] Depuis la fin du xix e  siècle, les banques centrales ont pris l'habitude de fournir, de façon discrétionnaire, des services d'assistance de liquidités aux banques en détresse : c'est le rôle de prêteur en dernier ressort. La doctrine, élaborée par Henry Thornton (1802) et Walter Bagehot (1873), consiste pour la banque centrale à s'engager à prêter sans limite (mais parfois à un taux plus élevé q […] Lire la suite

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « L'exemple néerlandais »  : […] L'absence d'institutionnalisation complète, selon les trois critères indiqués, de la banque dans l'Empire romain pourrait expliquer la rareté des sources écrites et des traces archéologiques. Il n'en demeure pas moins que les opérations de banque ne disparaissent pas après 476, ne serait-ce que dans le cadre des activités marchandes ou des transferts effectués par l'Église ou les organisations aff […] Lire la suite

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

Dans le chapitre « La politique accommodante de la Réserve fédérale »  : […] De la résolution des krachs boursiers de 1987 et de 2001 au financement des « déséquilibres globaux » en passant par le surcroît de crédits souscrits par les ménages américains, on retrouve à chaque fois la politique monétaire du président de la Réserve fédérale des États-Unis, Alan Greenspan. Pour le banquier central, si les pouvoirs publics ne peuvent pas éviter les crises, ils devraient en rev […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « La « procyclicité » des banques  »  : […] En rendant les banques plus sensibles aux risques, le système prudentiel a renforcé le comportement « procyclique » des banques, amenant celles-ci à freiner excessivement l’offre de crédit en période de ralentissement économique et, symétriquement, à relâcher leur prudence en phase ascendante du cycle économique. Pour corriger cette tendance, source d’instabilité économique et financière, les no […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Union européenne. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 11-23 mars 2020

partielles ou totales de leurs frontières. Le 12, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, appelle les États européens à « une réponse budgétaire ambitieuse et collective » pour soutenir l’économie face à la crise sanitaire, et à ne « pas s’attendre à ce que les banques centrales […] Lire la suite

Grèce – Union européenne. Poursuite de la dégradation financière et résistances à l'application du plan d'aide à la Grèce. 2-29 septembre 2011

Moody's abaisse d'un cran la note relative aux dettes des banques françaises Société générale et Crédit agricole. Le 15, les banques centrales européenne, suisse, britannique, américaine et japonaise annoncent qu'elles sont disposées à prêter de l'argent à trois mois aux banques européennes […] Lire la suite

Union européenne. Augmentation de capital de la Banque centrale européenne. 16 décembre 2010

la charge des banques centrales des pays membres de la zone euro. Cette décision répond à la nécessité de renforcer les positions de la B.C.E. face à l'éventualité d'une intervention en faveur de banques ou d'États défaillants. Depuis le mois de mai, la B.C.E. rachète les dettes des pays […] Lire la suite

Grèce – Union européenne. Crise de la zone euro et plan d'aide à la Grèce. 3-25 février 2010

de la zone euro dans son ensemble. » Le 14, le New York Times affirme que des banques américaines, notamment Goldman Sachs, auraient aidé la Grèce, au début des années 2000, à dissimuler l'ampleur de sa dette de façon à lui permettre de continuer à emprunter. Le 15, le Conseil […] Lire la suite

Crise économique mondiale. Réponses à la crise financière. 1er-31 octobre 2008

, au niveau international, aux nouveaux prêts interbancaires. Le 8 également, les banques centrales des États-Unis, de l'Union européenne, du Royaume-Uni, de la Suède, de la Suisse et du Canada annoncent une baisse concertée d'un demi-point de leurs taux directeurs respectifs. La B.C.E., dont le président […] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvie DIATKINE, « BANQUES CENTRALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/