AVOINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une production mondiale de l’avoine en recul et des échanges internationaux limités

La culture de l'avoine régresse à l'échelle mondiale : sa production est passée de 64 millions de tonnes en 1955 à 21 millions de tonnes en 2013, soit un recul des deux tiers en moins de soixante ans. Compte tenu d'un accroissement sensible des rendements, ces chiffres indiquent une réduction encore plus marquée des superficies consacrées à l'avoine.

Les principaux producteurs de cette céréale sont l'Union européenne, la Russie, le Canada, l’Australie et les États-Unis . Dans la plupart de ces pays, l'avoine se trouve plutôt cultivée sur des terres de qualité médiocre, souvent des sols acides plus ou moins affectés par des phénomènes de lessivage.

Avoine : producteurs

Tableau : Avoine : producteurs

Tableau

Les principaux pays producteurs d'avoine (chiffres de 2013) [sources : International Grain Council, United States Department of Agriculture]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les échanges mondiaux portent sur moins 10 p. 100 de la production mondiale, soit environ 1,7 million de tonnes. Ils sont principalement constitués – à raison des trois quarts – par les exportations que le Canada effectue vers les États-Unis où l'équitation de loisir est en plein développement. Les autres exportateurs mondiaux – que sont l'Australie, l'Union européenne et le Chili – se classent très loin derrière le Canada.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Une céréale : l’avoine

Une céréale : l’avoine
Crédits : R. Morijn Photographer/ Shutterstock

photographie

Grains d’avoine

Grains d’avoine
Crédits : D. Dohnal/ Shutterstock

photographie

Avoine : producteurs

Avoine : producteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, correspondant national de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  AVOINE  » est également traité dans :

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Le terme céréales désigne un ensemble de plantes qui sont principalement cultivées pour leurs grains riches en amidon et, très secondairement, pour les fourrages qu'elles procurent dans le cas où elles sont récoltées en vert, c'est-à-dire avant la maturation des grains. Parvenus à maturité, les grains sont principalement – pour les deux tiers de la production mondiale – consommés directement par […] Lire la suite

GRAMINALES

  • Écrit par 
  • Henri PRAT
  •  • 2 234 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les Festucoïdées »  : […] Parmi les Graminées, la sous-famille des Festucoïdées est la plus familière, car elle comprend d'une part les herbes des prairies s'étendant dans les régions tempérées et froides, et d'autre part les principales céréales cultivées par les Indo-Européens : blé, orge, seigle, avoine. Elle compte 85 genres et 1 800 espèces et se distingue par toute une série de caractères soit morphologiques (épille […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « AVOINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/avoine/